• Bonne Année, Meilleurs Voeux pour 2007

    Pin it!

    BONNE ANNE 2007, BONANA 2007,
    Santé, Bonheur et Prospérité... A vous tous, Famille, Amis, Amis virtuels, Amis du soir ...
    Merci pour vos commentaires
    Bonne Année
    à Tous et Toutes

  • Discours du Roi des belges à l'occasion des fêtes

    Pin it!

    N.D.L.R. (note de la rédaction) Je pense qu'en ces temps de
    fin d'année, de celle du début de la Troisième
    République au Congo, qu'il est de bon ton de publier
    ici, le discours prononcé par Albert II
    .Il y est question de plusieurs points sensibles du moment
    de la paix, des guerre, mais aussi et surtout du Congo et
    de la coopération entre les deux pays.
    Le propos n'est pas ici de commenter, mais de donner à lire
    et à la connaissance cette information qui vient de chez
    le "Grand Noko"

    Bonne lecture. Peut être une visite du Roi en 2007 au Congo ?

    Le Discours

    Je voudrais d'abord dire aux travailleurs de Volkswagen Forest
    et à leurs familles, ainsi qu'à ceux des firmes sous-traitantes,
    combien je partage leur profonde déception à la suite
    de la très importante restructuration de l'usine VW.

    Je sais que les autorités font tout pour trouver des solutions.

    Par ailleurs, il est souvent question ces temps-ci d'abus
    de biens sociaux et de ressources publiques. Je voudrais
    faire deux remarques à ce sujet.

    1.Aucune personne n'est au-dessus de la loi et la Justice
    doit pouvoir faire son travail en toute indépendance.

    2.Lorsque la justice établit des détournements, il me semble
    équitable que la réparation concerne tous ceux qui en ont tiré avantage.

    Mesdames et Messieurs, Le temps de Noël et du Nouvel An
    est une période qui nous prédispose à une réflexion sur la paix.
    Que faisons-nous, que pouvons-nous faire, pour être des artisans
    de paix dans notre famille, dans notre pays et même au-delà.
    Nous savons fort bien que l'absence de conflit ne signifie
    pas nécessairement la paix. La paix implique bien plus.
    Elle demande surtout que chacun cultive une attitude
    de respect et de bienveillance vis-à-vis de l'autre,
    quelle que puisse être sa différence.

    Dans notre monde, les grands comme les petits foyers de
    violence sont malheureusement très nombreux. Des antagonismes
    raciaux, ethniques ou religieux sont souvent exacerbés.
    Notre pays n'est pas indifférent à ces situations
    douloureuses. En effet, il joue un rôle actif en faveur de
    la paix et s'y emploie de différentes manières.

    Tout d'abord, par le dynamisme et la créativité de notre

    diplomatie. Cette année, par exemple, la Belgique a assumé
    la Présidence de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération
    en Europe. Cette Organisation est active notamment
    en Europe de l'Est et dans le Caucase. Au-delà de son mandat
    de base, l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération
    en Europe joue un rôle important dans le domaine des
    droits de l'homme, dans la protection des minorités,
    dans la liberté de la presse, dans l'observation
    d'élections libres et plus généralement, dans le
    développement de la démocratie.

    J'ai eu l'occasion de rendre visite à cette Organisation et
    à ses dirigeants en septembre, à Vienne. J'ai été frappé d'entendre
    ses responsables me dire combien la Belgique multiculturelle
    donnait à notre diplomatie une aptitude toute spéciale
    à rapprocher les points de vue, à trouver des terrains
    d'entente, et à promouvoir la paix.

    Ce sont ces mêmes qualités qui ont contribué au fait que
    180 pays ont choisi la Belgique pour devenir, à partir du
    1er janvier prochain, et pendant deux années, membre du
    Conseil de Sécurité des Nations Unies. C'est un beau défi
    pour nous.

    La diplomatie, hélas, n'est pas toujours en mesure de prévenir
    ou de résoudre des conflits. Il arrive même souvent
    qu'une force militaire soit nécessaire pour maintenir
    une paix fragile ou pour la rétablir. Aujourd'hui,
    plus de 1.100 de nos soldats sont déployés à travers le
    monde, principalement dans les Balkans, au Liban, au Congo
    et en Afghanistan.
    L'objectif de leur mission varie.
    Au Kosovo et en Bosnie notre présence consiste à
    prévenir une nouvelle guerre civile dans les Balkans.
    Au Liban nous participons au rétablissement de la paix. Au Congo
    nous contribuons à protéger la démocratie.
    Nous sommes
    présents en Afghanistan pour éviter le retour des Talibans.

    Fin septembre, j'ai rencontré à la base de Beauvechain, des
    unités en partance pour le Liban, et le Kosovo. J'ai été
    frappé par la motivation, l'engagement et la bonne préparation
    des hommes et des femmes qui en faisaient partie.

    Je saisis cette occasion pour dire à tous ceux qui participent
    à ces opérations que nous sommes fiers du travail qu'ils accomplissent
    et qu'en cette période de fin d'année, le pays tout
    entier pense spécialement à eux et à leurs familles.

    Il est encore un troisième moyen par lequel la Belgique
    contribue à la paix : il s'agit de la Coopération au
    Développement. La grande pauvreté, les privations et les maladies qui
    sévissent dans beaucoup de parties du tiers monde
    constituent une injustice sociale majeure, et il est vrai que
    sans justice il n'y aura pas de véritable paix. Le développement
    ne serait-il pas alors une définition moderne de la paix ?

    Notre pays contribue activement à des projets de développement
    dans 18 pays partenaires. De nombreux coopérants
    belges y travaillent et je veux aujourd'hui leur
    rendre un hommage particulier.

    J'espère aussi très vivement qu'un nouveau partenariat puisse
    se développer avec le Congo, où les populations ont tellement
    souffert ces dernières années, mais où des perspectives
    nouvelles s'ouvrent à présent.

    Voilà, Mesdames, Messieurs, quelques réflexions que je voulais
    partager avec vous à propos de la paix.

    Il est évident que notre pays, dans ses actions en faveur
    de la paix, partout dans le monde, ne sera vraiment crédible
    que si à l'intérieur même de nos propres frontières
    le respect mutuel, l'entente et la cohésion seront la
    réalité et pas la fiction. C'est le voeu que la Reine et
    moi et toute notre famille formons pour cette nouvelle année.

    A chacun et à chacune de vous nous souhaitons de chaleureuses
    fêtes de Noël et un heureux Nouvel An.

    Die Königin und ich, sowie unsere ganze Familie, wünschen
    Ihnen ein frohes Weihnachtsfest und ein glückliches neues
    Jahr."

    D'après BELGA

  • Dansez les anges ...

    Pin it!

    La haut, les platines chauffent, c'est sûre. La pape de
    la Soul Music a tiré sa révérence

    Quels frissons, année 1970, sur les planches de l'Olympia
    de Paris, pleins les yeux, pleins les oreilles. Les rythmes
    s'enchaînent". Ladys and Gentlemans, Mister Dynamit, Jaaaaames
    Brown, TA,TA,TA,TA,TA, Get Up I Fell Like Being a, "Sex
    Machine", les percus, les cuivres, la basses résonnent

    Des pas glissés d'un bout à l'autre de la scène, le micro
    jeté en arrière et rappelé à lui d'un geste viril après un
    tour sur lui même, des "break" entre les chants pour parler au
    public, sur fond muscical rythmé le rap avant l'heure.

    La haut, les anges dansent, dansez les anges !

    James brown

  • 2006 pour moi. Et pour vous ?

    Pin it!

    Evénements marquants de 2006.

    Dans le désordre...
    Election Démocratiques libres et transparentes en RDC
    Coup de boule de Zidane- La coupe du Monde
    Elections américaines, la gifle à G.W. Bush
    >La guerre au Liban
    Assassinat de la journaliste russe Anna Politkovskaîa
    Primaires du PS Français, nouveauté politique en France
    Ségolène Royal élue candidate
    France, L’acquittement des gens d’Outreau
    L’info-fiction de la RTBF

    Et les vôtres.

    Je n’ai pas encore réfléchit à mes coups de boules
    pour cette année !

    A part, la bêtise des gens, le racisme, l’intolérance…

    dont

    Protestation du Monde Musulman contre les caricatures de Mahomet

    A vous de m’aider.

  • Pascal Sevran, coup de gueule ou nouveaux racisme ?

    Pin it!

    Dans le livre, « Le privilège des jonquilles », le texte incriminé qui fait
    débat, et provoque des plaintes en cascade, du Niger à l’ONU, de l’ONU
    vers la France, et de la France vers Antenne 2 et ….

    Le passage du livre de M. Pascal Sevran …

    « Des tombereaux d’enfants
    morts de faim, de soif, desséchés au soleil, des enfants ou ce qu’il en reste :
    quelques os oubliés par des vautours que des tracteurs et des bennes à ordures
    enseveliront sous le sable en feu. Le Niger. Safari-photo insoutenable.
    Des enfants on en ramasse à la pelle dans ce pays (est-ce un pays ou un
    cimetière ?) où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé au monde.
    Neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage.
    Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en
    copulant à tout-va. La mort est au bout de leur bite. Ils peuvent continuer
    puisque ça les amuse. Personne jamais n’osera leur reprocher cela, qui est
    aussi un crime contre l’humanité : faire des enfants, le seul crime impuni.
    On enverra même de l’argent pour qu’ils puissent continuer à répandre,
    à semer la mort. Nous devrions avoir honte de nos larmes de crocodile
    sur les cadavres de ces anges noirs qui régalent les mouches ».

    Pascal Sevran, homme de télévision, romancier, parolier, que je ne connais
    pas, s'indigne. Il l'écrit dans son livre. Il le dit mal, et c'est là le problème.
    Les propos que le journaliste de « Var Matin » à écrit en résumé très
    raccourci du texte est insoutenable, « la bite des noirs est responsable de la
    famine en Afrique ».

    « Propos tenus par Sevran ou texte déformé ? »

    Tout aussi insoutenable, l''acharnement contre lui. Ca me déplait. Je suis
    au Congo-Kinshasa, africain blanc, et intolérant aux propos racistes et
    xénophobes. N’est-ce pas à un règlement de comptes et un lynchage
    médiatique que nous sommes entrain d’assister ?

    Oui Pascal Sevran est quelquefois imbuvable, avec ses airs péremptoires,
    ses airs de « je sais tout », ses redondâtes, sur ses chanteurs, ses danseurs,
    etc… Il s’énerve vite Sevran. Il n’aime pas le direct, n’aime pas les questions,
    il est constamment sur la défensive.

    L’homme qui admirait plus que tous autres, Mitterrand, l’ami de Trenet,
    maintenant virant chez Sarkozy, est complexe. Cet homme a présenté des
    excuses aux gens qu’il aurait pu offenser.

    Claudy Siar (çà c’est un journaliste) témoigne, s’indigne. « C’est une
    véritable apologie du racisme et de l’eugénisme » dit – il.

    Et pour terminer.

    L’ONU n’aurait elle pas plus à faire avec l’Irak, l’Afghanistan, la famine
    dans le monde, le TPR (Tribunal Pénal pour le Rwanda) entre autres, dans
    une liste hélas bien trop longue ?

    La France (seul pays à n’avoir pas fait de commission), n’a-t-elle pas à se
    poser des questions quant à son rôle avant, pendant et après le génocide
    rwandais ? Aux problèmes des noirs en France (incendies d’habitations
    vétustes, loyers usuriers, manque de logement….) ?

    D’accord, pas d’accord, vous pouvez vous exprimer, nous ne déposerons
    pas de dossier auprès des instances judiciaires ni internationales.

    images france soir

    Sevran BéW

  • Quelle année...

    Pin it!

    Les préparatifs des fêtes de fin d'année, Noel et Nouvel-
    an, battent leurs pleins. Kadi cours dans tous les sens, les
    sens en éveil.

    La semaine dernière, confection du sapin à la maison avec les
    p'tits,(photo ce soir du sapin.) Cette semaine, achat des colis
    que nous remettons à chacun de nos travailleurs à Noel et Nouvel
    an. 2 Poulets, des poissons, 5 Kg de Riz, des boites de tomate,
    des assaisonnements divers.

    Vendredi dernier, le boxeur que nous sponsorisons, Kayembe,
    a gagné aux points en six raounds. Très beaux match. Rapidité
    dans les esquives, propres dans les gestes.
    Jamais d'agressivité malsaine ou déplacée. Nous pouvons être
    fiers de notre poulin, qui du haut de ses 21 ans, à ce jour
    est les meilleur poids léger en R.D.C.

    Nous attendons les implications de la nouvelle loi sur les
    importations et les nouveaux contrôles mis en places.
    Impossible à ce jour de dire quelle sera l'implication de
    cette nouvelle mesure sur les prix à la consommation.
    L'application est de vigueur dès le 1er Janvier 2007. Nous
    verrons !

    Quelle année que ce cru 2006, avec les premières élections
    démocratiques qu'ait connu le Congo depuis son indépendance.
    Quelle année mouvementée du point de vue des affaires, justement
    dans ce cadre électoral quelques peux orgageux par moments.
    Quelle année de fierté tout de même, soulignons le, avec
    cet événement que fut la prestation de serment du Président.

    Je reviendrai ce soir sur d'autres sujets, dont celui de l'
    acharnement des médias envers l'Afrique, des nouvelles formes
    de dérapages xhénaphobes et racistes en Europe, et des
    réactions que celà suscite dans l'opinion et dans les médias.

    Mais qu'est ce qui à bien put piquer Pascal Sevran ?
    Quelle année que cette année 2006, la RTBF, ne dira
    pas le contraire.

  • La RTBF, le poids des images, le choc des consciences

    Pin it!

    Hier soir, mon père m’appel. « Ici, C’est fini. » Je ne comprends pas
    Il m’explique ce u’il est entrain de suivre sur la R.T.B.F.

    De Kinshasa, je lui dit, « ce que tu dis me parait impossible, je suis sur
    L’A2, et pas de coupure des infos ». Je zappe suer Euro News, sur LCI
    Enfin sur tout ce qui fait de l’info. Et Rien.

    Ensuite, le net, « Le Soir » a déjà fait un papier sur l’émission «Info-fiction"
    De ce mercredi soir.

    Sur le moment, je me dis, gonflé et fort. Ils ont osés penser un truc pareil.

    Ce matin, de plus en plus étonné d’entendre sur les antennes Radio de la RTBF
    L’indignation sur le fonds et la forme, sur le sort réservé au couple Royal
    Dans cette fiction, et autres qui dénoncent le rôle du Service Publique et le rôle
    Des journalistes de la RTBF.

    Je n‘en reviens pas.

    On est entrain de faire le procès de journalistes sur antenne, on est entrain de lyncher
    Le pouvoir des idées, on est entrain de faire la peaux aux penseurs.
    Les sms, les appels ont été unanimes.

    Une Belgique unie, Le roi, la Loi, la Liberté.

    Au moment même où les belges du nord comme du sud ne croient plus en la survie de
    La Belgique actuelle à l’horizon 15 ou 20 ans pour les plus optimistes.

    Au moment, où il faut être sourd pour ne pas entendre les animosités communautaires.

    En congé en Belgique durant 13 jours, nous sommes allés à Hasselt, dans une boîte bien
    Connue ma femme et moi. Je questionne le videur de faction cette nuit la en flamand.
    Il me répond avec un débit trop rapide pour que je le comprenne, je lui demande d’aller
    Plus lentement. Il me dit « ici mon vieux, t’es chez les flamands ». Je lui répond, « çà je
    Sais, mais je suis aussi en Belgique ». Il se calme. Nous pactisons. C’est fini.

    Ce ne sont pas Defossé, De Brigode ou Philipot, qui clament à longueur d’année, le raz-
    Le –bol de supporter une communauté par rapport à une autre, qui hâtent les problèmes
    Linguistiques, qui font votés les lois dans les communes à facilités.

    Les politiques de tout bords qui s’indignent. Eux qui s’écoutent parler, mais n’écoutent
    Ce qui se dit dans la cité.

    C’est pire encore, ils sont entrain de dire, que des investissements ou investisseurs pourraient
    Ou auraient pris peurs.

    Damnation. Des journalistes ont osés marcher sur leur fond de commerce et leur argumentaire
    faux fuyants. Les problèmes économiques, les problèmes sociétaux, d’emplois ou sociaux,
    quand ils n’ont pas de réponses, « c’est la faute au communautaire ». Le communautaire,
    jusqu’à cette émission servait à détourner l’opinion public des vrais réponses, des vraies
    questions sociétales belges.

    A croire que la censure ne se dénonce qu’ailleurs, chez les autres, les autres !

    A croire que Reporter Sans Frontières devra se mobilisé pour un pays de l’Union.

    La question n’est pas de savoir si Orson Wels et sa guerre des Mondes peuvent aller
    Se rhabiller. La question est de savoir si le débat est enrichis par cet électrochoc ?

    Entendre dire, que notre pays s’est ridiculisé, s’est abaissé ce mercredi en est trop.

    Ceux qui voyagent, savent, qu’outre Quiévrain, ou ailleurs dans des endroits du monde
    Où notre petit pays est connu, les railleries, ou les questions tournent autour de nos
    Institutions, de nos langues, de nos parlements, du nombre de nos ministres et députés.

    Notre réponse, « notre sens du compromis, de la négociation et de la Nation ».

    Et, oui, nous sommes un des derniers états dits "bâtards" en place et debout. Fini, l’Ex-
    Yougoslavie, fine la Tchécoslovaquie. La Belgique vit avec ses différences.

    Le débat est donc redescendu dans la cité. Les gens se sont prononcés. Ils faudra en
    Tenir compte désormais.

    Voila poqu’ê nos es’tons fîrs di nos patraie !

  • De Kinshasa à Boma, toujours un émerveillement

    Pin it!

    Difficile de rester indifférent face à cette grandeur
    et majesté vue du ciel pendant 1 heure de vol au
    départ de l’aérodrome de N’Dolo jusqu’à celui
    de Boma en passant par Matadi et sa piste d’att
    -errissage de brousse en terre rouge stabilisée.

    Et puis au retour le barrage d’Inga, son gigantisme
    le fleuve Congo dompté en ses chutes par l’homme.

    Les chiffres donnent le vertige.

    Cinquante mètres cubes (50 m³) par seconde d’eau
    soit 50 tonnes à la seconde. Des turbines qui tournent
    à Inga 1 sous 1 tonne / seconde (1000m³/sec) d’eau et à
    Inga 2 de 2,2 Tonnes / seconde (2 200 m³ / sec).

    Le dénivelé des rapides sur 15 km est de 90 m. Le
    vertige, la majesté, dame nature et sa grandeur.

    Venant de Kinshasa, le relief est de plus en plus
    vallonné pour donner des collines à partir du km 60
    de Matadi. Ensuite passé Matadi (Le Caillou), çà
    redevient de plus en plus plat, c’est qu’on s’approche
    du delta du fleuve et de l’Océan Pacifique, de l’eau
    encore de l’eau comme si c’était déjà la mer et des
    lagunes à perte de vue.

    Toujours un émerveillement de survoler ces contrées
    et ce pays si divers en tout, mais si grand.

    Images du barrage d’Inga

    inga00110

    inga0099

  • Clin d'oeil à HuyHuy ma ville...

    Pin it!
    Quinze jours en dehors du Congo, quinze jours dans ma ville
    Huy fille de Meuse, porte du Condroz, avant porte des Ardennes
    Cette petite escapade vaut bien quelques images, celles du château
    et du parc, aux abords duquel nous étions logés, la maison d'hôtes, "La
    ferme du Château d'Ahin", tenue par Mr et Mme Thierry et
    Antoinette Van Zuylen.

    Cadre superbe, hôtes d'une qualité humaine formidable ouverts
    sur le monde et les autres. Chaleureux.
    Les images ci-dessous laissent à voir les deux p'tits bouts
    dans ce cadre aux couleurs automnales.

    "Papa, Maman, c'est beaux les couleurs de l'automne au pays
    de Huy" !

    Adresse du site sur Huy :
    http://huyhuyenphoto.skynetblogs.be

    Adresse du site de la ferme du château d'Ahin :
    http://www.fermedahin.be/

    Images_novembre_2006_BELGIQUE_etc 032

    Images_novembre_2006_BELGIQUE_etc 052

     

    Images_novembre_2006_BELGIQUE_etc 048

     

  • 25 ans sans Lennon et pourtant...

    Pin it!

    C'était le 8 décembre 1980, au siècle dernier
    John Lennon était victime d'un désaxé
    Dans ma civic, sortant d'une nuit de travail,
    la nouvelle traversait les ondes de mon auto-radio
    "flash et interruption de notre émission, John Lennon
    est mort assassiné, alors qu'il rentrait au Dakota Hôtel.

    Je m'en souvient comme si c'était hier
    le froid traverse ma colonne vertébrale
    des larmes coulent sans retenue aucune
    le monde ne s'arrête pas mais je suis KO.

    « Imagine tous les gens vivant en paix. »
    « Imagine qu'il n'y ait ni pays, ni religion. »

    La radio passe alors "Just like starting over"
    je rentre groggy, ce n'est pas cette nuit de travail
    qui me sonne, c'est l'absence déjà, d'un être hors
    normes, d'un artiste, sur lequel des millions de jeunes
    ont appris leurs premières phrases en anglais.

    "Let's take a chance and fly away somewhere alone"...

    25 années sans Lennon et pourtant si présent, dans tout
    les arts de la pensée et de la musique.

    Lennon

  • Après 15 jours d'absence...

    Pin it!

    Silence radio sur mon carnet de notes depuis 15 jours.
    C'est que nous avons voyagés en famille. Juste rentrés
    pour la cérémonie de la Prestation de serment du Président
    élu démocratiquement.

    Pendant cet intermède il y eu quelques soubressauts et
    tensions du côté de la Cour Suprême de Justice. C'est elle
    qui devait rendre son jugement quant à la validité ou non
    des élections et répondre aux questions posées par l'opposition.

    Pour demain, on annonce beaucoup de chefs d'Etats ou de
    représentants des Etats. C'est dire l'importance que revêt
    cet événement et l'ttachement de la Communauté Interbationale
    à la Répub;ique Démocratique du Congo.

    C'est dire aussi que le Congo et son Premier Président
    démocratiquement élu, ne sont pas seuls. Qu'ils ont pus
    compter sur une mobilisation à toute épreuves pendant la
    transition et durant la préparation des premières élections
    démocratiques au Congo.

    Ce sera la troisième fois que le Président Joseph Kabila
    prêtera serment. Mais ce 6 décembre 2006 est sans nul doute
    la consécration pour un homme de patience et de ténacité.
    Parce que ce 6 décembre, devant la Cour Suprême de Justice,
    ce n'est pas la fils du père assassiné, ce n'est pas non
    plus le Président issu d'accords entre factions pour une
    transition, mais c'est un Président élu par le Peuple congolais qui
    prêtera serment.

    Bizarre que ce grand jour ne fasse pas plus de manchettes
    dans les journaux. Ce sera pour demain soir ou jeudi matin,
    avec les photos etc... C'est vrai que c'est tellement normal
    qu'on se demande pourquoi en parler

    Pas de lance roquettes, pas de fuisillades, pas d'armes lourdes
    pas d'africaons s'entre-tuants, c'est trop normal et çà
    ne doit pas se vendre tellement bien, une Afrique normale,
    une Afrique qui va bien ou mieux.

    C'est certainement pour cette raison. Il y a news et news
    celles que l'ont veut voir ou entendre. La normalité n'intéresse
    pas ou plus. Enfin, j'ose à penser que c'est ce que l'on tente de nous faire croire.

    Demain pourtant, c'est la troisième République qui débute,
    c'est une nouvelle êre qui s'ouvre, une page d'histoire qui
    se tourne.

    images