bandana rouge

  • 6,40 heures, les tirs ont repris ....

    Pin it!

    Ce matin, réveil au son des mortiers. Vers 8,30 heures, les
    tirs se sont tus pour laisser place aux pillages.

    Le Rond - Point Kin Mazière, pourtant sous contrôle de la
    brigade de police, a été envahi par les milices de JP Bemba.

    Ils ont pillés les magasins allentours, ils étaient avec des
    jeeps et des camions, ensuite, ils se sont enfuis vers le Beach.

    Lors de leur passage, les miliciens rebels ont en outre tirés
    dans les vitres de l'Hôtel Memling, une jeune femme française
    travaillant pour la MONUC a été touchée par deux balles et
    transportée vers le C.H.U.

    Les miliciens se sont retranchés vers le beach de Kinshasa,
    à hauteur de la Route des Poids Lourds et de la ligne de
    chemin de fer.

    Une cuve d'essence, la n° 6, de SEP Congo était en feu depuis
    hier soir déjà, et l'est encore ce matin.

    La ville est redevenue plus calme sauf quelques tirs sporadiques,
    c'est donc derrière la gare centrale que se joue les dernières
    cartouches de ce carnage sans nom.

    Depuis hier soir, Monsieur Jean - Pierre Bemba est retranché
    à l'Ambassade de la République d'Afrique du Sud, pour y
    travailler aux dires de certaines sources.

    Comment va - t - il pouvoir expliquer devant son pays, la
    Communauté Internationale, les opérateurs économiques,
    les commerçants, les familles en général, ce qui s'est passé?

    Va - t - il se décharger sur "ses troupes incontrôlées"?
    Sur un Pouvoir qu'il juge incompétent ? ou quoi d'autres ?

    Comme l'a écrit Bob Tumba, dans le livre cité dans ce carnet
    "Le Sous Développement est le résultat de Sous-Réflexion"
    les événemants de ces jeudi et vendredi lui donnent raisons
    . Nous aurions préférés ne pas l'écrire et se dire
    que cet état la, s'était du passé.

    Vers midi, je me rendrai vers la ville, si le calme se confirme
    et visités les lieux de mes bureaux et des autres pillés
    ce matin par des hommes, la tête cerclée d'un bandana rouge.

    Haut les coeurs, la vie continue, n'est-ce pas le principal ?

    Photo : EPA in Le Soir de ce vendredi 23 mars 2007.

    _23_kin_epa