• Merci Monsieur Puskas.

    Pin it!

    L'élégence, le style, la vitesse et le sens du but. Un
    grand "Monsieur" du fooball et de la vie s'est éteint.
    Je me souviens dans mes jeunes années, très jeunes années,
    des photos du Réal, des images d'archives de la Coupe du Monde
    de 1954 et de ce but contre les anglais , chez eux.

    Je me souviens des rêves que sucitaient le récit des
    exploits de cet homme, des Distéphano,Fontaine, et puis Pelé.

    Des buts comme on n'en avait jamais vusDes buts qui
    préfiguraient ceux de notre football moderne actuel, dans
    la contruction et l'ingéniosité du geste.

    Le "Major Galopant" comme on l'appelait.

    Merci, Monsieur Puskas.

    Ferenk Puskas

    Puskas face

  • Colette Braeckman, entretien exclusif avec le Président Kabila.

    Pin it!

    Entretien exclusif realise au Palais de la Nation

    Monsieur le Président, au lendemain de la proclamation des
    résultats provisoires qui annoncent votre victoire,
    avez vous le sentiment d’avoir tenu les promesses faites lors
    de votre accession au pouvoir en 2001 ?

    A l’époque, je m’étais engagé à réunifier ce pays,
    c’est chose faite. J’avais promis la pacification,
    c’est chose faite même si des petits problèmes subsistent à
    l’Est du pays. La plus grande promesse, c’était
    l’organisation des élections. C’était là le socle de la
    nouvelle république, le point de départ du décollage du
    pays. Ce processus vient de se terminer et la transition,
    ouverte en 1990, s’achève enfin. Maintenant on va pouvoir
    redémarrer la reconstruction et le développement sur base
    d’un nouveau consensus.

    Lire la suite sur ce lien ...

    http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/?p=184#more-184

  • Lendemain des résultats à Kinshasa.

    Pin it!

    Après l'annonce faite par la CEI des résultats des
    élections présidentielles et la victoire de M. Joseph
    Kabila Kabange avec 58,05 % des suffrages exprimés.

    Monsieur Kabila s'est adressé à la Nation via la RTNC,
    Radio Télévision Nationale Congolaise.

    Elu avec des suffrages variables selon les régions, mais
    avec des apports importants de Messsieurs Gizenga et
    Mobutu. Le Président Joseph Kabila, plus jeune
    Président africain, s'est présenté comme le président
    de tous les Congolais, qu'il a invités à "la fraternité et
    la tolérance", "la campagne électorale était terminée".

    Il poursuit ;

    "Il est normal que toutes les Congolaises et tous les
    Congolais aient exprimé différemment leur choix. Tous
    doivent, où qu'ils soient, avoir néanmoins l'assurance
    que j'entends rester le président de tous, sans distinction
    aucune".

    "Avec la publication des résultats provisoires ce jour
    (mercredi), il est clair que la période de la campagne
    électorale, qui est une période qui agite les esprits,
    est terminée. Les quolibets, les propos licencieux doivent
    cesser pour que l'élégance reprenne le dessus", a-t-il
    souligné. "C'est pourquoi, je vous demande ce soir de
    rester unis et de vivre dans la fraternité et la tolérance",
    a-t-il poursuivi, invitant également la population
    "au calme et à la discipline".

    Dicours calme, posé, ferme.

    Ce matin, la ville est calme. Quelques jets de pierres
    ci et là près ed Forestcom et en face de la Maison QG de
    Jean - Pierre Bemba.

    Les taxis ne roullent que très peux nombreux. Les gens de
    Masina, N'Djili et autres ont du mal à se rendre en ville.

    Les magains au moment de cette note ne sont ouverts que de
    façon éparses.

    M. Bemba ne s'est pas encore adressé à la population. Son
    entourage continue de crier au hold -up électoral.

    Quelles solutions vont être prises dans les heures qui suivent ?

    La carte des électeurs définit un clivage Est - Ouest. Par
    son adresse hier à la Nation, M. le Président à fait montre
    de s'en soucier tout en affirmant son atachement
    à l'unité, au travail et aux valeurs de la démocratie.

    Ce que la population attend maintenant, c'est que le candidat
    de l'oppposition au Président se définisse dans cette
    géographie poplitique.

    Kabila vainqueur

  • Monsieur Joseph Kabila Kabange, Président

    Pin it!

    L'abbé Malu Malu s'est adressé à la Nation au nom de
    la CEI (Commission Electorale Indépendante).

    58,05 % des suffrages pour Monsieur Kabila

    41,95 % des suffrages pour Monsieur Jean - Pierre Bemba.

    Les résultats seront publiés officiellement demain et envoyés à la
    Cour Suprême de Justice.

    La pression devrait tomber.

    malu malu

    logo_2 CEI

  • Kin-La-Belle, au bord de la crise de nerfs...

    Pin it!

    Seconde journée écourtée et tension accrue.

    Depuis hier, les magasins ferment vers 15 heures. La population veut rentrer chez
    elle en toute tranquilité et sans attendre les taxis durant des heures sur les axes
    routiers.

    D'après les informations reçues de ci et delà,
    la CEI doit annoncer les
    résultats en sa possession ce mercredi vers 20 heures. Personne n'a envie de
    traîner en ville entre temps.

    D'un côté le camp de J.P. Bemba
    qui fait savoir que les résultats sont manipulés
    et que c'est le candidat UN (Union Nationale)
    qui gagne avec 52 % des voix.

    De l'autre, l'UMP, (Union pour la Majorité Présidentielle),
    avec la CEI (Commission
    Electorale Indépendante), disent que les résultats, donnent
    Monsieur Joseph Kabila
    vainqueur des élections  avec plus ou moins 58,5 % des suffrages.

    Si l'on ajoute à ces informations diverses, la volonté de faire quitter de la Capitale,
    six cents militaires attachés à Monsieur Bemba, on comprend mieux la tension qui
    règne à Kinshasa en ce moment.

    A ce propos, les négociations n'ont pas l'air d'avancer. Plus encore, ces soldats
    se seraient volatilisés dans la ville et le Gouvernement  dit vouloir  agir  pour garantir
    plus de sécurité à Kinshasa.

    La République Démocratique du Congo, dans un contexte historique sans égal
    pour cette nation, est entrain  de s'enfoncer dans un dialogue de sourds.
    C'est comme si les uns disent en face ce que l'autre veut entendre sans penser
    un traître mot à l'engagement pris.

    Difficile de se faire sa propre opinion. Si ce n'est celle, que la situation ne s'
    améliore pas et qu'elle s'enlise de jour en jour.

    Dans les états majors des diffétentes composantes à la négociation, on semble
    pourtant serain.

    C'est comme si la parole donnée était celle aussi de toute une population.
    C'est comme si les cris de la cité n'atteingnent pas les oreilles des responsables.

    Responsables de la sécurité de l'ensemble des personnes physiques qui
    vivent au Congo. Responsables aussi de décider de ce qui doit être fait, être
    décidé en pareille situation. Peux de gens croient actuellement le discours qui
    tend à rassurer quant à l'issue de cette période tendue.

    Samedi, ils ont surgits de nulle part. Et demain ?

    Le discours est simple. Dans les cités de la capitale qui ont votés pour Monsieur
    Bemba, "Bemba a gagné ici, à Kin. avec plus de 60 %, il est le Président".

    Comment faire comprendre que ce n'est pas ainsi ?
    Comment faire comprendre que Kinshasa n'est pas la R.D.C. ?
    Comment faire comprendre que les taux d'abstentions et votes nuls ont
    profités pour l'un et l'autre candidat selon la  Province où çà se passait ?
    Comment dire que lors d'élections, partout dans le monde, il y des plaintes ?.

    Comment faire convaincre, si la volonté politique de le faire, ne s'affirme pas ?

    Dernière nouvelle, ce soir, la promulgation ne se fera peut être  pas. 
    Appels au calme de toute parts.

    Kin-la-Belle se réserve encore !







  • Et le fil conducteur la dedans ?

    Pin it!

    Envie de dire autre chose, de parler d'un coup de coeur.
    Changer d'univers, l'espace d'un post.

    Pendant que les rumeurs continuent de circuler. Que les gens
    cherchent à s'extirper de Kinshasa. Qui vers Brazza. Qui vers
    Nairobi ou ailleurs.

    Kinshasa attend toujours la proclamation des résultats.

    Kisnhasa attend de savoir si oui ou non,
    il y a accord entre Gouvernement, Monsieur Jean - Pierre Bemba
    et la MONUC pour le déplacement des 600 militaires attachés à
    M. Bemba vers Maluku.

    Kinshasa est sous une tension extrême.

    Alors, oui, envie de quitter le fil rouge de ce carnet
    de notes et de donner à voir et à lire
    quelque chose de beaux. Nous avons tous besoin de
    quelque chose de beaux. Ce superflux qui fait du
    bien au sens et à notre âme. La culture
    en fait partie.

    Photos de Monica Belluci et extrait de son interview sur
    Evene, par Mélanie Carpentier.

    Avant cet extrait un proverbe de la culture africaine, si
    dense et si belle.

    "le soleil n'oublie jamais un village, même s'il est petit".

    Extrait choisi, interview de Monica Belluci.

    Malraux a dit “La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert”…

    C’est vrai qu’il faut conquérir la culture. C’est un
    engagement humain personnel. Quand on aborde un livre religieux,
    par exemple, il faut toujours avoir une base culturelle
    solide derrière pour ne pas prendre la chose au premier degré.
    C’est très dangereux et risqué. La culture fait de nous
    des humains. Personnellement, parce que je suis comédienne, j’ai facilement
    accès à la culture mais je ne me considère pas comme
    une intellectuelle. Je suis quelqu’un de très lié à la vie.
    J’aime les leçons de la vie. J’adore ce que
    m’apporte l’existence. La vie est un livre merveilleux.

    543_bellucci

    Monica beluci 1

  • Images des événements de samedi à Kinshasa

    Pin it!

    Ils ont troqués vêtements civils et militaires pour des tenues guerrières.
    Shegges ? Hommes et femmes du peuple ? Pas organisé ?

    Crédit photos AFP

    Le reste se passe de commentaires.

    Mais pas les vôtres.

    assaillant en pagne

    Assaillent torse nu avec kalash

    arc et flèches

    Attaque

    feu et ataque

    Jet de pierre

    Feu souslaffiche

    Masque

  • Dimanche calme et pas comme les autres.

    Pin it!

    Ce dimanche matin le calme est revenu. Kinshasa est
    beigné de rayons de soleil, aux allures de
    prinptemps et 13° C de plus.

    La ville est calme. Les patrouilles de l'EUFOR, se
    sont multipliées. Discrètes mais visibles. Aux différents
    points stratégiques, les ronds points, le Bd du 30
    Juin, les Avenues principales.

    Quelques taxis et voitures privées circulent. C'est
    une ambiance de lendemain qui déchante, de gueule
    de bois et d'interdiction de rassemblement, décrèté par
    le Gouvernement

    Quatre morts, lors des événements de samedi, çà en
    assome plus d'un.

    Dimanche matin calme. Dimanhe d'attente de résultats
    officiels. Dimanche d'attente de signaux clairs d'
    appel au calme.

    Un dimanche pas vraiment comme les autres!

  • C'est triste, Kinshasa sous les balles.

    Pin it!

    Samedi matin calme. Les boutiques s'ouvrent aux heures habituelles. Dès 8 heures,
    la circulation est dense, sur le Boulevard du 30 juin. Je viens
    de prendre mon petit expresso à la "Pâtisserie Nouvelle". Vers 10,30 heures
    des coups fils de partout.

    "Attention, des tirs ont été entendus entre l'INSS et le Rond Point
    Mandela".

    Tout se confirme très vite. Les sms de sécurité des différents organismes,
    ambassade, EUFOR, MONUC, font état des mêmes événements. Très vite, nous fermons
    le magansin et les bureaux. Vers 12,15 heures, en voulant repartir
    vers l'Avenue des Huileries, via Colonel Ebeya, des tirs retentissent. Demi-tour,
    vers l'Hôtel Memling, le lieux le plus sûre dans le coin.

    Les choses semblent se calmer vers 12,30 heures. En partant du
    Memling, j'en profite pour prendre deux photos du Boulevard du 30 Juin. Vide
    ou occupé par les patrouilles de la Monuc, pendant que les hélicoptères
    de l'EUFOR, survolent la ville.

    Aux dernières nouvelles, le Gouvernement, aurait demandé, à Monsieur Bemba de s'adresser
    à la population, pour demander le calme, réclamer la levée de certains barrages.
    A cette heure, le communiqué n'a pas encore été adressé.

    La situation est calme en ce moment, mais reste très tendue.

    La note d'hier relevait de cet état et d'une capitale sous pression.
    La soupape à sauté, en partie. Les fusils et mitraillettes ont crépités,
    les mortiers, et roquettes ont tonnés.

    La poudre à parlé encore une fois.

    Attendre. Rien d'autre, qu'attendre un dénouement à cette tension.

    Avec l'espoir que çà ne se règne pas à la poudre et au canon.

    c'est beaux une ville la nuit. C'est triste, Kinshasa, sous les balles

    Images: Le Bd du 30 Juin Samedi 11 novembre à 15 heures. Patrouille de la MONUC.

    IMG_2357

    IMG_2359

  • Rêves, utopies, sufffrages

    Pin it!

    L'écart entre les deux candidats à la Présidence de la République
    Démocratique du Congo se resserre. Il est toutefois certain, sur base de
    résultats encore parciels, que le Président sortant se succédera à lui-même.
    L'écart ? Plus ou moins 6%, probablement.

    Quid du lendemain des proclamations ?

    Kinshasa est sous une tension terrible. Le stress est quasi permanent. Chaque
    mouvement de foule est aussitôt analysé comme étant le début d'incidents.

    Kinshasa ressemble dans l'inconscient à une marmite qui est à ébulition
    et dont la soupape soit sauter !

    Les événements ne sont pas qu'allarmistes pourtant. La rencontre du Président
    sortant et de son challenger, M. Bemba au Palais Présidentiel,
    le 7 novembre, est un signe encourageant. Que se sont ils dits ?
    Rien à filtrer. Le communiqué laconique relate un entretiens fructueux.
    Pas de déclarations directes de la part des deux candidats à la
    conduite des affaires du pays.

    Quelle va être le choix de la nouvelle majorité, sortie des urnes ?
    Va t'on vers une Présidence retranchée sur les acquits du votes ?

    Va t'on vers un Gouvernement d'Union Nationale, dans lequel, le "perdant" se
    verrait attribuer des responsabilités importantes ?

    Aro, crieront les uns. Hourra, crieront les autres.

    Quoi qu'il en soit, la carte représentative divise le pays.
    L'est à voté en masse pour le M. Joseph Kabila, tandis
    que l'Ouest, a voulu remettre son sort entre les mains de M. Bemba.

    L'impacts des alliés, M. Gizenga entre autres, jouant de façon significative
    à Kinshasa et en partie dans la Bandundu, tandis que l'essais
    en faveur de M. Bemba dans le Katanga est nul.

    Autre indice, la participation massive à l'est et une moindre motivation
    des électeurs à l'ouest sont prédominants dans le résultat final. Sans
    compter les deux KasaÎ. Ils se sont mobilisés pour,le second tour
    et pour M. Bemba.

    On ne peut pas vouloir tout et son contraire !

    L'appel à la désertion au rescencement des électeurs dans ces
    deux provinces, le discrédit jeté à l'avance sur ces élections historiques
    avant la match. Et ensuite, demander aux populations de voter, est
    en partie dommageable.

    Comme dans la fâble de Monsieur de Lafontaine, "rien ne sert
    de courir, mieux vaut partir à temps". Avant l'heure, c'est pas l'heure,
    et après l'heure , c'est plus l'heure !

    C'est aux congolais de choisir leur voie.

    Pour ce Congo nouveaux, issu, d'un vote historique et démocratique.
    A eux de décider, comment rêver un congo plus prospère.
    A eux de dévoiler leur utopie quant à l'avenir de
    toute ne nation.

    "L'utopie, c'est la vérité de demain" s'est exclamé Victor Hugo.

    L'utopie, ici, c'est entre autres ;

    Relever l'économie du pays.

    Souder 11 provinces (25 selon la nouvelle Constitution).
    Développer ces mêmes provinces et régions.
    Eduquer. Soigner.
    Relever le PIB (74 $ stat. de 1991).
    Rassembler les ethnies, les langues et les dialectes (5 langues avec
    le Français).
    Désarmer les groupes incontrôlés.
    Unifier l'armée.

    Et la liste est longue encore.

    Les douze travaux d'Hercule à côté de çà ...

    Alors, au delàs du suffrage, si l'utopie d'aujourd'hui devenait la réalité
    de demain !

    Photo : Poignée de mains. / Digital Congo.

    kabila_bemba_main

  • Expressions congolaises (suite)

    Pin it!

    Voilà , je reviens aux expressions congolaises et je viens
    de trouver une définition pour l’expression « Londoniennes »
    qui comme je l’avais exprimé ci avant, désigne des filles
    de petites vertus, les prostituées.

    Londonienne, en lingala, « Londe », signifie « ronde »,
    Dans le sens de « une fille fait la ronde ». Aucune référence
    Aux filles de Londres.

    - « Khadafi » vendeurs d’essence au marché noir.

    (voir photo en dessous de cette note)

    - « Américain » personne originale

    - « Ligne 11 » aller à pieds.

    - « article 15 » se débrouiller, la débrouille

    - « Anti-nuit » lunettes de soleil que portent les « sapeur »
    la nuit

    - « Sapeurs » personnes qui aiment s’habiller qui aiment se
    saper de façon souvent excentrique ou très chic.

    - « Casser le bic » arrêter les études

    - « Être éprouvé » être en deuil

    - « Parisien » un sapeur qui aime les beaux vêtements

    - « Mario » « Poussin » Gigolo

    - « Sœur » titre qui marque le respect

    - « Sape » Société des ambianceurs et de personnes
    élégantes dont les membres sont des sapeurs.

    - « Tétanos » vieux taxi déglingué, vieux bus.

    - « Yankee » un aventurier, qui se mêle des affaires des autres,
    peut se dire de quelqu’un de drôle, s’adapter aux rappeurs

    - « En tout cas » locution pour dire, son admiration, sa surprise
    mais encore sa stupéfaction, souvent accompagné de
    « en tout cas, vraiment »

    Voilà pour cette fois. Si un lecteur a une locution à proposer
    c’est avec plaisir que cet espace vous est ouvert dans les commentaires

    Et ne vous arrêtez pas, ou ne vous limitez pas, au Congo Kinshasa
    l’Afrique est riche d’expressions formidables
    qui ne demandent qu'à être connues.

    Khadafi

  • RDC, nouvelles donnes sous tension perceptibles

    Pin it!

    Elle que personne n'attendait.
    Elle qui supplante toute la communication des appareils
    politiques les mieux rôdés.
    Elle qui galvanise les foules. Elle qui séduit.
    Elle qui convainc, avec la Bible, les mots et le cœur.
    Elle qui écoute le peuple. Elle encore qui visite sans
    se fatiguer ni compter, hôpitaux, dispensaires et écoles.

    Mme Olive Lembe Kabila, l’’épouse du Président sortant,
    M. Joseph Kabila a mené campagne de belle manière.

    Nouvelle donne dans la campagne. Certains diront
    « poeple-lisation » à la française. Mais c’est méconnaître
    le Congo. Le Maréchal eut une épouse très aimée du peuple.

    Olive kabila lembe

    Après le dimanche des votes, autre nouvelle donne ,
    sortie après coup, pendant le décompte des voix.
    Georges W. Bush, (ouie, difficile d’écrire ce nom)
    Président des Etats – Unis vient de faire publier un décret
    sur « le gèle des avoirs bancaires de trois chefs et
    guerre et de quatre hommes d’affaires » impliqués selon la
    Maison Blanche dans le pourrissement militaro armé de
    la RDC. Ce décret est accompagné des mêmes rétorsions
    à l’encontre de quiconque se rendrait coupable de nouveaux
    événementsqui entraverait la paix et le bon déroulement du
    désarmement des forces non conventionnelles en RDC.

    Il aurait peut être pu prendre ses mesures avant, il y a quelques
    années. Mais on est pas en campagne tout les ans. N’est ce pas ?

    Bush

    Opération de charme. Pression manichéenne.

    Des acteurs qui se rejettent la balle continuellement sur
    différents petits incidents survenus dans la foulée
    du second tour. Arrêts des émissions de la chaîne de
    TV de M. Bemba. Problèmes techniques ou véritable
    sabotages ?

    Fuites de chiffres sur les résultats très partiels encore.

    La MONUC et l’EUFOR continuent plus que jamais
    leur travail de pacification et de dissuasion.

    Personne ne croit en une possible flambée armée et pourtant
    tout le monde fait comme s’il s’y préparait.

    Le Congo est il en droit ou tout simplement peut-il,
    se risquer de ne pas négocier sans problèmes majeurs
    ce moment historique à tout points de vues ?

    Que ce soit du fait du Peuple qui est au plus bat en terme
    de pauvreté, que ce soit du côté des dirigeants qui ont
    euxtoutes les cartes en mains pour tourner une page et
    réécrire un Congo nouveaux, et des affaires économiques dans la
    cavedes indices de l’expansion, du point de vue de la
    Communauté Internationale qui a investit énormément
    pour que le processus de régulation de la société puisse
    se faire. Cette même Communauté Internationale attend,
    elle, aussi un retour sur investissements.

    Raisonnement trop rationnel ! Peut - être ?

    Du charme, de la persuasion, des actes de fermeté, la se
    situe peut être la voie à suivre pour guérir un Congo
    hypertendu depuis trop longtemps.

  • William Styron, le désir de toucher...

    Pin it!

    « Le désir de toucher le monde par des mots a quelque
    chose à voir avec la puissance d'une nation. »

    (extrait d’entretien avec Claude. Servan- Shreiber)

    La puissance des mots et des émotions Styron la possédait.
    Le choix de Sophie (Spohie’s choice), Stingo, Nathan
    et Sophie, et son choix. Le nazisme et sa cruauté,
    Celle de l’holocauste des juifs. Manhattan comme décor à
    cette histoire impossible. Chef d’œuvre de la perversité humaine

    Anti – militariste comme Faulkner, qualifié de plus faulknérien
    des écrivains. La devrait s’arrêter peut être la critique. Ne pas
    nier le style de William Styron sorti de sa propre sensibilité écrits, humains, pleins de vérité, de complexité, de
    cruauté et de foie en la vie, puisée dans l’adversité de la vie
    et contre la maladie

    Le choix de Sophie

    William Styron