• Yambi suite d'un Congo debout

    Pin it!

     
     
    Pour ceux que çà intéresse. En cliquant sur le dessin
    de Kroll ci-dessous, vous pourez lire l'interview du
    Prof.André Lye Yoka au Soir et sur le blog de Mme
    Colette Braeckman.
     
    Pertinent. Intéressant. Bonne lecture.
     
    _27_yambi_Kroll_LouisMichel_In_LeSoir

  • Le Congo debout....

    Pin it!

    YAMBI 2007 : RD Congo Wallonie Bruxelles

    150 artistes accueillis dans 117 lieux en Wallonie et à Bruxelles,

    mais aussi en Flandre et dans les pays environnants. Un programme

    exceptionnel : théâtre, danse, jazz, percussions, chansons, peinture,

     photo, vidéos, installations plastiques, sculptures, littérature, conte, cinéma

     chant choral, rap, danse contemporaine, BD… Toute la vitalité et la

     créativité du Congo en plus de 300 événements !

    Yambi_wallonnie Bruxelles_Kinshasa


    Ainsi se présente en page d’accueil l’événement

    culturel du moment le fruit d’une collaboration entre

    d’une part, la Représentation Wallonie Bruxelles de

    Kinshasa et des artistes en vaine de présenter une

    autre facette de leur pays, le Congo.

    yambi_visu

    Yambi, Bonjour, Bienvenue, et autres  mots qui  pour

    souhaiter à chacun qu’il est un ami, un invité.

     

    Le Soir de ce vendredi laissera la parole au Professeur

    Yoka, cheville ouvrière de ce projet et consacrera plus

    de dix pages à cet événement sans pareil pour les deux

    pays, celui des « Nokos », les oncles, et ceux du bout

    du monde, les frères si proches et pourtant si lointains

    pour beaucoup de belges.

     

    C’est un Congo debout qui se présente. Des personnes

    qui œuvrent dans des arts et disciplines différentes et

    qui prouvent que le Congo ne regorge pas seulement de

    ressources dans son sous-sol, mais que l’imagination

    et la création en est une autre.

     

    Et quelle meilleure vitrine que celle de l’art pour présenter

    un pays.

     

    Difficile de s’imaginer que ses artistes répètent et créent

    dans un environnement sans moyens de communication,

    sans structures de mobilité ou de répétitions adéquates.

     

    C’est donc un Congo debout qui s’offre à voir et ou

    entendre dans les différentes régions de Belgique.

     

    Ne boudez pas votre plaisir et le vôtre. Allez vers eux.

     

    Le programme des représentations et expositions se

    trouve en lien sur les images de ce post et ici

    http://www.yambi.be


     

    Bonne découverte et à votre plaisir.

     

    Crédit photo ci-dessous :  © Simon Tshiamata

    Enfant_Simon Tshiamata

     

     

     

      

     

  • 150 000 fois merci

    Pin it!

    150 000 fois merci aux visiteurs et aux visiteuses

    de ce carnet de notes.

    Difficilement classable, puisque ce carnet ne se

    borne pas à un sujet bien préci. Une imperfection

    peut être ?

    Qu'en est - il que les commentaires laissés par les

    lecteurs sont autant d'encouragements  à poursuivre

    cette publication.

    Pour la petite histoire, le Carnet a débuté en juillet

    2006, avec pour toile des fond des manifestations

    armées dans la ville de Kinshasa. Cette éffervecence

    née du fait du repport des élections présidentielles,

    qui se sont tenues un an après.

    Le carnet s'est ouvert aussi à un univers plus restreint,

    et intime, celui de la famille et des amis tout en se gardant

    d'être favorable au voyeurisme ou des outrances en

    tout genres.

    Le carnet se veut, une carte de visite de ce pays, ou du

    moins une possiblité parmi d'autres de se faire une idée

    de ce beaux et magnifique pays au coeur de l'Afrique Centrale

    qu'est le Congo Démocratique. 

    Un reflet de sa culture et des ses potentialités en tout

    genres. 

     150 000 visites à l'échelle du pays ou du monde

    environnant, qu'est ce que çà représente ?

    Je répondrai, la fidélité de certain(e)s et çà nous

    sufit au Carnet et moi.  

    Merci à vous.

     

     

     

    A mes Enfants et à ma femme.

    A bientôt.

    Dany

     

     

  • Mobilier design africain...

    Pin it!

    Ils sont rares les designers d'intérieurs.
    à Kinshasa.
    LE TROMPE L'OEIL est
    certainement un des incontournables
    pour embellir son appartement, son
    intérieur, sa terrasse. Il y a une solution
    pour  chacune des pièces que composent
    votre logis.
     
    Chaque objet acheté devient une pièce 
    unique parce que pensée avec vous et
    pour vous. 
     
    D'un clic entrez dans cet univers...
     
     
    logo2004-01 Trompe l'oeil
     
     
     

  • Photos, arrivée du RAvel à Kinshasa

    Pin it!

    16 septembre 2007, arrivée Bd du 30 juin à Kinshasa
    du Beau Velo de RAVel 2007. 
     
    Le RAVel du Bout du monde 2007.
     
    Photos : Ambiance assurée par Bill Clinton,
    Alias Didier Kalonji.
     
    Beauvelo de Ravel Kin 16 sept 07 010
     
    Bill Clinton Podium Ravel 16 sept 07
     
    Beauvelo de Ravel Kin 16 sept Ambiance 3
     
     
     
    Beauvelo de Ravel Kin 16 sept 07 023
     
     Les Fans sont la....
     Bd du 30 juin Ravel Sept 07
     
     Mais à qui est ce dos chapeauté ?
     
    Adrien Joveneau de dos

  • Dix ans ....

    Pin it!

    Dix ans , que le Maréchal Mobutu  Sese  Seko,
    est décédé.
     
    Dix ans après son départ de sa terre natale et
    de son dernier souffle. Un de ses fils, M. Nzanga
    Mobutu est devenu par la voie des urnes, un des
    Ministres d'Etat du premier gourvernement élu de
    façon démocratique et pluraliste.
     
    Le Parti de M. Nzanga Mobutu, l'UDEMO,
    (Union des Démocrates Mobutistes), mais bien plus
    encore, des personnes qui se souviennent ont tenus
    à commémorer la mémoire du feu Maréchal qui règna
    sans partage sur le Congo, devenu Zaïre à une époque
    donnée de son histoire et de son évolution. 
     
    Faut il rappeler que sa dépouille se trouve encore
    à ce jour en dehors de son pays ? Au Maroc, où il s'en
    est allé.
     
    La question du rapatriement de son corps est en ce
    moment de commémoration revenu au devant de l'
    actualité congolaise.
     
    Monsieur Nzanga Mobutu s'en est d'ailleurs expliqué
    aux micros de Radio Okapi et de quelques journaux
    de la presse locale.
     
    Le Président de la République, M. Joseph Kabila ne
    s'oppose pas à ce retour. Ce qui bloque, peut être, c'est
    le cadre pratique de la mise en place de ce retour.
     
    Pourquoi y aurait-il des obstacles ?
    L'histoire du Congo ne sera pas réécrite, elle sera
    certainement interprétée de plusieurs manières et
    sous des angles de vues différents, voire divergents.
    Mais elle est la, l'histoire.
     
    Un peuple ne peut être atrophié de son histoire.
    Chaque individu, est tributaire en bien comme en
    mal de son passé. Il en est ainsi des Nations aussi.
     
    Tout les malheurs du Congo viennent il du Mobutisme ?
     
    Certains ont des réponses toute faites. Oui, non.
     
    Dans le peuple, et c'est assez déroutant pour une
    personne qui viendrait à Kinshasa. Le phrasé du
    Maréchal manque. Les grandes tirades liryques,
    empruntes d'images de grandeurs et de beauté
    de la terre congolaise sont connues au delà des
    frontières de la R.D.C.
     
    C'était aussi une époque d'abondance, disent les
    autres. Et puis les chants destinés à revigorer le
    chef de la Nation, entonné par des milliers de gens,
    femmes et hommes, tous unis derrière un mythe
    vivant.
     
    Ceux qui ont soufferts de ces années gardent des
    séquelles.
     
    Ils ont osés durant la pleine puissance
    dire non. Ils poursuivent leur combat pour plus de 
    justice, pour un développement durable,
    pour une reprise des affaires et plus de bien social.
     
    Ce qui est devenu l'affaire de tous maintenant dans
    ce Congo d'après.
     
    Il suffit pour celà entre autres, de lire l'interview
    diffusé sur le net cet après midi.
     
    Une page est tournée, une autre, reste à écrire avec
    en lettres capitales espérons le.
     
    Relance économique, Développement, Etat de
    Droit, Paix, Justice Sociale.
     
     Mobutu_B&w
     
    Pour lire l'interview cliquez ci-dessous....
     
     
     
     
     
     

  • L'homme à la voix d'or....

    Pin it!
    Il s'en est allé. L'homme à la voix d'or.
    Une voix hors du commun, un homme
    tout aussi hors du commun.
     
    Un Ténor rare. L'Amérique à ses pieds en 72,
    rappelé 17 fois au Metropolitan Opera de
    New York lors d'une représentation d'opéra,
    dans "la fille du régiment" de Donizetti.
     
    Certains regrettent certainement qu'il se
    soit retiré trop vite de la scène des grandes
    représentations d'opéras.
     
    L'homme a fait un choix, plus mondain,
    très Poeple comme on dit maintenant. Et
    pourtant toujours engagés dans des causes 
    qui lui semblaient être justes. Avec U2 il 
    enregistre Miss Sarajevo durant le siège de
    la ville.
     
    On aurait aimé pouvoir toucher cette barbe.
     
    Le tenor à la voix d'or, s'en est allé rejoindre
    d'autres partis avant lui. 
     
    La haut c'est sûr, çà va raisonner, çà va
    chanter.
     
    Ici, nous auront nos disques, nos iPod, nos
    DVD, nos chaines Hifi. Mais toujours, un petit
    air de musique de lui dans les oreilles.
     
    Le commun des mortels, comme moi retiendra
    le bonheur procuré par une des plus belles, sinon
    la plus belle voix  au monde.
     
    Et, à coucher ces mots dans ce carnet, j'en
    ai la chaire de poule et des frissons.
     
    Ce soir au calme, mais vraiment au calme,
    l'envie me prendra d'écouter et encore écouter,
    Miss  Sarajevo...
     

    Dici che come fiume 

    L’amore giunger 

    L’amore -- Dis-lui que,

    comme le fleuve, l’amour arrive...

     
     
     Luciano Pavarotti 1
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
  • Dictionnaire de la musique congolaise moderne...

    Pin it!

    Chose promise, chose due. Voici un incontournable

    pour les amateurs de musique africaine et congolaise

    en particulier.

    Son titre : "Dictionnaire des immortels de le Musique

    Congolaise Moderne."

     

    L’auteur n’est pas le premier venu. Jean-

    Pierre François Nimy Nzonga, après ses études en

    Belgique évolue déjà dans les milieux de la musique

    congolaise et fonde l’orchestre Yéyé National.

    après de belles études, il sera ensuite, ministre de son

    beaux et grand pays.

    Musicien dans l’âme. Jean-Pierre François Nimy Nzonga,

    constitue  tout au long de longues années un catalogue

    unique et quasi exhaustif de la Musique Congolaise.

    Comme le dit la dernière de couverture. …Ce dictionnaire

    présente un intérêt historique, Sociologique et Pédagogique

    Important d’autant qu’il explique l’engouement que connait

    la musique congolaise principalement en Afrique Noire, en

    Europe, aux Caraïbes et au Japon.
     

    Qui dit dictionnaire, dit renseignements. Ici, c’est de l’utile, de

    l’agréable, du vivant, de la musque mise en beaux mots et

    agrémentée de belles phrases anecdotiques.
     

    « La musique adoucit les mœurs » dit la sagesse des nations.

    ainsi commence la préface d’Antoine Ndinga Oba, (Membre du

    Conseil Exécutif de l’Unesco et ex Ministre des Affaires Etrangères

    Et de l’Education Nationale).

     ….ce que la politique n’est pas encore parvenue à réaliser, la

    musique l’a fait. Elle a établi des passerelles pour qu’une symbiose

    s’opère entre les styles, les rythmes et les mélodies, renvoyant aux

    populations kinoises et brazzavilloises, comme dans un miroir,

    l’image nette de leur identité commune…(poursuit Ndinga) …

    Les musiciens des deux rives, …. Expriment cette quête

    existentielle. A l’égard de celle-ci, le Maestro, Kalléjeef

    chante, « Ebale ya Congo ezali lopango te, ezali nde nzela »

    ce qui se traduit en Français,  « Le Fleuve Congo n’est pas

    une barrière. Ils sert de pont entre deux pays, lesquels

    en réalité constituent les deux faces d’une même médaille. »

    On le comprend, pas question ici de différencier les deux Congo,

    elle est rassembleuse et constitue une source unitaire

    des deux Congo.

    La Postface est laissée à Mirko Popovitch, Directeur du

    Centre culturel « La Vérité » (Bruxelles) et coréalisateur avec

                       Kwami Nzinga « Tango ya ba Wendo ».                                   
     

    Victoire l’histoire de la musique congolaise est sauvée !

    La mémoire de la culture contemporaine de la République Démocratique 

    du Congo à enfin trouvé en chantre à sa mesure.

    Et Popovitch de terminer en ces mots…  Ainsi de descriptions en anecdotes,

    de réflexions en analyses, Jean-Pierre Nimy

    Nzonga, nous plonge dans les antres de la Rumba

    congolaise. Il avait raison de le faire, ce mouvement culturel

    a aujourd’hui envahi l’ensemble du continent africain

    et depuis deux décennies déborde sur les radios,

    festivals et discothèques du monde.

    En Afrique, ces effets sont comparables à ceux produits par

    le rock anglo- saxon dons nos contrées. Le puissant

    tempo congolais n’en a pas fini de faire bouger les

    peuples, au propre comme au figuré.
     

    « Dessin de couverture : Frédéric Möller »

    Dessin de couverture musique congolaise

     Couverture du livre...

     

     couverture musique congolaise

      

     Couverture arrière...

     

    couverture arrière dictionnaire musique congolaise

  • La rentrée des classes...

    Pin it!

    L'objectif "rentrée des classes est atteind."
    Les p'tits loups sont rentrés à l'école
    et la bonne humeur était au rendez
    -vous.
     
    Pour NaÎm rien de neuf. Au contraire,
    les retrouvailles avec les amis et amies
    de classe, reprise de contact avec les
    lieux qu'il aime et dans lesquels il se
    sent bien depuis sa première rentrée.
     
    Pour Mehdy, nos appréhensions se sont
    vites dissipées. Même joie, même élant
    vers sa maîtresse, Mme Stéphanie, et 
    tout desuite dans les jeux avec les autres
    nouveaux petits amis de classe.
     
    Maman aussi s'était faites très belle pour
    l'événement. Les mouchoires n'ont pas dus
    servir. Les sourires et la joie pleins les
    visages.
     
    Comme si cette rentrée était celle de l'amour.
    De l'amour des beaux desseins, des beaux
    mots et des belles phrases. L'amour des jeux
    en groupe et d'écouter les belles histoires
    pleines de mistères.
     
    Bonne rentrée les petits.
     
     Prêt pour la rentrée
     
     Papa, Maman nous sommes prêts.
     
    Biens décidés
     
    Biens décidés...
     
    Mehdy dèjà dans la salle de jeux
     
    Mehdy dans la salle de jeux....
     
    Avec Madame Stéphanie
     
    Avec Madame Stéphanie...
     
    Avec Madame Caroline
     
    Et Naïm avec Madame Caroline.
     
     
     

  • Bientôt la rentrée des classes

    Pin it!

    A Kinshasa aussi, le 3 septembre 2007 ce

    sera la rentrée des classes. Nos deux bambins

    en seront.

    Des photos, dès lundi soir c'est promis. 

     Mehdy rentre en première maternelle et Naïm

    (le grand) pousuit sa  scolarité en 3ème maternelle.

     

     


  • RDC, les cinq chantiers du Président

    Pin it!
    Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce
    thème est sur toutes les bouches, de tous
    les soucis, de toutes les attentes.
    Des congolais et de ceux qui vivent à ce jour
    dans ce magnifique pays. On ne le répétera jamais
    assez que ce pays est magnifique, et
    gigantesque. 
     
    L'agriculture est un des chantiers.
     
    Différents besoins primaires. Intrants ;
    outillages, moyens mécaniques, semences.
     
    La Pêche, aussi fait partie de ces priorités
    comme le disent, le populaire et les autorités par
    ailleurs. "Le Fleuve Congo est le seul fleuve du
    monde dans lequel les poissons s'en vont de
    mort paisible et de vieillesse"
     
    L'attente est grande dans le domaine des routes,
    des infrastructures de voierie.
     
    Bref, l'attente est grande à tout les niveaux
    de la vie congolaise, sociétale, économique,
    sociale, juridique.
     
     La manière et le fond.

    Changement de cap et de procédures. Le COPIREP
    a  été chargé de lancer un appel à candidatures, pour
    le remplacement des Comités de Gestion des entre-
    -prises Publiques. 6 000 candidats pour les postes des
    24 entreprises concernées et pour les grades d’ADG,
    d’ADT et ADF.

    Transparence donc !

    L’enjeu est de taille. Les cinq chantiers ne reposent pas
    sur un budget de l’Etat de 2 Milliards 1 de dollars.
    Il sera tributaire de la compétence des gestionnaires des
    entreprises publiques qui devront gérer à coup sur, une
    transition vers un désengagement de l’Etat dans certaines
    de ces entreprises et donc de l’accentuation du partenariat
    Privé –Public.

    Autre sujet de préoccupation du moment et dans le même
    fil d’idée relevé par le mensuel « Entreprendre » sous le
    titre « Cinq chantiers avec quel ciment ? »

    L’écart entre l’offre et la demande est tel que c’est "chronique
    d’un arrêt de la construction annoncé". 470 000 tonnes

    disponibles pour une demande de plus de 700 000 tonnes.

    Des constructions qui fleurissent comme des champignons              
    et qui fautes de matériaux stagnent. Sans compter la spéculation
    des distributeurs de ciment. Un sac qui se vend normalement à Kinshasa à 10 USD
    est à ce jour à + de 15 USD et dans les régions comme
    le Kasaï, 50 USD.

    Une situation qui a retenu tout l’attention du Gouverneur de la ville
    phare congolaise, sa capitale. Il a entrepris des pourparlers avec
    les acteurs économiques du secteur afin de trouver une solution.

    Laquelle solution n’est peut être pas seulement à leurs niveaux ?

    On le voit,  Madame la Ministre du Portefeuille, Madame Jeannine
    Mabunda, sous la houlette de laquelle une partie des réformes est
    entrain de se mettre en place a du pain sur la planche et son agenda
    n’est pas de tout repos.

    Le Congo est entrain de se reconstruire. C’est le temps qu’il lui faut.
    « Donner le temps au temps » disait Mitterrand. Il communiquait.

    La meilleure manière de couper court aux polémiques stériles et
    ou à une facile mise à mort de tout se qui se fait est encore la
    communication directe avec les 60 millions d’habitants de ce pays.

    Mais les conseilleurs ne sont pas les payeurs comme on dit !

    N’empêche, la bonne information et des critiques positives
    formulées à l’endroit de certains acteurs politiques clés semblent
    avoir cédées la place à des analyses dont la superficialité exprime
    la peur ayant gagné certain(e)s hommes et femmes des médias.

    Mafia est devenu un mot galvaudé tant il est utilisé à tout va.

    Laissons donc le mot de la fin à Bob Tumba Matamba, qui dans
    son livre « Le Développement du Congo » écrit entre autres ….

    « …le développement est un fruit dont l’arbre s’appelle la raison »

    Photos ci-dessous : Madame la Ministre du portefeuille,

    Mme Jeannine Mabunda. 

    Jeannine Mabunda_Ministre du Portefeuille