Réduction du Temps de Travail : Emploi et Choix de Société

Pin it!

rtt,réduction du temps de travail,syndicats,fgtb,csc,belgique,parti libéral,ps,parti socialiste,monde,planète,urss,bloc,est,ouest,société,vivre,guerre,paix,revenu universel,saint simon,19 ème siècle,dares,40 heures,loi du travail,code du trvail,droit au travail

Edmond Dubrunfaut : "Les quatre âges de la vie"

Les Temps de l'Homme (1988) 

 

Le temps de travail est au cœur même de l’histoire du travail. Que ce soit en Belgique, en France ( où le débat fait râge et raller), aux Etats-Unis, dans les pays dits Émergeants.

Est-ce la fermeture de Caterpilar à Gosselie, Charleroi en Belgique il y a deux  semaines , est-ce la fermeture de Alstom dans le ville de Jean -Pierre Chevènement, à Belfort, la semaine dernière qui me donnent l'envie d'écrire sur le sujet ? 

Est-ce la morgue avec laquelle certains critiques, très intelligents pourtant, utilisée pour décrier, annuler, ricaner de ce qui est notre histoire. De ce qui est notre avenir. Et pas seulement l'avenir d'européens que nous sommes. Mais de la planète ? 

Derrière la R.T.T. , il y a un choix sociétal. Un choix quant à nos priorités. Une préparation de l'avenir des générations futures. 

 

Mais il y a les "Politiques" . En France, les "Primaires" Droite et Gauche vont exhiber les candidats. A Droite c'est comme dans un catalogue des 3 Suisses, à Gauche, c'est "En attendant Hollande". La Droite à tout mis en oeuvre pour la victoire de Nicolas Sarkozy, sauf, si la Justice se met à faire son travail. A Gauche, tout est fait pour que l'actuel Président soit le candidat élu.

A n'en pas douter, les  "lieutenants" des Leaders négocient, promettent à l'un , à l'une , à qui un poste, a qui une assurance de promotion, à qui des alliances, sans les révéler , des alliances que l'on découvrira et révélera au public en temps voulu. Des alliances de dessous de tables. 

Tandis, qu'en Belgique on persiste à nous faire croire que le Premier Ministre est Wallon, alors que les ordres viennent de Flandre et d'Anvers en particulier. ici on a menti aux électeurs. On avait qu'on ne ferait jamais çà. Et ils l'ont fait. 

 

Mais revenons à nos R.T.T., notre Réduction du Temps de Travail :

En France, Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) qui vient de révéler sa Candidature aux Primaires de Droite, donc à la Présidence. Nous dit. "Arrêtons avec les RTT, les 35 heures ce sont es histoires du passé, moi je suis dans le présent et le future, je ne suis plus en 2002, 2003".... Elle va vers l'"Ubérisation" de la Société. Ca veut dire quoi ?

Tout le monde connait "Uber", les taximans qui offrent de leur temps et leur voiture personnelle, pour faire le Taxi. Ils ne payent pas la Franchise des Taxis traditionnels et professionnels, ils touchent ce qu'ils méritent selon le nombre d'heure(s) consacrée(s) à leur business temps plein ou d'appoint. Sécurité Sociale détournée. Le libéralisme à tout vent. C'est ce que nous vend N.K.M. en revendiquant la "Modernité". La modernité selon N.K.M. c'est de ne plus touché ou le moins possible de la Sécu, de ne plus dépendre de l'Etat. Que les pauvres de plus en plus nombreux le sachent et le sentent. Qu'ils n'aient plus les mêmes droits à la santé, l'éducation, les loisirs, la culture.

 

Après tout, ils ont aussi un portable les pauvres, ou certains pauvres.

Alors q'ils soient modernes dans leur pauvreté et leur misère !  

 

 

 

 

 

Les premières crises sans guerre en Europe

Début des années « 70 », la Crise Pétrolière fait son aparission et avec elle,  d’autres crises vont apparaissent au fil des années et en fonction des forces mondiales et européennes en présence. . Vont suivre alors les premières fermetures d’entreprises, les premières délocalisations. Ce sera dix ans plus tard. Dès le début des années "80". 

C’est le début de la fin de l’ère « Indsutrielle » , c’est le déclin industriel dans des régions dites traditioinnelles et historiquement industrielles. Depuis le Moyen Âge. Après les charbonnages, et les belles fleurs des corons, des branches de la Métallurgie et de la Sidérurgie vont l’une après l’autre, être démontées ici et remontées ailleurs. André Cools ira en Chine inaugurer le démarrage de Tolmatil. 

 

Un déclin sans canons, sans fleurs aux fusils.

Pour la première fois,

l’Europe est en paix depuis plus de 25 années. Mais n'oublie pas de

faire encore des ruines ci et la ! 

 

Luttes et tentatives de préserver les outils

Le mouvement des fermetures et des délocalisations s’accélère début des années « 80 ». La décénie des « heigties » si elle est prolifique dans le monde musical Rock and Pop, vont en faire déchanter plus d’un et d’une dans ce qu’ils ont de plus cher.

Le Travail. Le droit au Travail n’existe que dans les textees . Pas dans la réalité. Il faut que les entreprises ferment les unes après les autres pour que même le monde ouvrier, des employés et des cadres l’acceptent.

Dans un premier temps. Les organisation syndicales organisent des réunions et prônent « La restructuration » en défendant ce qu’il y a encore à sauver.

 

« Mieux Vaut garder 1000 emplois en en perdant 1000 autres. »

Aveux d'impuissance ? Lucidité ? Croyance en l'avenir ?  

 

Les assemblées se suivent et se ressemblent de plus en plus. Préserver la paix Sociale, Préserver l’outil, Préserver le Pouvoir d’achat de ceux qui restent comme de ceux qui s’en vont.

Des primes au départ sont négociées. Les Etats et les régions négocient avec les représentant du Travail. Qui ne font plus que défendre des acquits de plus en plus remis en causes, attaqués et bafoués. Il n’y a plus d’acquits ou il y en a de moins en moins.

Les Etats, les régions négocient. Des primes sont offertes aux travailleurs qui se portent volontaires pour quitter leur emploi et tenter leur chance ailleurs. Créer une entreprise. Créer une activité qui générera des revenus suffisants pour la famille. La mutation s’opère. L'"Ubérisation est en marche dans les années 80" ce n'est pas nouveau.

 

L'ubérisation : Ce n'est pas moderne. C'est actuel.

C'est mis en place. Mais pas moderne. 

 

Question de temps, d'opportunité. De décor. Avant l'heure ce n'est pas l'heure comme disait l'autre.... The right man on the right place ! 

 

 

Les primes au départ, vont être élargies à ceux qui restent, à ceux qui sont licenciés sans être « volontaires ». Ces primes vont venir s’additionner aux indemnités légiférées par les Lois du travail.

 

Prime + Préavis Légal + Congés + Pré retraites de 60 ans

vers 58 ans,

puis 55 ans, et ainsi de suite pour arriver à 50 ans.

 

Alors qu'on nous y poussait et quoi en voulait pas sous peine d'être pris pour un voleur de place, un voleur de travail. Aujourd'hui , les mêmes personnes, nous disent, que c'est du n'importe quoi. Qu'il faut travailler plus. Que le vieillissement n'est plus le même qu'avant. Que l'on doit maîtriser les coût d'une sécurité sociale qui coute et qui est partie à tout va. 

 

Mais la faute à qui ? Aux Travailleurs ? Non, Non et non ! 

 

Préserver la Paix Sociale, Actionner les souppapes qui peuvent l’être en ces années déclinantes. Il faut éviter que la marmite sociale n'explose. Et le Business Plan des Grandes Sociétés  ne soit retardé. Il faut aller vite et à n'importe quel prix. 

Dénoncer le manque de « déontologie » et le manque de « reconnaissance » du Patronat envers ceux qui ont fait leurs rénommées, leurs richesses. Ils n’en ont rien à faire.

Et l’impuiissance du Monde du Travail grandit devant une arrogance qui n’a plus aucune rentenue ni morale. La seule morale est le bénéfice, le droit à la richesse, le droit de spolier, le droit de faire ce que l’on veut et quand ont veut.

Le patronnat ne recule pas. Il avance ses pions. Il développe des pays de l’Asie, surtout, de l’Amérique Latine aussi.

Il mise sur des pays qui vont devenir ce que lon appelle à ce jour les Pays Emergeants, les BRICS (Brésil, Russie, (Ex URSS) Inde, Chine,Afrique du Sud). La Corée à pris son envol sur base d’un Plan de Développement décidé entre 1946 et 1949.

 

 

L’emploi, le travail, une affaire de temps

Une revendication s’incruste au seins du milieu Syndical et Politique de Gauche. La Réductiion du Temps de Travail.

Vous pouvez faire les calculs que vous voulez, la Réduction du Temps de Travail EST la seule solution pour partager le travail et créer des emplois.

Pourtant, même dans les milieux ouvriers, dans les milieux de la Gauche le doute s’insinue. Il y en a même qui s’offusquent que l’on puisse encore parler en ces termes, de cette revendicdadtiion qui évoque un Passé Oublié, un Passé Révolu, une revendication qui nous renvoient aux années de l’Union de la Gauche, de l’Idéal Socialiste, pire encore, à ceux qui parleraient de Communisme et qui pensent par Marx. Ah ..... 

Notre subconscient nous renvoie au temps du « Mur de Berlin », à un monde organié en « Blocs ». Le Bloc Capitaliste, le Bloc Socialiste.

Notre subconscient n’analyse pas. Il se souvient de ce qui a été. De ce qui a été dit. Affirmer, avec ses mensonges, ses duperies, ses tromperies, ses affabulations. De ce qui a été écrit à grand renfort d’articles de presses, d’émissions de télévisions, de débats radiophoniques.

Le subconscient oublie l’HISTOIRE, l’annule même, pour ne garder que l’émotion, le sentiment, la sécurité. Même dans ce qu’il y a de plus insécuritaire. L’oubli de ce que nous sommes. L’instinct primaire l’emporte sur la réflexion et le questionnement. 

 

 

Vous pouvez faire les calculs que vous voulez, la Réduction du Temps de Travail EST la seule solution pour partager le travail et créer des emplois. 

 

 

Faisons un peux d’histoire sans raconter des histoires

De manière simple, sans se gonfler les narrines ni le cou, ni la poitrine. Revenir en arrrière le temps de voir ce qui s’est passé et comment cela s’est dérouller. Avec quels impacts.

Quels résultats pour les acteurs d’un film , qui est celui de notre vie à tous. Un film dont nous sommes les acteurs principaux, un film dans lequel les héros. C’est vous et moi. C’est la Gauche et la Droite. C’est la Guerre. C’est la Paix. C’est la vie avec nos amours, nos déceptions, nos espoirs. Les familles qui se font. Les enfants qui naissent et qui grandissent. Les ateliers qui tiers étaient bondés de monde et qui aujourd'hui sont habités par les rats et les squatteurs. La vie !

 

La Réducation du Tremps de Travail en Europe (Belgique / référence de base)

 

Nous pouvons dès lors déjà résumer ce qui va suivre comme suite ;

Le capitalisme impose de plus en plus sa conception utilitariste et productiviste du temps.

Tandis que les autres temps humains :  les temps sociaux, politiques, culturels ou spirituels

 

sont gommés, comme s’ils nexistent pas. Cette conception Capitaliste à pour résultat de ne laisser la place qu’au  temps économique, au temps dédié à la production et à la rentabilité.

 

Ce tableau pour montrer l’évolution du passage de plus de 3000 heures / an / Travailleur au 19 ème Sicèle à moins de 1800 heures de Travail en 1970

 

Années (Décennies)

Législation(s)

Indicateur(s)

Résultat(s)

1880 - -------

Aucune Loi sur le temps de Travail.

Arbitraire

Enfants au travail

Entre 50 et 80 H. de travail / Sem.

Exploitation Maximale

1889

Loi d’interdiction pour le Travail des Enfants de – de 12 ans

Enfants de 12 à 16 ans TT de 12 H / jour et 6 Jours / Semaine

Filles Travail jusuqu’à 21 ans DTT 12 / Jr et 6 Jrs / Sem.

Oposition Patronale qui dénonce le fait que ces mesures VONT APPAUVRIR les Familles

 

Le Patronat soutient que les familles vivent grâce au travail des enfants

 

1890

Luttes ouvrières pour limter le TT à 10 heures / jour

Le Patronat s’insurge

*Les ouvriers sont libres d’accepter

* Un trourneur peut regarder sa machine travailler plus de 14 H. / Jour

Avec une limitation de le Durée de Travail « On forcerait l’ouvtrier fort à ne pas travailler plus que l’ouvrier Faible

 

1894

La Journée des 8 Heures de Travail est revendiquée

 

 

1900

Journée de travail de 9 H / jr

Secreur forts de l’époque Diamant / Mines / Typographes

 

1905

Loi qui promulgue le Repos du Dimanche

Industries et Commerces

 

1919

Date Clé

Après

la Guerre

De 14/18

- Création de l’O.I.T. Organisation Internationale du Travail

- Cette Organisation donnera naissance à l’O.N.U.

- CONVENTION Journée de 8 H et 48 H. Sem. Avec dérogation de 3 semaines pour une Durée de travail de 56 H / Sem.

 

 

 

 

 

La Belgique refuse de ratifier cette Convention

 

 

1921

 

 

Un Député Libéral dit dans un discours «Légiférer pour empêcher l’homme adulte de travailler à sa guise, autant que ses forces lui permettent...c’est empêcher les forts, les courageux de s’élever dans l’échelle sociale, de faire leur chemin dans le monde. « Il importe, en raison de la crise que nous traversons, d’agir vite. Le remède...ne pourra être obtenu que par des journées de travail de plus longue durée. »

 

1926

La Belgique ratifie la Convention

La Patronat Obtient en compensation un Crédit d’heures Supplémentaires de 150 heures

 

60 Années de revendications pour obtenir les 8 heures de travail / jour

1929

CRACK BOURSIER

CRISE ECONOMIQUE

RECESSION

Acquits Sociaux remis en cause

 

Montée du Fascisme et des nationalistes

Arguments : Dignité / Travail pour la Patrie

1936

Front Populaire en France

Semaine des 40 Heures

Première Semaine de Congés Payés.

 

 

Pour les entreprises Dangereuses

 

1940 – 1945

Seconde Guerre Mondial

 

Totalitarisme et Dictature Fasciste / Nazisme

1955 – 1956

Deuxième Semaine de Congés Payés

 

 

1965

Loi qui entérine la Semaine de Travail à 45 Heures / Sem.

Le Patronat belge met en garde CONTRE la Perte de COMPETITIVITE des entreprises

 

RIEN de ce que dit le Patronat ne s’est produit au contraire

1969 – 1970

Accord Interprofesionnel sur la Semaine de 40 heures , Mise en place progressive

 

 

1974

CHOC PETROLIER

 

Le chômage dépasse les 100 000 personnes

1975

Loi sur les 40 h / Sem.

4 ème Sem de Congés payés

 

 

1979 – 1980

RUPTURE DE l’EQUILIBRE SOCIAL

Patrons et Politiques libéraux parent en guerre contre les

Remise en cause des Conventions Collectives du Travail.

Augmentation des Bénéfices

Appauvrissment des populations

Fermetures

Délocalisations

Augmentation du Chômage

Faillites

2003

Limitation partout à 40 H / Sem.

Acccord sectoriels de 38 h. / Sem.

Voir moins

 

Les Conventions Collectives par secteurs prévallent sur la Loi qui est une réféernce

 

2005

Affaiblissement du mouvement revendicatif

Augmentaion des heures Prestées Réelles Moyenne 50 H. / Sem.

 

Flexilbilité

Allongement du Temps de travail

Heures Supplémentaires Défiscalisées

2008

Persisantance de la Crise

Réduction du TT dans certains secteurs

Chômage en Hausse

Fermetures

Licenciements

 

 

Le temps de Travail c'est comme les vagues sur les plages, çà va çà repart, c'est brouillé par des tempêtes et des temps plus cléments : Les travailleurs sont comme l'écume laissés au rivage sur un rocher, ils errent au gré de l'économie et de la volonté des décideurs. Au gré des cycles. 

Cyclique, il évolue en fonction des luttes et du rapport de forces (Important après le Seconde guerre mondial) et pour cause. Il faut tout recontruire. Il y a des besoins mondieux. Les Etats ont besoins de se remettre en place. L’éconmie doit se relancer. La machine doit produire à tout prix.

Les résultats obtenus oscillent entre différenst paramètres. Rien n’a été donné.

  • Rapport de Force en faveur des Syndicats
  • Relance Economique nécessaire et vitale pour le Capitalisme
  • Deux Blocs se partagent le Molnde avec des visons divergentes de ce même Monde. Le Bloc de l’Est et le Bloc de l’Oest
  • Les peurs d’être dominés et vaincus sont présentent dans les DEUX BLOC
  • `Le Capialisme veut en finir avec l’IDEAL COMMUINISTE et Soclailiste
  • Le Capitalisle veut en finir avec les Mouvements d’Indépendances dans les Pays du Tiers Monde (que l’on appelle de nos jours, pays en Voie de Développement).

Tout a été acquit. Tout a été le fruit de longues et pénibles revendications, de luttes, de grêves, de manbifestauons, de revendicatioons dans une cadre le plus souvent Démocratique, avec ses pertes d’équilibre. Ses vices cachés mais connus. Ces vices menant à des guerres, à des crises longues et pénibles.

Nous dirons donc que ;

-  Le temps de travail n’est pas DONT tombé du ciel ou de la nature non-négociable.

-  La réduction collective du temps de travail n’a jamais conduit au chaos économique et social. Le catastrophisme patronal se révèle, dans tous les cas, infondé.

-  En 150 ans, la maîtrise du temps de travail a oscillé, avec la connivence du politique, entre le monde syndical et patronal.

- Avant 1914, le temps de travail est une prérogative patronal : le temps de travail n’étant pas ou rarement négociable collectivement. Après la Première guerre mondiale, le syndicat parvient à fédérer les forces du travail et défendre collectivement les travailleurs.

- Après la Seconde guerre mondiale, le mouvement syndical parvient à imposer un réel rapport de force. Les avancées collectives pour les travailleurs seront importantes.

- A partir de 1980, le patronat redevient offensif et se réapproprie la question du temps et de la durée du travail. Tout va aller en s’accélérant encore après la chutte du Mur de Berlin :

« Le temps de travail perd sa dimension collective et redevient une question individuelle »

Des Calculs et des simulations : Source DARES Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques

DARES, RTT, Temps de Travail,

 

 

A Suivre ...

 

 

Belle et Bonne Journée

Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

Aussi !

 

 

 

Commentaires