Kivu

  • RDC : Et d'ici à décembre 2016 ?

    Pin it!

    Pour ceux et celles que la R.D.C. intéresse, pour ceux et celles que l'Afrique 

    est le Continent de l'Avenir mais aussi du coeur. Le moins que l'on  puisse dire les Médias Sociaux, les Mouvements de propagandes occupent le terrain de l'Info et de l'Intox.

    Ca s'énerve en bord du Fleuve Congo. Souvent de Bruxelles, Paris, ou Londres  pour ne citer que ces Capitales qui regroupent une grande majorité active de la  Diaspora congolaise.

    En phase ou non avec les réalités du pays. Loin de ce qui peut arriver. Mais accélérateur du débat. Un débat, qui souvent tourne à la polémique et  qui nuis à une visibilité objective de la situation. 

    Le pays et son peuple est un pays coloré, la parole est haute, le verbe y est cinglant limite vulgaire, mais le tout se passe toujours dans la bonne humeur et le sourire  aux lèvres. Le débat est passionné. Passionnant. Comme ceux et celles qui l'anime.

    Attention toutefois, ce tempérament accueillant, cette joie de vivre à la limite de l'insouciance, ne cache pas et ne doit jamais cacher la souffrance de cette population. Qui sans la débrouille et les arrangements ne peut s'en sortir.

    La vie, et la survie est une lutte de chaque jour. On ne badine pas avec ces  réalités. Les ingrédients d'une explosion sociale terrible sont la. La violence et la vitesse avec laquelle tout pourrait basculer est inimaginable et elle est pourtant perceptible dans les rues, les rassemblements de toutes sortes. Si cette foule devait bouger ? Ce serait cruel et  horrible.

     

    On est donc plus que jamais,  sur le fil du rasoir. La frontière est ténue en ce qui concerne la poursuite des débats verbaux, de la polémique  qui  est somme toutes, bien congolaise et des affrontements incontrôlés. 

     

     

    31 Juillet 2016 : Meeting, Effets de paroles, Préavis :  

    Le Leader charismatique de l'Opposition, Monsieur Etienne Tshisekedi a tenu meeting le 31 juillet dernier à Kinshasa en face du Stade des Martyrs, le long du Boulevard Triomphale. 

    Pour une rentrée, ce fut une rentrée triomphale. De nombreux supporters ou militants de l'UDPS et pas que, ont attendus Etienne Tshisekedi à N'Djili et l' ont aussi suivi lors de son discours de retour dans la Capitale qui longe le Fleuve Congo. Ils étaient selon les sources plus de 10 000 présents. Les images de l'événement ne trompent personne. 

     

    Avec Tshisekedi, ce qui est un paradoxe, une certaine  Jeunesse parie  sur l'Avenir avec de l'ancien. Avec le Passé. Populiste ? Direz - Vous ? 

     

    Autre paradoxe, en rapport avec celui à qui il s'oppose aujourd'hui. Il est UN TRIBUN souvent à la limite du Populisme, comme l'était le Maréchal Mobutu dont on récite encore dans les cités et les Provinces les discours. Tout le contraire du Président Joseph Kabila. Qui sait parler. Mais qui utilise peut le verbe haut. 

    Longtemps soutenu par les Démocrates Occidentaux, à l'époque du Maréchal Mobutu Sese Seko, il accepta même d'être son Premier Ministre. Ce que ne lui pardonnera jamais celui qui renversa la régime en place en 1997, M. Laurent Désiré Kabila, le Président assassiné. 

     

    Le hic avec l'UDPS sans aucun parti pris, c'est que beaucoup veulent la place. Quand Bruxelles communique et proclame, de Limete on réagit et Vice et Versa. Des communiqués dans lesquelles on peu lire quelquefois, "en tant que belges  et d'origine congolaise ....."

    Le passé à la vie dure et dure la vie pour beaucoup.

     

     

    Lire la suite

  • Réflexions autour d’un Coquelicot

    Pin it!

    Bruxelles, Paris, Texas, le rouge est mis et pas que dans les près d été. Meme maussade. Des vitres qui pleurent des larmes de pluie et de sang chaque semaine. L’une après l’autre les grandes villes et les capitales écrivent des plages de notre histoires commune, des plus terribles de ce début de siècle.

     

    Crédit Photo : @DanyMasson (à mentionné si utilisé)

     

    Lire la suite

  • Colette Braeckman : Femme d'exception(s)

    Pin it!

    Hugues Dupriez à écrit : 

    Colette Braeckman a été honorée du titre de Docteur Honoris Causa de la faculté de droit de l'Université de Liège (Belgique) ce 19 mars 2016.

    L'Université reconnaît par là l'importante contribution de la journaliste qu'elle est, aux informations de terrain utiles et nécessaires à la progression des sciences sociales et politiques dans le domaine africain et international.


    Félicitations à Colette.

     

    Lire la suite