• Raté, mal vu, mal entendu...

    Pin it!

    Mon carnet et moi,nous sommes trompé. Le week-end a bien
    eu lieu, samedi, dimanche. Début de semaine, le lundi,
    pas de Gouvernement en R.D.C.

    On a beaux connaître le pays, les habitudes, les bruits
    de couloirs, etc... rien n'y fait, le piège s'est refermé
    sur les notes de samedi dernier.

    Si j'écris que l'annonce devrait avoir lieu le week-end qui
    vient. Je vois d'ici les sourires en coin, les yeux moqueurs.

    Pourtant, le pays ne va pas rester éternellement sans exécutif.
    Sinon le plan de 5 ans, ou 60 mois, se raccourcira vite.
    Nous en sommes déjà à 59 mois restants.

    M'enfin, rien ne sert de se précipiter... vous connaissez
    la suite.

    Bon, je m'en vais sur la pointe du stylo et du clavier
    sans plus annoncer quoi que ce soit.

    Mais comme l'autre disait, j'ai eu une idée. Elle était de
    passsage.

    N'empèche, pour cette fin de semaine, j'y crois ! Et Vous ?

  • Lutte contre la pauvreté, lutte contre les honneurs...

    Pin it!

    Comme le leitmotiv d'une vie, la lutte aura été présente
    aux côtés de celui qui vient de quitter ce monde de sans
    toits, de pauvreté matériel et des idées.

    L'Abbé Pierre est décédé. Un choc ! Un séisme !

    Un choc, pour les francais mais pas seulement, qui l'élisent
    français de l'année depuis plusieurs millésimes.

    Un séisme, pour ceux qui comptaient à ses yeux, les sans
    abris, les pauvres, les marginaux, comme on dit.

    Il a lutté contre la pauvreté, mais aussi contre les honneurs
    en refusant la légion d'honneur, précisément.

    Lutté contre le fascisme et l'antisémitisme, contre la
    Shoa.

    Lutté conte l'isolement des idées, en confrontant avec
    d'autres, les siennes et les leurs. Cette lutte de
    l'intelligence contre la bêtise, n'est pas la moindre.
    de celles qu'il a menée, si l'on eccepte le faux pas
    commis avec Garaudi.

    Bâtisseur aussi et surtout, "Les Compagnons d'Emmaüs".

    Dieu et les Hommes. Le titre du livre écrit avec Bernard
    Kouchner, témoigne de cette lucidité et de son engagement.

    Ils se complètent, les deux font la paire. L'un s'occupant
    un sac de riz sur le dos des maux de l'humanité
    à travers le monde et l'Abbé pour ceux plus
    près de chez nous, de ceux de la rue, que l'on croisent, sans
    trop les voirs.

    Il aura été dans la lignée des apôtres, tout en acceptant
    par contre, d'être un homme, pas un surhomme, avec des
    faiblesses d'hommes et de coeur pour la chaire.

    Un exemple ?

    Il était au délà des dogmes et des phylosophies, un libre
    penseur en soutane en quelques sortes.

    Un humaniste çà, c'est sure.

    S'il est un juste parmi les justes qui a sa place au Panthéon
    c'est bien lui, l'Abbé, il ne sera pas la pour lutté contre
    cette fois.

    Ce sera tout simplement un retour des hommes vers un autre homme,
    pour l'humanité et un repère pour l'avenir.

    dessin Abbé Pierre

    2221076184.08._SS500_SCLZZZZZZZ_V1056546946_

  • RDC, week-end politique...

    Pin it!

    Ce week-end, la R.D.C. devrait avoir son Gouvernement.
    En effet, le Parlement a été convoqué pour mercerdi 24
    janvier 2007. Certainement pour une communication aux
    parlementaires de l'équipe gouvernementale et donc le
    programme de ce dernier.

    Le travail de Monsieur Gizenga ne semble pas avoir été
    aisé. Les différentes formations rassemblées au seins
    de l'A.M.P., réclamant chacunes des ministères. Normal
    dans un contexte de victoire, où chaque voix apportées
    ont pesées lourds dans le résultat final.

    Parmi les principaux, le PPRD,(Parti du Peuple pour la
    Reconstruction et la Démocratie),le Palu,d'Antoine Gizenga
    (Parti Lumumbiste Unifié),le MSR,(Mouvement Social pour le
    Renouveau, le PDC,(Parti Démocrate Chrétien),Codeco,
    (Coalition des Démocrates Congolais),l’Udemo, de Monsieur
    Nzanga Mobutu, (Union des Démocrates Mobutistes),le
    CCU,(Convention des Congolais Unis),le Panu (Parti de
    l'Alliance Nationale pour l'Unité) de Monsieur Futa et
    enfin l'ARC (Alliance pour le Renouveau du Congo) de
    Monsieur Olivier Kamitatu.

    Depuis ce vendredi les sénateurs sont connus.

    Les 108 Sénateurs de la République Démocratique du Congo
    sont connus.

    Le grand titre de cette prolamation est sans nul doute
    l'annonce de M. Jean-Pierre Bemba, Sénateur de Kinshasa.
    Monsieur Yerodya est lui aussi élu au Sénat pour le Bas-
    Congo.

    Cette élection n'a pas vraiment retenu l'intérêt de la
    poupulation, qui attend avec impatiente la publication
    du Gouvernement par le Premier Ministre.

  • Elections belges à partir de l'étranger

    Pin it!

    Cliquez sur le sigle ci-dessous.
    Si vous êtes interressé par les
    élections fédérales belges et
    que vous voulez savoir comment
    vous inscrire à votre Ambassade.

    electionsLeg

  • En réponse à commentaire...

    Pin it!

    Le Carnet de notes devient interactif. C’est çà le web.
    Dans un des commentaires reçus, il m’est demandé
    de préciser les événements survenus en 1959 lors des
    émeutes de Léopoldville.

    Ca me parait pertinent et même si ce n’est pas une règle
    de cette toile, nous allons tenter de répondre à notre
    lecteur, plutôt de replacer dans son contexte le Congo
    du début de l’année 1959

    En 1959, le Congo est toujours sous la tutelle des Colons,
    de ci et de la, des revendications d’indépendances montent.
    Dans ce cadre, l’ABAKO, Alliance du Bas Congo, devait
    tenir un meeting. Il est annulé (interdit) tardivement par
    l’autorité coloniale.

    Joseph Kasa-Vubu, président de l’ABAKO est arrêté, le 12
    janvier, il sera libéré le 14 mars 1959. Pour rappel c’est M.
    Jospeh Kasa-Vubu qui deviendra le premier Président Congolais.

    L’ABAKO avait pour revendication de rétablir l’ancien Kongo
    (ancien royaume sous les portugais). Cette revendication allait
    même jusqu’à, une indépendance des Bas-Congo et Bandundu
    avec Brazzaville et une partie de l’Angola.

    En 1957, des élections partielles limitées aux grandes villes
    Avaient été organisées, l’ABAKO triompha à Léopoldville.

    Cette victoire impressionna certains unitaristes et provoqua
    l’émergence de nouveaux mouvements, pour un Congo .
    plus unitariste. Parmi eux, P. Lumumba, Kalonj, mais aussi
    Moïse Tshombe au Katanga et… Antoine Gizenga avec le
    Parti Solidaire Africain.

    L’indépendance est dans toutes les bouches, mais sous des
    formes, et des géographies différentes. Les uns pour tout de
    suite, les autres pour une transition plus longue et plus large.

    Un plan de 30 ans pour l’émancipation de l’Afrique rejeté
    par l’ABAKO, (1956) avait séduit en partie les gens qui
    parlent Lingala et de l’Equateur, (Ceux d’en haut comme on
    disait), par rapport aux habitants du Bas-Congo et du Bandundu
    (ceux d’en bas).

    Ce sont donc les premières années de combats idéologiques
    et de maturation politique entre les « fédéralistes » et « unitaristes »
    congolais, qui voient le jours. Ceux aussi d’un démocratie naissante,
    pour les négociations à venir.

    C’est sur fond de revendications diverses et surtout de décolo-
    nisation inévitables, qu’éclatent les émeutes et par conséquent les
    massacres de janvier 59.

    L’indépendance partielle, l’indépendance totale, le fédéralisme,
    l’intransigeance coloniale à négocier la mise en place des
    institutions pouvant mener à l’indépendance du Congo.

    Tout y est ! Le cocktail est explosif. Sans compter les Mouvements
    de libérations qui voient le jour, tout azimuts, soutenus par l’Union
    Soviétique. Et oui, çà existait à l’époque. Les blocs, Est-Ouest, la
    bipolarisation économico-politique, « la guerre des blocs », comme
    on disait. Mais aussi « la guerre froide »

    La suite, les événements se précipitent. Les belges comprennent
    que le mouvement est inéluctable, entre autres, la France s’empêtre
    en Algérie, et la population française se retourne contre le
    pouvoir colonial.

    Le 13 janvier 1959, le Roi Baudouin, affirme sa résolution de
    Mener le Congo belge à son indépendance.

    La table ronde avec les principaux leaders politiques congolais
    pouvait se tenir. Seul hic, Patrice Lumumba, toujours emprisonné
    devra être libéré sous la pression des autres négociateurs.

    L’indépendance sera fixée pour le 30 juin 1960.

  • Nicolas et Ségolène... Les Musclés pour rire

    Pin it!

    Rappelez-vous Dorothée.
    C'est génial et çà fait
    du bien aux zygos

    Cadeaux.

    Attendez le chargement complet de la vidéo
    ensuite, rejouez la, via, play.

    Ca prend du temps mais çà vaut la peine

  • Burhale, Sud-Kivu, RDC... Eau source de vie....

    Pin it!

    Eau source de vie, Burhale, en RD Congo, ainsi s’intitule
    le site que j’ai envie de présenter aux lecteurs de ce carnet
    de notes.

    Le choix de parler de ce site est motivé par trois raisons.
    La première est simple, c’est suite à un commentaire laissé
    par Francine, ici même.

    La seconde est qu’après avoir visité le site (blog), il me
    paraît pertinent dans son objet, je vous laisse lire quelques
    Bribes par ci, par la, …« nos amis de Burhale ont reporté
    tous leurs espoirs sur nous. Leur plus grand souhait, pour
    que ce début 2007, les mène vers une meilleure vie, dès
    2007, surtout pour leurs enfants, est de commencer une
    première source, dès la fin de ce mois. Pour cela, nous
    devons récolter au moins 2.700 EUR, montant nécessaire
    pour réaliser une source. »

    Troisième raison, c’est que je pense que l’aide à l’accès
    à l’eau potable est primordiale. Que des milliers de gens
    en RDC en sont privés, et que la crise humanitaire est
    catastrophique dans certaines régions de la R.D.C., ce
    carnet de notes en a déjà parlé. De plus Burhale a subi
    différentes occupations, catastrophes naturelles, qui se
    sont ajoutés, en plus, à la pauvreté ambiante.

    L’adresse du lien du site en question

    http://burhale.skynetblogs.be/

    sud kivu burhale

  • Cardinal Etsou est décédé

    Pin it!
    Samedi 6 janvier 2007, le Cardinal Etsou est décédé à
    Bruxelles, (Leuven clinique Universitaire) des suites
    d'une très longue maladie. C'est ce jeudi que la dépouille
    sera transférée de Belgique, vers Kinshasa, pour être
    exposée dans la cathédrale, Notre-Dame du Congo à Lingwala

    Une messe est prévue au Stade des Martyrs ce samedi
    prochain. Les Obsèques devraient avoir lieu le lundi 15
    janvier 2007.

    En affet, le Président Kabila à décidé qu'un deuil national
    soit décrété le jour des obsèques de l'Archevêque de
    Kinshasa.

    Kinshasa est en deuil et des rumeurs circulent.

    De mauvaises langues parlent d’empoisonnement…
    du Cardinal. Comme si sa disparition ne suffisait pas à la
    peine de millions de congolais, comme si la mort même
    était suspecte et donc la cause de sorts jetés envers le défunt

    Mais laissons la, les rumeurs et les maniganciers de tout
    et que le Cardinal Etsou repose en paix,.

    Toutes religions confondues, ainsi que les laïcs ont une
    pensée émue quant à la disparition ce cet homme engagé
    dans sa foi et pour son pays.

    Qu’il repose en paix.

    Etsou décès à Bruxelles

     

  • La RDC et les superlatifs, reflexion du jour...

    Pin it!

    Décidément on en aura beaucoup dit sur la République
    Démocratique du Congo, au pays des ambianceurs rien n'
    comme ailleurs, vraiment, en tout cas.

    Le congolais qui à les sens de la répartie, de l'ambiance
    l'amusement, de la satire, de la dérision, entre autres
    à cette singulière particularité de se distinguer (dans
    le bon sens du terme) en tout et pour tout.

    Le pays c'est la même chose.

    "Nous avons le plus jeune Président d'Afrique et même du
    Monde et le plus vieux Premier Ministre d'Afrique et du
    Monde."

    Congo eza Congo !

    top_256409

    palu2

  • 25 000 visties, Merci à Toutes et Tous !

    Pin it!

    C’est le 17 juillet 2006 que mon carnet et moi nous sommes
    mis en ligne.

    Nous ne pouvions pas imaginer qu’après cinq mois et demi
    plus de 25 000 visites auraient étés enregistrées.

    Grand merci donc, aux visiteur(se)s de notre toile. Merci à
    plusieurs titres.

    Pour les commentaires bien certainement, qui m’aident au
    maintient du fil rouge d’une part et qui encouragent souvent.

    Pour les ami(e)s virtuels au début et qui ne le sont plus ou plus
    seulement. Michèle, Gène, Pino, qui m’ont dit un jour à leur
    manière, « pouvons nous en savoir plus sur vous ? ».

    Ce qui entraîna la publication de la photo de votre serviteur à
    gauche et des correspondances plus ou moins suivies, via, les
    courriels ou messenger.

    Pour ces rencontres, çà valait la peine de se dévoiler un peux.

    Pas forcément facile ni évident de le faire Le Carnet a pris corps
    dans une période trouble mais, oh combien enrichissante, celle
    des élections au Congo. Elections Démocratiques et transparentes
    les premières du genre en ce pays.

    Pas facile de donner à lire aux visiteurs et garder son objectivité
    par rapport à l’événement, ne pas laisser transparaître quelquefois
    les craintes. Informer, communiquer des impressions, sans être d’un
    camp ou d’un autre vis-à-vis du lecteur. Faire passer des émotions.

    Sauf lorsqu’il s’agit de thèmes aussi forts que décrire le pays, la RDC
    sa beauté, ses richesses culturelles, linguistiques, entre autres, ou de
    se prononcer clairement contre les propos xénophobes ou racistes
    de cela vous avez pus vous en apercevoir.

    Pas facile de se révéler au sens photographique du terme, lorsque que
    c’est une homme d’affaires qui tient des notes et qui décide de publier.
    ses coups de « boules » de « cœur » ou donner à voir ce qui se passe
    près de chez lui.

    Question d’honnêteté, pensons-nous, mon carnet et moi. Trop de prises
    de positions, de projets en lignes anonymes et de fait, moins citoyens
    et moins proche du lecteur-visiteur.

    Nous n’avons pas tenus nos promesses de reportages, sur les arts, avec
    la Symphonie des Arts, les visites aux artistes, la vie de la cité etc..

    Qu’a cela ne tienne, nous prenons l’engagement pour 2007 de remédier
    à cette lacune.

    Nous sommes tous acteurs et spectateurs à la fois des événements proches
    ou lointains. C’est aussi pour cette raison que nous publions de plus en
    des billets sur des événements de l’actualité internationale. Lennon, James
    Brown, Muhamad Yunus , Sevran…

    Nous tentons d’améliorer la présentation aussi.

    25 000 et plus, Meilleurs Vœux pour 2007

    329300bougie

  • Histoire du Congo, le 4 janvier

    Pin it!

    1959 - 2007, le 4 janvier, 48ème commémoration des Martyrs
    de l'Indépendance

    Cette journée est chômée en République Démocratique du Congo.

    Fort à parier que cette année, ce jour ferié aura une
    connotation particulière, pour la population et les
    élus.

    Pour la première fois de son histoire, un informateur,
    nommé par le Président élu Démocratiquement, s'emploie
    à la formation d'un Gouvernement, tout droit issu des urnes
    et de la volonté de la population.

    Les émeutes de "59" à Léopoldville trouvent peut être
    leur épilogue en cette nouvelle année 2007 et avec la
    Troisième République.

    Il y a une semaine, le Parlement élisait son Bureau.

    Que de chemin parcouru

    Kinshasa semble en paix et respire l'espoir de l'ère
    tant attendue, d'un développement durable, basé sur des investissements
    durables, sur la mise en place d'un Etat de Droits,
    (donnons le temps au temps) et d'un avenir
    prospère.

    Chaque peuple à son histoire. Le monde ne s'est pas fait
    en un jour, les acquits démocratiques sous d'autres cieux
    non plus.

    Comme disait Aragon, "Rien n'est jamais acquit à l'homme"

    .Se souvenir c'est aussi persévérer dans la recherche d'un
    avenir meilleur.