Mein Kampf, "Mon Camp c'est le NON !"

Pin it!

fayard,gallimard,hitler,vlamns belang,degrelle,le pen,celine,morand,espoir,mein kampfFayard annonce la ré édition critique de Mein Kampf. Edition critique veut rassurer l'éditeur qui malgré tout, prend le risque dont on ne peut mesurer l'ampleur.  Sauf, la garantie de rentrées financières importantes pour le Groupe. 

 

Le choix de la photo / Affiche n'est pas gratuite. Elle est seulement pour vous dire "Va t-on devoir refaire le film ?"

A l’époque, la sortie de ce film était osée compte tenu du contexte politique, et Charlie Chaplin a subi plusieurs fois la menace au cours de sa réalisation. Cette prise de risque renforce d’autant plus le mythe de Charlie Chaplin. Malgré ces efforts, la guerre éclata quelques mois plus tard, mais comme disait Jean Renoir : « Je ne crois pas que le cinéma puisse agir sur la société, encore moins sur l’Histoire. En revanche, le cinéma peut influencer les mœurs. C’est le cas du Dictateur. »

 

 

 

 

Ah nous voilà bien ! 

Nous voilà bien. Un racisme ambiant, des relents d'anti  sémitisme,

les musulmans confondus avec l'Islam intégriste,  le révisionnisme 

qui ne s'est jamais si bien vu porter par des "artistes" des politiques

même par des philosophes. 

 

Des blogs et des journaux perso, où les citations qui paraissent sans

parti pris, sans avoir l'air d'y toucher, la pour rappeler  que  Morand, 

Céline sont des génies. Des hommes qui savaient écrire. Mais de si

petits visionnaires, qui ont préféré la barbarie à l'humanité. Nous ne 

le répéterons jamais assez. 

 

Publication critique ? 

Expliquez moi pourquoi ? Sauf, bien entendu l'esprit mercantile  de 

l'opération. Expliquez moi comment, vous allez faire pour que cette

édition soit , critique, anodine, sans portée sur  l'approfondissement 

du racisme ! 

 

Expliquez moi comment vous allez faire en France pour  vendre  vos 

livres qui ne sont pas tolérés en vitrine(s). Expliquez moi ce qui vous

motive ! 

 

Expliquez aux gens , à ceux qui ont soufferts dans leurs chaires, dans 

les exclusions multiples la "plus value de cette pensée en librairie".

 

Allez vous demander aussi, que l'on édite des livres scolaires afin de

décrypter cet ouvrage, ce ramassis d'idées nauséabondes, d'idées de

rejet de l'autre. Cette Annonciation des camps de la mort ? 

 

Quant à moi, je prends le "Camp du NON !"  

Parce que c'en est déjà assez avec le F.N., avec les Le Pen, le  Vlams

Belang, c'en est assez avec le rejets systématique de l'autre. C'en  est

assez avec l'homophobie, l'islamisme primaire, l'antisémitisme,  c'en

est assez de ce RETOUR vers un futur avec les races  pointées  de  l'

index vindicatif au nom de ceux qui sont nés quelque part, mais, pas 

dans la misère, la guerre, la haine, l'abandon social, l'absence  de la

solidarité. 

 

Ils sont nés quelque part, où des lumières, des résistants,  des  hommes

et des femmes d'actions ont décidé un jour que çà ne serait plus jamais 

comme avant en Europe. Que la guerre se conjuguerait au passé.  Que 

l'espoir est dans nos différence et notre unité construite autour de  nos 

différences. Parce que des  gens ont dits et crus, que Dieu est dans un

homme bon. Croire en l'homme , c'est quelque part croire en Dieu. 

 

Si ceci n'était que mercantile, sans autre(s) objectifs ?

Je cherche, et je ne vois pas l'apport "Culturel" de la parution de cet 

ouvrage qui est best seller dans quelques pays du globe, certes et que 

de bonne âmes ne se priveront pas de nous dire "De quel droit voulez

vous censurer cet ouvrage ?" Bien sur au nom des libertés, et de notre

sainte démocratie, ils ,nous démontreront que nous ne somme pas des

démocrates. Cette démocratie qu'il vomissent et dont il se servent pour

mieux nous en priver un jour aux vents mauvais et glacés comme une

nuit de cristal. 

 

On nous dit que "la prohibition du mal ne guérit pas la mal !" On est 

d'accord sur ce concept. Maintenant, si ce livre devient un des  livres

de chevets préférés avec ses idées et sa haine. Que faisons nous ?

 

Proposition :

Afin de garantir une édition critique, accompagnée de modules et de

formations thématiques dans les écoles , les associations, maisons de

jeunes etc ... je propose

 

Que 35 %  du  chiffre  des ventes  soient  reversés  à  des  Associations

qui défendent les droits de l'homme, contre le racisme, et la xénophobie.

 

Que cet argent, 35 %, aillent dans des modules de formations  des livres

scolaires, des films documentaires, des oeuvres ayant pour thème central

le Vivre Ensemble .  Qu'un  comité soit constitué pour élire LA ou  LES

Associations qui seront bénéficiaires. 

 

 

Belle et Bonne Journée 

Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

Aussi !

 

 

Commentaires