Photographie

  • J'adore : Les petits meurtres d'Agatha Christie

    Pin it!

    Crédit Photos : Sites web et annonces de France 2, et de la série télévisée 

     

    Les-Petits-Meurtres-d-Agatha-Christie-appartement-Swan-Laurence-1.jpg

    L'appartement de Swan Laurence 

     

    J'ai très rarement écrit sur des séries TV. Peut être jamais ? C'est con ! La série qui nous est offerte par France 2 depuis trois semaines, Saison Deux  de "Les Petits meurtres d'Agatha Christie" m'amuse. Elle me fait rire et me divertit.

    Elle me fait redécouvrir l'oeuvre d'Agatha Christie et surtout , la série donne un aperçu, à mon avis de ce que peut donner la technique bien maîtrisée pour nous faire revivre des époques pas si lointaines. Du vintage, bien fait. très bien réalisé. A la mad Men par exemple avec la French Touch en plus et son raffinement.

    Distribution

    Samuel Labarthe dans le rôle de l'Inspecteur Swan Laurence,

    Blandine Bellavoir dans le rôle d'Alice Avril 

    et Élodie Frenck dans le rôle Marlène 

    Lire la suite

  • Liège, une ville agréable et vivante

    Pin it!

    Reprendre le sac à dos, avec les pré-ados de la famille Naîm et Mehdy, et la petite

    Iman. Avec ou sans son application "Pokemon Go". Se promener, marcher, parler,

    prendre des photos. Capturer. 

     

    Images de cette page : @DanyMasson

     

     

    Lire la suite

  • Pinterest des tableaux choisis

    Pin it!

     

    https://www.pinterest.com/danymasson/

    Lire la suite

  • Un peux d’histoire, de géographie, un peu de tout et de rien

    Pin it!

    Crédit Image : @DanyMasson / Nature Environnement 

     

    Sans vouloir enfoncer le clou, il est peut être bien de rappeler quelques notions historiques en ce qui concerne la religion musulmane, poser des questions aussi. Profitons de cet espace pour faire un brin de géographie aussi. A propos de Molenbeek. Mais aussi les frontières et l’Europe. Pourquoi pas ?

     

     

    Molenbeek - St - Jean est une des 19 communes qui constituent Bruxelles, qui est la Capitale du Royaume de Belgique. Elle est composée d’environ 96 500 habitants, de langue francophone, mais officiellement bilingue comme les autres communes de Bruxelles. C’est une commune belge, cosmopolite. C’est en 1800 que la commune reçoit ses premiers migrants, néerlandophones et francophones mais aussi, déjà, des français. A partir de 1900, des italiens, des espagnols et des portugais viendront s’y installer, y vivre, participer au développement. Plus tard, deuxième moitié du XX ème siècle, arméniens , marocain, turcs, pakistanais, africains mais aussi des pays de l’Est, la Pologne, la Serbie entre autres , s’ajouteront. De nombreux belges célèbres y sont nés. Ecrivains, peintres, footballeurs, pilotes et constructeurs d’avions, musiciens, architectes et nous en passons.

     

     

     

     

    Lire la suite

  • L’Ennemi dans la Glace : Pray for Paris

    Pin it!

    L’Ennemi dans la Glace :

    dehors je croise des Etrangers

    des ombres qui marchent dans le noir

    ce n'est pas d'eux que vient le danger

    mais je reconnais chaque soir

    mon pire ennemi dans ce miroir

     

    Reprendre les paroles d’une très belle chanson d’Alain Chamfort, « L’ennemi dans la Glace », pour répéter qu’en ces temps d’attaques terroristes, d’incertitudes, d’effroi et de stupeur.

     

    Nous sommes peut être notre pire ennemi ?

     

    Crédit Photo : @DanyMasson : Help  

    Lire la suite

  • Liberté - Egalité - Fraternité : Nous Sommes Tous Solidaires

    Pin it!

    Stratégie de la tension. Stratégie de déstabilisation des  fondements

    démocratiques de nos Sociétés, et particulièrement la France, en ce

    vendredi 13 novembre 2015. Vendredi noir. Ne cédons pas !

     

    Ecrit à chaud, après une nuit à suivre, médusé, pris par l'horreur sur

    les écrans, les événements du 11ème Arrondissement de Paris et de

    Saint - Denis. 

     

    Crédit Photo : @DanyMasson / Liberté Egalité Fraternité 

     

     

     

    Lire la suite

  • Une Feuille à la Porte

    Pin it!

    Une feuille à la porte du matin s'en allant à l'école 

    Lire la suite

  • Révolté

    Pin it!

    Comment est ce que je me sens aujourd'hui ?

     

    Lire la suite

  • Colette à Anne - Marie Lizin

    Pin it!

    Anne Marie Lizin frappée au coeur .jpgMadame Colette Braeckman, grand reporter au journal Le Soir, spécialiste incontestée de l'Afrique des Grands  Lacs ,  qu'elle  parcours depuis tant d'années nous livre ici au travers d'un petit récapitulatif, de la carrière d'Anne - Marie Lizin. 

    Quelques traits communs et non exhaustifs, entre les deux femmes, la journaliste et la femme politique. Fidélité et Amitiés durables. Ne rien lâcher des causes et de leurs convictions. Une lutte pour l'émancipation de la femme avec un grand "F".

     

    Lire la suite

  • Huy : Livre d'Or pour "La Dame de Huy"

    Pin it!

    La ville de Huy par son Collège des Bourgmestre et Echevins a fait 

    savoir qu'un livre de "condoléances" est mis à la disposition  de  la

    population et des citoyens qui désirent laisser un dernier hommage

    à Anne - Marie Lizin  

    Lire la suite

  • A Anne - Marie Lizin

    Pin it!


    12144763_1153783427969900_7941052029175514945_n.jpg

    Lire la suite

  • Mein Kampf, "Mon Camp c'est le NON !"

    Pin it!

    fayard,gallimard,hitler,vlamns belang,degrelle,le pen,celine,morand,espoir,mein kampfFayard annonce la ré édition critique de Mein Kampf. Edition critique veut rassurer l'éditeur qui malgré tout, prend le risque dont on ne peut mesurer l'ampleur.  Sauf, la garantie de rentrées financières importantes pour le Groupe. 

     

    Le choix de la photo / Affiche n'est pas gratuite. Elle est seulement pour vous dire "Va t-on devoir refaire le film ?"

    A l’époque, la sortie de ce film était osée compte tenu du contexte politique, et Charlie Chaplin a subi plusieurs fois la menace au cours de sa réalisation. Cette prise de risque renforce d’autant plus le mythe de Charlie Chaplin. Malgré ces efforts, la guerre éclata quelques mois plus tard, mais comme disait Jean Renoir : « Je ne crois pas que le cinéma puisse agir sur la société, encore moins sur l’Histoire. En revanche, le cinéma peut influencer les mœurs. C’est le cas du Dictateur. »

    Lire la suite

  • A Gino, l'Italien

    Pin it!

    gino ghirardelli,léonardo da vinci,leonard de vinci,liège,seraing,engis,trooz,prayon,engrais,cuivre,mineurs,silicose,reconnaissance,loi,leburton,jacques moins,italien,reggianiAujourd'hui, je vais parler d'un ami, un père 
    Il est dans le ciel comme disent les enfants 
    Il est parti , quand j'étais moi aussi, en d'autres terres 

    et du Fleuve cher à Conrad.  

    En regardant le spectacle de "Carbon Cabaret", pour célébrer les fêtes de Wallonie, c'est à lui que je pensais. 

     

    Ce spectacle c'est un peu lui. Ses connaissances, sa faculté à ne pas s'aigrir des situations les plus difficiles, des déceptions. Cette propension à la négociation et à la création. Un érudit. Un ouvrier intellectuel comme j'en ai peu rencontré au cours de ma vie. 

     

    L'italien.... 

    Lire la suite

  • Un coup de Coeur : Open Season

    Pin it!

    Open Season_Josef salvat.jpgBon Vendredi à toutes et tous,

    J'ai envie de partager ce coup de Coeur. 

    Lire la suite

  • Bon Mercredi

    Pin it!

    image.jpeg

    Lire la suite

  • Autour et Alentour de la Poterie : Partage des Arts

    Pin it!

    Ben-Ahin, Huy, "Le Carré de le Carré de la Poterie" çà vit. Des artistes tiennent

    photo_770671_11341753_201408030639463.jpg

     à bout de pinceaux, d'objectifs, de mains de la glaise, un espace dédié aux Arts à Huy. 

    Peintres, Sculpteurs, Photographes, Artisans se retrouvent. 

    Anne- Marie et Michel Lizin sont des proches. Au delà des supports importants aux artistes et à l'endroit.  

    Lire la suite

  • "Cachez ce sein que je ne saurais voir"

    Pin it!

     labellesaison-tt-width-604-height-403-bgcolor-000000.jpg(Molière.) Le titre du Post et de la lettre ouverte , emprunté à Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière 

    Catherine Corsini a envoyé une lettre ouverte que je retranscris entièrement pour vous sur ce blog. 

    Le film "La Belle Saison" censuré par le maire FN de Camarêt - Sur - Aigues 

    Lire la suite

  • Journée du Patrimoine à Vierset - Barse

    Pin it!

    Je vous livre ici quelques images prisent au Chateau

    de Vierset - Barse en cette Journée du Patrimoine de

    ce cru 2015. 

     

    Le Chateau de Vierset - Barse (Modave 4577)

     

    Le bâtiment actuel, de style classique, date du 18e siècle.

    De larges douves baignent trois côtés du château du côté

    sud.

    Le corps principal a été construit après 1775 par Charles

    Albert de Billehé, général major aux armées impériales.

     

     

    IMG_0427.jpg

     

     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

     

     

     

  • Crise Humaine

    Pin it!

    Identités meurtrières, Chaque jour, avec le flux des informations, la violence de nouvelles qui nous arrivent. Qui ne se dit pas ?  Que se passe t-il ? Où sommes nous entrain d'aller ? Cette situation que nous vivons, ne va - t - elle pas laisser des traces au delà du  fait même  de la fuite de  centaines  de milliers de personnes de pays en guerre, de pays pauvres, de pays meurtris ? 

     

     

     

     

    Accueil à "Raisons" multiples 

    Des décisions tombent. Peut être une image a t - elle eu 

    raison de l'indifférence ? L'Allemagne tire le train. Elle en 

    à besoin pour différentes raisons. L'opinion suit - il ?

    C'est une autre question. Des images tendent à nous

    le faire croire. 

     

    D'autres,  font des différences "accepteraient" les Chrétiens 

    mais pas les autres. Alors, que les refus de quotas sont 

    débattus dans les hémicycles. Dans la rue, dans nos villages

    dans la Cité, on fait de l'appartenance religieuse et pourquoi

    pas,  dans quelques jours, de l'appartenance "ethnique" un

    critère. Identités meurtrières écrivait Amin Maalouf. 

     

    Etre Solidaire : est ce être naïf ? 

    La Guerre d'Espagne en 36, a certainement été la dernière 

    que l'on peut qualifier de "Romantique". Si tant est que cet

    adjectif sied à une guerre ? Tant les hommes que les femmes

    se sont engagés  contre Franco,  contre le Fascisme et le 

    Nazisme. Ils venaient de partout et ils se battaient pour la

    défense de leurs idées. Ils étaient Solidaires et engagés. Ils

    étaient certains de se battre pour la Liberté, contre la Tyrannie.

    Ailleurs, on manifestait. Ailleurs, on laissait faire. Ailleurs, on

    armait. C'était selon que l'on était déjà fasciste ou pas. Ou 

    que l'on ne voulait pas voir ou comprendre. 

     

    Et nous, la maintenant ? 

    Face à nous , nous avons des populations désemparées. Le

    spectre de "L'Islamisme" plane. Les attentats de ces derniers

    mois ont encore renforcé l'idée que les autres sont des brutes

    et des barbares. 

     

    La Persécution des Chrétiens au Moyen Orient rajoute à cette

    peur.  Nous sommes solidaires de nos frères qui perdent leur 

    vie parce qu'ils sont Chrétiens et qu'ils le clament. Ecrire ces

    lignes me rappelle la phrase de Frère Luc, dans des "Hommes 

    et des Dieux"... Il dit à Frère Christian après leur tête à tête ; 

     

    "Laissez passer l'homme libre..."

     

     

    Un ami blogueur m'a traité de "Catho" il y a quelques jours

    dans un élan amical et fraternel. Une cause commune. Nos

    idées que nous défendons. 

     

    Je suis Catho et fier de l'être. Je suis Solidaire de ceux qui

    croient au Christ rédempteur et en perdent la vie. Le fait 

    de prononcer le nom de "Jésus" , ils sont sujets  à  être 

    persécutés, tués, chassés, dépouillés... Persécutés pour 

    ce qu'ils "sont" et non pour ce qu'ils font ou auraient fait. Ils

    sont tués pour leur foi. Leurs idées diraient les athées. 

     

     

    Cette persécution se passe dans un silence assourdissant

    et dans une presque indifférence générale des puissances. 

     

    Devons nous céder aux amalgames, et à la barbarie ?

     

    Je suis aussi solidaire de ces personnes qui frappent aux

    portes de l'Europe pour y trouver un avenir tout incertain

    qu'il soit,  un avenir meilleur que se que peut  leur offrir

    le pays d'où ils viennent. 

     

    Parce que je ne suis pas naïf, devant tant de manipulations

    tant de peurs semées au nom de la  tyrannie.

     

    Je ne suis pas assez naïf, pour croire que ces exodes, ces

    départs, ces fuites, n'ont pas des racines multiples, exogènes

    mais  aussi  endogènes. La coopération ne suffit pas. Les 

    Budgets alloués sont trop infimes. C'est de développement

    durable dont ils ont besoin. Un développement  Durable qui

    est basé sur des investissements créateurs d'emplois, et qui

    créent des richesses à répartir. Pas à laisser partir. 

     

    Etre Solidaire, revêt de la conscience humaine. De ce que

    nous pensons , nous les hommes,  ce qui est, Humain ou pas .

     

    Un politicien belge a dit ce samedi dernier, Louis Michel

    je le cite , "nous vivons une Crise Humanitaire Grave."

     

    Je pose ces questions :

    Vivons nous une crise humanitaire grave ?

    ou

     

    Vivons nous une Crise grave de l'Humain ?  

     

     

     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

     

  • Never Forget Aylan !

    Pin it!

    L'image de l'enfant mort sur la plage. Cette image atroce qui nous

    ramène à nos peurs, à nous, à nos familles, nos enfants, à notre 

    notre conscience. Elle interpelle. Elle suscite des controverses. 

    Mais elle fait peut être bouger les lignes ? 

    Aylan, un ange mort sur une plage.

    Un ange qui fuyait avec sa  famille la tyrannie.

    Un Ange dont on se souviendra.

    Never Forget Aylan ! 

     

    Unknown-1.jpegCette image suscite des controverses. Elle dévient presqu'un autre

    prétexte de dire au Nord, "vous MONTREZ la misère du Sud."  Mais,

    montrez vous votre misère ? Un visage d'un citoyen de Pays en 

    Voie de Développement ne vaut il pas le même respect que les 

    visages des gens du Nord. (Image ci contre de Robert

    (Franck Kapa) lors de la Guerre Civile d'Espagne en 36 alors que les troupes

    fascistes mettaient au point leurs prochaines conquêtes et la programmation

    de la Solution Finale, face à un Monde de diplomates,  qui se posait des question,

    et qui est  resté inerte. Presque indifférent. 

     

    Ces critiques sont révélatrices de différents entre le Sud et le Nord

    qui sont loin d'être réglé. Des rancunes demeurent, fortement encrées

    dans la mémoire, pas toujours objective. Elle est tenace. 

     Unknown.jpeg

    Désolé mais ... 

    A ceux et celles qui pensent que ceci est le fait mercantile d'un

    photographe en mal de scoop ou d'une exploitation inhumaine 

    de l'image. A ceux qui pensent qu'ils sont traités différemment, 

    je dirai.  (Image ci - contre, de la Fille au Napalm pour 

    dénoncer la Guerre au Vietnam alerter le Monde) Image 

    de  Nick Ut Cong Huynh

     

     

    Le photographe de presse lorsqu'un shoot dans un environnent

    Social, Politique, économique, ou encore un attentat, cet Homme

    cette femme, veut en une image résumer l'ensemble de débats 

    stérile. Il sait que çà va émouvoir. Il sait qu'il faut cela. Il ou elle

    n'est pas un charognard. Il est UN TEMOIN. Il témoigne avec son

    outil de travail de ce qu'il vit. Ce qu'il accepte ou refuse. Il fixe

    le Beau comme le Laid. Il est un vecteur essentiel de notre mémoire

    collective.

     

    Lorsque le photographe, j'en suis aussi, prend un SDF dans un piteux

    état aux portes de l'hiver, entrain de perdre ce qui lui reste de vie. Après

    avoir perdu sa dignité. C'est pour mobiliser? C'est pour nous renvoyer à

    nous, par cet effet miroir et peut être, quelqu'un (s) se dira . Et si c'était

    moi, si c'étai nous ? 

     

    Camps Nazi Shoah.jpg 

     

    Ci-dessus : Never Forget, Photo des Camps Nazi qui témoigne de la Shoah... 

     

    A coté  des paragraphes, j'ai voulu exposer ici quelques clichés,

    ils ne sont pas les seuls, mais ils argumentent plus que mes mots,

    la PERTINANCE qu'ont eu et ont encore ces images .... 

     

     

     

     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s) 

    Aussi !

     

     

     

     

     

  • D'Aymeric à Yann

    Pin it!

    Aymeric Caron, ONPC, Yann Moix,

    On l'aime. Il Irrite. Il va se faire tirer dessus à chacune de ses citations.  

    Yann Moix a fait sa première , officiant en tant que Chroniqueur pour #ONPC "On N'Est Pas Couché"

  • Modave, ses Villages, ses Hameaux ... Opération Epsilon

    Pin it!

    En m'inscrivant sur la Page "Modave, ses Villages, ses Hameaux,

    Notre Vie, je ne pensais pas découvrir une histoire qui n'a rien de

    banal, puisqu'elle fait partie de la Grande Histoire. 

     

    Facqueval, Modave, Vierset, Huy, Nazi, Savant, Heisenberg, Hahn, Nos villages   ont  des  secrets.  Secrets de  familles,  de lieux,

    des endroit dits « aux fées », aux « Macrales »,  Emile Dantine

    et ses Contes de la Vallée du Hoyoux nous fait vivre à fleur de

    peau et de mots ses histoires qui ont marqués notre région et

    des soirées au coin du feu.  Les vieux racontant aux plus jeunes

    les yeux écarquillés, la bouche béante,  ne  sachant   plus   bien

    comment ils allaient aller pouvoir s’endormir après tant de frayeurs.

    Je l'ai partagé bien entendu en trois épisodes sur la "Page" et,

    cette suite a eu son succès..

    De quoi s'agit -il ?

    Les alliés savaient que  les « Allemands du  Régime Nazi »

    tentaient de fabriquer la Bombe Atomique. Ils soupçonnaient

    le Professeur HEISENBERG. Ils ont tenté à maintes reprises

    de le tuer ou de l’enlever.

     

    Werner Heisenberg fut Prix Nobel de Physique en 1932 et

    il était considéré comme étant le Savant allemand le plus

    dangereux par les Alliés.

     

    Une brèche est ouverte

    Fin de la Guerre, en avril 1945, une  brèche est ouverte par

    les « Fusillés marocains » dans le Front Allemand,

    cette brèche fut mise à profit par une unité Anglo – Américaine

    « ALSOS ». Ils y découvrirent dans une grotte l’ébauche

    d’une pile Atomique.

     

    L’Eau Lourde ainsi que de l’uranium  furent récupéré par la Mission

    anglo – américaine, ALSOS dans un moulin qu’avait choisi le Prof. 

    HEISENBERG afin de la dissimuler. Et avec le matériel les plus

    grands savant de l’Allemagne Nazie. Il sont Neuf plus Heisenberg

    lui même.

     

    Les Prisonniers "Invités" 

     

    Werner Heisenberg,

    Otto Hahn   (qui reçut le prix Nobel de Chimie durant sa captivité) ,  

    Paul Harteck,

    Kurt Diebner,

    Carl Friedrich von Weizäcker,

    Max Théodor von Laue,

    Walter Gerlach,

    Erich Bagge,

    Horst Korsching

    Karl Wirtz.

     

    Je vous livre ici le lien en PDF ... Cliquez sur l'image ou sur

    le signe "Média" du dessous... 

     

    Je l'ai intitulé : 

     

     

    Dans la  mosaïque : Facqueval !

     

    CENTRE SPECIAL  DE DÉTENTION, ZONE N ° 5,

    CANAL DE BASE SECTION, ETOUSA

     

     

    Epsilon, Facqueval, Farm Hall, Charle Frank,



    http://www.calameo.com/read/00439923430cbe58b0171

     

    Belle et Bonne soirée,

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi ! 

     

  • Exil

    Pin it!

    Extrait du Roman inachevé : "La musique pour mémoire" 

     

    Je suis à nouveau dans le train et ill est 20,35 heures. Dans la voiture numéro 397, je suis seul ce soir avec mes souvenirs, mes espoirs, mes oppressions, mes inquiétudes, mes tristesses, mes promesses de jours meilleurs, comme l'écrivait "Ma Reine" cet après-midi dans un Email réconfortant et rempli d enthousiasme. De celui qui réchauffe les cœurs. 

     
    Je viens de prendre une image d exil. Les caténaires au dessus des lignes de chemins de fer, et en bordure du quai de la gare  que j ai posté sur Flickr. Je vais créer sur Flickr un album qui s intitulera Exil. 
     
    Je parle de l'exil. Mais est ce l'exil ? Je parts, je quitte un pays et des amis. Mais je ne le choisis pas. Il est des exils choisis. Le philosophe se confond sans sa solitude, il prend congé des autres., il se retire des autres pour réfléchir et méditer. Il est dans un exil de conscience. Comme l'écrivain. 
     
    Il est des yeux d hommes et de femmes, d enfants aussi, dans lesquels ont  retrouve cet air de retrait qui n est pas dans le conscient celui ci mais dans le vécu. Des regards silencieux. Des regards que rien n'altère. L autre. Si je vois ceci c est que je regarde l autre et que je ne suis pas seul, mon altère ego, l autre moi. Nous sommes ensemble et chacun est lui. Altère, autre. 
     
    Nous ouvrons des portes et nous en refermons. C est la même dialectique que lorsque l on doit choisir. Choisir c est renoncer. L'exil c est partir en pensées ou physiquement, c est ouvrir une porte et en fermer une autre. Fuir et vivre. 
     
    L exil intérieur n est pas qu aux philosophes ou aux écrivains il est aussi, dans ces regards dont je parle plus haut, de ceux qui subissent cette isolation intérieur pour fuir l oppression. Il n ont pas de Back up, ils n ont nulle part ou aller, ils s exilent alors intérieurement. Dans une forme d autisme social et économique. Aucun autre endroit pour les protéger, aucun ailleurs ou  ils puissent se reconstruire. 
     
    ....  

    Un clic sur l'image vers l'album  

    Bierges,Jazz,Cuba,Che,Carte,Prix,Blouson,Rock,Café,Exil,exil,exclu,exclusion,étranger

     Hard Jazz Café ©DanyMasson

     

    Belle et Bonne journée, belles et bonnes lectures

     

     

  • Une Chapelle entourée de peupliers et de traditions

    Pin it!

    SI j’ai cru un jour en quelque chose et que des combats

    Ont été de ma vie et ma vie un combat. Je ne sais plus s’

    Il en est encore ainsi. Je serais mort pour des idées.

     

    Ce que je sais, comme disait Gabin, c’est qu’un lieu, une

    personne, chacun est une énigme et le monde est

    un grand mystère, le monde est un secret. Divin pour les uns

    qui s’explique pour les autres. Mais le secret rejaillit face

    à un mur, l’histoire du monde se planque.

     

    Comme l’endroit vu de l’autoroute, chaque jour, sans

    Y prendre garde, sans y prendre autre chose que le

    Plaisir de le regarder, et de se dire que demain, il sera

    Encore la. Que des mains adroites entretiennent les

    Lieux avec abnégation.  Si ce n’est par dévotion ?

     

    L’étranger qui comme moi passe et admire le paysage.

    Sait il que dans ce village, dans cette campagne,  des

    habitants venus de loin, et alentours,  chaque année

    se rendent en ces lieux et à  la Chapelle pour vénérer et

    remercier le St qui y est hébergé ?

     

    Que la légende voudrait que l’effigie originale statufiée,

    la « Potale » comme on dit,  a été remplacée par d’autres,

    plus neuves, plus Stylisées ?   Que sais je ?  Et, qu’aucune

    d’elles,  n’a tenu le coup.  La « Potale » originale  a été

    d’abord installée et ce n’est que bien plus tard, que l’on

    a construit une pette chapelle autour. Pour l’abriter.  Après tout,

    le St protège les habitants  de la foudre et du tonnerre. On se

    devait de le protéger lui aussi.  

     

    Je salue donc chaque jour, d’être la, de voir, la chapelle

    De penser aux croyances et à St Donat, à la foudre, au

    Tonnerre, aux orages, à la pluie aux ciels si bleus par

    Temps clairs au dessus des foins qui seront bientôt

    rentré au fenil pour servir de pitance en hiver au bétail.

     

    Je mêle mes pensées entre les orages et la foudre naturelle

    Et les coups foudroyants du premier regard échangé par

    des amoureux qui ne le savent pas encore. Je pense aussi

    à l’étranger d’ici et d’ailleurs qui ère en quête d’un endroit

    où se poser. Et que cet endroit la,  réchauffera peut être

    le malandrin ?

     

    Peut être, servira t – il  de couche au passant

    Qui, perdu dans la campagne est hébergé ou caché dans la

    grange aux foins. Par un paysan qui a un cœur grand

    comme un livre.

     

    Peut être fera t- il sa ou ses prières ? Peut être remerciera

    t-il son protecteur et  bénira t- il son âme altruiste dans

    son fait d’asile d’une ou de plusieurs nuit  ?  Peut être l’élira t’il

    juste parmi les justes ?

     

    J’aurais tant aimé faire le métier qui traverse les vies

    des autres, et qui découvre des mondes et des cultures.

    Aimer la vie et écrire le monde tel que je le vois au travers

    de mes yeux et au travers de la pensée  des autres, de leurs

    mots et de leurs traditions, de leurs modes de vies.  Témoin.

     

    La Chapelle blanche dédiée à St Donat, entourée de

    Peupliers fiers et droits, surplombe l’autoroute et la

    Grande étendue de champs alentours par tout temps

    Elle est la depuis les temps bretons de l’endroit dit-on.

     

    Tonnerre de Brest !

       

    Nom de code « Bim Bom » d’un site d’images

    Il, elle, photographie depuis dix ans

    Un endroit, un lieu dit, qui éloigne le tonnerre

    Sépare la foudre des éclairs. Pas tous j’espère.

     

     

    La chapelle à droite de la E42 vers Mons,

    Bruxelles ou encore Namur, attire l’œil

    Attire l’attention,  attise les questions 

    Coup de zoom au bout du Canon ou d’un Nikon

     

    Chaque jour allant au travail ou traversant

    Le temps d’un voyage il sont nombreux

    Qui se disent parlez moi de temps en temps

    De ces beaux endroits même sous un ciel nuageux

    Parlez moi d’amour et de belles histoires.

     

    Ne me parlez pas que du beau temps si les mots

    Vous manquent, racontez moi la rencontre

    Des cœurs,  de la foudre qui rend  fou et sot

    D’un coup de tonnerre, l’éclair d’une seconde.

     

    « Love at the first sight ».  Lucie in the sky…

     

    On dit qu’Apollinaire implora le St. Lorsqu’il fut

    surpris non loin d’ici dans les Fagnes près de Stavelot. 

     

    St Donat à sa chapelle au milieu de la campagne  

    Il protège les récoltes et les gens du pays  du mauvais

    temps en ces lieux de contes d’autrefois et de légendes

    Venues d’ailleurs  de Navarre et de  Bretagne

    Du Québec peut être ? On ne bénis plus seulement les

    Récoltes et les chevaux, les attelages de bœufs. On

    Bénis aussi les tracteurs, les moissonneuses batteuses,

    Les silos modernes, les routes macadamisées.. 

     

    Une image,  un lieu et une histoire de Saint

    Un Saint qui donna sa protection contre les orages

    Pour préserver  le bonheur de ceux qui fourbus

    Se réfugient au creux d’un corsage contents d’avoir

    franchit les obstacles, les bourgs et les villages voisins  

     

    Dans un pays où il pleut, où le tonnerre

    Couvre de foudre les cœurs en fêtes

    en quête de rivage à en perdre la tête

    Avec la bière,  coulent les mots de fièvre

     

    Des intempéries et des orages conjugués

    Images calmes, images de peupliers

    Une chapelle de laquelle on aimerait chanter

    Au clair de la lune et prier sa beauté à

    La belle tant attendue sous les étoiles.

     

     

    A partir de la photo ci-dessous visitez l"EXPO de

    "Bim-Bom"   La Chapelle  à  St Donat de Héron en

    Belgique : Un clic sur l'image suffit et vous y êtes.

     

    héron,e42,belgique,st donat,huy,photographie,légendes,contes,paysans,foudre,tonnerre,amour,coup

     

     Belle et Bonne journée, Bonnes lectures aussi..

     

  • Va, vis et deviens ...

    Pin it!

    C'est un film de Radu Mihaileanu, c'est aussi une exposition de photos prisent sur le réseau

    Flickr. 

    Un amoureux ou une amoureuse de cet art qui écrit avec la  lumière. Tout à commencé avec

    justement une boite à lumière.

    L'expo en lien sur ce post à pour sujet "Les mains". Cette expo, me donne l'envie d'aller encore

    explorer ce sujet. Travailler d'avantage et chercher à faire du beau avec peux  de faire du beau

    avec du simple. De faire du beau avec un outil universel.

    Et comme disait Gilbert Bécaud, "Mes mains / Dessinent dans le soir /La forme d´un espoir

    Qui ressemble à ton corps / ...Mes mains / Se tendent en prière / Vers ton ombre légère /

    Disparue dans la nuit ... 

     

    Allez voir l'expo   Les mains juste  d'un clic ici 

     

    Belle et bonne journée et de bonnes lectures aussi. 

     

  • La musique pour mémoire ... extrait

    Pin it!

    Extrait du roman inachevé..... 

    ....  Installé dans son petit salon. Il branche son iPad qui lui sert d’application de contrôle pour son fichier musical, ouvre le répertoire de musique via le streamer connecté en wifi sur son disque dur. Il va se rendre de plages en plages sans se mouiller, sans se brûler. Sans le vent dans les cheveux, sans le bruit du va et vient des eaux sales et salées.

     

    Il va aller de plage en plage,  sans le sable qui colle à la peau et qui rentre dans les endroits inattendus de son corps pour se déposer ensuite dans les draps de lits, ou ailleurs. La plage et le voyage sans se bouger, ni se bruler. Sauf peut être la mémoire.

     

    La musique va l’emmener. La musique sera son film à lui, une sorte de « Retour vers le futur » à lui. Il sera ailleurs et dans le salon. Selon le genre musical, et l’art qui s’en dégage, cette magie de la communication au travers des œuvres. Smetana, lui rappellera certainement le petit cour d’eau de son enfance et la poésie de ces lieux magiques. 

     

    Ou encore, le passage Andante,  du Concerto pour piano de Chostakovitch les grands espaces ou des visages, des photos, des cris et de rires. Des murmures dans un lit, par un après – midi ensoleillé sous la couette avec elle.

     

    Que dire de la musique dite religieuse, Bach, Mozart, Haendel, de ce qu’elle évoque selon l’âge peut - être de l’auditeur ?  Elle peut en effet, faire entrevoir d’autres espaces, pour après. Lorsque la lumière blanche apparaît avant la nuit éternelle. Le futur entre les nuages, dans les étoiles, dans le céleste entre l’espace et le temps, entre la lumière et le son. Lorsque l’âme se répand dans la voie lactée. Idéalisme !

     

    Des gens seront convoqués, invités à passer cette nuit d’écriture. Le salon se remplira alors. Il ne sait pas encore ce qui l’attend. Il sera l’hôte des lieux à la manière de Swann, avec la musique pour véritables idées, un autre monde, un autre ordre, des idées voilées de ténèbres, inconnues, impénétrables à l’intelligence. Aurélien accompagné de Marcel Proust et d’un de ses livres de chevets. Et quel livre ? « Du côté de chez Swann »..... 

     

     

    Belle et bonne journée, Bonne lecture aussi.

     

  • Les Chaises vides ... extrait de la musique pour mémoire

    Pin it!

    Roman inachevé ... 

    Didier Barbelivien s'invite avec un de ses titres légendaires de la chanson française "Elle" 

    Dès la première note, Aurélien s’arrête. S’arrête de quoi ? On ne sait pas. Il regarde en direction de la source musicale. Il écoute. « Elle ». « C’est un loup une tourterelle … »

     

    Il écoute et son esprit s’en va ailleurs, vers les chaises. Son album. Les chaises.

     

    Aurélien a en tant que photographe la passion des chaises. Il photographie les chaises comme des personnes. Il fait leur portrait. Ce ne sont pas que des chaises.

     

    Les photographies représentent des chaises en situation. Elles posent seules dans des décors naturels. La chaise devient une œuvre d’art. Et plus encore.  

     

    Ce sont des chaises seules. Inoccupées. Posées dans un bois le long d’un sentier, dans un parc, sous un arbre, au bord d’un lac, regardant un jet d’eau au centre d’une ville affairée.

     

    Ces chaises la, le fascine. Chaises vides. Chaises abandonnées, chaises absentes d’occupants. Chaises libres. Chaises offertes.

     

    Alors que la mélodie d’Elle continue, c’est une évidence qui apparaît. L’inconscient qui remonte. Qui vient de taper un bon coup au fond de la mémoire et qui remonte. Qui remonte.

     

    Ces chaises vides, ces chaises occupées de l’absence d’occupant. Ces chaises et sa passion. C’est elle, c’est encore une fois Juliette qui fait surface plus que jamais.

     

    Elle, l’absente d’avant le ventre de Maman. D’avant le passage par les eaux à la terre ferme. Ces chaises vides c’est l’absence d’elle à ses côtés. Mais c’est elle à ses côtés. `

     

    Il ne photographie pas que des chaises vides. Elles sont l’âme de Juliette. La présence de Juliette. En tout endroit, tout point de la terre elle est avec lui.

     

    La musique par hasard vient de lui révéler comment elle se fait présente à ses côtés. La musique du hasard qui rejoint les hasards de la vie. Les hasards de sa vie.

     

    Aurélien se lève et prend les albums au répertoire : les chaises. Il aime cette série. Il ne la regardera plus jamais du même œil. Et lorsqu’il prendra d’autres clichés, de chaises seules. Il leur parlera peut être ? Qui sait ?

     

    A chaque fois, c’est donc le croisement de la vie et de la mort. Le croisement du réel et de l’imaginaire.

     

    Le croisement entre lui, et son double, le prolongement de sa naissance sans elle formellement, mais avec elle au delà de ce qui est admissible ment convenu. Aurélien à l’impression que les cartes de son cerveau son entrain de la lâcher.

     

    Il dépose l’album d’images. S’installe à nouveau en tant qu’auditeur et mélomane. En s’installant il saisi un bouquin posé à ses côtés. « C’est une chose étrange à la fin que le monde ».

     

    Hasard …

     

     

     

     

    Bonne et belle journée, belles lectures aussi ...

     

     

  • La nuit, c'est beau sur le plateau

    Pin it!

    Pas un bruit,

    Le vent faible s'amuse avec les feuilles des arbres,

    Le soleil se couche tout au bout de la savane

    L'effort  des hommes, le pas traîné des femmes

    Des bâches ont été louées, les sacs protégés

    Le camion pourra repartir.


    Faudra faire attention la route qui s'offre en lacets

    Embuches. Ferraille dans les courbes, camions  défaits

    Bout de ficelles, selles de cheval, les machines tiennent

    Elles tiennent au bout de fils, de lambeaux de débrouilles

    Tôles froissées, odeurs d'huiles et d'essence. Cambouis.


    A lundi, un autre voyage, d'autres odeurs, d'autres vues

    d'autres lumières, d'autres couleurs, d'autres chaleurs,

    d'autres pagnes autour des femmes. Afrique.

     

    Chargemenrt, Dany Masson

    Crédit Photo : ©Dany Masson

     

    Belle et bonne journée. Bonnes lectures aussi !

  • Contrastes ...

    Pin it!

     

     

    Poésie dominicale, bonjour en bleu, en noir et blanc

    Le nez dans les nuages, et des amis pour bagage

    Sur les plateaux au gré du vent

    Palette de nuances indicible voyage

    ©Dany Masson

     

    entrer des mots clefs

     

    entrer des mots clefs

     

    entrer des mots clefs entrer des mots clefs

     

     

     

     

     

     

     

    entrer des mots clefsentrer des mots clefs

     

     

     

     

     

     

     

    entrer des mots clefsentrer des mots clefs

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Belle et bonne journée, belles lectures aussi.