Réflexions autour d’un Coquelicot

Pin it!

Bruxelles, Paris, Texas, le rouge est mis et pas que dans les près d été. Meme maussade. Des vitres qui pleurent des larmes de pluie et de sang chaque semaine. L’une après l’autre les grandes villes et les capitales écrivent des plages de notre histoires commune, des plus terribles de ce début de siècle.

 

Crédit Photo : @DanyMasson (à mentionné si utilisé)

 

 

New-York, Bagdad, Istanbul, Paris, Bruxelles, Boston, Tunis, Alep, Tripoli, et j en passe . Alors la vue des choses de la vie et les choses simples prennent un sens différent. Tout ce qui est beau et naturel nous ramène à la vie. A l’ essentiel en quelque sorte simple et du naturel.

Loin des tumultes et des actualités terrorisées, il y a un continent en sang une région qui en particulier, vit depuis des années ce que nous appelons l’inimaginable, l’ innommable, l’indicible. Et donc, on n’ en parle pas ou si peu. Pas assez en tout cas.

Il existe en cette région, pourtant, des poètes de la vie. Des gens qui font du bien. Un nom résonne au delà de cette région. Mukwege. L homme qui réparait les femmes. Le Kivu est l’expression de nos contradictions et de nos mensonges.

Droit de l’ homme, paix, intervention, occupation, laisser faire, spoliations diverses des richesses humaines et matérielles.

Spoliation des ressources naturelles et des hommes. Discours et bonnes résolutions. Ventes d armes, inertes internationaux, régionaux et national. Indifférence. Des résolutions battues en brèches par des réalités pragmatiques d intérêts géopolitiques, et des multinationales avec des projets à moyens et longs termes de rentabilité financière si inimaginables pour le commun des mortels que nous sommes.

Haka na Amani

 

Cette réflexion, au moment de prendre le gentil "Coquelicot" en photo

Gentil Coquelicot nouveau, comme le chantait si bien Mouloudji 

Faut peut être, être idiot, pour n'aimer qu'un joli coquelicot ? 

 

Mais c'est qu'en nous il y a des sursis de vie, des sursis d'indignation(s) et

de satisfaction(s), des sursis de beauté, des sursis de naturel et de calme,

Le calme et la tempête, une vie rythmée à cette cadence du sac et du ressac 

des hauts et des bas de nos océans intérieur fait de ce qui se passe à l'extérieur

et que le coeur ne peut oublier, à moins d'être abandonné par la vie et l'âme

 

 

 

Belle et Bonne Journée
Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)
Aussi

 

 

Commentaires