• S40, semaine folle.

    Pin it!

    La semaine dernière se termine sur une note optimiste avec

    le  résultat  obtenu  par les Léopards qui ont tenus en échec

    les   Lions  Indomptables, 1-1, rien  de moins. La CAN 2012

    même  avec à  ce  jour 1 point seulement, reste  à  la portée

    de nos  joueurs nationaux.  Il y a du  talent et la volonté de

    bien faire. Parvenir à faire douter Eto'o et les autres grands

    alors c’est possible. Qui en doute encore ?

     

    Leopards-Foot.jpg

    Les Léopards de R.D.C : Crédit Photo Radio Okapy


    De Bruxelles qui n’est pas à un jet de pierres de Kinshasa

    les échos de la manifestation pour que la lumière soit faite

    sur  la mort  d’Armand Tungulu nous  sont  parvenus. Pour

    rappel, il s’agit d’un Jeune homme marié, qui vit en Belgique

    et qui lors de son passage à Kinshasa a, ou aurait lancé une

    pierre contre le cortège du Président de la République.

     

    Décidément on ne fait pas  dans la dentelle. Comme si tout

    était fait pour s’attirer les foudres du monde et  de l’intérieur.

    L’affaire  Chebeya,  ensuite  la  mort en  prison de Monsieur

    A. Tungulu  sans parler des crocs en jambes internes.


    A bien y regarder et sans faire d’amalgame facile. Il  y  eu 

    l’affaire Assice,  le Dirigeant  de la R.V.A.  mandaté par  la 

    France et le Gouvernement Congolais. Les attaques contre

    Monsieur J. Assice étaient – elles  contre lui ? Sa gestion ? 

    Ou la cible était elle ailleurs ?

     

    L’affaire F. Chebeya faillit faire capoter la célébration à Kin du

    Cinquantenaire. La mort d’Armand Tungulu remobilise encore

    d’avantage les oppositions, l’affaire Asssice ne reposait sur rien

     de tangible mais fut un élément déstabilsateur.

     

    De son côté la C.P.I. a fait savoir qe la Cour rendra sa décision

    en appel sur l'exception d'irrrecevabilité de la   procédure   que

    souleve la  défense de  M. Jean Pierre Bemba.  L'audience  se

    tiendra le 19 octobre 2010.


     

    La semaine dernière, à Bruxelles, Baert de Wever sonnait la

    fin  de la récréation et était nommé « Facilitateur » Royal. Les

    diverses  tribus de ce pays où il fait bon vivre, se disputent  le

    pouvoir. Alors, la Belgique est elle éternelles comme le pensent

    certains ? Sera - t- elle Confédérale ? Et si Confédération il y

    a ? Sera-ce avec Wallonie –Bruxelles ou Bruxelles D.C. ?

     

    Ils  avaient  sauté sur  Kolwezi pour arrêter  les  velléités  des

    séparatistes Katangaises, mais ils n’ont pas enterré les leurs.

    Les rancœurs  séparatistes  endogènes  côté Flamand.  A tel

    point que les Francophones se résignent de plus en plus à y

      aller.  Et  de parler  d’avantage  d’un Plan  « B »  que d’autres

    scénarios.

     

    Le Congo et la Belgique restent donc étroitement liés dans ces

    difficultés à se faire, à se construire. Qui sait  le « Pacificateur »

    Baert, ayant remis son témoin, aura t’ont besoin d’une MONUBEL

    à  Matonge  Porte  de  Namur,  pour pacifier les  ardeurs  et  les

    esprits ? Pour  sauver le Soldat Belgique et aller reprendre  des

    frites chez Eugène, comme quand on était bien.

     

    dantes_1_la_chute_d_un_trader.jpg

     

    Et  puis  sorti du contexte Belgo-congolais, il y a eu cette affaire

    Kerviel  et  le jugement. 4 Milliards 900 millions d’Euros  dus à la

    Société Générale. Rien qu’à aligner les zéros çà donne le tournis.

    Cette affaire, à quelques jours de l’ouverture du Premier Festival

    International  de la BD à Kinshasa nous ramène à une BD parue

    en 2007, « DANTES, La chute d’un Trader ». Le 9 ème Art croise

    avec ce scénario, la haute finance et l'économie. Anticipation ou

    prémonition ?

     

    La Bande Dessinée  vecteur  d’influences, reflet de  notre société ?

    Les Ingrédients de 2007  étaient preque "Chronique annoncée de la

    chute d'un homme nommé J. Kerviel "


    Même si l’histoire commence en 1998 avec Alexandre qui n’est

    encore qu’ un jeune Trader et que  l’histoire,  est  un peux  (sur

    trois volumes) la  trame de Monte – Cristo, puisque vengeance  

    il y aura. On ne peut  s’empêcher  de penser  à  l’affaire  Kerviel

    et  de  la Banque  Générale. A lire donc !

     

    Quand l’imaginaire se défait complètement de toutes contraintes

    il peut anticiper le monde réel. Le scénariste regarde la société et

    la BD évolue dans   des   mondes qui  lui étaient encore inconnus 

    il y a peux.   Elle insinue, s’insinue dans la finance, l’économie, le

    social, l’intrigue, et la corruption.

     

    Quelle semaine donc. Sans parler des remous du Mapping

    Report, de  ce qu’il dit et ne dit pas. De ce que pensent  les

    protagonistes,  ceux qui  ont vécus   sur le  terrain  comme  

    Aldo Ayello et d’autres qui témoignent d’une voix  dissonante.

    Voix  dissonante  n e veut pas dire pour autant complaisance 

    ou  rabaissement.  Juste une  seule  chose, l’honnêteté  et  la

    volonté intellectuelle d’être juste. En fait le contraire de ce qui

    est poilitiquement correcte qui est si incorrect.

     

    Semaine  folle  comme  on les  aime. Semaine à courir  après

    les chiffres, les nouvelles, la famille. Parce que  pendant   que

    le monde se  déchire. Il y a encore des gestes simples qui sont

      faits ci  et  la, comme  de  conduire ses  enfants à  l’école,  râler 

    dans  un embouteillage à Liège,  Bruxelles, Paris ou   Kinshasa. 

    Se courrousser contre la pauvreté extrême que l'on rencontre de

    plus  en plus dans les grandes villes. Rejeter l'Indifférence et ne

    pas se laissser bouffer par elle à petits pas. Comme disait Bécaud.

    Prendre   un verre à une terrasse et regarder  celles qui passent

    en   se disant  qu’ elles sont belles. Sans plus.  Regarder  la vie

    du bon côté, et penser que   la folie  c’est pour  les autres, pour

    la semaine, et que nous pouvons  avoir des semaines   comme

    des salade. Folles !

     

    Et qu'après nous repartons vers de nouvelles aventures.

     

    Bonne journée et bonne lecture !


     

    Lien permanent Catégories : Général
  • JazzKif Kinshasa 1 & 2 octobre 2010

    Pin it!

    Vendredi 1 et samedi 2 octobre, l'Edition 2010  de  JazzKif2010.JPG

    JazzKif sera dans la rue. Avenue du Jazz comme

    de bien entendu, entre l'Ibiza Bar et le Caf'Conc. 

     

    Des artistes venus de la RDC mais aussi de Côte

    d'Ivoire de Belgique et d'Afrique du Sud. En guest,

    Reddy Amisi se produira au chant avec le groupe

    J'AFRO'ZZ BIG BAND.

     

    Une édition 2010 encore haute en couleur un feux

    d'artifice autant musicale que pétaradant au sens

    propre, ce vendredi à 22 heures.

     

    JazzKif Kinshasa ça se passe Rue du Jazz au coin

    des rues  Java et Rumba.

     

    Dansez maintenant !