R.D.C. : Privilégier le Dialogue, Eviter le sang

Pin it!

Crédit Photo @DanyMasson 2011 Dans quelle direction ? 

 

Comme sombrent les nations ….

Quand la Vengeance écoute la requête du Fou

Quand la Haine annule l'analyse et la Raison

 

 

Losque j’ai commencé à rédiger cet article, les événéments qui ont fait des morts à Kinshasa, les 19 septembre 2016 et le 20 septembre 2016, lors de manifestations organisées par l’Opposition et qui ont été reprimées par la Polce (PN)  n’avaient pas encore eu lieu.

Nous sommes entré dans un engrenage de la violence qui était prévisible, tant les positions défendues par les deux parties, Opposition et Majortié Présidentielle (MP) sont opposées.

Je regrette, vivement ce qui se passe. Je me suis fait entendre via Twitter, sur Facebook et dans ce blog. “Chronique d'un carnage annoncé”. “Descente aux enfers”.

Je suis outré de la manière utilisée par l’oppositon pour instrumentaliser la population avec des propos “Populistes”, “Ethniques” ou “Nationalistes”. Je suis déçu du silence du Président quant à ce qu’il entand et attend de ces semaines et mois à venir.

Je me sent agressé, chaque jour sur les "réseaux Sociaux" tant la haine est perceptible, l'appel au sang y est criant. Sous couvert d'anonymes, sous couvert de l'appel à la Démocratie, c'est de vindicte dont il est question. J'appel les intellectuels à se mobiliser pour prendre leur plume et appeler de leurs voeux que le sang ne coule plus. Que le dialogue est nécessaire.

Comme disait Mitterand, "Donnons le temps au Temps !" 

Pour l’Opposition, à quelques Leaders près, “C’est tout, tout, tout ”, même le Chao, et le Néant SAUF Joseph Kabila. Sauf, le Dialogue afin d’arriver à un concensus sur une date “possible” à laquelle, les élections pourront se tenir. Etant donné le budget nécessaire. Les données nécessaires au bon déroulement de celles - ci.

Cette note, n’a nul autre objectif que donner un avis quant à la situation actuelle d’une part et dire ce que je pense du déroullement de la campagne dans les jours et semaines à venir, en vue des élections en République Démocratique du Congo, d’autre part.

 

 

 

 

 

 

Remise en cause ou pas de la Constituton

Les discutions vont bon train entre d’une part l’Opposition (OP) et la Majorité Présidentielle (MP). Le 12 septembre 2016 dernier, les camps se positionnaient après discussions et débats pour “Aller” ou “Pas” à la grande Concertation.

 

ONU / R.D.C. La Réolultion 2277

La résolution 2277, qui compte 52 paragraphes, parle, outre le mandat de la MONUSCO,

  • de l’Accord-cadre pour la paix,
  • la sécurité et la coopération,
  • de la situation politique,
  • des droits de l’homme,
  • des groupes armés,
  • de la protection de l’enfance et des violences et sévices sexuels,
  • de l’accès humanitaire,
  • de l’appui au Groupe d’experts,
  • de la stratégie de retrait de la MONUSCO

et des rapports du Secrétaire général.

L’Opposition refusant que l’on touche à la Constitution et que l’on respecte la Résolution  2277 des Nations Unies dans son Article intitulé Situation Politique 2277 : 7,8,9 et 10 et que les élections Présidentilelles aient bien lieu.

Pour vous faire une  idée personnelle sur des bases fiables, voici pour vous, les Articles 7,8,9 et 10 de la Résolution des Nations Unies et le lien pour lire le Rapport en cliquant ICI page web de Presse ONU

Document Word à télécharger ou  sur ce lien c'est idem http://docbox.un.org/DocBox/docbox.nsf/GetFile?OpenAgent&DS=S/2016/233&Lang=F&Type=DOC

http://www.un.org/press/fr/2016/sc12307.doc.htm

Joseph Kabila : l’Homme à abattre, mal connnu et mal aimé

Dans d’autres articles, j’ai mentionné différents commentaires ( mêmes s’ils sont peux nombreux ) du Chef de l’Etat, le Président Joseph Kabila

Qui connait le Président Joseph Kabila ?

http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2011/12/06/qui-connait-le-president-kabila/

Contexte congolais et mondial :

Monde : Un constat général

Les liens entre les partis et la démocratie sont de plus en plus difficiles. C’est le contexte actuel qui le veut. La crise financière de 2008 a laissé des traces et s’est incrustée dans le non développement, la redistribution Géo Politique des aides, dans une précarisation sociale de plus en plus forte.

La précarité des Etats de plus en plus endettés aussi, l'incertitude des peuples face au lendemain. Ces différents paramètres se généralisent. Ce qui a entrainé, dans les pays Pauvres, comme dans les pays industrialisés de nouvelles fermeture d’entreprises ou des arrêts d’investissements durables.

Et je n’ai pas encore parlé des flux migratoires de plus en plus important qui se font de l’Afrique vers l’Europe et des pays Arabes, des pays en guerre, du Golf Persique vers l’Europe. Une Europe de moins en moins accueillante, sinon dans les textes.

Des camps que l’on croyait ne plus voir dans les civilisations industrielles, refont jour.

Il n’y a pas ou que très peu, pour ne pas dire trop peu de points d’accueil. Il n’y a pas de contraintes envers les localités, les régions, les provinces mis en place par les Etats membres de l’Union. Ce qui provoque des situations de chaos, des situations de révoltes tant du côté des immigrés que du côté des autochtones qui ne comprennent plus cette situation que l’on est entrain de leur faire subir au lieu d’appliquer les Lois, au lieu que l’Etat prenne en charge la politique et donc l’organisation de la Cité.

Et dire ceci, n'est ni faire du coq à l'âne, ni des amalgames. C'est juste brosser de manière rapide ce que out rencontrons tous au quotidien dans nos villes, nos pays, nos continent. 

Le Congo

Quant à lui le Congo , toute jeune Démocratie (de 10 ans tout au plus ) se dirige vers des élections présidentielles qui normalement doivent avoir lieu fin 2016.

Depuis quelques mois, l’Opposition s’est organisée. Avec ses qualités et ses défauts de toujours. Alors que les entreprises ferment l’une après l’autre, alors que l’emploi industriel diminue encore. Des promesses sont faites, peu de programmes sont imprimés et donnés à lire aux peuple qui votera demain. 

Défection de nombreux Ex Ténors de la Politique congolaise de la Majorité Présidentielle, pour verser dans l'Opposition. G7, et autres plateformes. 

Des personnalités qui se révèlent quant à elles au grand jour, après avoir aussi été proches, voir très proches du Pouvoir et donc de joseph Kabila. Qu'ils honnissent, qu'il renient. Certains de sont pas à leur premier reniement de personne avec laquelle ils ont travaillé, ou qu'ils ont servis. 

L’UDPS et son Chef Charismatique Etienne Tshisekedi en porte parole d’un peuple assoiffé de changement, assoiffé de vengeance, assoiffé de tout, de pain, du droit à la vie, à la santé.

Un peuple exsangue. Etienne Tshisekedi (E.T.) agissant plus en "Porte voix" qu’en porte paroles, joue l’effet « Populiste », un coup a gauche, un coup à Droite, un coup au Centre quand ce n’est pas un Auto But contre son camp. Pourvu qu’on en parle. Pourvu que ça fasse les choux gras de la presse nationale et internationale, et que la Cité Gronde et scande son nom.

 

Quand je parle de Monsieur Tshisekedi, c'est sans amertume. Ce serait nier l'histoire et le rôle qu'il endossa dans la lutte Démocratique contre , feu le Maréchal Mobutu. Avec lequel il pactisera le temps de se faire répudier. 

Je pense très sincèrement que l'histoire lui tiendra rigueur d'une chose. Une erreur qu'il n'aurait pas du commettre. Se désister des Premières Elections Démocratiques et Libres qu'a connu le Congo en 2006. Ce fut une erreur stratégique  énorme de la part du Leader de l'UDPS.

En politique et encore plus au niveau des présidentielles, la politique de la chaise vide ne paye pas. 

Mais je me suis déjà exprimé à ce sujet dans un article il y a quelques semaines. En suivant ce qui se passe sur les Réseaux Sociaux, de plus en plus anti Sociaux et conviviaux quand i s’agit de Kinshasa et de Kabila. Tant les injures proférées au raz des pâquerettes, nous dirons pour les congolais au raz de l’oseille qui pousse le long des routes. Ngai n’ Ngai.

 

La Communauté Internationale (CI) et La République Démocratique du Congo

La R.D.C. fait partie de l’espace mondial décrit ci - avant. Elle est informée. Sa situation n’est pas celle des pays arabes, ou des pays endettés. Nous n’en sommes plus la. Après le  renversement de la dictature Mobutiste, et deux élections libres et démocratiques.

N’ayant pas connu ou encore connu l’ère industrielle, (Afrique terre oubliée) ,  il y a un manque de mouvements sociaux indépendants, un manque d’organisation politique « démocratique » et le sous développement dans le pays est criant. La population doit faire face au couts de la vie avec à peine et toujours 1 USD : 1 Euro par jour. Scandaleux n’est – il pas ?

L’opposition et ses arguments

Néanmoins, l’opposition tente de se faire une place de choix et entendre en exploitant différentes vagues d’indignations à l’échelle nationale et mondiale. C'est normal. 

Elle va, elle fait déjà de sa propagande autour de tricheries qu’elle subodore, qu’elle craint.

Soutenue en cela par des forces étrangères pour certains, n’ayant rien d’autre comme argument à avancer.

 

La où çà ne va plus à mon sens, les "Arguments" « Etniques », « Nationalistes » avec la haine de l’autre en sous entendu, mais tellement pensés si fort que çà en devient assourdissant et intolérable.

A ce niveau, l’ C.I. , Communauté Internationale DOIT

se faire entendre et ne pas tolérer de telles déviations.

 

Le Président et le Peuple

Dès après les élections de 2006, « Les Cinq Chantiers » portés par le Chef de l’Etat et ses répercutions sont appréciés différemment. L’impact « Social » est resté imperceptible pour les populations.

  • les infrastructures (routes, rails, ponts)
  • création d’emplois (qui passe par les investissements)
  • l’éducation (les écoles et les universités sont à reconstruire)
  • l’eau et l’électricité
  • la santé
    • Transparence dans la gestion des affaires de l’Etat. Tolérance « 0 », changement des mentalités, moralisation des gestionnaires …

On ne parle pas, on communique peu : Le temps est venu peut être ? 

Déficit de communication > Rapprochement du Chef de l’Etat des gens > Convaincre

Ce triptyque de la communication est déficitaire. Le Président s’en est expliquer en plusieurs reprises. AGIR plutôt que PARLER !

Les dangers auxquels doit faire face la Majorité Présidentielle (MP :

  • Administration venue de l’ancien régime, souvent pauvre et désargentée
  • Administration nouvelle avec les mêmes habitudes que l’ancienne
  • Militaires et Policiers sous payés
  • Professeurs sous payés
  • Instituteurs sous payés
  • Manque d’électricité
  • Taxes prélevées aux industries trop fortes
  • Corruption des magistrats

                  Pour ne citer que ceux – ci

Continuer d’Ignorer, minimiser, sous évaluer cette situation EST suicidaire. Crée le malaise et accroit le fossé entre les électeurs potentiels et la Classe Dirigeante.

Il existe un mécontentement général dans l’administration public.

Le Message qui a manqué et qui continue de manquer :

Le Président n’a pas dit ce que le peuple voulait entendre.

« Je vous ai compris » > « Parler Vrai » > « Etre juste » > « Rien n’est simple  mais nous y arriverons» > Il n’y a pas de sauveur suprême

  

Où sont les RESULTATS ?

  • Industries : Les travaux amorcés dans le cadre de « Amélioration du Climat des Affaires » n’ont pas aboutis à des résultats tangibles. Les fermetures d’entreprises se sont accélérées entre 2010 et 2013. 

Le secteur Industriel DEVAIT RETENIR toute l’attention de l’extension des Cinq Chantiers. L’industrialisation du pays  RESTE la Garantie du développement durable du pays avec son agriculture et sa tendance à progresser vers une autosuffisance alimentaire dans le pays. Mais non ... 

Pas de leçons et pas de remèdes magiques :

Il n’y a pas de recette magique. L’état des pays industrialisés avec une histoire économique et démocratique longue nous le montre. La lutte contre le chômage est au centre de la quasi totalité des gouvernements de la planète, y compris des pays « Emergents ».

Ceux-ci luttent contre le chômage et voient un nouveau challenge à relever, celui de la pratique du respect des normes sociales. Ils sont confrontés aux syndicats organisés, aux revendications de ceux qui ont été du début des défis à relever.

Tricheries et Corruption : Que celui qui n’a rien à se reprocher lève la main !

Les évasions fiscales, des capitaux, des comptes off shore nous rappellent que la corruption la tricheries n’est pas l’apanage seulement des Etats africains et du Congo en particulier.

Voir les listes des Panama Papers et du dernier scandale en date « Les Sociétés Ecrans aux Bahamas »

Ceci n’excuse en rien les déviations qui ont lieux sur le sol congolais. Mais il est utile de rappeler quelquefois, ce que l’on a tendance à vouloir occulter chez soi. Tout en réclamant chez les autres sous peine de SANCTIONS, sous peine de POURRIR encore plus la situation.

 

Un bilan mitigé mais un Bilan avec des Indicateurs Objectif et Vérifiables 

Périodes

Héritage

Réalisations

Transition 2002

Colonialisme

 

 

30 années de Dictature

 

 

Pays exsangue

 

 

Absence de mémoire locale Administratives depuis 1978

 

 

Guerres

 

 

Fuite des capitaux

 

 

Instabilité monétaire

 

 

Incrédibilité Internationale

 

 

 

Partage du Pouvoir

 

 

Rétablissement des contacts avec la Communauté Internationale

 

 

Dialogues avec les Régions

 

 

Déplacements dans les Provinces

 

 

Lutte contre la guerre

 

 

Mise en place des conditions pour la tenue des Premières élections démocratiques après 46 ans d’indépendance

Elections Démocratiques

 

Elections libres et démocratiques 2006 et 2011

 

 

 

Elections 2006

Projet

Réalisations

 

Cinq Chantiers

En cours

 

 

Routes, ponts

 

Contrats Chinois

Routes, ponts

 

Guerre

Paix…

 

Monétaire

Stabilisation du CDF

 

International

Négociations avec la Communauté Internationale sans exclusive. Sur base de rapports Gagnant – Gagnant, E-U, UE, Chine, Inde, Corée Afrique du Sud, 

 

National

Réconciliation et décentralisation

Elections 2011

 

 

 

L’acquit des 5 années précédentes

Refonte du paysage géographie que la RDC et des Régions et des Provinces

 

Elections remises en cause

CSJ congolaise se prononce

 

 

La CI se prononce

 

Défection de certains leaders de la MP

Campagne Electorale

 

 

Remise en cause de la Constitution

 

Fermetures d’entreprise

Augmentation des Sans emplois, / réduction du Pouvoir d’Achat

 

 

Alertes de la FEC / fédération des Entreprises du Congo

 

Corruption

Tensions sociales, Incompréhension, Des enrichis INDUMENTS avec des Biens mal Acquits,

Election 2016 ou 2017

Constitution

Remise en cause ou pas

Dialogue ou Pas

Guerre Civile ?

Agitations ?

Report des élections négociées ou pas

 

Privilégier la PAIX   Sociale et Politique aux Intérêts de Factions et intérêts PRIVES voir personnels

 

 

Le tableau ci-dessus ne se veut pas exhaustif.

Depuis le 50ème Anniversaire de la République Démocratique du Congo

La renaissance d’un géant, c’est le message que le Président à voulu faire passer, lors du cinquantième anniversaire de l’Indépendance.

C’était un message adressé au monde entier, afin recentrer les priorités des négociations sur l’HOMME, le TRAVAIL, le DEVELOPPEMENT des richesses au service des populations.

Dans ce contexte, il était évident que les Nations du monde en terme de Gagnant – Gagnant avaient et ont un rôle à jouer. Des rapports équitables pour un développement équitable et durable de la R.D.C.  et des populations dans les différentes régions et provinces.

 

En Conclusion

Avec un bilan qui est celui de Joseph Kabila , le Président de la R.D.C., on ne peut pas dire que rien n’a été fait. Dire que la Démocratie viendra de son départ c'est aussi nier que c'est avec lui, sous sa Présidence que les premières élections libres et démocratiques ont put être réalisée et mises en oeuvre. 

Il y a une œuvre réalisée par le Chef de l’Etat actuel. Modification du paysage politique, élections démocratiques, amélioration des infrastructures. Volonté de réformer les mentalités sans succès, il faut bien l’admettre. Etendre la sphère relationnelle entre Etats à des pays issus des BRICS. 

S’opposer  sur des sites internet, des papiers, avec des affiches qui reprennent les réalisations de la Majorité Présidentielle,   en écrivant « Nous on va gérer tout çà » semble venir de la simplicité et de l’aveux qu’il y a bien eu réalisation(s).

Au Pouvoir, donc au Président, maintenant de dire ce qu’il entend des  revendications qui montent de partout. De la rue, du pays, de la région et de la Communauté Internationale.

Au Pouvoir de dire ce qu’il veut et dans quel délais il désire organiser la transition.

Aller au DIALOGUE c’est budgéter les montant nécessaires pour organiser au mieux les élections. C’est enfin définir une date en fonction de la mobilisation des fonds nécessaires et des travaux à mettre en œuvre pour y arriver avec une logistique imposante et aussi couteuse, avec un agenda clair et crédible.

Sans parler, sans dire ce qu’il entent et comprend. Le Chef de l’Etat risque énormément. Joseph Kabila risque de discréditer ses acquits et ses réalisations. Il risque aussi, et ce n’est pas la moindre de choses. Que l’ensemble de ceux qui ne l’apprécient pas , pour une raison ou pour une autre, lui, fasse endosser les morts et les victimes déjà tombées et qui tomberont encore si des accords ne tombent pas. 

L’opposition cherchant plus à en découdre que de trouver des portes de sorties honorables et sans que le sang ne coule encore.

A la Communauté Internationale aussi de ne pas se laisser leurrer par qui que se soit. L'Opposition , c'est visible dans certains actes mais aussi sur les réseaux sociaux, dans des écrits, semble chercher à en découdre à refuser des alternatives pacifiques. 

Car, en définitive, c’est toujours le peuple qui trinque. C’est le peuple qui paye. C’est le peuple que l’on utilise. Et ce peuple, comme dans la pièce de Becket. « En attendant Godot » attend de plus en plus Dieu, ou ceux qui parleront en son nom et se sacrifieront.

 

 Belle et Bonne Journée 

Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

Aussi !

 

Commentaires