Des vies de papiers : Ode à la Littérature

Pin it!

Photo : @DanyMasson Des vies de papier et Narguile 

Parlons de l'auteur :

Rabih ALAMEDDINE

Rabbin Alameddine peintre et romancier est né à Amman en Jordanie de parents libanais.  Sa vie est partagée  aujourd’hui entre San Francisco et Beyrouth. Son roman Les Vies de papier a été finaliste du National Book Award 2014 et du National Book Critics Circle Award 2015, et lauréat du California Book Award 2015. 

 

Son livre, le livre fis je envie d'écrire : 

Ecriture en dentelles, phrases ciselées brodées, écritures arrondies avec des finesses extrêmes. Un ouvrage littéraire extraordinairement fin. Beyrouth pour décor. La belle Beyrouth, Aaliya Saleh vit a l'ombre de on appartement. 

Aallya à 72 ans, vient de rater une teinture, se retrouve avec des cheveux bleus. Elle se raconte, ainsi que ses voisines, sa famille, sa ville. La Guerre entre Israël et la Palestine. 

 

A mon habitude je ne résiste pas à quelques perles :

... La poésie, le lapidaire. Je ne suis pas certaine que la découverte de k'amour soit nécessairement plus exquise que la découverte de la poésie, ni plus sensuelle d'ailleurs....

.. Parmi les nombreuses définitions du progrès, "ennemi des arbres" et "tueur d'oiseaux" me semblent les plus pertinentes.... 

... Calée dans des coussins ratatinés, à tenir salon avec mes souvenirs ... 

... La paysannerie lorsqu'elle souhaite échapper à son milieu, s'est toujours, depuis des siècles , au-delà de toutes frontières échappée en enfilant un uniforme ....

 

***************************

Le Roman 

 

Aallya est une littéraire. Elle a travaillé dans une bibliothèque durant plus de 35 ans. Elle es indépendante et diffère de beaucoup de femmes de Beyrouth. 

Il y a un rite auquel elle ne transige pas. Chaque Nouvel An, elle entame la traduction d'un livre. Elle construit sa vie autour de ce qui devient une manie, un besoin, s'en est une obsession de chaque fin d'année qui fait que Kafka, Pessoa ou Nabokov se voient traduits en Arabe. Personne ne les lira jamais. Mais son oeuvre est la. Remisée, classée, ses auteurs préférés, son oeuvre. 

Aallya nous emmène dans les rues de Beyrouth la ville qu'elle aime plus que tout. Sauf, la littérature qui est comme elle le dit, son bac à sable , son parc de récréation. Elle nous fait un portrait olfactif de la ville, de sa librairie. Elle nous plonge dans un flash back de sa propre vie au travers de souvenirs. 

Ces flash back ne sont pas redondants, et impératifs. Ils coule t de source selon l'endroit dans lequel elle se trouve, l'odeur captée par ses sens, les personnes qu'elle rencontre. 

Il y a Chopin qu'elle écoute depuis des années sur un vieux pick up. 

C'est un Roman magnifique  pétrit d'intelligence amusante,  qui célèbre la beauté  de Beyrouth, sa déchéance quelquefois,   
 
Les Vies de papier est une véritable déclaration d'amour à la littérature.  

 
Quand je dis amour de la littérature, elle transpire, elle célèbre l'écriture, d'un style en dentelles, aiguisée,  

Un des plus beaux livres de ces dernière années que j'ai eu à lire. Avec un personnage inattendu mais une écriture tellement , je le répète , en dentelles. Magnifique. 
 
A Lire 
 
 
Belle  et Bonne Journée 
Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s) 
Aussi !
 
 
 

Commentaires