anciens combattants

  • Indigènes ... suites belges

    Pin it!

    Les Belges et les Congolais ont un passé commun.
    Quelquefois lourd de conséquences. Même si le problème de la Belgique n'est
    pas tout à fait le même que celui de la France Coloniale,
    il semble rester quelques scories à ébarber.

    En 1977, un capital avait été libéré par la Belgique pour le
    règlement du passsif des anciens combattants et de l'effort de guerre fourni
    par le Congo Belge de l'époque.

    Il semble que ce soit M. Le Maréchal Mobutu Sese Seko qui se
    soit servi de ce capital à d'autres fins.

    Le Ministre actuel des Affaires Etrangères a fait une demande à la
    Belgique afin d'examiner ce qui est possible de faire.

    L'effort Congolais

    Production accrue des matières premières, Cobalt, Zinc, Caoutchouc etc...

    Une production accrue de 16 fois dans certains secteurs.

    Les soldats congolais de l'époque, ont servis sous le drapeaux belge
    et dans les forces belges. Ils ont espérés pendant des années une
    reconnaissance nationale par le biais de l'octroi de la nationalité belge.

    Les campagnes menées par les saldats congolais se sont soldées par de beaux succès.

    Le Sénateur Dallemagne en Belgique demande réparation.
    D'autres voix se lèvent
    Vraiment, le film de Rachid BOUCHAREB fait des vagues.
    Indigènes n'est pas un film comme les autres. Il parle de se
    qui a été trop longtemps occulté.
    Ce n'est même pas, à mon sens, un film "militant", c'est un film
    de la vie que menaient les gens des colonies, tout simplement.

    Je ne le verrai pas à sa sortie. Je suis les débats
    et j'espère avoir des commentaires sur les appréciations positives ou négatives de
    ce long métrage aux accents de vérité.

    Questions que je me posent : Comment identifier et retrouver les Anciens Combattants congolais ?
    Y en a t'il encore ?

    tetiere202

  • Indigènes bien plus qu'un film...

    Pin it!

    Malheureusement, je ne suis pas en Europe et je ne le verrai
    donc pas à sa sortie dans les salles obscures.
    De ces salles c'est la lumière et le réveil qui jailli.
    Le Réveil des consciences et celui de la justice. Liberté, Egalité, Fraternité.
    La sortie coïncide, non, provoque, la revalorisation de la solde des anciens
    combattants des colonies françaises.

    A chaque débat sur le film, nous en apprenons de plus en plus.
    De quoi remuer les gens de la génération de l'après guerre
    et les autres.

    Je pense entre autres, aux 2ème générations d'immigrés et à leurs enfants.
    Je ne suis pas francçais, mais la France est dans mon coeur.
    J'y ais vécu, et je suis proche de ce qui se passe.
    c'est ma culture, Molière, Racine, Hugo, Ferré, Bruel ou Godman,
    font partie de ma vie d'homme.
    Ne sommes nous pas des citoyens du monde ? La suite va venir.
    Avec son train d'atrocités commises au nom de quoi, on se le
    demande encore. Jamel Debbouze peux en iriter quelques un(e)s lors de ses
    sketchs mais ici, il est encore plus vrai, plus crédible parce qu'il
    croit en cette cause.Celà va permettre aussi de remettre les pendules
    à l'heure avec le rappel de l'étymologie du mot lui même "INDIGENES".

    J'ai 52 ans, et rappelez-vous, lorsqu'on nous parlaient des "indigènes",
    il s'agissait dans la têtes des gens, de sauvages vivants dans des
    pays lointains, en Afrique du Nord ou Noire. Des indiens dans les
    films de cow-boys et des peaux rouges.

    "Indigène, ORIGINAIRE, du pays ou il vit".

    Voilà. Cela vaut pour les hommes, pour les plantes, pour les animaux
    et les productions indigènes. Et puis les "indigènes recrutés dans les colonies
    pour combattre auprès pour la mère patrie. De la, cet amalgame et ce
    dérivé du mot. Les indigènes pour beaucoups (hélas encore maintenant) sont ceux
    d'ailleurs, les autres, mais pas nous.

    Alors, oui rien que pour ces raisons différentes, et à mon avis,
    Indigènes est bien plus qu'un film. Allez le voir et parlez moi de lui.