albert ii de belgique

  • Quatre jours du Roi Albert II

    Pin it!

    Les quatre jours que passera le Roi Albert II marqueront dans

    l'histoire des deux pays et des deux peuples. Deux hommes

    ont un rendez-vous avec l'histoire. Le Roi Albert II et Joseph

    Kabila, Président de la République. Deux peuples revisitent

    leur histoire à travers et avec eux.


    Albert II, méconnu des congolais mais un symbole. Il hérite

    la succession du Roi Baudoin (Bwana Kitoko) pour les gens

    d'ici (Beau, bon garçon). Le symbole de l'Ex-colonie et de la

    passation de pouvoir. Cette passation si controversée et très

    certainement baclée. Mais l'histoire c'est l'histoire. On ne la

    refait pas. Mais on peut, on doit en tirer des leçons.

     

    Cinquantenaire-RDC

    Joseph Kabila, le Premier Président de la R.D.C., héritier de

    la prise du pouvoir en 1997 par l'AFDL et du renversement de

    feu le Maréchal Mobutu. Il hérite du pouvoir de son père Mzée

    Laurent Désiré Kabila, et des années de paupérisation accrue

    du pays par un pouvoir de 30 ans exercé d'une main de fer 

    dans un gant de velour par le Parti Unique entre autres aidé

    des prédateurs externes.


    Deux hommes, deux peuples qui revisitent avec tous, l'histoire.

    Qui l'imprègnent de leur statut d'aujourd'hui. Malgré des procés

    malgré les bavures du passé. Deux hommes, deux peuples qui

    sont tournés vers l'avenir. Le Roi Albert avec des affaires belgos

    belges plus Républicaines que royalistes, mais pas impossibles

    à régler en son Royaume. Le Président avec un défis à tous les

    étages de la fusée Congo. Les 5 chantiers et puis le reste.


    Une visite controversée, une visite qui se fera pour la grande 

    satisfaction de ceux qui vivent leur expatriation au Congo et

    de ceux qui y sont nés et qui sont congolais de souche, ces

    gens que l'on exhibaient en 1958 à l'Expo Internationale dans

    des vllages de brousse reconstitués. Pour ceux et celles qui

    sont les héritiers des politiques antérieurs, internationales

    et locales.

     

    Cette visite, cette commémoration, sera précédée ce 26

    juin, des obsèques de Floribert Chebeya, assassiné. Et

    puis, la relance du dosssier Lumumba et un dossier qui

    est introduit en justice pour réparation, contre des crimes

    de guerre. Une visite en dehors du olé - olé que l'on veut

    bien le dire, trop souvent. Pas si folklorique que çà, à vrai

    dire.

     

    logo-du-50-ans-RDC
    Crédit image : Radio Okapi


    Que d'autres pays n'aient pas eu le courage ou l'audace de

    commémorer cet instant de l'indépendance comme la R.D.C

    le fait, c'est leur affaire. 


    Ceux qui fêteront le 50tenaire ici en RDC, regarderont avec

    ces deux hommes, devant eux et pas uniquement dans des

    retroviseurs de l'histoire qui troublent trop souvent une vision

    de l'avenir pas très clair mais pas seulement obscure.

     

    Quatre jours du Roi Albert II pour marquer l'histoire.


    Bonne journée et bonne lecture !


  • Quand pourrons nous savoir que le Roi des Belges

    Pin it!

    Quand pourrons nous savoir que la Roi Albert II sera

    à Kinshasa le 30 juin 2010 ? 


    Le Ministre des Affaires Etrangères belge, Monsieur

    Steven Vanackere  est à Kinshasa ce soir. Il serait très

    peux probable que le 50 ème anniversaire de la R.D.C.

    ne soit pas évoqué et entre autres le carnet d'invitations 

    des chefs d'Etats pour le 30 juin.

     

    On parle même d'une rencontre entre le Ministre et le

    Président Kabila. Ce qui n'était pas prévu au programme

    officiel.


    Le sujet n'est pas nouveaux. il a été évoqué. On en 

    parle, on se tait, on en reparle ...


    Le Ministre des Affaires Etrangères, Monsieur Alexis

    Tambwe Mwamba  avait parlé avec son homologue

    belge qui était à cette époque, M.  Yves Leterme le

    24 septembre 2009 à New-York (Sources RTL Info)

    de l'invitation possible du Roi Albert II pour le 30 juin

    en affirmant même "que le Roi était le premier de la 

    liste..."


    Depuis, c'est tout juste s'il est encore possible d'évoquer

    cette visite sans, soit baisser le ton, ou se faire tancer

    du regard par ceux qui savent ou pourraient savoir du

    côté de la Belgique. C'est comme si ce sujet ne nous

    regarde pas. 


    La venue de S.A.R. Albert II serait un événement. Elle

    est autant souhaitée par les congolais que par les belges

    qui vivent en R.D.C. qui y travaillent, qui ont fait du 

    Congo leur pays de vie, d'établissement. Leur patrie de

    coeur et de raison.


    L'Ecole Belge de Kinshasa, par exemple porte le nom

    Lycée Prince de Liège, (S.A.R. Albert II était Prince de 

    Liège à l'époque de la création de l'établissement), et

     Albert II aurait posé la première pierre en 1969. Pas

    sure de cette information. Lors de l'avènement de Mzée

    Laurent Désiré Kabila et de l'AFDL (1997), il était dit 

    que le Roi (1993 prestation de serment) n'était jamais

    venu au Congo. Peut être avez vous des informations

    qui peuvent contredire cette affirmation ?

     


    La visite du Roi au Président Kabila et au Peuple de 

    l'ex. Colonie ce serait en quelques sortes le symbole 

    "du vivre ensemble" avec une histoire commune certes

    mais avec des vues communes pour le futur des deux

    peuples.

     

    Faut il rappeler que le Roi Albert II, alors qu'il était le

    Prince de Liège, fut un des grands représentants de la

    Belgique dans les missions économiques à travers le

    monde. "Le Commis voyageur" comme il le disait lui

    même, s'était fait une réputation de négociateur ayant

    le sens de la conciliation et du compromis.

     

    Le monarque de Belgique, dans cet exercice n'a donc

    pas taris  la renommée du "compromis à la belge". 


    Alors, quand pourrons nous savoir si le Roi des belges

    viendra à Kinshasa ?


    D'accords ou pas d'accords ? Vous êtes invités à vous

    exprimer sur le sujet dans les commentaires. Favorable

    ou non, le but est que les avis soient exprimés  dans le

    respect des deux pays, des cultures, des peuples, de 

    toute façon nous ne referons pas l'histoire, les dates et

    les faits parlent d'eux mêmes. L'avenir ! Oui l'avenir, pas

    simple, mais tellement excitant ! Que les "Noko" (Oncles)

    d'hier et d'aujourd'hui deviennent les "Ndeko" (cousins,

    frères). Mpo na nini te ? Pourquoi pas ? 



    Bonne journée et bonne lecture !