Cinema

  • Mbote Kinshasa, Debout Kinshasa... vus d'ailleurs

    Pin it!

    Crédit Photo de cout. @DanyMasson "Eau Pire",

    les autres images proviennent des sites web auxquels elles se rapportent  

     

     

    D'autres médias, et bien meilleurs que celui sur lequel vous êtes actuellement parlent d'un des événements de la rentrée au cinéma, à la TV dans les librairies et leurs étales de BD ainsi que pour les cinéphiles de la maison et les amoureux du D.V.D.  

    L'événement de la rentrée, c'est, Debout Kinshasa, M'Bote Kinshasa on en parle ailleurs et de plus en plus .... 

    Lire la suite

  • Ode à Kinshasa

    Pin it!

    Crédit Photos : Debout Kinshasa, La Ruche Production , France TV

     

    La BD "Mbote Kinshasa", dans les rayons des meilleures librairies 

     

    Après deux années d'un travail acharné . Ce ne fut pas un long Fleuve tranquille.

    Ça avait plutôt l'air d'un affrontement avec le relief accidenté du Fleuve Congo approchant des Cataractes.

    Mais le coeur de Sébastien Maitre, y croyait, celui de ses soutiens , de ses ami(e)s de sa famille élargie. Et quelle famille  !  La Ruche Production, et puis France TV,  bien entendu. 

    Il y croyait aussi fort que la poussée phénoménale de ce Fleuve mythique, partant du dessous de l'Equateur, pour passer en boucle au dessus et se jeter dans l'océan dessous lui. Unique n'est-ce pas ? Comme la foi en son oeuvre de Sébastien Maitre. 

     

    L'amour d'une ville , l'Ode à Kinshasa 

    Un projet qui lui trotte dans la tête depuis qu'il posa le premier pied sur la terre kinoise. Pris par le charme de cette ville envoutante et si vivante. C'est ce qu'il a voulu montrer, ce qu'il a voulu écrire et filmer. Régisseur sur des longs métrages à succès "Rebelle", "Kinshasa Kids" et d'autres ... Sébastien Maitre voulait depuis le début créer, et faire vivre à sa manière et avec sa sensibilité à lui, cette ville. 

     

    Le projet cours depuis plus de deux années. Il est devenu réalité. Plus même. Il est décliné sur différents supports. Un film moyen métrage, une Bande Dessinée, un DVD.

    Deux années ont suffit pour que "Debout Kinshasa" de Sébastien Maitre, soit enfin sur les écrans , dans les kiosques à BD et DVD. 

     

     

    "Pas de souliers vernis, pas d’école.

    Dans Kin la belle, Samuel 10 ans,

    va découvrir le royaume de l’embrouille.

    Article 15 Papa !" 

     

     

    Lire la suite

  • J'adore : Les petits meurtres d'Agatha Christie

    Pin it!

    Crédit Photos : Sites web et annonces de France 2, et de la série télévisée 

     

    Les-Petits-Meurtres-d-Agatha-Christie-appartement-Swan-Laurence-1.jpg

    L'appartement de Swan Laurence 

     

    J'ai très rarement écrit sur des séries TV. Peut être jamais ? C'est con ! La série qui nous est offerte par France 2 depuis trois semaines, Saison Deux  de "Les Petits meurtres d'Agatha Christie" m'amuse. Elle me fait rire et me divertit.

    Elle me fait redécouvrir l'oeuvre d'Agatha Christie et surtout , la série donne un aperçu, à mon avis de ce que peut donner la technique bien maîtrisée pour nous faire revivre des époques pas si lointaines. Du vintage, bien fait. très bien réalisé. A la mad Men par exemple avec la French Touch en plus et son raffinement.

    Distribution

    Samuel Labarthe dans le rôle de l'Inspecteur Swan Laurence,

    Blandine Bellavoir dans le rôle d'Alice Avril 

    et Élodie Frenck dans le rôle Marlène 

    Lire la suite

  • Quelqu'un de bien : Julie Gayet

    Pin it!

     

    Il y a quelques mois, j'écrivais dans une note "que Hollande clarifie les choses le plus vite sera le mieux."

    Je parlais de sa situation avec Mademoiselle Julie Gayet. Je reprochais ou plutôt je souhaitais que cette fois ci au moins çà sonne juste. 

    Mais à bien y réfléchir. Qui suis-je ? Qui sommes nous pour juger de la sphère privée, de l'intimité de deux êtres, l'un fut il Président ou non de la république ? Et puis, il y a "Elle".

    Sa vie bascule en décembre 2013.

    Le magasine poeple "Closer" publie ce que d'autres n'osent pas. Ce que d'autres connaissent. C'est presque une Affaire d'Etat. C'est une Affaire d'Etat ! 

    Lire la suite

  • Sur Facebook : Debout Kinshasa de Sébastien Maitre

    Pin it!

    Crédit Image : Debout Kinshasa / Sébastien Maitre. 

     

    Un film sur Kinshasa, un film qui parle des gens et de  la vie

    à Kinshasa. Un film qui décrit la vie pas toujours  facile  des 

    jeunes et moins jeunes. Un film optimiste aussi qui  parle  et

    décrit la débrouille des kinois(e)s , dans Kin-La-Belle.  Une

    Comédie, il fallait oser. Il fallait connaître Kinshasa et aimer

    cette ville pour commettre cette création. 

     

     

     

    Lire la suite

  • Retour vers le Futur, "Coltan de tout çà ?"

    Pin it!

    Dessin de Barly Baruti 

     

    Cinéma fascinant, cinéma qui nous surprend, cinéma qui rejoint la vie,

    cinéma voyage dans l'espace, dans le temps, dans les mémoires,  dans 

    notre imaginaire, cinéma découverte, cinéma passion, cinéma  de  nos 

    héros. Cinéma fantasme. Cinéma de planche à roulette , Marty McFly

    et de Emmet, de Hill Valley. Notre passé - présent. 

    Lire la suite

  • "Cachez ce sein que je ne saurais voir"

    Pin it!

     labellesaison-tt-width-604-height-403-bgcolor-000000.jpg(Molière.) Le titre du Post et de la lettre ouverte , emprunté à Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière 

    Catherine Corsini a envoyé une lettre ouverte que je retranscris entièrement pour vous sur ce blog. 

    Le film "La Belle Saison" censuré par le maire FN de Camarêt - Sur - Aigues 

    Lire la suite

  • La censure frappe les femmes

    Pin it!

    L'homme qui répare les femmes, Kivu, Thierry Michel, Colette BraeckmanCensurez, c'est ainsi que les mythes se créent. Ce qui est censuré est recherché,

    est lu, est vu, entendu, copié. Visotsky était censuré en URSS, il était le poète -chanteur le plus lu et écouté. Elvis Presley a été censuré pour ses déhanchements

    langoureux évocateurs. Il est devenu le King et un Mythe. Aldous Huxley a étécensuré. Steinbeck, Baudelaire, Vian, Orwell, Flaubert, James Joyce et même Lewis Caroll, et .... la Bible et le Nouveau Testatment sous le Renaissance ......

    Vous connaissez non ? Voltaire disait " C'est le propre de la censure violente d' accréditer les opinions qu'elle attaque"

    Et la liste est tellement longue, ce ne sont que des exemples parmi des milliers d'autres.  

     

    DanyMasson

     

     

     

     

     Lisons plutôt le Docteur Mukwege et sa réaction quant à la censure 

     

    Réaction du docteur Denis MUKWEGE à l’occasion de l’interdiction de diffusion en RDC du film documentaire de Thierry Michel et Colette Braeckman « L’homme qui répare les femmes. La colère d’Hippocrate » 

    C’est avec un grand regret que nous avons été informés de l’interdiction de diffusion en RDC du film documentaire de Thierry Michel et Colette Braeckman. 

    Nous avons assisté aux premières du film à La Haye, à Bruxelles, à Paris, et nous avions hâte que nos compatriotes puissent le voir dans leur pays. Ce film a été fait pour eux. Ce film leur appartient. 
    Sa censure met en évidence la volonté du gouvernement de refuser au peuple congolais son droit d’accès à l’information. Son histoire et son droit à la mémoire collective et à la vérité lui sont niés dans le but de mieux le manipuler et le contrôler. 

    En effet, nous vivons en RD Congo dans un climat d’oppression, de dégradation de la situation des droits humains et de rétrécissement de l’espace des libertés fondamentales. 

    Cette énième censure vient allonger la liste d’autres censures dont nous avons été victimes. 
    En 2008, alors que les Nations Unies venaient de décerner au peuple congolais, par notre entremise, le Prix des Droits de l’Homme en reconnaissance de sa lutte contre les violations de ses droits, il n’a jamais été informé de cette récompense. Les radios et les télévisions congolaises n’avaient pas été autorisées à présenter ni le prix, ni son lauréat. 

    Tout récemment, plus de 700 députés du Parlement européen et représentant les 28 Etats membres de l’Union Européenne ont, par un vote unanime, décerné le Prix Sakharov, par notre truchement, aux femmes congolaises victimes de violences sexuelles et basées sur le genre. Ce prix a reçu une résonance médiatique importante dans le monde entier, à l’exception de la RD Congo, où seules quelques personnes avisées en étaient informées. 
    Chacun garde également le souvenir des évènements de janvier 2015 qui avaient suivi les manifestations populaires contre la révision constitutionnelle, où une répression sanglante s’accompagnait du musèlement de la presse libre, de la coupure délibérée de l’Internet, du blocage des réseaux sociaux, du brouillage des faisceaux des radios et des télévisions tels que RFI. 

    Ces mesures liberticides n’honorent en rien les responsables qui les ont prises, pas plus qu’elles ne contribuent à l’amélioration de l’image du pays. 

    Aujourd’hui, il nous apparait incompréhensible que les témoignages des femmes et des acteurs de la société civile retraçant dans ce film documentaire la dure réalité vécue par des dizaines de milliers de femmes ces vingt dernières années, mais aussi leur faculté à retrouver la force de vivre avec dignité, puissent inquiéter outre mesure les autorités qui ont pris la décision de l’interdire. 

    Jésus a dit : « Vous connaitrez la vérité et la vérité vous rendra libres. » Gageons que cette mesure d’interdiction soit temporaire, car la vérité, même si elle dérange certains, a toujours vocation à voir le jour. 

    Docteur Denis MUKWEGE

     

     

    Belle et Bonne Journée

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

     

     

     

  • D'Aymeric à Yann

    Pin it!

    Aymeric Caron, ONPC, Yann Moix,

    On l'aime. Il Irrite. Il va se faire tirer dessus à chacune de ses citations.  

    Yann Moix a fait sa première , officiant en tant que Chroniqueur pour #ONPC "On N'Est Pas Couché"

  • A Vyssotski : Status Quo, In the Army Now

    Pin it!

    Extrait du roman chronique inachevé... 

     

    Vodka,  Neva et Perestroïka

     

    1987, Bruxelles, Leningrad. Juin l’absence de nuit, le jour qui n’en finit pas. La Neva  dans le Golf de Finlande et qui finit sa course et qui se jette à flots perdus, comme un plongeur fou qu’on attend plus,  dans la Baltique.   

     

    Le Musée de l’Ermitage, Inga ses yeux bleus, Tolstoï, Dostoïevki. Et la musique qui donne une ambiance teintée d’irréel.

     

    Perestroïka, Gorbatchev, Vyssotski, ses poèmes chantés, ses poèmes de révoltes. « Révoltes » avec un s, parce qu’il ne s’agissait pas d’une simple révolte contre le système, mais d’une révolte plus globale, plus encrée dans la population, dans son nationalisme sentimentaliste, révoltes contre les énergies négatives.

     

    Sa poésie longtemps cachée qui se vendait par centaines de milliers d’exemplaires, CDs chantés, livres, pamphlets, sous le manteau. Des mots Cachés et célèbres. Et lui, si visible sur les écrans de cinéma, souvent dans des rôles de méchants à la mine patibulaire, mais si adulé, si aimé.   

     

    Vlada parlait des gens, de leur vécu. Il écrivait de cœur à cœurs. Il aimait jouer les méchants, lui le « Petit Prince des sans voix».  Le Tzar des libertés.

     

    Star, Tzar,  rîmes avec Vyssotski. Aurélien préfère tout de même Tsar. Star est un

    vocable tellement édulcoré  et galvaudé. Vlada c’est du rock, c’est un roc.

     

    Son refus de l’arbitraire, son refus de se corrompre, de corrompre les siens. Il n’a rien renié, rien quitté. Il a juste résisté. Résisté aux sirènes d’Hollywood, aux appels de l’argent.

     

    Marina Vlady, ses pommettes d’ange, ses yeux qui nous emportaient dans les chants slaves et tziganes. Et l’écho de la musique…

     

    Sur le bateau :

     

       oh oh tu fais partie de l’armée maintenant, oh oh … 

       tu sera le héro pour le voisin 

       oh oh…In the army now… 

     

    La chanson et la musique de Status Quo sort des enceintes du bateau mouche qui fait le trajet des longues nuits blanches du mois de juin sur la Neva.

     

     

    Un vent de liberté dans les cheveux et dans tes yeux, une nuit de juin sur la Neva et cet accent qui chante. « Ia nié panimayou”. « Hraracho » (prononcez Karacho). « Spaciba ». « Spaciba ».

     

    Et Pouchkine en français aimais tu dire.

       Ecoute et lis Pouchkine en Français.

       Je t’écoute …

       Ferme les yeux, ne pense à rien, prend l’air qui vient de la Baltique, laisse toi aller.

     

    Et ta voix chantante, de ton accent slave, tu murmures  tout en mélodie, les vers de Pouchkine…

     

    Je t'aime, chef-d'œuvre de Pierre


    J'aime cette grâce sévère,


    Le cours puissant de la Neva,

    Le granit qui borde sa rive,


    Près des canaux les entrelacs 
des grilles,

     et les nuits pensives,


    Leur ombre claire, leur éclat.

     

    Au revoir la Neva. Adieu Leningrad. Saint – Petersburg n’est déjà plus si lointaine et attend son retour. Aurélien ne le saura que bien plus tard. L’histoire suit son cours, trébuchante, rebondissante, quelquefois imprévisible, quelquefois moins. Mais toujours en mouvement. L’histoire.    

     

    Aurélien s’en va vers le Sud. Vers une autre ville. Les yeux bleus lui manquent. Elle restera gravée à jamais sans sa mémoire.

     

    A Kiev, plus au sud, plus loin durant le périple. Aurélien sera interviewé par des médias après son échange de points de vues de l’histoire, avec le guide du Musée Lénine.

     

    Les Soviétiques posent des questions alors que ses compagnons de voyage l’ont excommunié, rejeté. Ce n’est pas la première fois. Il n’est plus de la famille depuis Gdansk.

     

    L’affaire du Musée Lénine :

     

    Visite du Musée. Un guide d’une trentaine d’années. Tableaux, photos, articles, livres et traités historiques.

     

    Arrêt sur tableau. Le sujet Lénine en 1919 avec ses collaborateurs de l’époque. Mise en scène presque comme la Cène de Jésus et ses apôtres. Dans la Cène, il se peut que manque Marie Madeleine, sur le tableau en face duquel ils sont stationnés. C’est certain, un personnage est absent. Trotsky.

     

       ­il manque quelqu’un. Trotsky,

       Non ?  

     

    Blasphème !

     

    Le nom à ne pas prononcer. Même en cette période. Le débat fut clos par le guide après quinze minutes, durant lesquelles Aurélien n’est ni prêt à céder, et ne cédera pas de terrain sur une valeur pour lui incontournable. L’histoire.

     

    C’est comme s’il s’entendait dire que la Shoah n’avait pas existé, que John Reed n’a pas écrit « Dix jours qui ébranlèrent le monde ». Inadmissible.

     

    Le guide lui dit

     

        Ici Monsieur vous êtes au Musée Lénine et pas au Musée Trotsky .

     

    Fin du parcours quelques peux agitée devant un autre tableau. Fin du parcours. Et avant qu’Aurélien n’ouvre la bouche, le guide s’adresse à ses auditeurs,

     

       et ici non plus vous ne verrez pas Trotsky.

     

    Derrière Aurélien et le groupe, derrière des vitres, il y a des photos et un tableau de Vladimir Vyssotski qui à l’air de faire un clin d’œil amusé à Aurélien. Vladimir. En cage.

     

     

     

    Gost on the wall ©DanyMasson

     

    Belle et Bonne Journée, Belles Lectures aussi

     

     

     

  • Canada et R.D.C. à l'honneur aux Prix Ecrans Canadiens

    Pin it!

    Le film "Rebelle" de Kim Nguyen. Film dont il a déjà été question ici, vient de recevoir, 10 des 18 trophées  des Prix Ecrans Canadiens.

    Déjà primé, à Berlin, Rachel Mwanza, meilleur actrice, et Serge Kanyinda meilleur acteur de soutien, retenu parmi les 5 films étrangers aux Oscars de Los Angeles, "Rebelle" est devenu au Canada ce qu'est "Intouchables" en France. Mention spéciale, et amitiés à Sebastien Maître, Régisseur du film. Amitiés, soutiens, encouragements. 

    Kim Nguyen

    Kim Nguyen Crédit Photo : La Presse.ca

    Sur scène, Kim Nguyen a rendu hommage aux Congolaises, «à leur force et à leur capacité de résilience». Il a aussi appelé les actionnaires et investisseurs à la responsabilité morale. «Assurez-vous que votre argent ne sert pas à financer de la violence et des bains de sang de l'autre côté de l'océan», a-t-il déclaré.

    Rachel Mwanza

    Rachel Mwanza lors avec son Ours d'Argent à Berlin 2012.

     

    Serge Kanyinda

    Serge Kanyinda, lors du tournage de Rebelle à Kinshasa

     

    Belle et bonne journée. Bonne lectures aussi !