bach

  • La Musique Pour Mémoire : Manuscrit complet

    Pin it!

    Alors que le soleil se couche sur le Fleuve au dessus du  Pool. Qu’il n’est ni tard, ni tôt. Alors que les paons chantent leur symphonie avant et en s’envolant  dans les arbres qui les abritent, mais aussi,  l’art des artistes, sculpteurs, peintres, potiers, céramistes qui viennent ici, dans ce havre de Paix au milieu de la ville, se ressourcer, méditer, élever leur esprit à l’œuvre qu’ils veulent modeler, peindre, tailler.

     

    Alors que les restaurants de la ville se remplissent de vie. Les fourneaux pré chauffés à blanc, les plats préparés pour la cuisson attendent le coup de feu.

     

    Dans quelques minutes, le ballet des gens de salles commencera. Les vas et viens entre les tables et les cuisines  reprendra comme à l’habitude. Ici, ou ailleurs, dans cette ville, ou dans une autre, il en est de même. Au centre de l’Afrique, au bords des rives du fleuve Congo. En bord de Meuse ou à l’embouchure de l’Escaut. Entre les gratte-ciels de San – Francisco, ou à la sortie d’une usine ou du Conservatoire  de Saint – Petersburg, dans un quartier populaire de Paris ou dans une des rues de l’île Saint-Louis. Partout, même sur un sampan flottant sur  les eaux du Yang Sée Qiang. A la lumière couchante, les tables se font l’endroit de rencontre. L’endroit du repos et des rites. Rituel humain. Rites sociaux.

     

     

    ....... voir la suite dans le PDF associé 

     

    Laissez des commentaires svp.... 

    Si vous aimez, n'aimez pas,

    ce que vous pensez,

    sans pudeur, sans retenue, ... 

    Lire la suite

  • Boussole : On s'accroche pour ne pas se perdre

    Pin it!

    Crédit Compo Image : @DanyMasson

     

    C'est en lisant le quatrième de couverture que ma nièce, choisit de m'offrir l'ouvrage que je viens de lire et dont je vous confie ma critique ou plutôt mon enthousiasme. Merci à Soph. de si bien me connaître, et de m'avoir fait découvrir Mathias Enard que je ne connaissais pas avant ce livre. Merci de m'avoir fait redécouvrir le Nord en passant par le Grand Est. 

    Boussole, de Mathias Enard, paru aux Editions "Acte Sud" et "Prix Goncourt 2015", est un livre riche, gourmand et qui dévore le lecteur. Certains, diront que ce roman est une thèse, un essais, que sais - je encore ? Je l'ai lu, en écoutant la musique de Lizst, de Brahm, Beethoven, ou Mozart pour ne citer qu'eux, le long du récit du Docteur Franz Ritter. 

     

    Boussole, va au travers de la musique, nous ramener à l'Orient. Quel Orient ? La est la question. Boussole ne perd pas le nord de l'histoire selon Matthias Enard, ou Franz Ritter, qui nous emmène dans  son univers maladif et d'opiomane, durant une nuit. La musique et les compositeurs, les poètes, les orientalistes, les professeurs se croisent, s'entre choquent dans leurs idées, leurs théorie. Nazisme, antisémitisme, génie, abandon de l'humanité, création du Jihadisme en Allemagne pré - nazie,  de cette prédétermination qu'ont les allemands (relire les rapports pré - coloniaux et coloniaux dans les différents continents),  à mesurer les crânes des espèces qu'ils rencontrent ... 

    Un cocktail dont on ne sort pas indemne. Et puis il y a  Sarah ! 

     

    Je le conseille à lire. Deux fois plutôt qu'une. 

     

    Lire la suite

  • Concerto N° 21, Andante : Mozart

    Pin it!

    La Musique pour

    Mémoire  

    Tout droit(s) réservé(s) ©DanyMasson

    Crédit Photo : @DanyMasson / Décrocher La Lune (Mozart)

    Lire la suite

  • Bach, La Passion selon St Mathieu.

    Pin it!

    La Musique pour

    Mémoire

     

    Tout droit(s) réservé(s) ©DanyMasson

    Crédit Photo :  @DanyMasson /  La Collégiale de Huy 

    Lire la suite

  • La Musique Pour mémoire : "Les Brandebourgeois, Bach revient"

    Pin it!

    La Musique pour

    Mémoire

     

    Tout droit(s) réservé(s) ©DanyMasson

    Crédit Photo : @DanyMasson / Cigarette au Balcon 

    Lire la suite

  • Pause : Mozart entre sur la pointe des pieds

    Pin it!

    3143672.jpgConcerto N° 21, Andante

    Une pause , un arrêt temporaire dans ce monde d'injustice(s). Un peu d'évasion. La musique bien sure. Dans un monde qui change, la musique vous change. Elle apaise. 

    Extrait de "La Musique pour Mémoire" de Dany Masson

    Emotion et équilibre. Harmonie. Ni trop, ni trop peux. Juste. Rien n’est ostentatoire chez Mozart. 

    A l’écoute, il plait. Dès les premières notes. Mozart est populaire. Vous vous arrêtez, devant cette musique. Mystère. Vous arrêtez de marcher, vous regarder même en direction de la source musicale. Happé.

    Lire la suite

  • Chostakovitch

    Pin it!

    220px-RR5110-0076R.gif40 ans ce mois que Dmitri Chostakovitch nous a quitté. 

    Nous écoutons  des musiques, nous vivons avec  des  airs 

    plein la tête et certains  nous  emmènent  plus loin encore.

     

    Dmitri Chostakovitch est de ceux la, en ce qui me concerne.

    Certains écrivent Shostakovich. Le "S" vient de ses origines

    polonaises.

     

     

     

    Ce virtuose  russes non reconnus en tant que tel. Mouché 

    lors d'un des plus grands concours de Piano, le Concours 

    Chopin s'en ira vers la "Composition" et "l'Interprétation"

    de ses oeuvres dans un premiers temps. 

     

    "On est jamais si bien servi que par soi même"

    dit on ! 

     

    Quelques oeuvre Concerto N°2, qu'il interpréta lui même 

    Piano Quintet Op 57 , entre autres interprétée par Glenn

    Gould. 

     

    Ma préférée reste cependant Le Concerto N°2 , Op. 102, II

    Andante, dans sa version interprétée par Andrei Korobenikov. 

     

    La voici pour vous mais par Denis Matsuev et Valery Gergiev

     

    Je vous le   propose  avec ce  deuxième mouvement  du  deuxième 

     concerto pour piano  .

    Jugé par certains, comme étant un compositeur  difficile d’accès,

    ce mouvement, devrait vous convaincre d'aller le découvrir, et de

    vibrer avec lui, dans sa fibre Romantique et Poétique. 

     


     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • La musique en deuil...

    Pin it!

    Ce 27 avril 2007, un génie de la musique nous quitte.

    Mstislav Rostropovitch est décédé à Moscou. Son oeuvre,
    elle, nous reste. Les suites pour Violoncel de Bach,quel
    chef d'oeuvre d'interprétation. Seul, Pablo Casal avait osé
    cette interpétation qui restait gravée dans les mémoires des
    mélomanes et puristes du genre. Rostropovitch releva le défi
    contre lui d'abord, qui admirait Casal, et pour la musique
    ensuite.

    Musicien, il était homme de défi emprunt d'un humanisme sincère
    défiant ainsi le pouvoir de l'Ex-Union Soviétique, se raliant
    aux dicidents et à ceux qui souffraient du régime en place.

    Il nous laisse une oeuvre magistrale. Avec lui, les frissons
    nous sont encore garantit tant que nos platines pourront reproduir
    ses oeuvres.

    Ce soir, c'est certain, je l'écoute.

    220px-Mstislav_Rostropovich_1978