• L’histoire de la République Démocratique du Congo s’écrit dans les bureaux de votes

    Pin it!

    11 heures, les bureaux de votes se remplissent. L’ambiance est bon enfant et le calme règne sur la capitale. Les bureaux sont administrés par des agents recrutés par la CEI, Commission électorale indépendante. Plus de 250 000 personnes sont déployées dans les 50 000 bureaux de votes que compte la République. Des observateurs congolais et étrangers sont déployés. C’est sûr, aujourd’hui est un grand jour et l’histoire du Congo Démocratique s’écrit dans les urnes. Le Martyr congolais prend peut être fin et l’avenir peux laisser entrevoir des jours meilleurs.Pour les observateurs étrangers il n’a pas été possible de recruter 5 observateurs par bureaux, c’est impossible dans un pays grand comme l’Europe Occidentale. L’investissement de la Communauté Internationale dans la préparation de cette première élection libre et pluraliste est de plus de 450 millions de dollars. C’est dire l’attente qu’il y a du résultat du scrutin dans les chancelleries étrangères. La présence dans la capitale aux endroits stratégiques des militaires onusiens en atteste. La population attend bien entendu de ce scrutin des changements. Les vendeurs des rues, « les tables » comme ont dit, qui vendent beignets, pain, bananes, chicuang, et autres produits de premières nécessités, sont aux premiers rangs des personnes qui espèrent des jours meilleurs.

  • Anthony Kavanagh et le Liban

    Pin it!

    Envie en ce jour si important pour la République Démocratique du Congo de revenir au jeudi 27 juillet 2006 et à l’émission « Dancing Show » présentée par Anthony Kavanagh, présentateur, humoriste et chanteur imitateur. Lorsque le présentateur de France 2 et "humoriste" (Anthony Kavanagh) lance sa blague à "deux sous", sur le Liban, je me dis, "Qu'est ce qu'il fait ce con...".Durant l'émission, on voit la gêne, il y a des appels c'est sure, au standard téléphonique de l’A2. Il s'excuse d'ailleurs par trois fois au moins durant l'émission, son regard fuit, il y a un problème, son oreillette doit lui faire mal aux tympans.Je penses qu'il a dérapé, mais lui prêter les mêmes sentiments ou intentions que Dieudonné me paraît excessif. Il y a quelques années, je serais peut être monté aux créneaux comme certains le font aujourd’hui, mais non, l’erreur est tout de même humaine. Contrairement à certains « intellectuels », je ne crois pas que cette émission est faite pour "des ménagères de 65 ans...." et même si c’était vrai, qu’ils aient au moins du respect pour ce public aussi.Si loin des possibilités de fêtes et de moyens culturels dont dispose les pays du nord, en Afrique, dans un pays difficile, qui connaît aussi ses problèmes, moi qui suit expatrié et installé ici, je peux vous dire sans rougir (sic), « j'aime regarder cette émission ». Laissez donc vivre les gens, ici à part la parabole et les émissions qui nous viennent de l’Europe, l’Afrique du Sud, et autres Inde, les sorties culturelles se comptes sur les cinq doigts des deux mains l’année. L'erreur étant humaine, je pense q’un peux de mansuétude envers Kavanagh serait de mise, tout en lui disant de "FAIRE ATTENTION" il y a certaines limites à ne pas dépasser.Je pense à ceux qui souffrent, et à ceux qui ont des proches au Liban, en Israël et en Palestine, aux nombreuses victimes de ces atrocités qui nous dépassent tous. Une erreur n'est pas encore une faute.

  • Dimanche 30 juillet 06, les élections, Jour J

    Pin it!

    C'est le jour "J", il est 9 heures à Kinshasa. Ma femme étant congolaise, elle s'est levée à 5,30 heures pour aller remplir son devoir civique et de citoyenne.Les gardiens, nos employés en on fait tout autant. Les gens se sentent concernés. Un jeune homme me dit, "hier soir je ne savais pas si j'allais y allé, et puis la nuit portant conseil, je ne dormais pas, je me suis dit, allez j'y vais".Il a 30 ans, c'est son premier vote. Il n'est pas plus riche, mais il avait un beau sourire, sans gêne, satisfait de lui même, et puis on verra.

  • La loi de la rumeur et puis....

    Pin it!

     27 juillet 2006,  jour J – 4, le Vice – Président JP Bemba, fait sa rentrée de campagne à Kinshasa. Ses partisans, ses fans et ses co-listiers, ont décidé de marcher et de manifester.

     

    Les outils de la démocratie ont la vie dure dans un pays qui n’a jamais connu d’élections libres et démocratiques.

     

    12,45 heures, je rentre à Kintambo. Les voitures qui me précèdent après le rond point de Socimat font demi tour. Devant nous, des manifestants descendent en courant, en chantant, en arborant calicots et affiches de leur(s) candidat(s) préféré(s).

     

    Je traverse la première vague, la seconde et la troisième sans encombre. Juste des demandes d’argent ou de cigarettes par les plus jeunes d’entre eux qui voyant un mundele seul dans le paysage ne pouvait pas manquer de tenter leur chance. Sympa, sauf les coups de points sur la tôlerie du véhicule quand çà redémarre. Ils étaient plus ou moins 300, et pas plus farouches que d’autres manifestants de Bruxelles ou Paris.

     

    15,30 heures, les magasins se ferment, les gens veulent rentrer chez eux. La rumeur court que la maisons de JP Bemba à été bombardée et que des coups de feux sont tirés du côté de Limete.

     

    Le carton devenu bombe larguées par des avions !  Les gens rentrent chez eux.

     

    Pour ma part, après avoir donner quelques coups de fils à des gens renseignés, je peux évalué la part de vérité. Coup de feux avéré entre policiers et gardes du corps, et devant une résidence du Vice Président, on aurait allumé un feu avec des cartons. Je décide de vider les lieux et de rentrer par 24 novembre, Bandale et Kintambo. Pas d’embouteillage, pas de manifestants, pas de remous. L’action se passe ailleurs ou alors je e m’y connais pas.

     

    Le Bd du 30 juin est pris d’assaut. Une foule interminable impatiente, inquiète se presse au bord de l’artère principale de la Capital. Les moyens de transports font défauts vers certaines destinations. Les véhicules de transports ont été réquisitionnés par les manifestants dès le matin de ce 27 juillet.

     

    Certains rentreront chez eux seulement tard dans la nuit, 22, 23, 24 heures, nombreux sont ceux qui feront « les pieds » comme ont dit ici, pour rentrer chez eux.

     

    C’est la fin de l’après -  midi, le soir tombe sur la ville, et le Vice- Président doit tenir son meeting au stade Tata Raphaël à partir de 16,30 heures.

     

    Pas de feu sans flame, hélas. Le soir, aux nouvelles et par des personnes qui sont repassées par Victoire, nous apprenons qu’un homme voire deux (policier) a (ont) été abattu et ensuite brûlé avec des pneus pas loin de la.

     

    Demain est un autre jour et c’est la Président Joseph Kabila qui fait sa rentrée à Kinshasa et une marche et des manifestations sont annoncées. Probablement mieux encadrée et causant moins de débordement, à moins de contre manifestations de ceux qui l’attaquent sur tout les fronts. Rumeur et démocratie, quand vous nous tenez. *

     

    La fin de la campagne et les 3 derniers jours risquent de ne pas être de tout repos.

  • Colette Braekman

    Pin it!

    Voilà, j'ai envie comme d'aucun, de partager ce que j'aime. L'occasion aujourd'hui de commencer par ce coup de coeur.Ce soir, je viens de découvrir le blog de Colette Braekman. voici son adresse :http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/?cat=7Outre le fait de la connaître et de l'avoir cotoyé à maintes reprises, j'aime ce qu'elle écrit, j'aime les mots qu'elle utilise.C'est une spécialiste de la région des Grands Lacs africains, et son blog permet, à ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir accéder à ses livres,pour quelque raison que se soit d'ailleurs, de pouvoir la lire.Bonne lecture.

  • Attention Danger !

    Pin it!

    Coup de boule, à ceux qui, plutôt que de débattre des vrais problèmes que la société congolaise rencontre aujourd'hui, à savoir ; l'économie du pays, la santé, l'éducation, la salubrité et autres anéantissement des infrastructures routières, usent d'arguments racistes, xhénophobes et ethnique.Ils n'ont pas de programme, pas de débouchés. Ils n'ont d'autre choix que dévier le débat et user de cette vieille ruse pour éviter les vraies questions qui feront du congo de demain un pays prospère ou il fait bon vivre.Les sociétés atteignent un degré d'humanité et d'émancipation lorsque les différences, ne sont plus perçuent uniquement que comme des différences et que celles-ci sont des leviers sur les quelles la socéité tout entière s'appuie pour progresser.Le Rwanda de 1994, l'apartheid en Afrique du Sud, les fascimes européens ou sud américains, sont des pages de l'histoire qui nous montrent chaque jour que les racismes ne mènent à rien, sinon le rabaissement des êtres et de l'humanité.Ceux qui agittent ce genre de propagande, politiciens et ou journaliste, jouent un rôle dangereux. Ils savent pourtant que l'histoire ne pardonne pas.

  • Bonjour de Kinshasa

    Pin it!

    Bonjour de Kinshasa, ce matin, la ville est plus calme. Des manifastations ont été annoncées depuis la veille.Des policiers avec des boucliers sont postés aux points stratégiques, le long du Boulevard, à la poste, rond point de la gare et ailleurs dans la ville.C'est symptomatique, lorsqu'une manifestation est annoncée, il y a moins de trafic tôt le matin. Une partie de la population reste chez elle et attends de voir comment çà se passe. Après midi, le Boulevard du 30 juint et les grandes artères de la ville vont de nouveaux être bondées de voitures et nous allons connaître les embouteillages kinois comme à l'habitude.Bonne journéé, je reviendrai cet après midi pour d'autres impressions.

    Lien permanent Catégories : Actualité
  • Sous l'oeil de Mzee

    Pin it!

    La campagne de propagande électorale, comme je le disais précédemment, bat son plein sous l'oeil de Mzee. On arrête pas l'histoire. Elle s'écrit chaque jours.Demain, une manifestation est prévue. Grande parraît il ?

  • RDC, Election J - 8

    Pin it!

    Jour J - 8 pour les élections libres, démocratiques et pluralistes en Rép. Dém. du Congo.La campagne bat son plein. C'est la dernière ligne droite. Que ce soit aux dîners officiels ou aux célébrations nationales dans les différentes ambassades, pas moyen rencontrer des personnalités en vue. Ils sont en campagne et sa se comprend.Au lendemain du 30 juillet 2006, les congolais auront choisi leurs dirigeants pour les 4 années à venir.L'avenir est en marche, des défis énormes seront à relevé, s'ils le souhaitent ils le feront. L'avenir du Congo appartient aux congolais et ils pourront compter sur l'appui de la Communauté Internationale. Cette dernière phrase résume en quelques mots, le message adressé par Son Excellence l'Ambassadeur de Belgique lors de son discours prononcé lors de la célébration de la Fête Nationale belge, devant de nombreuses personnes, belges, congolaiss et autres diplomates.

  • Le Bas Congo, Boma, Matadi Inga....

    Pin it!

    Pas envie de parler mais de montrer. BOMA : La première Capitale du Congo,jusqu’en 1929 Cette ville regorge monuments et des sites dont le baobab de Stanley; sa cathédrale, la première du Congo (1890) construite sur le Mont du Saint-Esprit ; son premier camp militaire de la Force Publique (1886).Le Baobab creux de Stanley, appeler ainsi parce qu'il fut découvert il y a 129 ans par l'explorfateur et utilisé par lui comme refuge. Cet arbre est vieux de plus de sept siècles et est un des cinq qui existent dans le monde à ce jour.Matadi ; CHEF-LIEU (135.123 Km2) Le nom de cette ville veut simplement dire en Kikongo : “la pierre”. La ville propose à la curiosité des touristes, des sites et monuments tels que le Pic Kinzao (ex-Pic Cambier), le Chaudron d’Enfer et le Belvédère de Matadi. A découvrir, son Hôtel Métropole à voir pour son architecture unique en RDC.Inga ; et sa centrale Hydro életrique. Site gigantesque et magnifique. L'endroit ou le génie des hommes à rencontrer celui de la nature, pourrait on dire. L'avenir du Congo et peut être de l'Afrique.

    Lien permanent Catégories : Général
  • Africredit première Société de Crédit en RDC

    Pin it!

    Première Société de Crédit à la consommation, Africredit sprl, est née en 2004.µCette activité permet à des milliers de personnes de se procurer des artciles de bonne qualité et garantis avec un acompte et des paiements mensuels.Voyez notre site web http://www.africredit.biz

  • Le Requiem de Mozart a Kinshasa

    Pin it!

    L'année Mozart fêté à Kinshasa se fut une gageur de quelques un(e)s et un défi relevé.Trois représentations.La première à Bandale en l'égise Charles Luanga en plein coeur de la commune, fut chantée le 15 juin (jour du décès de Raymond DEVOS) à 19 heures devant plus de 100 personnes venues des quartiers avoisinants. Beuacoup de jeunes. Ensuite, deux repésentations, l'une au Sacré Coeur à la Gombe, en présence de différentes personnalités dont, son Excellence l'Ambassadeur de Belgique, des Ministres de la République, des Députés et Sénateurs qui venaient complétés un auditoire de quelques 200 personnes.
    La Seconde (troisième en réalité) représentation
    fut donnée à la Halle de la Gombe, haut lieu culturel de Kinshasa, propriété du Centre Culturel Français, bien connu des amateurs de musique, de film ou encore, d'exposition photographiques.L'émotion était à son comble. Durant les trois prestations, les choristes, emmenés par Michel Vanstale au pupitre allèrent comme crecendo durant ces différentes représentations. Comme s'ils avaient appris à se produitre en professionnel selon l'auditoir et selon l'endroit.Ce fut un tonnerrre d'applaudissemnt et de remerciement que reçurent les artistes et leur Directrice Mme Brigitte Capon. Les visages des spectateurs resplendissaient à la fois d'étonnemlent et de pleinitude. Quelles soirées !Un grand merci à Brigitte, Henri, Michel et Robert ainsi qu'aux choristes.

  • Prochaines impressions

    Pin it!

    Avec du retard mais avec passion, un article culturel sur le concert donné par la chorale "les enchanteurs" pour l'anniversaire de la naissance de Mozart.Le "Réquiem" de Mozart, rien de moins, par les enchanteurs, avec Monsieur Michel Vanstale à la Direction, c'est pour demain.

    Lien permanent Catégories : Musique
  • Campagne électorale, Kinshasa

    Pin it!

    Ce n'est pas tout les jours que l'on peut voir des affiches de candidats et de partis différents sur les artères principales et dans les quartiers.
    C'est même la première fois dans l'histoire du Congo (ex Zaïre) que çà se passe. J'en profite pour faire voire les couleurs et tente de rendre un minimum de l'ambiance de la campagne, en dehors des manifestations.

  • 17 juillet 2006

    Pin it!

    Les premières élections démocratiques se préparent en Rép. Démocratique du congo.
    Le Boulebard du 30 juin, Bd principal de Kinshasa,
    capitale du pays, se colore de ses parures que
    sont, caliquots, banderolles et autres affichent.
    L'ambiance colorée de la campagne sera sur le blog
    en images qui ont été prisent ce dimanche 16 juillet 2006.
    Debout Congolais ...