• Alexis Tsipras sera à Paris, "La relance collective de l'Europe ?"

    Pin it!

    syriza,podemos,francois hollandeIl est à parier qu'à Paris ce mercedi, la France se place en médiateur entre  la position "dure" de l'UE, actuelle et la position "dure" du  parti Syriza, qui a gagné les élections grecques avec un programme anti - austérité. 

    Ce vote souverain du peuple Grec est à la fois un exemple dans sa formule  d'alternance du Pouvoir et est en soit une bonne chose pour l'Europe, ses traditions et surtout son avenir.  (Crédit Photo : BockoPix on Flickr https://www.flickr.com/photos/bocko-m/)

     

     

    Pourquoi la France et François Hollande ? 

    Lors de son élection à la Présidence française, François Hollande n'était pas 

    dans la lignée allemande de la Chancelière Angela Merkel. L'ambiance de l'

    époque, l'environnement économique et la pression internationale ont eu 

    raison, trop vite peut être, des idées et des objectifs de Francois Hollande. 

     

    Avec le vote à Gauche, la remise en cause des politiques d'Austérité, les 

    manifestations en Espagne de PODEMOS, des idées nouvelles, des espoirs 

    nouveaux peuvent peut être éclosent ? De plus, n'oublions pas que les pays

    européens doivent faire face au terrorisme, que le malaise est profond. On ne

    peut promettre la relance à tout prix et en faire payer le prix uniquement par 

    les populations la plus démunies sans retour sur investissements. 

     

    Que ce soit pour Syriza ou le PS français, ou encore d'autres pays de l'

    espace européen, l'écart entre les promesses et les actes est toujours 

    marquant. Sinon c'est le clash. 

     

    Personne ne voudra ici perdre la face, mais soulignons tout de même que

    l'UE avait dit non à 

    - L'union bancaire parce que l'Allemagne n'en voulait pas et qu'elle est la 

    - Ne voulait pas des "Facilités Quantitatives" de la Banque Centrale Euro-

    -éenne, çà a été accepté avec pour argument objectifs de "Déflation". 

     

    syriza,podemos,francois hollandeLa relance collective de l'Europe  ... 

    François Hollande à une carte en mains, celle d'une petite longueur d'avance sur la Chancelière, et celle de la "Possible" avancée des idées qui vont faire évoluer l'Europe vers une intégration, comme le disait déjà DSK en 2011, 

    et donc plus de Solidarité, chère aux partis de la gauche européenne allant  des partis Socialistes aux partis de la gauche plus radicale. Que çà plaise ou non à l'Allemagne, il y a des avancées dans ce sens. (Crédit Photo ©DanyMasson) 

     

     Réfléchir dans le sens Grec n'est pas renoncer à l'analyse 

     

    Le peuple Grec doit il pâtir des gabegies et de la grande corruption  qui 

    ont eu lieu durant les années où la Grèce était mal gérée par Caramanlis, ou

    Papandréou ?

    L'Allemagne et les pays qui sont avec elle ont raisons dans  cette analyse, et 

    de l'errance des capitaux,  de la fuites de capitaux, d'un manque de gestion,

    de dépenses totalement injustifiées, de dépenses pour les jeux qui ont profité

    aux amis des amis, et non au peuple. Des impôts non collectés, des distributions

    de terres non cadastrées, puisque le cadastre est quasi absent. 

     

    Peut-on assimiler le peuple et la collectivité à ces actes délictueux qui ont mené

    le pays à la faillite ? La est une partie de la question posée aujourd'hui par Syriza.

     

    L'Allemagne aussi ... 

    Le négociateur Yanis Varoufakis et Alexi Tsipras ne s'y trompent pas. Ils rappellent

    que l'Allemagne dans son histoire, et durant les cents dernières années à reçue 

    elle aussi des allégements voir des annulations de la dette sur des arguments qui 

    étaient très peux éloignés de ceux des grecs actuellement. Aides sur bases de la

    Solidarité ou d'ordre morale. 

     

    Effet dominos .. 

    François Hollande ne s'y trompe pas. D'autres pays que la France pensent comme la 

    France.

    Et ils ont payés eux aussi pour la dette Grecque tout en pratiquant une politique 

    d'Austérité pour répondre aux objectifs de Maastricht. Ils peuvent dès lors aussi en 

    retour d' "Ombudsman" , obtenir de jouer les prolongations quant au timing et aux 

    efforts douloureux pour les populations des pays que sont l'Italie, l'Espagne et la Belgique,

    entre autres. 

     

    Les Pays comme la France, l'Italie, l'Espagne ou la Belgique pourraient  obtenir dès lors 

    sait on jamais des "Dépenses hors déficits"... Militaires, Nucléaire,

    Le Vote Grec c'est peut être "La relance collective de l'Europe ?" 

     

    Belle et Bonne Journée, Belles et bonnes lectures, Aussi ! 

    Et aujourd'hui, et toujours, "Je suis Charlie" 

     

     

     

  • Nuit

    Pin it!

    Apres la nuit, apres avoir dormi sous les étoiles 

    cachées par les eclairâgés publics, Apres avoir si 

    fort pense a elle .... J ai écris ceci ce matin et je 

    l ai envoyé a mes amis .... 

    Le rouge, le noir, le doré se mélangent
    Scintillent aux lueurs des lampadaires
    reflets dans les flaques étendues par terre 
    Des millions d’astres rythment l’atmosphère
    Cet Instant pudique dans ce décor du dehors
    Les corps se drapent, éteignent les lampes 
    La nuit, m’offre ton étoile, d’émois, nos corps 
    se cambrent 
     
     
    Belle et bonne nuit, de belles et bonnes lectures aussi  ! 

     

     

     

     

  • Propos scandaleux contre mesures scandaleuses

    Pin it!

    87e73ff1fd919c743560032157ff241e-1422530411.jpgSa Majesté le Roi Philippe a présenté ses Voeux 2015 au peuple devant les Corps Constitués du Royaume. Cette cérémonie se tenait au Palais Royal. 

    Insistant sur les valeurs fondamentales de notre société, Le Roi dit entre autres, que "Notre société s'est sentie ébranlée par les attentats." Et de poursuivre sur la nécessité de trouver le juste équilibre. (Image  @MonarchieBe ) 

     

     

    Quant à Rudi vervoort ...  tient des propos scandaleux contre des mesures scandaleuses 

    Rudi Vervoort La veille, Le Ministre Président de la Région Bruxelloise, le P.S. Rudi Vervoort, n'y allait pas par le dos de la cuillère, en comparant les mesures prévues pour la réforme qui est en discussion  à l'encontre des personnes qui ont, ou qui sont mêlées de près ou de loin à des actes terroristes.

    Image : LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

     

     

    Oubliant que les "Juifs" ont été tués, massacrés et déchus de leur nationalité

    par le Reich de Adolph Hitler, "parce qu'ils étaient juifs", et non pas, parce

    qu'ils avaient commis des actes délictueux ou des crimes. Leur seul crime

    était d'être "Juif".

     

    Oubliant aussi, ses propres principes. 

    Rudi Vervoort, donc, fait un raccourcis malheureux. Un raccourcis scandaleux. 

     

    La déchéance de Nationalité tel est le débat 

    Monsieur Vervoort  tente de se racheter en livrant maintes explications qui ne 

    tiennent pas la route, l'une plus que l'autre. Navrant.

     

    Car, personne ne s'y trompe, ici la déchéance de la Nationalité belge qui est

    proposée concerne des personnes qui ont participé à des actes criminels, des

    actes terroristes, des actes mêlés au terrorisme. Ca ne veut pas dire que 

    nous sommes pour, mais, nous ne basculons pas dans de la démagogie au 

    raz des égouts. 

     

    Il ne s'agit nullement dans ce qui est en discussion, de déchoir de leur nationalité

    belge, des personnes pour leur appartenance sociale, raciale, religieuse, ou encore

    philosophique  ou autre(s), justement en dehors des actes cités ci - avant.

     

    Le M.R. s'engouffre et copie mal le voisin

    outre-Quiévrain, pour nos voisins non plus,  la déchéance de la nationalité française

    n'est pas autrement prévue que celle pratiquée en Belgique. N'en déplaise au M.R. ce

    n'est pas en France qu'il faut aller chercher force arguments dans ce sens pour 

    justifier une position qui reste quoi qu'on en pense difficile, dangereuses et qui 

    pourrait porter atteinte au droits et devoirs de chacun.

     

    Une question, une réflexion ... 

    Comment va t - on justifier devant la Loi, la différence de traitement d'une personne

    belge, de première, seconde ou troisième génération, des autres ? Le Droit s'applique 

    à tous ou ne s'applique pas. 

     

    Un(e) belge qui commet ces délits de terrorisme, va s'entraîner dans les camps 

    des milices Djihadistes, sera t-il jugé différemment qu'un belge d'origine étrangère ?

     

    L'origine devient ici discriminatoire. L'origine ne garantit pas la Nationalité. Je ne suis

    pas magistrat ni avocat, mais cette différence de traitement à mon avis devient de

    la discrimination. 

     

    Il faut pourtant trouver des mesures qui soient justes et répressives, sans angélisme

    aucun. 

     

    Le fil est ténu des droits, de la Démocratie, de l'égalité des chances. Il est plus 

    simple de dresser un catalogue de bonnes résolutions lors d'un séminaires que de

    trancher en la matière. 

     

    Une chose est certaine, l'appareil répressif et carcérale vont peut être devoir être 

    revus et renforcés. Sans oublier que ce qui sera fait, va coûter de l'argent et que 

    cet argent, provient de nos impôts. Des impôts que payent tout citoyens belges ou

    travailleurs inscrit. D'où qu'il vienne, quelque soit son sexe, ou sa religion, sa 

    croyance. Pure Blanc Bleu Belge, qu'il soit de sang mêlé, venu de loin ou d'ici ou

    d'ailleurs. Notre héritage des Lumières qui nous différencie des autres démocraties

    en souffrirait beaucoup en allant dans le sens "populiste" avec des mesures indignes

    de notre histoire.  

     

    Belle et bonne soirée, Belles et Bonnes Lectures,  aussi ! 

     

  • C'est un peu ; La Démocratie, oui, mais !

    Pin it!

    Ixène, Grèce Crise européenne Les élections en Grèce et de l'arrivée au pouvoir de Syriza, Parti de la Gauche Extrême, similaire dirons nous au Front de Gauche de Monsieur Jean Luc Mélanchon en France, pose problème(s). 

    Ils ont voté et puis après ... 

    Ca m'évoque le titre de la chanson de Léo Ferré. Car, n'entend t - on pas  dire dans les couloirs de l'Union Européenne, mais aussi du F.M.I. "il ne faut pas que  le peuple grec pense que parce qu'il a voté pour un programme, c'est ce programme  qui sera adopté....."  (Dessin d'Ixène "Dette Grècque l'impasse"

    C'est dire aussi à Syriza, "Stoppez". Renoncez à vos prétentions, à votre programme, à vos promesses et à vos faux espoirs.  

    En quelque sorte on est entrain de nous dire, Votez, mais ne croyez pas que çà va tout changer, ou que votre vote va peser sur les décisions prises. "Votez, votez, nous on gouverne !"

     

    Monsieur Dominique Straus Kahn avait en 2011, déjà fait une analyse quant à la situation

    Grecque, et critiquait les solutions européennes. Elles étaient disaient ils "soit trop timides,

    pas à temps donc très tard, et pas suffisamment solidaires..." et de synthétiser comme ceci

    " Les gouvernements européens "font soit trop peu, soit trop tard, et souvent trop peu

    et trop tard". La Grèce ne peut pas rembourser la dette. C'était son leitmotiv. 

     

    Au vu de l'actualité africaine de ces dernières semaines, aux leçons envoyées par l'Occident

    aux Démocraties naissantes, balbutiantes. On s'aperçoit avec le Vote Grec que les décisions

    se prennent ailleurs. Ne donnons pas des arguments à ceux qui se servent de la Démocratie 

    pour prendre le pouvoir et en faire des dictatures, des potentats, des zones de non libertés. 

     

    Un coup à jouer 

    François Hollande n'a pas trop dit, sur le sujet. Il se pose certainement en médiateur, en 

    négociateur, en modérateur. Entre Angela Merkel et l'Allemagne qui est en ce moment des

    plus intransigentes quant au remboursement de la dette Grecque. 

     

    Syriza ne s'y trompe pas ... 

    Le parti d' Alexis Tsipras le sait. Avec sa position, il  met l'Europe dans une très mauvaise

    position. Un non total  de l'Europe, signifierait la sortie de la Grèce de l'Europe. Ce n'est

    pas envisageable. C 'est un risque énorme qui modifierait la carte géo - politique de l'Union

    avec des répercutions que l'on ne peut encore vraiment imaginer.

     

    Les politiques d'Austérités n'ont pas donné le second souffle annoncé à l'économie, à

    la résorption du chômage, à l'amélioration de la balance commerciale. Elle n'a pas

    attirer des investissements ou très peux. Les chiffres dans les BTP, de la fin 2014 le

    prouvent, entre autres. Relancer la consommation intérieure en cessant d'asphyxier la

    population est peut être une des solutions. Enfin, elle n'a pas réduit les inégalités. 

     

    On a cru qu'après 2008 les choses allaient changer 

    La Crise du monde financier de 2008, qui a mis à nu le dysfonctionnement des

    banques et du système en place,  s'est seulement faites ressentir après plus de

    deux ans, début 2010, au niveau Social, Economique, Industriel. Elle pèse encore

    sur les populations aujourd'hui. On aurait pu croire que les choses allaient changer

    après 2008. Mais non ! Les inégalités n'ont cessé de croitre et l'économie à peine

    à sortir de la Crise.

     

    Alors, s'ils ont voté, et qu'ils pensent autrement, ne veut pas dire que le dialogue

    est rompu, que la négociation est impossible. Il reste un espace très vaste pour

    des solutions. Les débats au Conseil de l'Europe vont être animés. D'autant que

    le Ministre des Finances qui a été choisi n'est pas n'importe qui. Yanis Varoufakis

    est un grand pourfendeur de l'Austérité et c'est lui qui est chargé de négocier la 

    dette avec Bruxelles. 

     

    Belle et Bonne journée, Belles et Bonnes lectures, aussi ! 

     

     

  • Quand le monde découvrait l'horreur

    Pin it!

    hollande,merkel,poutine,auschwitz,concentration,train de la mort,rescapés,humiliation70 ans aujourd'hui que le monde découvrait l'horreur. Il y a 70 ans, le monde decouvrait ce que l homme est capable de faire d affreux. Indescriptible inhumanité.

    Depuis 1942, les Alliés avaient des renseignements sur ce qui se passait dans les camps. Entre autres, Victor Martin, un belge, revint en 1943, de Pologne avec des renseignements. Après s'être lui-même échappé, après avoir été arrêté. Il transmet ses renseignements qui font prendre conscience à la résistance de programmer des actions de protections des enfants juifs. 

    Si aujourd'hui on est tous plus ou moins Charlie. Toute ma vie, je me suis senti ou j ai ete "Juif". Du fait, de ce que me racontait mes parents et des conversations de mes grands parents. Ensuite, le reportages à la télévision, et les lectures approfondies.  

    49 années plus tard, en 1994,  je me suis senti Rwandais, sur les pistes des Mille Collines,  à la découverte des fosses communes, des latrines remplies de cadavres et d'églises jonchées de cadavres. 

    Il y a 70 ans, l'Armée Rouge ouvrait les portes, libérant le camp. Libérant les survivants, ceux qui demanderont pardon tout au long de leur vie, pour avoir survécu. Lire à ce propos Primo Lévi, "Si c'est un homme", livre témoignage.  Heureusement, ils sont les témoins vivants de l'abomination commise sous les ordres Nazis, dans ce qu'ils avaient appelé, "La Solution Finale". 

    Avec Auschwitz résonnent des noms qui font froid dans le dos, qui glacent le sang. Himmler, Rudolf Höss, Heidrich (heureusement assassiné à Prague en 1942), Chambres à gaz, plus de 1 million de morts. Durant la débâcle et l'avancée Soviétique, Höss extermina en huit semaines plus de 320 000 personnes. Juifs, Tziganes, Résistants, Opposants politiques.

     

    Il ne demeure qu'un peu plus de 300 rescapés pour témoigner de cette humiliation d êtres humains par d autres. Il ne reste que ces personnes pour encore et encore dire qu il ne faut pas oublier. Pour contrer les révisionnistes de tout bords et les idéologies qui se font jour ci et la' sous différentes latitudes et qui ont en commun cette humiliation des êtres.  Le rejet de l'autre. 

     

    On nous dit aujourd'hui que le Président Russe ne sera pas de la commémoration, aberration s'il en est, puisque c est un russe qui ouvrit le premier la porte de l'horreur avec l Armée Rouge. Mais si Monsieur Poutine n est pas présent.  

    Est ce a cause du froid entre Moscou et l' Union Européenne comme on nous le dit ? Ou est ce pour d'autres raisons moins avouables ? 

     

    Belle le et Bonne journée, Belles et bonnes lectures, aussi ! 

     

     

     

  • Le pouvoir à l'écoute de la Population

    Pin it!

    La version amendée au Sénat de la Loi qui tentait de subordonner les élections 

    présidentielles au recensement de la population a été accueillie par des scènes

    de liesses populaires à Kinshasa et dans d'autres provinces de la R.D.C.

    Si les débats ont été suivi de près, et l'issue favorable à un retour au calme.

     

    Les Sénateurs ont tranché. La Population à entendu les appels au calme. Le

    Pouvoir à entendu la rue et la population. 

     

    Belle et bonne journée, Belles et Bonnes Lectures, aussi ! 

     

  • Un Plan "Marshall" pour la R.D.C. et l'Afrique Centrale

    Pin it!

    Plaidoyer, pour "Un Plan Marshall pour la R.D.C." qui peut être la seule porte de sortie pour consolider la Démocratie africaine, diminuer le chômage, aller vers le développement durable, avec une éducation en point de mire, des infrastructures routières, ferroviaires, aéréo portuaires modernes, des entreprises qui produisent en amont et en aval de ce qui existe aujourd'hui. Production des intrants nécessaires à l'industrie Agro Alimentaire, (engrais, semences..), construction des barrages de Inga 3 et 4, transformation des minerais en produits semis finis et finis. 

    Le débat actuel qui prévaut en ce moment et qui coute des vies, en République Démocratique du Congo, les manifestations de cette dernière semaine, le déficit de l'action du Président Joseph Kabila, ou jugé comme tel par l'opposition et par la population, ne peuvent occulter la problématique de développement durable en Afrique Centrale et en particulier en République Démocratique du Congo.

    Sans polémique aucune, certains s'émeuvent du coût engendré par un recensement éventuel et de plus non planifié. Un coût évalué à plus de 400 millions de dollars selon certains. Il y a moyen de faire bien et moins cher, mais çà c'est une autre histoire. Si je le mentionne, c'est parce que j'ai été appelé, à un moment donné à faire une proposition de travail de recensement, justement,  en 2010, et que j'y ai présenté une méthode, des moyens nécessaire, humains, technologiques, un calendrier. 

    Avec ou sans le président actuel ....

    Avec ou sans le président actuel, les ressources budgétaires de la R.D.C. ne permettent pas d'aller vers un Développement Durable et comme certains l'ont annoncés,  vers l'émergence du pays. Le poids de l'impôt repose sur à peine dans le domaine industriel 109 entreprises de production pour l'ensemble de ce pays qui a compté en 1982, au moment du déclin du Zaïre  et 10 années avant les pillages qui restent dans toutes les mémoires. Le pays comptait donc à cette époque, 1782 entreprises sur l'ensemble du pays. Contre 109 à ce jour. 

    A part le secteur minier qui se porte plus ou moins bien, ce n'est pas évident non plus, que reste - il ? Parce qu'il faut des moyens financiers pour investir et moderniser, les Infrastructures (Multimodales, chemins de fer, ports,), les Hôpitaux, l'Education, la production agro-alimentaire, et l'industrie, pour ne citer que ceux -ci.

    Un patron et industriel Polonais me disait au mois de décembre 2014, "avant que je ne puisse intervenir dans ce pays avec notre haute technologie pour les Chemins de Fer et l'entretien des machines, nous serons si tout va bien en 2018, 2020. Que font ils donc ?"

    Le projet Multimodale qui est évalué à 645 millions de dollars, et qui a débuté en 2009, à seulement vu à ce jour décaisser 245 millions. Soit le tiers du projet et nous sommes à deux années du terme de ce dernier. 

    A titre d'exemple, les pays émergents actuels, les pays qui voient leur taux de croissance augmenter et quelquefois s'affichent à deux chiffres, ont bien entendu planifier à court, moyen et long terme leur progression, mais,  ils ont bénéficié d'investissements dans le domaine de la production et la création d'entreprises de production. Pour rappel, les délocalisations des outils de productions de l'Europe Occidentale, vers l'Asie, la Chine, Taiwan. Des investissements de capitaux et d'entreprises d'Europe et du monde dans de nouvelles unités de productions au Brésil, je pense à Prayon - Rupel qui produit son NPK et y a développé en amont des plantations, la production d'intrants nécessaires à des productions intensives d'auto suffisance alimentaire d'abord, et ensuite pour l'exportation.

    Pourquoi un Plan Marshall ? Je ne vais pas rappeler, l'aide à la reconstruction de l'Europe de l'après  guerre 39 - 45, par les Etats - Unis, le Plan Marshall. Il fallait relancer la machine économique américaine, avoir un marché captif, l'Europe,  faire face au Communisme, faire face à une extrême pauvreté et créer des emplois. Il fallait relancer la machine. 

    Après la seconde guerre mondiale, le coût du Plan Marshall est évalué pour 16 pays, à 230 MILLIARDS de Dollars Américains. 

    Revenons en République Démocratique du Congo, et c'est bien de dire comme çà en terme d'annonce, que, je cite, "Ce grand pays continent ....et tralala et tralala.... " Encore faut - il dépasser ce clicher et le matérialiser dans l'information et le conscient de ceux qui reçoivent l'info.  Parce que, qu'est ce que çà veut dire "Pays continent" ? 

    Simplement rappeler, que la R.D.C. c'est 6 fois la France, plus de 80 fois la Belgique, que sa superficie est

    de 2 345 409 Km carrés. 

    Graphique : Bénélux + 7 autres pays européens 

    plan marshall,terres,fertile,fertilité,terres arables,chine,océan indien,océan atlantique,kabila,monshengwo.

    A l'inverse, la densité de la population est très faible puisque la R.D.C. ne compte (ce sont les derniers chiffres utilisés) que 62 millions d'habitants. Peut être 77 millions dont 1/7 se trouve dans la seule Région de Kinshasa, ville et Province. Sans recensement précis on évalue la ville à plus ou moins 8 millions d'habitants et 2 millions dans les faubourgs qui vont de la frontière avec le Bas Congo, à celle du Bandundu. Dont un centre extrêmement populeux, que l'on surnomme la "Chine kinoise" qui se situe entre Masina et N'Djili. 

    Il est très difficile à ce jour de définir et de dire, combien d'habitants compte le Congo, l'estimation de base est un nombre de plus ou moins  30 habitants par Km2.

    A titre de comparaison, le Belgique 349 Hb / Km2 et la France Métropolitaine 112 Hab/ Km2, le Rwanda voisin est à 320 habt / Km avec une superficie 90 fois plus petite. 

    Un vrai manque et pourtant

    Un vrai manque et pourtant dans cette région de l'Afrique à peu près 200 millions d'Ha de terres arables sur 445,6 millions d'Ha disponibles dans le Monde 

    L'Afrique et la RDC en particulier manquent de cette "Générosité Intéressée", de cette aide formelle, planifiée, orchestrée par les Nations et les pays qui reçoivent les fonds. 

    L'appel à un tel "Plan" ne constitue pas suffisamment un préalable sans les discutions de relances et de développement de l'Afrique.

    L'argent versé par les Coopérations diverses, par les bailleurs de fonds, les plans et re-plans, l'argent qui vient de l'Etranger, (Solidarité, Charité, ONG, Humanitaire, ..), se perd dans les eaux, les forêts, et sur les comptes en banques du fait de la corruption à grande échelle, qu'elle soit du Sud ou du Nord, de l'arbitraire de la distribution, de l'absence d'infrastructures nécessaires, et le poids des traditions, qui ont bon dos, elles aussi.

    L'Afrique s'essouffle, le Nord aussi 

    A défaut de prendre des mesures responsables et d'investir en Afrique et en R.D.C en particulier, que çà soit avec les équipes actuelles, ou avec d'autres personnes, ils ne peuvent que saupoudrer, mettre un plâtre sur une jambe de bois, négocier au mieux et jouer avec les antagonismes Géo-Politiques pour s'en sortir tant bien que mal. C'est entre autres, ce qu'à fait la RDC avec la Chine, les Cinq Chantiers et le reste du monde. Mais le résultat est là. Sans cette audace, où serait le pays actuellement ? 

    Si nous regardons du côté de l'Afrique du Nord, le Projet PARAN, prévu sur une durée d'investissements de 10 années à hauteur de 100 milliards d'Euro, environ à ce jour, 120 milliards de dollars US, pour une population de 167 millions d'habitants pour les  pays que sont la,  Tunisie, l' Egypte, le  Maroc, l' Algérie et la Libye. Ses prévisions, jeter un pont entre les pays du Maghreb et l'Occident, et réaliser en dix années un Chiffre d'Affaires de plus de  800 milliards d'euro en Cinq ans. 

     

    RDC Afrique Sub Saharienne: Un espace vierge économique engendre un espace aux multiples dangers

    Les tentatives d'immigration, les foyers de guerres, des pauvres de plus en plus pauvres, la création d'espaces nouveaux pour les apprentis terroristes, a ce propos, on parle depuis un an et demi maintenant de groupe Islamistes dans l'Est du Congo (tout nouveau), ceci dans la foulée des événements de Bangui. 

    Continuer de dire que l'on veut le Développement Durable et, en même temps, ne rien faire de concret à très grande échelle pour créer de nouveaux espaces de production en Afrique et en RDC en particulier est tout simplement du niveau des conversations au Café du Commerce entre potes. 

    La R.D.C. regorge de richesses, humaines et dans ses sous - sols. Tout le monde se sert comme dans un Hyper Marché. Se sert, rempli son sac et donne un pourboire au caissier, sort sans payer la facture. Pillage interne, pillage externe.

     

    Un Plan "Marshall" ou autre mais qui reprend les mêmes objectifs à atteindre, les mêmes indicateurs de résultats, les mêmes critères adaptés au pays, à la situation qui prévaut actuellement. Ce n'est pas une UTOPIE, c'est une nécessité, un devoir. 

    Afrique Terre fertile, et mère du monde... 

    Cette région, qui va de l'Océan Atlantique à l'Océan Indien, est une des dernières zones agraires à développer. Une zone fertile qui alimentera une grande partie du monde. La chine ne s'y trompe pas. Elle est présente et bien présente sur cette langue de territoires de l'Afrique Centrale Sub Saharienne. Les besoins en intrants pour nourrir les populations, l'amidon, les céréales, sans parler d'autres matières précieuses, l'électricité. Il suffit de suivre le court des céréales dans le monde pour se rendre compte qu'il faut d'autres terres, d'autres espaces, sinon nous allons à la catastrophe. 

    Terres fertiles d'Afrique Centrales et Ha acquits

     

    A partir de ce pays, la R.D.C., la possibilité existe d'électrifier une grande partie de l'Afrique sur uniquement la force hydraulique. Donc, une force et une énergie qui ne coute rien, qui est naturelle et verte. Il suffit pour cela d'aller voir les projet de Inga 3 et 4 pour s'en rendre compte. a partir de cette exportation, créer un plus value pour le pays, permettre une redistribution des richesses de manière plus équitable entre toutes les couches de la population. 

     

    Acquérir des terres pour en faire du Bio carburant :  des Rien qu'en RDC, la Chine demande a acheter 1 million d'hectares et une autre Société italienne voudrait acquérir 70 000 hectares pour la plantation de paliers et produire de l'huile de palme, ces deux projets d'acquisitions ne visent pas à nourrir les populations de la RDC ou du Monde, mais à faire du Bio Carburant. 

    C'est dire si de nombreux enjeux, économiques, géo-politiques,  sont à des niveaux et des intérêts différents entrain de se dessiner.  

    Qu'attend t-on pour agir ? 

    C'est une nécessité, car, ni Kabila, ni un autre dans la situation dans laquelle se trouve le pays, ne pourra guère changer que le décor, mais le fond restera. La pauvreté grandira. L'assistanat se perpétuera et les populations des pays donateurs continueront à payer ou donner leur argent,  pour des Projets sans impact réel sur le devenir des populations, et de tout ce  sous continent. 

    Le Développement Durable c'est le travail. Des entreprises qui créent de la plus value. Des impôts prélevés normalement, la lutte contre la corruption et l'économie informelle.

    Il n'existe pas, que je sache,  dans le monde, un pays qui se soit développer sans une industrie forte et en concurrence sur le Marché mondial. Sauf, peut être trois ou quatre paradis fiscaux. Lorsque les ateliers et l'industrie belge et française ont été délocalisées en Chine, début des années "70".  Quelle était  la croissance de la Chine ? 

    Quant à la R.D.C. et à l'Afrique Centrale, c'est l'avenir du monde qui se joue la, devant nous en ce moment. 

     

    Belle et Bonne Journée, Belles et Bonnes Lectures aussi !

     

     

  • Kinshasa, le calme semble revenir

    Pin it!

    Image 17-11-14 at 15.27.jpgLes incertitudes d'hier jeudi semblent levées, ce vendredi est marqué par un retour au calme qui se généralise dans la capitale et sur l'ensemble du pays.

    Hier, alors que l'on pouvait s'attendre à un regain de tentatives de manifestations, suite au débat qui devait avoir lieu au Sénat à propos du report des élections, les magasins, pas tous, mais certains, ont rouverts leurs portes, les banques aussi. Le business et la vie économique reprenaient doucement ses droit. 

    Après des pertes de vies dans les différentes lignes, manifestants et forces de l'ordre, on parle de plus ou moins 45 morts, les appels au calme de personnalités, tant congolaises comme Monseigneur Monsengwo, mais aussi des députés de l'Opposition et des Responsables du Pouvoir, semblent avoir été entendus.

    Crédit Photo : ©DanyMasson 

    Belle et Bonne journée, Belles et Bonnes Lectures, aussi !

     

  • Kinshasa, Chronique d’une Fausse note attendue

    Pin it!

    Chronique d'une fausse note ou  d’une Faute attendue.

     Sur fond de report possible  des élections présidentielles en République Démocratique du Congo,  alors que le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, ne cesse de dire, je cite ;   "Le débat autour de la fin de mon mandat relève de la distraction", ceci se passait dans le Katanga en fin d’année 2014.

    Kinshasa, Goma, et d’autres villes manifestent leur mécontentement. Des manifestations de militants supposés de l’opposition ont lieu. S’ensuit très vite, la peur, l’arrêt de l’activité économique, l’arrêt des transports ce qui immobilise l’ensemble de toute la population. 

     S’ensuit aussi, une forte répression orchestrée par la Police Nationale, le dépassement des Leaders de l’opposition, (l’utilisation du mot, « supposés » n’est nullement fortuit).

     Chronique d’un malaise annoncé ?

    -   Il y a le flou autour de cette élection Présidentielle, de la révision de la Constitution ou de la possible prolongation du mandant à cause d’un recensement inadéquat.

    -   Il y a l’emploi qui manque. Le chômage qui ne cesse de croitre. Les entreprises qui ferment, les taxes anormales qui sont prélevées dans les entreprises et dans le petit commerce. Une économie qui ne s’étouffe pas, puisqu’elle n’existe quasiment pas, mais qui ne démarre pas. Des riches très riches. Une Classe Moyenne qui peine à éclore. Une population dans l’extrême pauvreté.

    Ceci n’est que la partie visible. Nous pourrons aller plus loin dans le raisonnement d’une économie congolaise qui pour les uns, est en hausse, et pour d’autres, certainement les plus raisonnables, est en baisse et gravement en baisse. A ce propos, seul le pouvoir n’est pas responsable. Il y a tout un ensemble qui ne tourne pas en Afrique des Grands Lacs, et en particulier en R.D.C.

    Ce jeudi, l’Assemblée Nationale a de nouveau à l’ordre du jour,  le report de la date des élections pour cause de recensement. Ce qui fait de cette journée, un jour particulier de tensions diverses, d’attente et d’obesrvation(s).

    Pas touche à la Constitution !

    La tentative de  modification de la Constitution, qui pourrait permettre  au président Joseph Kabila d’aller vers un troisième mandat suscite  la colère quasi générale, au Congo et à l’étranger, nous assistons à une manœuvre, très osée et sur le fil, de sursoir aux élections pour cause de …. Recensement.

    Le 17 janvier en soirée, l’Assemblée Nationale a adopte un projet de loi qui lie la tenue des prochaines élections, législatives et présidentielle, au résultat et surtout à l’aboutissement du recensement général qui doit être entamé cette année.

     Les votes : 337 POUR, 8 CONTRE, 24 ABSTENTIONS. La plupart des députés de l’opposition n’ont pas pris part au vote.

    Les choses vont très vites. Et si un recensement de la population, et donc des électeurs, représente un coût exorbitant, une organisation extrêmement lourde, ELLE N’EST PAS FORCEMENT LONGUE. Une année tout au plus !

     Bien que le Président dit et affirme le contraire. Il est évident pour tout le monde qu’au niveau du pouvoir en place, on se pose des questions quant à l’après Joseph Kabila. Et différentes réflexions ont été produites afin de laisser la main dans les meilleures conditions possibles.   

    La fermeture de plusieurs industries, les différents chantiers de la modernisation du pays qui sont freinés, la relance agricole qui tarde , et une corruption qui ne cesse de croitre à tout les étages, font que le Bilan annoncé est quelque peu ternis.  Des enrichissements et des spoliations de biens au vu et au su de tous.

    Le Président ne peut tout régler. Mais le laisser faire, laisser aller, lasse la population qui n’en peu plus de voir tout ces biens qui sont mal acquit par des gens qui ont un poste plus ou moins haut dans l’appareil de l’Etat.

    Attendre la fin du recensement représenterait donc une manière reprendre la main durant encore au moins un an ou deux,  ce qui équivaut à récupérer le temps perdu à cause, dit-on  de la guerre à l’Est.

    La guerre à l’Est à bon dos. Décidément, le Kivu porte au fil des ans, de plus en plus le poids de la destinée de la R.D.C.

    La fausse note tant attendue 

    Pourquoi en arriver la ? Car, le Pouvoir comme la population et la Diplomatie Internationale, tout le monde sait que la moindre fausse note serait comme une allumette jetée dans un stock de poudre.

    Personne n’est dupe, la majeure partie des députés de l’opposition, boycottant le vote de samedi soir, ont dénoncé un « coup d’Etat constitutionnel ». On est habitué aux grandes phrases et aux formules qui font mal au bord du Fleuve Congo. Mais il faut dire que beaucoup de monde attend depuis longtemps la première provocation du Pouvoir en place.

    A la disposition de report des élections s’ajoute entre autres,  celle de la caution exigée aux candidats à l’élection présidentielle qui passe  de 50.000 à 100.000 dollars.

    Alors que Paris et le monde « Est Charlie, la Paix, l' Union, », Kinshasa se rebelle 

    Les partis d’opposition ont rapidement perdu le contrôle de leurs troupes, qui ont été dépassées par des émeutiers et des pillards. Pillages ci et la ont très vite été exécutés, ces derniers jours.

    Le Pouvoir a réagi par la manière forte, la Police anti émeute a tiré à balles réelles sur les manifestants. Le bilan des victimes est contesté, mais il y a des morts dans les deux camps :

    C’est la guerre des chiffres quant à savoir combien de personnes ont péris lors des manifestations. Des symboles de la réussite du pouvoir ont été incendiés, les Bus Transco.

    En plus des arrestations, et de mise à résidence surveillée, l’accès au réseau Internet et aux SMS a été suspendu, afin, probablement,  de freiner une éventuelle coordination entre les émeutiers.

    La voie express menant à l’aéroport a été bloquée et le vol Air France du mardi soir a été supprimé. L’Unikin semble très mobilisée. Les étudiants manifestaient en grand nombre.

    La simultanéité des manifestations de jeunes, leur manière quasi organisée pourrait faire penser, à quelque chose de préparé depuis longtemps. Les attaques contre les symboles de l’Etat, commissariat(s), compagnies de Bus, et autres endroits saccagés , peut faire songer à une stratégie mise en place et étudiée.

    Qui commande qui ? Des manifestants violents  auraient été payés pour semer le trouble. Ne sachant pas à qui il a à faire (où ne le sachant que trop bien), les Services ont suspendus les moyens de communications. Opposition et Pouvoir semblent l’un et l’autre dépassés par la colère populaire.

    Pas qu’à Kinshasa

    A l’intérieur du pays également les manifestations de protestation se sont poursuivies : à Goma la police, Mbandaka dans l’Equateur et Bukavu dans le Sud Kivu ont connus des manifestations pacifiques, s’opposant, comme à Kinshasa, à la nouvelle loi électorale.

     

    Appels au calme

    Clément Kanku , député, appelle les Kinois à ne pas se livrer à des actes de vandalisme et il a déclaré qu’il était temps pour le gouvernement d’écouter la voix de la population.

    L’Union européenne et la Monusco ont exprimé leur préoccupation face au risque de déstabilisation du pays et surtout, l’archevêque de Kinshasa, Mgr Monsengwo  qui lance cette phrase  « ne pas tuer leurs concitoyens ».

    « Ces derniers jours » dit encore Monseigneur Monsengwo,   … « Kinshasa se trouve dans un état de siège incompréhensible, la population est en révolte… » tout en condamnant le projet de révision de la loi électorale actuellement examiné par le Sénat.

     

    Belle et Bonne Journée, Belles et Bonnes Lectures aussi !

     

     

  • Kinshasa, jeudi annoncé sous tension

    Pin it!

    Il semble que la tension qui prévaut à Kinshasa ne va pas baisser ce 22 janvier 2015. D'après des experts et les Chancelleries qui sont en place, ce jeudi n'augure rien d'apaisant.

    C'est en effet, cet après - midi que l'Assemblée Nationale doit délibérer sur le sujet de SUBORDONNER ou non les prochaines élections présidentielles à un recensement national. Ce qui reporterait d'au moins un an lesdites élections et prolongerait de fait, le mandant du Président Joseph Kabila, de 2016 à 2017.

    Prudence est le maître mot de cette journée encore. La ville semble dormir. Des patrouilles de la  Police sillonnent les rues et et Avenues de Kinshasa. 

    Quant aux communications internet, elles ne sont toujours pas rétablies à cette heure. C'est le black-out total de ce côté. 

    Je reviendrai avec une plus longue analyse de la situation qui prévaut depuis samedi 17 janvier 2015 en République Démocratique du Congo. 

    Aux amis et connaissances, à la famille. Mes pensées sont avec vous tous et toutes. 

     

    Belle et Bonne journée. Belles et Bonnes lectures aussi.

     

     

  • Je suis Charlie, Le jour d'après : De l'Emotion, de la Solidarité aux Actes Factuels

    Pin it!

    Je suis Charlie.jpgHier, avant le Rassemblement Républicain, nous nous posions des questions, ou une question. Combien serons nous ? 

    Et, dès le soir de ce dimanche 11 janvier, comme un échos à un autre 11ème jour d'un autre mois, d'une autre année, de 2001 de l'autre côté de l'Atlantique. Ils étaient des millions. En tout cas, plusieurs millions, en Métropole, dans les DOMTOM, à Bruxelles, à Bujumbura, dans des villes lointaines, et des pays lointains. Ils sont allé dire "Non à la Haine", "Nous n'avons pas peur", "Nous avons besoin d'Art", "Liberté". La Liberté, c'est en ce moment Charlie Hebdo.

    Tout au long de cette journée nous recevions  des échos des différentes villes, et pays, de se rassemblement de plus de 45 chefs d'Etats, qui se tiennent les coudes. Du jamais vu !

    Tout au long de cette journée, donc, une réflexion. L'Emotion, l'Actualité, fait que nous sommes des millions dans les rues et dans les foyers à communier.

    Mais au-delà de cette communion ? Qu'allons nous faire ? Comment va t - ont tenter d'apporter ou apporter des réponses concrètes, autres que celles, radicales des mouvements comme le FN à Beaucaire ?  Comment va -t-ont "actualiser" cet élan en plan réel anti terroriste ? Anti Haine. 

    Il y a une réponse sociétal à apporter. Les politiques vont devoir sortir des plans, des propositions de lois afin de mettre en place des dispositifs qui isolent ceux qui ne respectent pas les fondements de nos Etats de Droits, "Même Droits et Devoirs pour tous". Dire non à la haine, et proposer des applications claires, afin que personnes ne se sente discriminé ou mis à l'index à cause d'agissements extrêmes. 

     « Je suis Charlie » évoque notre émotion, notre indignation et notre incompréhension face à cette haine. Je suis Charlie nous oblige de tenter de comprendre, de décoder ce qui se passe. 

    En terme de questions sociétales, il y a le choc des cultures, le reste du monde qui vit en dehors des pays "dits développés", en dessous du seuil de pauvreté. Une montée des sectes religieuses de confessions multiples. Ces gens jouent sur l'ignorance des gens, d'ici et d'ailleurs. 

    A l'heure de la Mondialisation, de multiples mondes, des époques différentes co-habitent. Sans être péjoratif ou insultant, le Moyen Âges côtoie l'Industriel, l'Emergence, l'Internet, les Hautes technologies. L'argent côtoie l'extrême pauvreté. Les armes parlent de plus en plus dans les régions du Monde. Des régions trop souvent oubliées. A labris d'une guerre généralisée, nous fermons les yeux sur des guerres sans merci, des mini génocides, des massacres, des viols de femmes, des rapts d'enfants, qui se passent par milliers chaque jours, dans des contrées lointaines. 

    Nous devons répondre politiquement, en familles, Socialement et économiquement aux religions poussées à l’extrême. A l'école aussi.  A une  foi extrême, qui s'appuie avant tout sur l'Ignorance, ce qui peut engendrer des embrigadements  d' hommes et de femmes dans des causes qui somme toutes, sont des fuites en avant. Au nom d'un idéal ou d'une cause qui n'en est pas une. 

    "Refuser l'amalgame et remettre dans leur contexte historique les cultures, les civilisations, les arts, la cultures". Le monde n'est pas et n'a jamais été statique. Il n'a pas toujours été comme il est aujourd'hui. 

    Nous n'étions que des barbares, civilisateurs, colonialistes, conquérants, évangélistes, que les pays, les continents où que nous prenions avaient des cultures bien plus avancés, des arts sublimes. 

    Notre force et notre soif de connaitre l'emporta. Nous avons composé, pris, échangé, appris des autres. Nous sommes passés aussi par des périodes noires, très noires. La Saint - Barthélémy, La Shoah. Le Nazisme et la collaboration. 

    Si nous avons cette force d'analyse, cette faculté de reconnaître nos fautes, nous devons aussi sauvegarder nos principes de justice, d'égalité et de solidarités. De Fraternité disent les français. 

    Nous ne devons pas transiger sur manquements aux lois de nos pays. 

    Cette collision des époques, des cultures, des chocs, de développements  à multiples vitesses, ne peuvent justifier l'injustifiable. Il faut agir. Il faut des actes. 

    Se poser les bonnes questions. Entre autres, pourquoi, de jeunes européens, se croient ils obligés de partir vers ces extrêmes ? Pourquoi donnent ils leur vie si précieuse à des mondes qui ne sont pas leur ? 

    Le bon sens populaire et le Droit. 

    Une question que tout le monde se pose après la tuerie de Charlie Hebdo et les prises d'otages ;

    Comment se fait il que des personnes fichés, repris de justices, surveillés, appartenants à des cellules "dormantes" ou "éveillées", connues aux Etats Unis sont elle en liberté ? 

    Pourquoi ces personnes sont elles dans les quartiers ? Dans les écoles ? Dans des organismes publiques ?

    En tant que Catholique pratiquant, je me dis aujourd'hui. Ne faudrait il pas, revoir à l'école notre manière de dispenser les cours de religions, de morale etc.. ? Par exemple par un Cours de Philosophie, et avec la venue dans les établissements, de savants, de Rabins, de Théologiens, d'Iman, de philosophes Athées, de personnes autorisées à venir dispenser leurs idées, la motivation de leur choix  etc... et aller ainsi vers un décloisonnement des cultures. Tout en respectant l'INDIVIDU et le droit de choisir.  

    Bien des choses vont devoirs changer. Le droit devra être revu. Les questions d'expulsion et de ré insertion devront être revues. En fonction des cas. Pas de généralités. Pas d'amalgames. Sans haine et sans stigmatisation.

    Le monde évolue, le décor change. Ce monde déboussolé abandonne des familles entières dans la marge des Sociétés. Le droit doit aussi évoluer.

    La lutte anti Terroriste, sans prendre la dimension et se mettre dans la peaux des extrémistes et de leur capacités de nuire, de haine, leur jusqu'au boutiste. Si nous ne faisons pas cet effort. Nous risquons gros.

    Aussi, faire savoir, clairement   aux pays qui sont des refuges, des camps de formations idéologiques et armés. Leurs dire. ASSEZ ! 

    Yes we can ! 

    Pour une fois, François Hollande avait il, une longueur d'avance sur les autres nations, ter les Etats-Unis et Barack Obama ? Ils l'ont rejeté, défait, presque insulté lorsqu'il s'est agir de la Syrie. 

    Peut être vont ils avoir le courage de revoir leur copie ? 

    Nous sommes le jour d'après. Nous sommes à la révision de nos actes passés. Pour en définir de nouveaux.

    Très belle et Bonne journée, Belles et Bonnes Lectures aussi ! 

  • Dimanche, je suis Charlie

    Pin it!

    Je suis Charlie.jpgComme Philippe Val le dit " La terreur ne doit pas empêcher la joie de            vivre, le liberté, l'expression, la Démocratie". 

    Qu'à Paris la démonstration populaire soit importante, que partout en France et ailleurs, nous soyons contre cette stratégie de la peur, contre la fuite en avant de personnes qui n'ont plus de repaires, ou qui on une mauvaise lecture des textes, qu'ils soient religieux ou autres.

    Puisque c'est la haine et rien que la haine.

     

     

    J Swift à dit et écrit, "Craignons une monde où les hommes ont juste assez de religion pour haïr et pas assez pour aimer"

    Ne prendre l'histoire, les écrits, les faits que dans un contexte négatif ne sert à rien. J'espère que de nombreux français musulmans, chrétiens, juifs, laïcs et de tous horizons se donnerons la main dans une union populaire contre la barbarie et rejetterons la haine. 

     

    Belle et Bonne journée, Belles et Bonnes Lectures aussi 

     

  • Je suis Charlie, Un jour on en rira

    Pin it!

    je suis Charlie, Hebdo, Tuerie, Charb, Tignous, Cabu, WolinskyCharb, Tignous, Cabu et Wolinski tous tombés sous  les balles 

    au champ, au front,  leur rédaction, les armes à la main, qui ?

    un stylo, un crayon, un clavier, un logiciel de retouches, une gouache,

    sur des pupitres de travail, morts parce qu'ils savaient rire du mal 

                                   

     

    Rire du mal et donner à réfléchir. 

    Ne rien respecter pour la Liberté

     

    Aucun dessin de ces monstres sacrés de la culture 

    ne laissent indifférents, des chroniqueurs au fusain

    au delà des mots et du choc des photos, traits cultes 

    incisifs, sans espace pour la vanité, ne se pavanaient de rien

     

    Mais en leurs noms, et pour eux, nous rirons encore

    nous rirons encore de nouveaux traits de nouvelles

    esquisses de nouvelles dénonciations, et de l'info

    faites par d'autres grands, des gars qui riront bel

    et bien en ne respectant rien, riant de tout, pour

    nous, et pour la liberté.

     

    Après les douleurs et les pleurs, nous en rirons 

    de ces despotes, de ces dictateurs, des prédicateurs,

    de ces âmes sans vie, parce que d'autres, ont

    déjà repris les armes, crayons, fusains, duplicateurs.

     

    Merci à vous, pour nous et nos enfants.

    Merci de n'avoir jamais voulu être à genoux  

    Sous le joug des censeurs et des voleurs 

    de vies. Un jour, très vite, on en rira et se 

    souviendra de vous précurseurs et vigiles 

    alertes. Vous qui préfériez "mourir débout 

    que mourir à genoux." (Charb)

     

     

    Belle et Bonne journée, Belles et Bonne lectures aussi. 

     

  • Je Suis "Charlie"

    Pin it!
    Albert Camus à dit
     
    "La liberté est un bagne aussi longtemps qu'un seul homme est 
    asservi sur la terre"
     
     
    charlie hebdo(CREDIT PHOTO : cOutchi on Flickr)
    Je suis, et nous sommes "Charlie" pour la liberté d'expression, contre les Extrêmes, et parce que  nous pensons aux  victimes et à leurs Familles.
    Nous pensons aussi hommes de loi, aux  Policiers qui, au risque quotidien font leur devoir,pour préserver la Démocratie, et le Droit de parler.
     
    Une pensée et en Solidarité avec les  journalistes qui informent, qui vont au bout de  l’information, et du Droit  l'Information. A ceux de Charlie Hebdo et à tout les autres. 
     
    Ce droit d'information, sans laquelle la démocratie serait étouffée. Ceux de Charlie,  sont tombés comme on tombe au Front lors d'une bataille, pour nous, pour nos libertés .
     
    Alors, qu'en Belgique, justement le débat été agité pour accepter ou non que Monsieur Eric Zemmour se produise à la Librairie Filigrane. Les Extrêmes se servent. Les extrêmes s'alimentent.
     
    Les Terroristes qui ont agit au journal Charlie Hebdo renforcent les indécis, et les extrêmes es
    amènent à avoir des réflexes "Manichéens" face à un phénomène extrêmement délicat. Qui mêle, les traditions, la religion, la liberté d'expression, les us et coutumes, les modes de vie, les civilisations.   
     
    Ne tombons pas dans ce piège Politique, les terroristes trahissent par fanatisme l’idéal religieux dont ils se réclament. Ils espèrent aussi que la colère et l’indignation qui emportent la nation trouvera chez certains son expression dans un rejet et une hostilité à l’égard de tous les musulmans en Europe et Ailleurs.
     
    Et comme le disait, Stephane Hessel, "INDIGNONS NOUS" de cette stratégie de division des populations. De cette tentative de monter les populations d'origines différentes les unes contre les autres.
     
    Belle et Bonne journée, belles et Bonnes Lectures aussi.