Amis

  • Demain, c est l'Année prochaine

    Pin it!

     

    2015,2016,année,meilleurs voeux,saint sylvestre,nouvel an,nouvelle année,à venir,passé,future

     

    Par la fenêtre dans le toit
    qui me sert de hublot vers le monde
    dans mon rafiot immobile qu'est mon lit
    dessous les charpentes de bois
    chaque matin, chaque soir je parle au Ciel

    Je l'admire ce ciel, qui tel une Cocotte
    ou une femme tout simplement, change de visage
    se colore les yeux, se pare de mille et un fards
    jamais le même, pour nous donner ce qu'il y a
    de plus beau au réveil comme au coucher

    Le Ciel et la Femme, ne sont jamais aussi
    magnifiques qu'au lever ou au coucher
    naturel sans artifice, ni astuce, pourtant
    tant de feu et d'art qui se fixent à jamais
    dans notre mémoire de nos volets qui se
    ferment ou s'ouvrent à la vie.

     

    DM.

     

    Lire la suite

  • La Musique our Mémoire "Smoke On The Water"

    Pin it!

    La Musique pour

    Mémoire

    Tout droit(s) réservé(s) ©DanyMasson

    Lire la suite

  • Révolté

    Pin it!

    Comment est ce que je me sens aujourd'hui ?

     

    Lire la suite

  • Colette à Anne - Marie Lizin

    Pin it!

    Anne Marie Lizin frappée au coeur .jpgMadame Colette Braeckman, grand reporter au journal Le Soir, spécialiste incontestée de l'Afrique des Grands  Lacs ,  qu'elle  parcours depuis tant d'années nous livre ici au travers d'un petit récapitulatif, de la carrière d'Anne - Marie Lizin. 

    Quelques traits communs et non exhaustifs, entre les deux femmes, la journaliste et la femme politique. Fidélité et Amitiés durables. Ne rien lâcher des causes et de leurs convictions. Une lutte pour l'émancipation de la femme avec un grand "F".

     

    Lire la suite

  • Huy : Livre d'Or pour "La Dame de Huy"

    Pin it!

    La ville de Huy par son Collège des Bourgmestre et Echevins a fait 

    savoir qu'un livre de "condoléances" est mis à la disposition  de  la

    population et des citoyens qui désirent laisser un dernier hommage

    à Anne - Marie Lizin  

    Lire la suite

  • A Anne - Marie Lizin

    Pin it!


    12144763_1153783427969900_7941052029175514945_n.jpg

    Lire la suite

  • Entre Culture(s) et Génération(s), L'Amitié

    Pin it!

    Extrait de  "La  Musique pour Mémoire" 

    Dany Masson 

     

    You Are the First, the Last, My Everything,

    Barry White …

     

    2727009391_f1dedcfea1.jpgAmbiance. Il est sous les Tropiques, de temps à autres en boite de nuit dans un petit patelin, une  petite commune, une petite boite. Ils sont à cinq.

    Cinq copains.

     

    Crédit Photo : HJARTA / Flick 

     

    Lire la suite

  • Bon Mercredi

    Pin it!

    image.jpeg

    Lire la suite

  • Veneris Diem

    Pin it!

    Un Demi @DanyMasson.jpg

     

     

     

    Jour de Vénus, Vendredi est Saint 
    Né en Vénus ou d'autres Déesses 
    Bretones, Celtes ou Germaniques, fantassin
    De fin de semaine, préparatoire au Divin
    Le Der d'avant Week - end, Before !

     

    Vendredi on se prend un demi 

    Bon Vendredi à Tous et Toutes
    Très Belle et Bonne journée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

     

     

  • Friday Remember .. A Modave

    Pin it!

    Le 28 août 1943 était un samedi 
    Ce vendredi Nous nous souvenons 
    Remember JD 371 comme dit le Site 

    Un SIte dédié aux Héros
    Le Village est aux abois, le ciel en feu
    C'est l'Apocalypse comme le disent certains
    Le bruit des moteurs déchire la nuit
    Eviter les maisons, se sacrifier dans un pré

     

     

    Image 28-08-15 at 12.00.jpg

     

    Pour Voir le site remerberjd371

    http://www.rememberjd371.be/temoignages.htm

     

     

     

    Bon Vendredi à Tous et Toutes 

     

    Belle et Bonne Journée

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi ! 

     

     

  • Des Murs ou des Passerelles ...

    Pin it!

    Epinglé ce Coup de Rage Elitiste de Jean Rochefort.  Qui, invité 

    par l'EX  garde  des Sceaux , Madame Rachida Dati,  pour  une

    fête de quarter dans le 7ème.  S'est indigné au nom des EVITES.

     

    Ce que dit Jean Rochefort .....

    "C'est ignoble non ?"

    "Moi, je la reçois [l'in­vi­ta­tion ndlr], mais pas la dame qui est gardienne chez nous. Elle travaille, paie ses impôts et a élevé cinq enfants qui ont merveilleu­se­ment réussi. Trois ont fait Sciences Po. C'est une mère courage, mais elle n'est pas invi­tée. Pourquoi ? C'est ignoble non ? Moi ça me révolte", s'est indigné Jean Rochefort. Il a bien évidemment envisagé d'adresser un courrier bien senti à l'ex-ministre. "J'ai pensé répondre à Dati : 'Je t'*******, ****** ! [le magazine a censuré les noms d'oiseaux, ndlr]. "Chiche ?", demande Le Point. Toujours aussi blagueur, l'acteur lance : "Vous avez raison, ça risque de lui faire plai­sir. Faut être précau­tion­neux. Si j'écris ça, je suis sûr qu'elle va me tomber dans les bras".

                                                                                                     

                                                                                                 Coup de Coeur : Laurent "Job"

    Mon Ami,

    Laurent a retrouvé un travail et sa dignité  avec, dans son

     domaine,  un CDI et  un poste  qualifié   à responsabilité. 

    Ceci après plus d'une année de "Galère".

     

    Alors Bravo mon  Vieux, j'espère rejoindre le "Club" des

    Utiles moi aussi très vite et très prochainement. 

     

     

    Et puis un Cadeau. Un clip, une chanson, un gars, un mec, un homme, 

    un chanteur qui à de la vie au coeur ou du coeur à la Vie. Ovation ! 

     

    Quand d'autres construisent des murs 

    Construisons des Passerelles 

     

    "C'est çà la France" 

    Marc Lavoine 

     


     

    Belle Journée, Bon Dimanche,

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

      

  • Kinshasa, jeudi annoncé sous tension

    Pin it!

    Il semble que la tension qui prévaut à Kinshasa ne va pas baisser ce 22 janvier 2015. D'après des experts et les Chancelleries qui sont en place, ce jeudi n'augure rien d'apaisant.

    C'est en effet, cet après - midi que l'Assemblée Nationale doit délibérer sur le sujet de SUBORDONNER ou non les prochaines élections présidentielles à un recensement national. Ce qui reporterait d'au moins un an lesdites élections et prolongerait de fait, le mandant du Président Joseph Kabila, de 2016 à 2017.

    Prudence est le maître mot de cette journée encore. La ville semble dormir. Des patrouilles de la  Police sillonnent les rues et et Avenues de Kinshasa. 

    Quant aux communications internet, elles ne sont toujours pas rétablies à cette heure. C'est le black-out total de ce côté. 

    Je reviendrai avec une plus longue analyse de la situation qui prévaut depuis samedi 17 janvier 2015 en République Démocratique du Congo. 

    Aux amis et connaissances, à la famille. Mes pensées sont avec vous tous et toutes. 

     

    Belle et Bonne journée. Belles et Bonnes lectures aussi.

     

     

  • C'est pas toujours comme çà,

    Pin it!

    Le téléphone sonne, un samedi après - midi, pas vraiment envie de prendre

    le portable et énnerver mes oreilles, pas envie d'entendre  une fois encore,

    que çà ne va pas, que la vie est moche. Mais voila, j'appuie sur la touche.

    Réponse !

     

    C'est que l'économie du pays ne va pas. Elle ne va nulle part, c'est sure. Mais

    ici, en plus de la récession, c'est qu'il n'y a même jamais eu, ou alors, il y a de

    cela très longtemps, en des temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas

    connaîtres, Relance. Sauf celle de la misère et des laissés pour compte. Ici de

    ce point de vue, c'est l'inflation.


    Le mec au bout des ondes, le fil, c'etait aussi pour avant, il est marqué pas-de-bol.

    Métisse des Caraïbes, dans un pays d'Afrique Centale, arrivé dans les bagages

    des télécoms, lourdé après à peine douze mois, une femme enceinte, pas de bas

    de laine, mais une Madeleine enceinte jusqu'au yeux et des problèmes en veux tu,

    en voilà. Vie foutue vie !


    Le mec, des diplômes et des compétences plein les poches, plein le bide, plein

    le crâne, Et du bide il en a. Mais même ses paires le lachent. Même ceux de

    sa communauté le lachent. Appatride !


    Il n'a que lui, sa force de travail. Que lui et ses trippes. Que lui et ses idées, et

    ses projets, ses diplômes, sa râge de vaincre. Ses poings aussi. Quand il rentre

    tard, d'un petit boulot décroché par ci par la, un contrat de consultant d'un pote

    qui ne veux pas le lacher. Quand il rentre tard, le soir, il faiit nuit très tôt sous

    les Tropiques. Les frères, les cousins, ceux qui vivent de rien, ou de ce qu'ils

    peuvent pendre chez l'autre. La bière, les femmes, le chanvre, un endroit où

    se mettre à l'iombre. Alors, lui, quand il rentre le soir, tout en sueur, fatigué

    d'avoir pensé, d'avoir compté chaque heure, chaque franc congolais gagné,

    pour donner à manger à celle qu'il aime. Alors, la, le mec, il pète les plombs.

    Il voit noir, rouge, il voit, c'est comme tu veux. Et il shoote dans les tables en

    bois, basses, dans les chaises, sur les mecs, qui prennent la Primus, ou la Nkoyi

    Ils  boivent sur sa sueur. Il les insulte. Indigné de cette mentalité de rapace.

    Indigné !

    C'est qu'il peut être violent. Mais il évite. Il connaît trop bien la violence. C'était 

    une autre vie, mausade, sur les terres des trois divinités. Occupation. Crépitent

    les mitrailletes, tonnent les canons, déchirent les chaires. Colonisation. Deux

    de ses doigts, et t'es mort.  Il en est sorti. Pas  grandi. Humble,  seulement.

    Humilité !

     

    C'est un peux son reflet, c'est un peux lui, mais il doit s'aérrer les  pensées, ses idées,

    aérer ses muscles fatigués, de ce poids de la pauvreté qui lui pèse sur les dos.

    Il n'accepte pas. Il refuse. Il s'indigne de la médiocrité. Il veut être différent. Il

    ne demande pas des millions, mais du travail, des responsabilités. Dignité.

     

    Et dans le portable, c'est plein de dignité, comme le bout du tunnel à portée

    des yeux et des pensées. C'est sa fumée blanche. Sortir du noir, de l'obscure.

    Il vient  de déccroché  un contrat.  Un vrai,  pas  un de ceux qui ne paye pas.

    Pas un contrat de duppe. Pas un contrat raciste qui exploite tes faiblesses,

    et qui te suce, ton talent et tes idées.

     

    Il est heureux, çà s'entend. Il appelle, juste pour dire, juste pour partager.

    Pour te faire comprendre que t'as souvent été la. Pas toujours. Mais souvent !

    C'est pas toujours comme çà que çà se passe. Dieu que çà fait du bien même

    un samedi, de décrocher son mobilophone pour entendre la joie et la dignité.

     

    Belle et bonne journée et Bonnes lectures aussi !


     

  • Deux amis à l'honneur

    Pin it!

    Cette semaine, quelle semaine ! Lundi matin, de bonne

    heure coup de fil des enfants à Henri. Ils entonnent un

    "Joyeux anniversaire", mesure et dans le ton. Guindaille

    à deux. D'abord chez notre ami Gaby pour le plaisir de

    la table, nous avons mangé léger. Le plaisir de l'accueil

    du Maître de maison, en plus s'il est au parfum de l'objet

    de notre sortie, ce n'est que plus encore. Mais peut il 

    vraiment faire plus ? Cet homme jovial, au sourire aussi

    légendaire que sa cuisine aux parfums portugais et de

    "Fado". Luz Casal n'est jamais loin. Et ce n'est pas pour

    déplaire à l'ami dont c'est l'anniversaire, ni à celui qui

    l'accompagne. Ambiance feutrée, ambiance amicale,

    renforcée par l'odeur des épices qui accompagnent

    les plats aussi divers que bons. 


    On ne fait pas les choses à moitié, on va refaire ou se

    refaire une énième fois le monde, alors "Champagne".

    On a pas tout les jours vingt ans ! 


    Tu n'est pas au bout de tes surprises, Henri. Après cet

    intermède à deux, et qui n'appartient qu'à nous deux.

    Après avoir  été de tables en tables, fait du porte-à-porte

    potache. Le soir un événement, indépendant de notre

    sortie, allait te saisir à froid. Concert exceptionnel d'une

    partie des  membres de la Chorale "Les En-Chanteurs"

    sous le préau central de l'Ecole Belge. Sont réunis tes

    amis proches. Pour Toi. Et  45 minutes d'enchantement

    d'une  densité émotionnelle de 8 sur l'échelle de Richter

    (il en faut bien une de référence). 


    Questions d'Henri, " comment, pourquoi, mais enfin ?".

     

    Quand on sème l'amour autour de soi, on récolte. Le poste

    central  qui est le tien au sein de la chorale, tes attentions,

    ton  don de toi. Quand on sème, on récolte ! Que dire ?

    Sinon, merci d'être toi, d'être ce que tu es.

     

    Merci mon ami des ces moments agréables, pour tes

    marques d'attentions, ta disponibilité, ton amitié. Merci !

     

    Mardi soir en me couchant, autre destin, autre personne,

    autre fait, autre amie. Geneviève m'envoie un message

    de Montpellier. Vous vous souvenez de notre coup de

    coeur lorsqu'elle fut élevée au Grade d'Officier de l'Ordre

    National du Mérite des mains par M. le Président de la

    République.

     

     "Après 38 années au Parti Socialiste et après avoir

    travaillé au service de la  Région,   de son Languedoc -

    Roussillon, pour les cultivateurs. Après avoir étudier et

    mis en place les structures d'un pôle d'avenir et de

    développement. Après ses combats pour les droits

    des femmes". Geneviève est exclue pour être sur la

    liste de Georges Frêche.  Elle titre d'ailleurs sur son

    blog "Place aux Femmes" "Au PS, Jaurès et Blum,

    remplacés par Staline et Béria."

     

    Dans la semaine, Geneviève reçoit des marques de

    sympathies. Pas seulement de sa Région, de la France,

    entière, de l'étranger. Entre autres, celui de la petite fille

    de l' Avocat de la veuve de Jaurès. Que dit elle ?

     

    "Nous pensons à toi depuis cette absurdité.. qui conduit

    encore à des divisions ... donc à l'ECHEC.".....

     

    La aussi, les combats de personnes ont pris le pas sur

    les idées et le débat de société. Que Georges Frêche 

    pose questions avec ses élucubrations, nul ne le niera.

    Il  dit  ce qu'il pense et fait ce qu'il dit,  ce qui n'est  pas

    souvent le cas dans le sérail des "censeurs" d'aujourd'hui

    du côté de Solférino. Le Désir d'avenir est ailleurs à l'

    ouest, le long des côtes Atlantiques.

     

    Il est des semaines comme çà, où les événements 

    s'enchaînent et ne se ressembles pas. Pourtant, ce

    sont des proches qui sont au centre de l'actualité, 

    une autre, pas celle des médias, celle du coeur. La

    visite de Nicolas Sarkozy à Kigali est dans la ligne 

    de ces événements. Pas que Sarkozy soit un ami

    mais que le Rwanda, les événements de 1994, le

    Génocide restent gravé. C'est un combat d'homme en

    faveur des droits humains, du droit à faire son deuil, 

    du droit à connaître un jour la vérité, toute la vérité.

    Il n'y a pas de différences entre le Mémorial de Gishozi

    et les camps de la morts établis par les Nazis contre

    les juifs pour la Solution Finale. La Shoah et la chasse

    aux Tutsis ou Hutus modérés n'a que de différent le

    lieux, la couleur, la religion. Les fondements de ces

    massacres, les mêmes. La Barbarie et le rejet de l'autre.

    Instrumentalisation des uns contre les autres. Au 

    service de l'abnégation du genre humain.

     

    Pourquoi ?  

     

    Les raisons d'Etats ont primés sur les excuses en

    ce jeudi 25 février 2010. Nul doute qu'une enquête

    aura lieu. Une Commission d'enquête est en train de

    voir le jour.

     

    De nombreuse voix se sont levées cette semaine

    dans cette direction au travers d'éditoriaux dans les

    quotidiens français, Le Monde, Le Figaro, Libération, 

    ou L'Humanité pour ne citer qu'eux. Des livres sortent

    ou ressortent. Pour que le "Pôle génocide" puisse 

    travailler enfin en toute indépendance en France,

    comme ce fut le cas en Belgique ou à l'ONU.

     

    A ce propos quelques livres à ne pas manquer si

    cette tranche de l'histoire de notre humanité vous

    intéresse ainsi que la Région des Grands Lacs

    Africains.

     

    Collette Braeckman : Rwanda histoire d'un génocide

    Jean Hatzfeld : Une saison de machettes

    Du même auteur : Dans le nu de ma vie

     

    Parmi tant d'autres......  


     

    Points communs, en des lieux lointains les uns des

    autres.  

     

    L'amitié, la communication, l'écoute de l'autre, la

    culture des autres.

     

    L'amitié la plus belle saison des quatre de la terre

    Deux amis à l'honneur et l'honneur d'être un des

    leurs, un pays cher au coeur. 

     

    Bonne journée et bonne lecture !


  • L'anniversaire du chroniqueur

    Pin it!

    Ce matin, le chroniqueur prend un an, une année.

    Une fois n'est pas coutume, le post lui est consacré.

    Oh, j'entends, mais ce n'est pas congolais çà n'a 

    rien à voir avec la RDC, mais si vous l'écoutez le

    matin sur la RTBF Radio dans ses Chroniques, du loin

    matinal, qu'elles soient nomade ou sédentaire, vous 

    vous dites que ce qu'il nous dit de la haut du studio

     de son Nord, il n'a perdu ni le Nord, ni le Sud et  que

    chacun(e) d'entre nous n'en sort pas sans questions

    ou indifférent(e).


    Pourquoi ? Simple. Son humanisme et çà, quand

    on en a le virus c'est grippal HNNNN, çà trançande 

    les ondes, les km, la vitesse, les distances. Il pense

    cet homme après ses actions et ses causes communes

    que " l'enjeux est d'apprendre à vivre ensembe, poser

    les questions " et çà il s'y connait. Pour Paul Hermant

    ".. l'histoire doit être racontée, mais elle ne peut être

    répétée... " un homme d'action et de réflexion, tel est

    le chroniqueur, inventeur d'émissions citoyennes, et

    fondateur d'associations avec pour coeur, le citoyen.

    Villages Roumains, Causes Communes entre autres.


    Comme ce matin, je ne l'ais ni entendu, ni lu encore

    j'en profite pour lui souhaiter un très bon et joyeux

    anniversaire et surtout de nous donner à réfléchir

    tout en nous délectant de tant de beaux double jeux

      de  verbe et de mots  précis, ciselé, rchaque matin,

    histoire de nous remettre en phase sinon avec les

    autres, au moins avec la vie de tout les jours et de

    se prendre pour rien d'autre, qu'un(e) citoyen(e) du

    Monde, de ce village déboussolant.

    .

     

     

    Bonne journée et Bonne lecture !


    Cliquez sur l'image pour atteindre les Chroniques de 

    Paul Hermant.

     

    paul_premiere_5.jpg


     

  • Internet un pont vers les autres et l'amitié

    Pin it!

    Internet dans la bouche des gens, c'est la fin de tout,
    ou, c'est au contraire, "l'autoroute de l'information", dixit Al Gore. Oui, le même
    qui explique à la planète entière que la terre n'en a plus
    pour très longtemps au rythme où on la mène.

    "Une Vérité qui Dérange"

    Chapeaux bas à ce monsieur, Ex Vice Président des Etats-Unis sous
    Bill Clinton et qui n'a jamais dévié de ce thème environnemental.
    Au delà de ce qu'il fait et publie, il suffit de lire
    ce que le Président disait de lui à ce propos.

    C'est aussi la fin des CD, des droits d'auteurs, la Fnac va
    devoir recycler quelques employés et supprimer un quart de sa surface disques (bof).

    Le début d'une autre manière de communiquer ou de s'informer (Ah).

    C'est un monde de rencontres virtuelles, avec ou sans sexe.
    Pour d'autres encore c'est l'ouverture à tout les vices, puisqu'il suffit de
    cliquer pour arriver sur un site "enfants non admis". Pour ceux et
    celles qui ne la savent pas encore, des filtres existes, pour interdir
    ces sites opportinistes et protéger les enfants.

    Le net, c'est aussi le commerce avec "E" devant(Youppie).
    C'est la rapidité des Email, courriels(oufti comme on dit à lidje).
    Le suivi d'un colis envoyé d'un point à l'autre de la planète(srcump).

    Internet, c'est donc une toile, une fenêtre, ouverte sur le monde.
    Et comme dans tout ce que nous faisons dans la vie, c'est
    un choix.

    Multiple choix, certes, des possibilités infinies de connaître, apprendre, communiquer,visiter, visionner,
    acheter et bien d'autres choses encore.

    Ce progrès au travers des présentes notes, et de ce "blognotes", permet à
    votre serviteur, d'élargir le cercle de ses connaissances et amitiés.
    Je pense à Michèle, Billy et Gène, Pino, Kim, Tim, ma famille et
    bien d'autres encore. Ce qui nous rassemble c'est probablement, l'Afrique, cette volonté
    de communiquer, et, beaucoup d'ouverture sur les gens et le monde.

    L'amour du beaux aussi probablement.

    J'aime à penser que l'internet est un pont qui rapproche les
    gens, les pays, les continents, les modes de vies. L'image du pont
    d'une rive à une autre rive, de mondes vers d'autres mondes.

    Bonne soirée à tous et toutes.

    Photo d'Al Gore (source AP via Yahoo actualité)

    Al Gore