art

  • Ode à Kinshasa

    Pin it!

    Crédit Photos : Debout Kinshasa, La Ruche Production , France TV

     

    La BD "Mbote Kinshasa", dans les rayons des meilleures librairies 

     

    Après deux années d'un travail acharné . Ce ne fut pas un long Fleuve tranquille.

    Ça avait plutôt l'air d'un affrontement avec le relief accidenté du Fleuve Congo approchant des Cataractes.

    Mais le coeur de Sébastien Maitre, y croyait, celui de ses soutiens , de ses ami(e)s de sa famille élargie. Et quelle famille  !  La Ruche Production, et puis France TV,  bien entendu. 

    Il y croyait aussi fort que la poussée phénoménale de ce Fleuve mythique, partant du dessous de l'Equateur, pour passer en boucle au dessus et se jeter dans l'océan dessous lui. Unique n'est-ce pas ? Comme la foi en son oeuvre de Sébastien Maitre. 

     

    L'amour d'une ville , l'Ode à Kinshasa 

    Un projet qui lui trotte dans la tête depuis qu'il posa le premier pied sur la terre kinoise. Pris par le charme de cette ville envoutante et si vivante. C'est ce qu'il a voulu montrer, ce qu'il a voulu écrire et filmer. Régisseur sur des longs métrages à succès "Rebelle", "Kinshasa Kids" et d'autres ... Sébastien Maitre voulait depuis le début créer, et faire vivre à sa manière et avec sa sensibilité à lui, cette ville. 

     

    Le projet cours depuis plus de deux années. Il est devenu réalité. Plus même. Il est décliné sur différents supports. Un film moyen métrage, une Bande Dessinée, un DVD.

    Deux années ont suffit pour que "Debout Kinshasa" de Sébastien Maitre, soit enfin sur les écrans , dans les kiosques à BD et DVD. 

     

     

    "Pas de souliers vernis, pas d’école.

    Dans Kin la belle, Samuel 10 ans,

    va découvrir le royaume de l’embrouille.

    Article 15 Papa !" 

     

     

    Lire la suite

  • Seconde Chance, Ultime Chance

    Pin it!


    maggie de block,social,emploi,pyramide des âges,obsolète,préjugés,2gamité des chances,ressources humaines,avenir,enfants,retraites,travail,travaille,art,éducation,famille,famille recomposée,famille mono parentale,famille élargieCe que l'on peut entendre comme  lieux communs à propos des hommes et des femmes. A propos du genre humain encore en rapport avec  le monde du travail. Par exemple, à une table de restaurant à côté de la nôtres. Mon fils de 12 ans  et moi entendons ; 

     

     

     

    "Attention de ne pas prendre au delà de 45 ans car il, ou elle est amorti(e)

    35 ans , c'est le Top !

     

    Photo : @DanyMasson (Paris Place Gustave Toudouze)

     

    Amorti : Affaibli, qui ralenti, freiné, remboursé, qui éternue, couvert, épongé, modéré, étouffé, diminué, réduit. 

    Les hommes et les femmes de plus de 45 ans seraient donc comme çà. Amorti. Ils, elles ont remboursés leur dette à la société, épuisé leur carte de potentiel utile, et utilisable. Ils et elles sont absorbée par la société. On n'en veut plus. Allez Passez y a plus rien à faire, plus rien à voir.

    Ou si, regardez comment on fait maintenant. Comment çà évolue.  Allez c'est Fini !  

    Lire la suite

  • Trouver la Paix

    Pin it!

    Ce 25 mars 2016 est le dernier jour de deuil décrété par le Gouvernement.

    Zaventem - Baelbeek, deux noms associés à jamais dans nos mémoires,

    dans l'histoire de la Belgique, de l'Europe et du Monde en guerre contre 

    les semeurs de morts sans "Foi ni Loi(s)". 

     

     

    Lire la suite

  • Bon Mercredi

    Pin it!

    image.jpeg

    Lire la suite

  • Petites phrases et autres citations enrichissantes, venues du Congo

    Pin it!

    Nous avions vu une expression « insolite » s’il en est, parmi d’autres.
    Alors, lançons-nous dans cet enrichissement de la langue française, fait de
    phrases et de mots tous plus expressifs les uns que les autres.

    Allez, commençons par la grivoiserie...

    « Le deuxième bureaux »

    c’est avoir une seconde femme, une maîtresse. « oh, il a plusieurs bureaux
    c’est un boss », ou « celle la c’est pas sa femme,
    il est avec son deuxième bureaux ».

    « Londoniennes »

    Mot utilisé pour désigner au Zaïre, plus tellement de ce jour, les prostituées
    qui sont le long du boulevard du 30 juin ou dans les
    bars. Je n’ai pas trouvé d’où vient cette appellation. Peut être du fait
    que nombre de leurs clients sont des expatriés.
    Je ne sais pas. Mais si vous savez … commentez svp.

    « Bon aller »

    qui veut dire littéralement « Kende Malamu » en lingala une langue du pays.
    Ce qui veut dire : « bon retour » ou « bon voyage ».

    « Faire les pieds »

    du lingala « Kota Mbola na makolo » qui veut dire « faire la route à pied ».
    C’est donc « marcher, être piéton» dans le sens d’aller à pieds d’un point à un autre.

    Une expression magnifique qui me fut dite à une terrasse de bar,
    « Le Saupic » pour ne pas le citer, qui a disparu depuis.
    Dommage, l’ambiance y était bonne avec un très bon orchestre du mardi
    au dimanche soir.
    Je ne résiste pas à transcrire la conversation.

    Une serveuse s’avance et me dit « que désirez-vous », je lui réponds
    « une Primus stp ». elle « avec un verre ou la bouteille seule »,
    moi, « si vous n’avez plus de verres je boirai à la bouteille
    sans problème ». Elle, « ah, vous allez « FAIRE CLAIRON » alors ». Elle, pourquoi
    tu ris…. Moi, non c’est joli comme expression…. Elle, en faisant le
    geste, «ce n’est pas comme çà … J’ai trouvé çà magnifique
    de précision, imagé à souhait et juste. Votre bouteille à la bouche
    et la tête légèrement en arrière.

    Aïe, les puristes vont gronder. Mais avouez que c’est mignon et juste.

    « Bon service »

    pour « bonne journée de ou à votre travail ». Expression qui ne s’emploie
    plus beaucoup ailleurs qu’ici et c’est dommage.

    « Beaux frère »

    du lingala « Bokilo » si vous êtes marié à une femmes congolaise, vous
    êtes le « bokilo » de tous les autres congolais.

    « Oncle »

    du lingala « Noko » même signification, pour les personnes d’origine belge.
    « vous êtes belge, hé c’est notre noko ». Référence à la période du
    Congo belge, à la colonisation et donc la filiation qui s’ensuit.

    « Sango, Sango »

    qui veut dire, prêtre, prêtre. Si vous allez dans les coins reculés
    dans les villages, et que vous êtes blanc, vous êtes assimilé directement
    à un prêtre. C’est dire la prédominance de l’église catholique dans le pays.
    Avant les ONG, les missions de coopérations etc… les blancs qui passaient
    «étaient des prêtres ».

    « Ma tête à dormi »

    Veut dire avoir une panne intellectuelle.

    « J’ai fait une erreur de vitesse »

    veut dire « avoir fait une étourderie » parlé trop vite. Equivalent de « tourner
    sept fois sa langue ».

    « Il ou elle, a les yeux virgules »

    d’une personne qui est atteinte d’un strabisme divergent ou convergent.
    Pas à Kinshasa mais dans les Kivu.

    « Honorable »

    d’une personne qui est député ou Sénateur. Vous dites honorable… Nous n’utilisons
    plus cette expression non plus. C’est à la fois une expression qui
    positionne socialement la personne et de politesse, de reconnaissance.

    D’autres me viendrons encore à l’esprit. Mais si vous en connaissez n’hésitez
    pas à les glisser au travers de vos commentaires. Intéressant, non, de
    pourvoir échanger en général et sur des cultures différentes en particulier.

    Ces mots, ces bouts de phrases, enrichissent le français, c’est à ce
    niveaux aussi que se situe l’élargissement de la francophonie. Des expressions nouvelles,
    imagées, des raccourcis, souvent populaires. Mais n’en est –il pas de même en
    métropole (France) lors de la sortie des nouveaux dictionnaires, nous voyons apparaître
    de nouveaux mots. Ces mots viennent, soit de dérivés de l’anglais ou
    plus souvent de mots utilisés dans la rue, les écoles, certains
    milieux sociaux différents et qui deviennent tellement communs qu’ils sont intégrés
    à la langue officiellement via le dico.

    Ici le langage prend toute sa quintessence. Il permet de communiquer facilement,
    rapidement. Le Québec est un autre exemple que nous connaissons tous.

    Rassurez-vous. Le propos ici n’est pas de mettre à sac la
    langue de Molière. Quoi de plus merveilleux de lire ou assister à
    une pièce de théâtre ou écouter un bon disque avec un phrasé
    recherché, en vers ou en prose, des choses dites rondement, avec des
    mots savoureux.

    La diversité. C’est çà qui nous fait grandir. Audiard avec Gabin, Girardot
    ou Blier nous ont appris cette diversité à leur manière et bien
    d’autres encore.

    Les petites phrases et autres mots du Congo et des congolais(es), participent
    à cette ouverture et enrichissent notre patrimoine commun, la francophonie.

    Illustration :

    Chéri Samba, Peintre congolais (RDC). Observateur de la société dont il aime
    bien soumettre les séquences à la critique, Chéri Samba peint des sujets
    ou des thèmes puisés dans la vie quotidienne.

    cheri_sagessecheri211Celle-ci n'est pas de lui, mais je voulais illustrer aussi les
    citations de façon différente.

    images dents longues