L'Autre Qu'On Adorait

Pin it!

Catherine CussetrD'un trait, en presque apnée. Je viens de terminé "L'autre qu'on adorait" de la romancière, Catherine Cusset.

Livre parut chez Gallimard 

 Crédit Photo : Le Figaro (Catherine Cusset) 

Catherine Cusset, L'autre qu'on adorait, Roman, C'est le premier roman que j'ai le plaisir de lire de Catherine Cusset. Je m'en excuse. Car celui, dont je viens de lire la dernière page est très beau. Un livre qui emporte et appelle nà la lecture, tant le rythme est constant et l'histoire "La Vie".

 

 

C'est la Chronique d'une fin annoncée et connue d'avance. Mais derrière cette disparition comme dans un fait divers. Que se cache - t - il ? L'être et sa complexité dans une vie tout aussi complexe peut être ? 

 

Je vous livre ici une citation de l'auteur dans le texte. Une perle !  

"Qui a encore la patience aujourd'hui pour ces phrases

à parenthèse, précieuses comme des boudoirs remplis

de petites boites laquées de cadres en argent ciselé et

de bibelots de porcelaine ?

 

 

Une histoire écrite à la seconde personne 

Une écriture fine, assurée, très vive. Pas le temps de respirer. Il y a du rythme. Pas uniquement le rythme des titres de chansons qui sont retenues, ou artistes cités, non. Le rythme de la narration. 

Rapide, concise mais juste. L'histoire d'une vie  tragique racontée de manière vive.  Jamais ennuyante. Comme une Ode à la vie. 

La trame et l'histoire 

Je n'ai pas envie, ici, de trahir la  romancière et donc de révéler toute l'histoire. Sinon, que l'on sait dès le début que Thomas se donne la mort. C'est la vie de Thomas, de ses amis, de sa joie de vivre de ses rires, de son insouciance, de ses peurs, de ses ratés.

L'histoire d'une vie peut banale d'une mec pas banal du tout, physiquement, intellectuellement,  avec ses hauts et ses bas. Des ratés monumentaux. Mais une vie d'homme à part, avec toutes les qualités pour ne  pas tomber dans cette spirale. 

L'histoire de Thomas, avec pour fil rouge Proust et son oeuvre. L'auteur à lu et relu Proust. Elle ne le quitte pas. Les classiques de la chanson française, mais aussi et surtout du Jazz, du Rock. Brel, Ferré, ah Ferré, The Cure, Nina Simone, Chet Baker, John Coltrane, Miles Davis, Keith Jarret...

Il y a Paris, la France son Sud Ouest et la Normandie. Il y a les States, New - York bien sure et surtout, l'es Universités américaines, les allers et retours incessants. L'amour de la lecture, de l'art, de la chère, des femmes. Il y a l'amitié.

Le Prince des Nuées

"Tu sais Catherine, les gens ont quand même une vie intérieur"

Cette phrase est très certainement le déclencheur de ce qui devient un Roman de vie et de mort. Elle lui présente un jour le manuscrit dans lequel elle dépeint ses amis et ses connaissances, et qui au fil des pages deviennent les héros de son nouveau Roman. 

Thomas est un de ses héros. Le trait est vif et rapide. Elle lui donne à lire. Il est face à lui, sa vie sur une page en miroir de lui même. Il pleure, il n'en revient pas. Mais pour lui, ceci n'est que superficiel. Et il lui dit. "Tu sais Catherine, les gens ont quand même une vie intérieur"

 

Dans le même chapitre Catherine écrit " Je suis ton amie, je ne suis pas méchante, tu l'as compris. 

Mais comme j'ignore la fragilité, comme j'ignore le mal qu'on fait à l'autre

en posant le doigt sur ses zones les plus sensibles et en appuyant dessus

 

A lire absolument 

Vous l'avez compris, je ne suis pas d'accord avec ceux et celles qui disent que ce Roman est un Roman de mort. Qui fait l'apologie de la souffrance et de la violence. 

Pour moi ce livre est un livre de vie. Un livre de la vie avec toutes ses inégalités, ses couches superficielles, et ses couches intérieurs. La partie immergée de l'iceberg comme disait Hemingway. La vie et ses complexités. Pourquoi lui et pas un ou une autre ? La réussite, les trahisons et les calculs que font les gens, tandis que d'autres ne calculent pas. 

                        Ils vivent ! 

 

Belle et Bonne journée 

Belle(s) Bonne(s) lecture(s)

Aussi !

  

Commentaires