• Deux amis à l'honneur

    Pin it!

    Cette semaine, quelle semaine ! Lundi matin, de bonne

    heure coup de fil des enfants à Henri. Ils entonnent un

    "Joyeux anniversaire", mesure et dans le ton. Guindaille

    à deux. D'abord chez notre ami Gaby pour le plaisir de

    la table, nous avons mangé léger. Le plaisir de l'accueil

    du Maître de maison, en plus s'il est au parfum de l'objet

    de notre sortie, ce n'est que plus encore. Mais peut il 

    vraiment faire plus ? Cet homme jovial, au sourire aussi

    légendaire que sa cuisine aux parfums portugais et de

    "Fado". Luz Casal n'est jamais loin. Et ce n'est pas pour

    déplaire à l'ami dont c'est l'anniversaire, ni à celui qui

    l'accompagne. Ambiance feutrée, ambiance amicale,

    renforcée par l'odeur des épices qui accompagnent

    les plats aussi divers que bons. 


    On ne fait pas les choses à moitié, on va refaire ou se

    refaire une énième fois le monde, alors "Champagne".

    On a pas tout les jours vingt ans ! 


    Tu n'est pas au bout de tes surprises, Henri. Après cet

    intermède à deux, et qui n'appartient qu'à nous deux.

    Après avoir  été de tables en tables, fait du porte-à-porte

    potache. Le soir un événement, indépendant de notre

    sortie, allait te saisir à froid. Concert exceptionnel d'une

    partie des  membres de la Chorale "Les En-Chanteurs"

    sous le préau central de l'Ecole Belge. Sont réunis tes

    amis proches. Pour Toi. Et  45 minutes d'enchantement

    d'une  densité émotionnelle de 8 sur l'échelle de Richter

    (il en faut bien une de référence). 


    Questions d'Henri, " comment, pourquoi, mais enfin ?".

     

    Quand on sème l'amour autour de soi, on récolte. Le poste

    central  qui est le tien au sein de la chorale, tes attentions,

    ton  don de toi. Quand on sème, on récolte ! Que dire ?

    Sinon, merci d'être toi, d'être ce que tu es.

     

    Merci mon ami des ces moments agréables, pour tes

    marques d'attentions, ta disponibilité, ton amitié. Merci !

     

    Mardi soir en me couchant, autre destin, autre personne,

    autre fait, autre amie. Geneviève m'envoie un message

    de Montpellier. Vous vous souvenez de notre coup de

    coeur lorsqu'elle fut élevée au Grade d'Officier de l'Ordre

    National du Mérite des mains par M. le Président de la

    République.

     

     "Après 38 années au Parti Socialiste et après avoir

    travaillé au service de la  Région,   de son Languedoc -

    Roussillon, pour les cultivateurs. Après avoir étudier et

    mis en place les structures d'un pôle d'avenir et de

    développement. Après ses combats pour les droits

    des femmes". Geneviève est exclue pour être sur la

    liste de Georges Frêche.  Elle titre d'ailleurs sur son

    blog "Place aux Femmes" "Au PS, Jaurès et Blum,

    remplacés par Staline et Béria."

     

    Dans la semaine, Geneviève reçoit des marques de

    sympathies. Pas seulement de sa Région, de la France,

    entière, de l'étranger. Entre autres, celui de la petite fille

    de l' Avocat de la veuve de Jaurès. Que dit elle ?

     

    "Nous pensons à toi depuis cette absurdité.. qui conduit

    encore à des divisions ... donc à l'ECHEC.".....

     

    La aussi, les combats de personnes ont pris le pas sur

    les idées et le débat de société. Que Georges Frêche 

    pose questions avec ses élucubrations, nul ne le niera.

    Il  dit  ce qu'il pense et fait ce qu'il dit,  ce qui n'est  pas

    souvent le cas dans le sérail des "censeurs" d'aujourd'hui

    du côté de Solférino. Le Désir d'avenir est ailleurs à l'

    ouest, le long des côtes Atlantiques.

     

    Il est des semaines comme çà, où les événements 

    s'enchaînent et ne se ressembles pas. Pourtant, ce

    sont des proches qui sont au centre de l'actualité, 

    une autre, pas celle des médias, celle du coeur. La

    visite de Nicolas Sarkozy à Kigali est dans la ligne 

    de ces événements. Pas que Sarkozy soit un ami

    mais que le Rwanda, les événements de 1994, le

    Génocide restent gravé. C'est un combat d'homme en

    faveur des droits humains, du droit à faire son deuil, 

    du droit à connaître un jour la vérité, toute la vérité.

    Il n'y a pas de différences entre le Mémorial de Gishozi

    et les camps de la morts établis par les Nazis contre

    les juifs pour la Solution Finale. La Shoah et la chasse

    aux Tutsis ou Hutus modérés n'a que de différent le

    lieux, la couleur, la religion. Les fondements de ces

    massacres, les mêmes. La Barbarie et le rejet de l'autre.

    Instrumentalisation des uns contre les autres. Au 

    service de l'abnégation du genre humain.

     

    Pourquoi ?  

     

    Les raisons d'Etats ont primés sur les excuses en

    ce jeudi 25 février 2010. Nul doute qu'une enquête

    aura lieu. Une Commission d'enquête est en train de

    voir le jour.

     

    De nombreuse voix se sont levées cette semaine

    dans cette direction au travers d'éditoriaux dans les

    quotidiens français, Le Monde, Le Figaro, Libération, 

    ou L'Humanité pour ne citer qu'eux. Des livres sortent

    ou ressortent. Pour que le "Pôle génocide" puisse 

    travailler enfin en toute indépendance en France,

    comme ce fut le cas en Belgique ou à l'ONU.

     

    A ce propos quelques livres à ne pas manquer si

    cette tranche de l'histoire de notre humanité vous

    intéresse ainsi que la Région des Grands Lacs

    Africains.

     

    Collette Braeckman : Rwanda histoire d'un génocide

    Jean Hatzfeld : Une saison de machettes

    Du même auteur : Dans le nu de ma vie

     

    Parmi tant d'autres......  


     

    Points communs, en des lieux lointains les uns des

    autres.  

     

    L'amitié, la communication, l'écoute de l'autre, la

    culture des autres.

     

    L'amitié la plus belle saison des quatre de la terre

    Deux amis à l'honneur et l'honneur d'être un des

    leurs, un pays cher au coeur. 

     

    Bonne journée et bonne lecture !


  • Radio Okapi, 8 ans aujourd'hui.

    Pin it!

    Radio Okapi fête ses huit ans d'existence aujourd'hui.

    Bon anniversaire à tous ceux qui travaillent et nous

    informent depuis ces huit ans, à ceux qu'on entend

    pas mais qui font que nous puissions vous entendre.


    La Radio, baptisée Radio de la Paix. Née en 2002

    dans le sillage des négociations de Sun City et du 

    dialogue Inter - congolais. Radio Okapi c'est aussi

    le mariage de deux partenaires, l'ONU, précisément

    la MONUC et de la FONDATION HIRONDELLE,

    association de droit Suisse.

     

    C'est fou comme çà évolue et çà passe vite. On se

    souvient de Luc Henkinbrant de ses studios mis en

    place dans les appartements derrière le bâtiment de

    l'I.N.S.S. en 2000 - 2001. De cette volonté de faire en

    sorte que "les ondes apaisent les esprits". Des liens

    (les premiers) en provenance de Sun City, où il était

    possible de suivre les interventions des uns et des

    autres lors des négociations qui allaient donner et

    faire naître "la transition démocratique en R.D.C."

     

    Des hommes, des femmes, des organisations qui

    ont cru un jour que la liberté de la presse et qu'une

    presse indépendante pouvait servir une Nation. Une

    radio où des congolais parlent aux congolais. Action

    réaction par rapport à ce qui a pu se passer entre autres

    au Rwanda. Prise de conscience par rapport à la radio

    des Mille Collines (radio de la mort). Réagir vite et bien,

    organiser, coordonner, ne pas laisser se propager n'

    importe quoi via les ondes.

     

    Créer des ondes positives contre des ondes négatives,

    fussent elles hertziennes.

     


    Le projet dès le départ voulait que l'on parle d'une

    même voix sur l'ensemble du territoire. C'est ce qui

     se fait aujourd'hui. C'est ainsi que les informations

    circulent sur l'ensemble de la R.D.C., que l'on sait en

    Ituri que les embouteillages de Kinshasa perturbent

    la circulation, que le temps sera ou ne sera pas bon

    dans les Kasaï, que les centres de santés sont aidés

    à l'Equateur ou encore que le Katanga inaugure telle

    nouvelle route, ou nouvel hôpital.    L'info    dans   les 

    cinq langues principales, Français, Lingala,    Swahili,

    Kikongo et Tshiluba, assure une bonne compréhension

    et une accessibilité à toutes et tous. L'information au

    service de la restructuration et la consolidation de la 

    Nation. Vibrer dans toutes les Provinces et tous en

    même temps lors d'un match de foot important. Suivre

    l'évolution de la musique et des arts en général. Suivre

    l'actu politique du moment.

     

    Radio Okapi est devenue au fil du temps la voix de

    la joie de vivre et des échanges entre communautés

    culturelles diverses mais issues d'une même graine.   

     

    C'est un accès universel, une garantie de l'information.

    Un  grand projet, on l'a dit,  à ce jour le plus grand en 

    matière d'information. Emettre sur un territoire à l'échelle

    d'un continent au même instant la même information. 


    Bonne écoute via le lien ci-dessous.

     

    Logo Radio Okapi Hirondelle



    Bonne journée et Bonne Lecture !


     

     

  • Attitudes désagréables

    Pin it!

    c'est le moins que l'on puisse dire. Bon, mon chauffeur

    a commis une infraction. Un policier de la route avait

    bel et bien barré la route au sens que nous avions pris.


    Le policier en question arrêta la voiture. Il appela à la

    rescousse deux motards non loin de nous. Une moto à

    l'avant de la voiture, une autre derrière, la voiture de

    cette manière cernée, impossible de dégager la chaussée.


    Derrière nous, la fille s'agrandit très vite. Heure de pointe

    matinale, grande circulation sur 24 N. à cette heure. Il est 

    7 heures du mat.


    Mon chauffeur, conscient du trouble de la circulation que

    tout ceci provoquait, accomplit une manoeuvre des plus

    incongrues. Il tenta de se mettre sur la bas côté avec

    en premier une marche arrière. La "catastrophe". La Moto

    du motard derrière nous, tomba sur la flanc.


    A ce moment, une jeep de la PIR, Police d'Intervention

    Rapide, (on ne peut mieux dire dans ce cas), arrive à la

    hauteur de la cohue matinale. Et c'est la que çà dégénère.


    Un policier sortit de la jeep, arsenal complet du parfait 

    combattant et se mit à ruer de coups de poings mon

    chauffeur. Non content, comme il se démenait pour ne

    pas rater sa proie, le chauffeur assis au volant. Une

    voiture vint frôler  "le policier combattant"  qui se retourna

    et assena de coups de poings,  aussi l'automobiliste qui

    tentait de se dégager de l'embouteillage causé.

     

    Le chauffeur avait frôler le pantalon du policier boxeur

    qui reprit le chemin de sa jeep pour poursuivre sa route

    ayant pu décharger son trop plein d'adrénaline. 

     

    Nous, on est toujours au milieu de la route avec une

    file à n'en pas finir derrière nous.


    Tentatives diverses des policiers de rentrer dans le

    véhicule, tentatives d'ouvrir les portes, menaces,  en

    tout genres, insultes. Nous nous réfugions derrière la

    propriété privée. Un véhicule est pour nous un endroit

    privé et dès lors qu'il n'y avait pas mort d'homme, ou

    accident grave, ou quoi encore. Non à la violation de

    notre espace de mobilité. 

     

    Tout çà pour avoir contrevenu au signal donné par

    un policier.


    Au mieux nous dirons, que ceci sont des attitudes qui

    sont désagréables. On pourrait dire qu'elles sont gratuites

    et dégradantes. Pas tant pour ceux qui reçoivent les coups

    et les injures mais pour ceux qui s'adonnent à de tels

    actes.


    Pouvoir de la force. Pouvoir de l'uniforme. Pouvoir de la

    possession d'armes. Outre passement de pouvoirs.


    Ces inconvénients n'ont pas lieux qu'ici et entre autres,

    révélations de passage à tabac de plusieurs personnes

    en Gare du Midi à Bruxelles relève du même esprit.


    Dommage, nous pensions plutôt à une politique mettant

    en avant la prévention, plutôt que la répression. Celle de

    la protection des citoyens plutôt que l'intimidation.

     

    L'infraction en cause ne justifiait pas une telle mise en

    scène en plein milieu de la voie publique.  

     

    Si ceci fait l'objet d'un post, c'est parce que ces tristes

    attitudes. Qui ne les a connu au moins une fois dans

    sa semaine en allant ou rentrant du boulot ?


    Bonne journée et Bonne lecture !

  • Remaniement attendu mais

    Pin it!

    Le remaniement du Gouvernement était attendu pour la fin

    du mois de mars 2010. C'est ce qu'avait laissé entendre le

    Président de la République en décembre, dans son adresse

    à la Nation  devant les chambres réunies.


    Remaniement aparu plus tôt que prévu. Remaniement dont

    on peut souligner la volonté de "changement" 11 Ministres et

    Vice-Ministres en moins, de 54 membres, le Gouvernement

    ne sera plus composé que de 43 personnalités.


    Changement dans la continuité.  Concept cher à Giscard

    d'Estaing alors qu'il était encore Président de la République

    Française. Ici, le premier constat, Adolphe Muzito garde

    la confiance du Chef de l'Etat à la Primature, alors que le

    Premier Ministre avait été très mal mené par les député

    lors des  derniers mois de l'année 2009. 

     

    Autre enseignement, Les ex-rebelles du C.N.D.P. ne

    rentrent pas au Gouvernement. Les armes n'ont pas 

    damé le pion aux élections et aux partis légitimés par

    celles-ci. 


    Renforcement de l'exécutif avec Trois Vice - Premiers

    Ministres ayant en charge un portefeuille. Ce sont des

    ministères stratégiques qui se voient ainsi  gravir un rang

    Les Ministères en questions pèsent lourds, ils ne sont pas

    des moindres.

     

    Travail et Prévoyance SocialeIntérieur et Sécurité, Postes

    et Télécommunications.  Des piliers de l'avancement de la

    politique de reconstruction et des Cinq Chantiers.

     


    A noter que parmi les hommes qui s'en vont, Athanase

    Matenda en fait partie. Parmi ceux qui restent, un jeune

    qui passe des PME à la Jeunesse et aux Sports, Claude

    Nyamugabo. Ce jeune avocat, se voit confirmé depuis 

    quelques remaniements. Droits Humains, PME et à ce 

    jour,  Jeunesse et Sport. 


     

    La Composition du Gouvernement déjà appelé

    Muzito II

     

    Son nommés Vices - Premiers Ministres

     

    - Monsieur François Joseph NZANGA MOBUTU NGBANGAWE,

    Ministre de l'Emploi, Travail et Prévoyance Sociale.


    - Monsieur Adolphe LUMANU MULENDA BWANA N'SEFU,

    Ministre de l'Intérieur et Sécurité.


    - Monsieur Simon BULUPIY GALATI, Ministre des Postes,

    Téléphones et Télécommunications.  


    Sont nommés Ministres aux fonctions : 


    - Monsieur Alexis THAMBWE MWAMBA, Ministre des Affaires

    Etrangères.

     

    - Monsieur Raymond TSHIBANDA N'TUNGAMULONGO, Ministre

    de la Coopération Internationale et Régionale.

     

    - Monsieur Charles MWANDO  SIMBA,  Ministre de  la  Défense

    Nationale et Anciens Combattants.

     

    -  Monsieur LUZOLO BAMBI LESSA, Ministre de la Justice et des

    Droits Humains. 

     

    - Monsieur Antipas MBUSA NYAMWISI, Ministre de la Décentralisation

    et Aménagement du Territoire.

     

    - Monsieur Richard MUYEJ MANGEZ, Ministre des Relations 

    avec le Parlement.

     

    - Monsieur Lambert MENDE OMALANGA, Ministre de la Communication

    et Médias.

     

    - Monsieur MATATA PONYO MAPON, Ministre des Finances.

     

    - Monsieur Jean-Baptistes NTAHWA KUDERWA BATUMIKE

    Ministre du Budget. 

     

    - Monsieur Olivier KAMITATU ETSU, Ministre du Plan. 

     

    - Madame Jeanine MABUNDA LIOKO, Ministre du Portefeuille.

     

    - Monsieur Jean- Marie BULAMBO KILOSHO, Ministre de 

    l'Economie Nationale.

     

    - Monsieur Fridolin KASWESHI MUSOKA, Ministre des Infrastructures

    Travaux Publics et Recontrsuction

     

    - Monsieur Gilbert TSHIONGO TSHIBINKUBULA WA TUMBA, 

    Ministre de l'Energie. 

     

    - Monsieur Martin KABWELULU LABILO, Ministre des Mines.

     

    - Monsieur Célestin MBUYU KABANGO, Ministre des Hydrocarbures.

     

    - Monsieur José ENDUNDO BONONGE, Ministre de l'Environnement

    Conservation de la Nature et du Tourisme. 

     

    - Madame Laure - Marie KAWANDA KAYENA, Ministre des Transports

    et Voies de Communication. 

     

    - Monsieur Visctor MAKWENGE KAPUT, Ministre de la Santé 

    Publique.

     

    - Monsieur Léonard MASHAKO MAMBA, Ministre de l'Enseignement

    Supérieur et Universitaire. 

     

    - Monsieur Maker MWANGU FAMBA, Ministre de l'Enseignement

    Primaire, Secondaire et Professionnel.

     

    - Monsieur Norbert BASENGEZI KATINTIMA, Ministre de l'Agriculture.

     

    - Monsieur Philippe UNDJI YANGYA, Ministre du Développement Rural

     

    - Monsieur Anicet KUZUNDA MUTANGIJI, Ministre de l'Industrie. 

     

    - Monsieur Bernard BIANDO SANGO, Ministre du Commerce, et 

    des P.M.E.

     

    - Madame Marie - Ange LUKIANA MUFWANKOLO, Ministre du 

    Genre, Femme et Enfant.

     

    - Monsieur KISIMBA NGOY MAJ, Ministre des Affaires Foncières.

     

    - Monsieur César LUBAMBA NGIMBI, Ministre de l'Urbanisme et

    Habitat.

     

    - Monsieur Ferdinand KAMBERE KALUMBI, Ministre des Affaires

    Sociales, Action Humanitaire et Solidarité 

     

    - Monsieur Dieudonné UPIRA SUNGUMA KAGIMBI ,

    Ministre de la Fonction Publique.

     

    - Monsieur Jean - Pierre BOKOLE OMPOKA, Ministre de la

    Recherche Scientifique.

     

    -  Madame Jeannette KAVIRA MAPERA, Ministre de la Culture

    et Arts. 

     

    - Monsieur Claude BAZIBUHE NYAMUGABO, Ministre de la 

    Jeunesse et Sports. 

     

    Sont nommés Vices - Ministres : 

     

    - Monsieur Georges ZUKA MON'DO UGONDA-LEMBA, Vice

    Ministre de l'Intérieur 

     

    - Monsieur Ignace GATA MAVITA WA LUFUTA, Vice-

    Ministre des Affaires Etrangères 

     

    - Monsieur Joas MBITSO NGEDZA, Vice - Ministre des Finances

     

    - Monsieur André SHIKAYI LUBOYA BANKINA, Vice-Ministre

    du Budget.

     

    - Madame Xaverine KAROMBA MITIMITUJE, Vice - Ministre

    du Commerce.

     

    - Monsieur Gervais NTINUMENYERWA KIMONYO, Vice-Ministre

    des Travaux Publics 

     

    - Monsieur Arthur SEDEA NGAMO ZABUSU, Vice -Ministre

    de l'Enseignement Professionnel.

     

     

    Bonne journée et bonne lecture, Bon week-end

    aussi !



     

     

  • Charline Burton

    Pin it!

    Charline, choriste chez les "En-Chanteurs" est surtout

    une jeune femme reporter et journaliste.  Elle vient d'

    ouvrir sur la toile un blog qui sera d'ici peux de temps

    une des références informatives sur un certain Congo.

    Arrivée dans ce vaste pays en 2007, elle s'est intégrée

    très vite à la vie locale. Elle a choisi  de  participer  au

    lieu de subir.

     

    Elle écrit   " le Congo regorge  d’aventures locaces,

    de récits étonnants, de fous rires à déclencher."....

    Des problèmes, il y en a aussi bien sûr, au sein de ce

    pays qui se bat tant bien que mal pour faire un pied de

    nez à la fatalité, à la guerre, à la pauvreté...."


    Elle parle de l' art, de la culture, des jeunes, des rires

    des initiatives génératrices de revenus, de ceux dont

    on parle peux ou mal.


    Un de ces blogs qui posent un autre  regard  sur  le 

    mode de vie des gens, sur les difficultés mais aussi et

    surtout les réussites. La toile s'enrichit d'une plume à

    la fois sensible et juste.  

     

    Charline écrit et réalise des interviews.  Son  blog donne

    à écouter les moments captés, les moments d'échanges

    qu'elle partage avec nous, pour notre plus grand plaisir.


    A Suivre...


    Sans parti pris, ci - dessous l'image et le lien de son

    reportage sur "Les En-Chanteurs", passé sur la RTBFi

    le 26 décembre dernier. C'était encore en 2009.

     

    Les En-Chanteurs, chorale "internationale".



    Blog Charline_En Chanteurs

    Source : http://charlineburton.wordpress.com/a-propos/

     

     

    Bonne journée et bonne lecture ! 


  • Le cercle des bougies

    Pin it!

    Lelus Lengo vient de laisser un commentaire. De ceux

    qui se font plus nombreux. Confiance, travail, retour aux

     sources, retour au pays. Retour. Non aux anti-valeurs,

    valeurs humaines contre les valeurs trop monnayables.


    Une bougie éclaire le salon, une autre la chambre d'à

    côté. Il fait chaud. La Snel oublie d'éclairer le quartier

    Le quartier semble oublié, au bout. A bout. "Courant 

    ekeyi" crient les enfants. La nuit sera longue  et  elle

    sera chaude. Quand des cierges, ailleurs,  sont allumés

    pour vouer saint machin, ici, le cercle que dessine le feu

    de la flamme est salutaire. 


    La bougie dessine des cercles au plafond. Elle sert aussi

    sur les étales du marché, chez la vendeuse de fufu, ou

    celle de poivrons, comme des feux - follets tirés d'un conte

    la bougie, éclaire la vie du marché la nuit comme celle de

    la maison. La couleur orange à sa poésie, mais de poésie

    il n'est questions en ce moment. Elle dessine aussi dans 

    les yeux des marchandes, des lueurs d'espoirs, les traits

    des visages dans la pénombre se font angéliques. 


    C'est le moment de raconter, de profiter de l'intimité

    pour transmettre les codes, les contes des anciens, la

    bougie centrale sur la table basse et l'auréole au dessus

    des têtes remplacent l'arbre à palabres, la tradition celle

    des anciens est transmise par l'entremise du service de la

    lampe électrique aux abonnés absents.


    Un bien pour un mal. La magie opère sur les lieux

    privés du service publique. La nuit avance, et les

    paupières s'alourdissent. Se coucher, sur des nates

    à même le sol ou des matelas, pourvu que la fraîcheur

    gagne les corps éreintés. Il faut se lever tôt. Marcher

    longtemps dès le matin sous un soleil de plomb dès

    6 heures. Partir tôt, à 5 heures. Avec  de la chance et

    deux cents francs peut être attraper un taxi bus. C'est

    mieux que rien. Mieux que marcher. 

     

    Plus loin, dans le quartier, le dispensaire et au centre 

    plus loin, la salle du dispensaire pour les urgences

    a aussi ses bougies. Elles font les mêmes cercles au

    dessus des têtes endolories par la malaria ou la fièvre

    elles hypnotisent le patient sans force et qui espère en

    cette auréole y voire un salut orangé venu adoucir son

    mal être. Il fait chaud. Les cris et les gémissements qui

    viennent des séparations voisines semblent bercées par

    la lueur. En guise de cloison, un simple drap, l'imitmité

    connaît pas ou c'est plus cher. Plus loin. Ailleurs.

     

    A quand l'embellie ?

     

    Le quartier, abandonné par la Compagnie, qu'à celà

    ne tienne, le manque crée la débrouille. Un jeune qui

    a étudié, se fait  appeler  "SNEL" parce qu'il tire des

    lignes repiquées ci et la sur celles qui fonctionnent et

    çà fait vivre le qualifié "es électricité - débrouillardise".

    Il se fait une spécialité. Calquer la Régie, par l'une ou

    l'autres coupure de son propre jus, qu'il monnaie de

    nouveau pour satisfaire la maman qui fait ses beignets

    ou celle qui coiffe au coin de la rue dans son salon

    qu'elle veut joli et accueillant. Proie parmi les proies

    "Snel" sait qu'elle a besoin de son courant. 

     

    Business is business !

     

    Le cercle des bougies se dessine ainsi chaque jour

    dans le quartier. Le cercle des bougies qui raffermi

     aussi le clan familiale, en fait fuir d'autres vers d'autres

    cercles, ampoulés et dépouillés de la chaleur des mots

    transmis le soir. La nuit de ceux qui ont fuis est libre, en

    dehors, au dehors, à la rue. Le ciel offre d'autres cercles

    d'autres rêves. La lumière des lampadaires de la rue est

    froide, insipide, tranchante. Elle ne laisse pas de répit. 

    La voix qui disait ce que les sages savaient n'est plus la, 

    elle n'est perceptible qu'au bout d'un joint, évanescente

    comme la nuit étoilée. Au bout du joint, le lampadaire

    de la Régie devient bougie, et le songe de la voix se

    fait présent. Les paupières s'alourdissent et le someil

    gagne aussi ceux qui sont loin de chez eux, loin du 

    cercle des bougies.

     

    Bonne journée et bonne lecture !

     

  • Comme chiens et chats

    Pin it!

    Après la visite du Ministre des Affaires Etrangères

    belge, Mr. ST. Vanackere. Mme Laurette Onkelinx

    Vice-Première Ministre, Ministre de la Santé  et des

    Affaires Sociales, est venue à Kinshasa et dans le

    Kivu. 


    Laurette  Onkelinx en visite ce n'est jamais inaperçu.

    Des projets, des prises de positions "personnelles",

    bref, c'est direct et çà ne laisse pas indifférent.


    Après le départ de la Ministre, de la Capitale, et du

    pays, nous avons un  débat d'idées (de personnes)

    sur Radio Okapi. La visite ministérielle, les actes, les

    déclarations, les faits et gestes étaient bien au centre

    bien entendu, de l'émission contradictoire que

    Radio Okapi nous proposait.


    Un débat recentré de  belle manière par la journaliste

    laisse les auditeurs (un en tout cas) perplexes. Qui dit

    débat, dit des divergences de vues exprimées. Naturel.

    Ce qui fut dit, prononcé, ces mots qui décrivent encore

    tant de maux, et qui quelquefois sont prononcés avec

    tant de passion ne dépassionnent pas les tensions qui

    pourraient l'être.  

     

    "Honte", "à la botte", "comme toujours les intérêts belges

    d'abord"... arrêtons la.

     

    Honte de quoi ? De parler d'égal à égal avec un pays qui

    a une histoire longue et commune avec la RDC.

     

    A la botte de qui ? Traiter des mutuelles. Echanger sur le

    sort de millions de personnes et à l'accès aux soins de

    santé. Est - ce recevoir des leçons de qui que ce soit ?

    Ou échanger, plutôt.

     

    En matière de mutuelles et de couverture de soins de

    santé, la Belgique échange beaucoup son expérience.

     

    Exemple, les Etats - Unis, lors de la confection du projet

    de refonte du système de Santé, cher au Président Barack

    Obama, remis en cause par la Droite Républicaine depuis

    tant d'années. Le Projet "Médicare" a fait l'objet de travaux

    entre spécialistes américains et belges.  Et bien d'autres

    pays s'inspirent de ce modèle basé sur la solidarité inter

    professionnelle entre autres.

     

    Bref, y a pas de pétrole, mais il y a un vaste champ de

    politiques solidaires en Belgique, qui ont fait écoles et

    qui peuvent servir ailleurs. Qui servent ailleurs. 

     

    En quoi les intérêts belges sont ils privilégiés, lorsque

    les Etats congolais et belges parlent en faveur d'une

    santé accessible au plus grand nombre ?

     

    Bref ! Quelques peux perdu dans les interventions de

    ce soir. De plus sur fond de la célébration du 50 ème

    anniversaire de l'Indépendance. Et, de la venue de plus

    en plus  avérée et souhaitée du Roi des belges. 

     

    Cette question fait aussi parler. Pose questions.

     

    "Folklorique" peut on entendre. 

     

    Les visites de chefs d'Etats se font de plus en plus

    nombreuses en République Démocratique du Congo.

    Sont elle des cérémonies folkloriques ? 

     

    On peut se réjouir ces derniers temps d'un regain d'

    intérêts pour la Capitale congolaise. On parle ici de

    visites d'Etat à Etat dans des relations saines. Des

    visites pouvant déboucher sur des investissements 

    créateurs d'emplois. La note de la FEC et l'intérêt

    porté par l'Exécutif et le  Législatif   en  matière de

    régulation du milieu des Affaires est un signe très

    encourageant parmi d'autres, quant à la feuille de

    route des dirigeants du pays et de ceux qui sont

    les élus, majorité et opposition confondus. 

     

    Et, puis, il y a le hors débat d'idées et médiatique,

    les causeries de la cause de nos maux de têtes au

    quotidien. 


    Le Bd du 30 juin, fait parler. De nids de poules, sur les

    routes hier, recouvertes de bitume. De ces voies d'accès

    au  passé goudronnées, devenues des pistes stabilisées,

     (le temps d'un chantier), mais  qui déstabilisent, essieux,

    freins, carrosseries, rotules des mécaniques même les

    plus robustes.  Déboussolent la vie et la montre, où être à

    l'heure devient une gageure sur laquelle les sociétés de

    jeux devraient se pencher. De cette circulation anarchique

    aux difficultés qu'elle engendre. Des policiers qui sont

    passés maîtres en racket jovial, histoire de rappeler que la

    maréchaussée est bien la, même si, elle,  la chaussée elle

    manque   à l'appel  du drapeau à 7,30 H du mat. , de cette

     ville en pleine reconstruction, de ce vaste chantier. Des cinq

    chantiers, ont parlent.

     

    La critique, le débat seront toujours présents.  Ici et

    ailleurs c'est un des facteurs  de la vie démocratique,

    cela montre l'intérêt porté à tel ou tel autre point de la

    vie en société. N'en faisons pas une cour de disputes,

    une cour on l'ont se battraient comme "chien et chats".

     

    Bonne journée et Bonne lecture ! 

  • Sud Kivu : Projet Solange

    Pin it!

    Louisette Libert, une amie, me fait part de l'action mise

    en place à Saint Ghislain d'aide en faveur  du  Projet

     Solange initié par Mme Claudine Druez, il y a plus de

    trois ans. 


    Voici l'affiche, pour ceux qui peuvent se rendre à l'endroit

    de la brocante en faveur de l'hôpital que soutient Claudine

    Druez, au Sud Kivu.  Cette infirmière juste retraitée qui part

     en mission chaque année pour une durée  de quatre mois

     au moins. Les missions consistent entre autres, à aider le

    personnel soignant mais aussi  au renforcement durable

    des capacités en milieux hospitalier à partir des moyens

    existants sur place. 


    Le projet Solange comporte une vingtaine de bénévoles.

    Mme Druez, ne compte pas en rester la. Elle tente après

    chacune de ses missions de mobiliser et de susciter des

    vocations parmi le personnel médical et soignant de sa

    région. 

     

    Ci dessous un lien qui permet de suivre un mini reportage

    au Sud Kivu. Vous pouvez aussi l'atteindre  d'un simple

    clic sur l'affiche.


    http://www.telemb.be/content/view/5769/166/



    16932_1349905783203_1098107201_31063476_8551_n

    Bonne journée et Bonne lecture !