bd du 30 juin

  • Shegge Dance...

    Pin it!

    Introduction.

    He toi, prend ton sample, ta platine, ton jembe ou ton tambour

    Griot, rappeur, chanteur, comédien, narateur du haut de tes planches

    Mets des notes sur le texte, clame le autour de toi. Troubadour.

    Rythme les mots et le crayon de Barly et que ton phrasé déhanche

     

    Shegge Dance de Barly Baruti

    Toute reproduction doit mentionner ce qui suit : ©Barly Baruti : Dessin 

    Night Club “on thirty june” Kinshasa Place. Hep pilote, Hep Boss, nous on danse, Shégué Dance.  

    Debout congolais, ici on est sur le symbole de notre indépendance. Avant, on pouvait s’y abriter sous les manguiers, y manger les fruits juteux. Maintenant des avions pourraient même y atterir, et ce qui est juteux ici, c’est de faire la manche. “Boulevard du 30 juin” sous un soleil ardent. Nous on danse, Shégué Dance.

    Hep Mundele, Papa Nangayi, donne moi l’argent, je t’offre un voyage pour la prochaine danse à la mode des Wemba, Werra et Koffi. Pesa mbongo ! Dans ta boîte de nuit, demain, tu danseras comme nous, Black & White, vous danserez, Shégué Dance.

    En bas des tours, alors que les lumières s’allument dans les salons, alors que les TV du Monde entier parlent d’un monde de plus en plus  fêlé. Alors que les filles sortent dans les Ngandas guettants la pomme à croquer. L’une à son choc, l’autre à son chic, mais c’est le chèque qu’il faut. “Chic-choc-chèque”, Nous on danse, Shégué Dance.

    Dans les rues, les feux s’allument.

    Des feux de planches de palettes depecées, de cartons Samsung ou LG, de détritus du Grand Zandoo, le Grand marché si tu préfères. Groupés autour des cartons de la société de consommation, on se réchauffe les corps et les coeurs comme on peut. C’est que la nuit, sous les Tropiques, la misère n’est pas moins froide.

    Il faut demain se réveiller.

    Nous on danse, Shégué Dance.

    Autour des braseros de fortunes, autour du képi volé au roulage perdu dans sa circulation et ses billets piqués au nom de sa loi. Autour du képi de notre indépendance, Nous on danse.

    Comme au jour où Nous avions piqué “l’épée de l’Indépendance” au Roi Bwana Kitoko en plein défilé.

    A demain, à la vie, à la mort. Shégué Dance.

    Il est  23 heures.

    Les nights clubs se remplissent, les verres se vident tandis que les belles se pavannent. A cette heure, plus rien sous les pagnes des filles, tu y croques la vie et tu peux y chopper la mort.

    Le véhicule blanc “UN” devient “NU” la nuit. Ici, la nuit tous les Casques sont Bleus. Les jeeps “UN” sont cachées. Ils sortent les “IT”, plaques d’Immatriculations en Transit”. “IT”, les “Intouchables” comme on dit ici. Et nous, “Ambassadeurs des Princesses de la nuit” auprès de ces riches “Papas bonheurs”, on danse. On danse avec eux ! 

    Shé-Shé-Shégué Dance.

    ©Dany Masson : Texte

     

    Dany Masson & Barly Barutti

     

     

    Belle et bonne journée, bonnes lectures aussi !

  • Bd du 30 juin : la suite "Cacophonie"

    Pin it!

    Il y a quelques semaines que je  n'ai plus rien écrit ni

    publié sur les travaux réalisés sur le Boulevard du 30

    Juin à Kinshasa. Les images qui ont circulé sur le site

    social Facebook réactivent l'historique.


    Ces images (superbes) ne sont pas de moi, elles ont été

    empruntées sur le site pré cité. Je n'en connais donc pas

    le ou les auteur(s). Mais je ne résiste pas à cette mise en

    image du "casse tête de circuler à Kinshasa".


    Elles datent d' il y a plus de deux semaines, la bande

    de circulation de gauche de la première photo ayant été

    pré - macadamisée il y a quelques jours.


    24738_377759880043_561270043_4176575_8157157_n

    Image : auteur anonyme :  Facebook

     


    Illustration de ce que peut être un embouteillage à

    Kinshasa en plein après - midi sous un soleil qui est

    à son zénith et de plomb.


    14122_10150146922110533_688865532_11768873_1871601_n

    Image : auteur anonyme :  Facebook


    En bas de cette image, le Bd et en face l'Avenue des

    Huileries avec le bâtiment de la REGIDESO au coin.


    Les "roulages" policiers de la circulation, dépassés, et

    absents de la cacophonie automobile. Les palmiers au 

    vert, contemplent la scène des humains énervés.


    La statue qui symbolise l'eau en abondance déverse 

    son liquide devant un bouchon de mécaniques dont on

    peut se demander s'il y a un chauffeur au volant des

    quatre roues en folies, imbriquées comme des boites de

    conserves dans une casse.


    Les travaux avancent. Ouf, tout ceci ne sera peut être

    qu'un souvenir épique de plus de la vie des kinois(es)

    dans quelques semaines.

     

    Bien qu'à y regarder de plus près, le Bd terminé, le

    casse tête quotidien de la circulation ne sera réglé

    qu'en partie. Demeure à rendre une accessibilté sur

    l'ensemble de la capitale. Les routes et les ponts

    vétustes à réhabiliter sont encore légion d'Est en

    Ouest et du Nord au Sud de la ville.


    C'est aussi çà les cinq chantiers !

     

    Mais plus encore, les embouteillages ne sont pas

    dûs seulement aux routes, il y a des interventions

    souvent malheureuses de polliciers pas toujours très

    biens intentionnés. Il y a aussi l'indiscipline de ceux

    qui pour vivre exercent le métier de "Taxis" qu'ils se

    plaisent à confondre  avec "taxis tous m'est permis".

     

    Quand on vous dit que circuler à Kin est un vrai

    casse tête.


    Bonne journée et bonne lecture !


     

  • Comme chiens et chats

    Pin it!

    Après la visite du Ministre des Affaires Etrangères

    belge, Mr. ST. Vanackere. Mme Laurette Onkelinx

    Vice-Première Ministre, Ministre de la Santé  et des

    Affaires Sociales, est venue à Kinshasa et dans le

    Kivu. 


    Laurette  Onkelinx en visite ce n'est jamais inaperçu.

    Des projets, des prises de positions "personnelles",

    bref, c'est direct et çà ne laisse pas indifférent.


    Après le départ de la Ministre, de la Capitale, et du

    pays, nous avons un  débat d'idées (de personnes)

    sur Radio Okapi. La visite ministérielle, les actes, les

    déclarations, les faits et gestes étaient bien au centre

    bien entendu, de l'émission contradictoire que

    Radio Okapi nous proposait.


    Un débat recentré de  belle manière par la journaliste

    laisse les auditeurs (un en tout cas) perplexes. Qui dit

    débat, dit des divergences de vues exprimées. Naturel.

    Ce qui fut dit, prononcé, ces mots qui décrivent encore

    tant de maux, et qui quelquefois sont prononcés avec

    tant de passion ne dépassionnent pas les tensions qui

    pourraient l'être.  

     

    "Honte", "à la botte", "comme toujours les intérêts belges

    d'abord"... arrêtons la.

     

    Honte de quoi ? De parler d'égal à égal avec un pays qui

    a une histoire longue et commune avec la RDC.

     

    A la botte de qui ? Traiter des mutuelles. Echanger sur le

    sort de millions de personnes et à l'accès aux soins de

    santé. Est - ce recevoir des leçons de qui que ce soit ?

    Ou échanger, plutôt.

     

    En matière de mutuelles et de couverture de soins de

    santé, la Belgique échange beaucoup son expérience.

     

    Exemple, les Etats - Unis, lors de la confection du projet

    de refonte du système de Santé, cher au Président Barack

    Obama, remis en cause par la Droite Républicaine depuis

    tant d'années. Le Projet "Médicare" a fait l'objet de travaux

    entre spécialistes américains et belges.  Et bien d'autres

    pays s'inspirent de ce modèle basé sur la solidarité inter

    professionnelle entre autres.

     

    Bref, y a pas de pétrole, mais il y a un vaste champ de

    politiques solidaires en Belgique, qui ont fait écoles et

    qui peuvent servir ailleurs. Qui servent ailleurs. 

     

    En quoi les intérêts belges sont ils privilégiés, lorsque

    les Etats congolais et belges parlent en faveur d'une

    santé accessible au plus grand nombre ?

     

    Bref ! Quelques peux perdu dans les interventions de

    ce soir. De plus sur fond de la célébration du 50 ème

    anniversaire de l'Indépendance. Et, de la venue de plus

    en plus  avérée et souhaitée du Roi des belges. 

     

    Cette question fait aussi parler. Pose questions.

     

    "Folklorique" peut on entendre. 

     

    Les visites de chefs d'Etats se font de plus en plus

    nombreuses en République Démocratique du Congo.

    Sont elle des cérémonies folkloriques ? 

     

    On peut se réjouir ces derniers temps d'un regain d'

    intérêts pour la Capitale congolaise. On parle ici de

    visites d'Etat à Etat dans des relations saines. Des

    visites pouvant déboucher sur des investissements 

    créateurs d'emplois. La note de la FEC et l'intérêt

    porté par l'Exécutif et le  Législatif   en  matière de

    régulation du milieu des Affaires est un signe très

    encourageant parmi d'autres, quant à la feuille de

    route des dirigeants du pays et de ceux qui sont

    les élus, majorité et opposition confondus. 

     

    Et, puis, il y a le hors débat d'idées et médiatique,

    les causeries de la cause de nos maux de têtes au

    quotidien. 


    Le Bd du 30 juin, fait parler. De nids de poules, sur les

    routes hier, recouvertes de bitume. De ces voies d'accès

    au  passé goudronnées, devenues des pistes stabilisées,

     (le temps d'un chantier), mais  qui déstabilisent, essieux,

    freins, carrosseries, rotules des mécaniques même les

    plus robustes.  Déboussolent la vie et la montre, où être à

    l'heure devient une gageure sur laquelle les sociétés de

    jeux devraient se pencher. De cette circulation anarchique

    aux difficultés qu'elle engendre. Des policiers qui sont

    passés maîtres en racket jovial, histoire de rappeler que la

    maréchaussée est bien la, même si, elle,  la chaussée elle

    manque   à l'appel  du drapeau à 7,30 H du mat. , de cette

     ville en pleine reconstruction, de ce vaste chantier. Des cinq

    chantiers, ont parlent.

     

    La critique, le débat seront toujours présents.  Ici et

    ailleurs c'est un des facteurs  de la vie démocratique,

    cela montre l'intérêt porté à tel ou tel autre point de la

    vie en société. N'en faisons pas une cour de disputes,

    une cour on l'ont se battraient comme "chien et chats".

     

    Bonne journée et Bonne lecture ! 

  • Kin çà bouge.... Suite et pas Fin

    Pin it!

    On se souvient qu'en date du 23 janvier 2009

    le Carnet de Notes lançait la suite des posts 

    intitulés "Kin çà bouge". Ils étaient destinés à

    faire connaître l'avancement du chantier

    entrepris sur le Bd du 30 Juin.

    30 JuinOct2009_DMasson_2


    Le 24 Janvier 2009, nous annoncions sur base

    de différentes déclarations, que les travaux se

    dérouleraient sur une  période de 150 jours et

    qu'ils couvriraient le tronçon allant de la Gare

    à Kintambo Magasin.


    Force est de constater, 257 jours après cette 

    annonce, que les travaux prennent du temps.

    Plus de temps. 

     

    30 JuinOct20091_DMasson_2

    Ils prennent du temps et des vies. Le Bd en 

    l'état n'est pas sécurisé ni sécurisant. Les 

    chauffards de tout poils s'en donnent à qui 

    mieux mieux et des vies s'en vont chaque

    semaine, surtout les week-end vers d'autres

    cieux. Très obscur dès la tombée du jour et 

    les six bandes annoncées qui en deviennent

    sept, des dépassements rapides sans maîtrise,

    tel est le lot des usagers, piétons, conducteurs

    ou pousse-pousseurs. 

    05102009751


    De plus, le prolongement sur Colonel Mondjiba

    à partir de Socimat vers Kintambo est plus

    difficile qu'il n'y paraissait au départ. Puisque,

    seuls les arbres sont abattus ci et la. La route

    attend d'être attaquée, élargie. 


    Les pluies arrivent. Et avec elles des inquiétudes

    parmi la population de conducteurs et de piétons

    qui arpentent le Boulevard chaque jours.

    30Juin_DMasson

    Un peux de communication ne ferait certes pas

    de mal, quant au retard et au nouveau calendrier

    des travaux. Car comme à chaque couac même

    temporaire, la rumeur grandit, les canards volent. 


    Bonne journée et Bonne lecture !


  • Bd du 3O juin, suite....

    Pin it!

    Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous.

    Le Boulevard s'est élargit, çà c'est sûre. Les chemins de

    passages des câbles viennent d'être réalisés. C'est au

    tour des caniveaux d'écoulement des eaux d'être en

    construction.

     

    Bd30Juin_Caniveau_Dany Masson

    Ouvriers au travail : A hauteur de Batetela vers Socimat

    Ce qui devient de plus en plus certain, c'est que le

    calendrier prévu de la fin des travaux ne pourra être

    tenu. Le 24 janvier nous annoncions que 150 jours

    suffiraient pour que cette réhabilitation du boulevard

    se fasse de la Gare à Kintambo.

     

    Bd30Juin_Caniveau2_Dany Masson
    Caniveau à hauteur de Royal

    Le projet est actuellment à hauteur de SOCIMAT et il

    semble que des impondérables au niveau du calendrier

    liés au projet retardent les travaux. C'est un simle constat

     de profane et utilisateur de cette voie mobile.

     

    Bd30Juin_Royal_DanyMasson
    Vue du Bd au matin de Batetela

    Qu'en est - il que le paysage de Kinshasa est totalement

    changé. Il y a ceux et celles à qui çà plaît et puis, ceux  et

    celles qui préféraient avant. On ne peut plaire à tous.


    Les arbres en bordure de la voie ont tous disparus de la

    circulation. Ce qui ouvre un tout autre paysage et un 

    tout autre horizon. Plus de lumière (le jour) pour la nuit

    on est en attente des poteaux et des néons d'éclairage.

    Rapidement, espérons le, pour que la Bd soit en plus 

    d'être carrossable sans nids de poules ni autres bosses,

    "sécurisé".


    Là est le problème à ce jour et depuis que les travaux

    ont débuté, le bd a déjà fait quelques morts, et de plus

    c'est un sentiment d'insécurité "routière" qui prévaut

    dès que la nuit tombe. Et comme vous le savez, ici,

    "nos nuits sont aussi grandes que nos jours", vous en

    comprenez d'avantage la problématique.


    L'exemple de "Huilerie" avec un éclairage de nuit

    parfait, nous laisse à penser qu'en définitive ce sera

    à la hauteur de nos attentes de ce point de vue.


    Tout çà pour dire, que tout de même, le projet

    laisse un goût "d'improvisation". C'est comme s'il

    fallait commencer à tout prix en janvier 2009 sans

    avoir prévu ou analyser les différents scénarios

    et les obstacles à surmonter. Autre point chaud, 

    c'est le règlement de la circulation. Manque de

    feux de signalisation, manque de balises au sol,

    mais prolifération de "roulages" qui s'agglutinent

    aux points sensibles et se jettent à trois ou quatre

    pour quémander sur fond d'infraction qui n'en

    sont pas. Perte de temps, d'énergie, de calme.

     

    Bd30Juin_Cheminde cables_Dany Masson

    Compactage du chemn de câbles

    Il reste quelques jours avant le 30. Vivement

    que ces problèmes se résolvent. Et qu'on puisse

    se dire, "J'aime flâner sur le Grand Boulevard..."


    Bonne journée et bonne lecture.


  • L'orangeraie, havre de paix et de qualité

    Pin it!

    Le restaurant l'Orangeraie situé sur le Bd du 30 Juin

    à Kinshasa, est un des lieux incontournables de la

    capitale, pour ce qui est de bien manger et de bien

    ménager aussi son portefeuille.

    DPP_0004_2

    Ce n'est une surprise pour personne, la méthode de

    la "Formule" alliée à la qualité, c'est le pari gagnant

    d'une bonne réussite dans la restauration. Mido Onfere,

    en grand pro de la restauration ne s'y est pas trompé.


    Le patron de l'Orangeraie a lancé le concepte à Kin.

    dans les années 2004. Mais c'est en 1987 que Mido,

    lance son activité. Une telle durabilité n'est possible

    qu'avec des qualités manageriales intrinsèques alliés

    avec un sens de l'hospitalité aigu.


    Dany Masson_2Orangeraie0004

    Vous êtes en affaires, en pause de midi, le timing

    est pour vous très serré et vous avez faim, qu'à

    celà ne tienne, L'orangeraie vous sert votre plat

    complet avec une boisson pour 15 $. Tout çà en

    un temps reccord.


    Ici, le service c'est le service ! Si vous n'êtes pas

    satisfait(e), la patron n'est jamais loin, accessible.

    Vous vous retrouvez dans un endroit ouvert à

    tous, cosmopolite.


    Le soucis du détail aussi, un bouquet par çi, des

    couleurs reposantes, l'ambiance feutrée d'une

    taverne bruxelloise à Kinshasa. Et si vous voulez

    vous en assuer, chaque samedi dès 12 heures,

    buffet congolais, avec le "liboke" fait avec les

    poissons du fleuve, les légumes, "Biteku bitekute",

    le "pundu".... la mwambe, le pili, j'arrête la.

     


    Dany Masson_Détail01_Orangeraie0002

    Alors, si vous êtes à Kin, ou que vous êtes entrain

    d'y arriver. Une adresse à ne manquer sous aucun

    prétexte, l'Orangeraie.

     

    Logo_Orangeraie
    Cliquez sur l'image...

     

    Bonne Journée, Bonne lecture et bon appétit !


     

  • Kin çà bouge suite 5

    Pin it!

    Et oui, Kinshasa continue de bouger dans le

    bon sens, au niveau des routes tout du moins

    et plus spécialement sur le 30 Juin qiu est en

    chantier et qui se transfigure chaque jour.


    La vie continue avec son lot de vendeus et

    de vendeuses, qui du pain, qui des légumes.

     

    Et puis, hier, il y avait Nicolas Sarkozy à Kin,

    sans Madame, la vie continue. C'est peut être

    une des raisons pour laquelle il n'est resté qu'

    une demi journée, et encore !

     

    Même Naïm, (6 ans), quand je lui ai dit que le

    Président Sarkozy était hier chez nous, il a fait

    de grands yeux, l'air étonné, et déçu à la fois. 

    Puis il a dit, "mais on le voit à la télé, le Président

    Kabila aussi, et tout les autres, mais nous on ne

    les voit jamais en vrai. Pourquoi papa ?"

     

    Ah les enfants.

     

    Bonne journée et bonne lecture.

     

  • Nicolas Sarkozy à Kinshasa...

    Pin it!

    Evénement. Le Président français en R.D.C. la

    presse en parle, l'opposition en fait ses choux

    gras, se demandant "à quoi sert la visite de M.

    Sarkozy" ? Sur un ton, à peine voilé de qu'il reste

    chez lui.


    Au centre des préocupations de l'opposition, et

    surtout du camp de l'U.D.P.S., c'est le discours

    du Président français à propos des territoires de

    l'Est, du manque de place au Rwanda et que la

    région des Kivus, elle, ne manque pas de place.

    Ce qui revient à dire, de partagez les terres, et

    de travailler pour un espace de libre circulation

    des personnes avec le renforcement entre autres,

    de la CEPGL, "Communauté Economique des Pays

    des Grands Lacs" et des infrastructures.


    Ceci a été perçu comme une remise en cause des

    accords de Berlin sur le partage des régions et des

    frontières mises en place.


    Qu'en est il, que M. Sarkozy, pourra bénéficier de

    la nouvelle portion rénovée du Bd du 30 Juin, et

    de son nouveaux revêtement. Ah, quel plaisir,

    de se dire que bientôt, de la Gombe (La Gare)

    à Kintambo Magasin nous roulerons sans nous

    demander si le véhicule dans lequel on se trouve

    ne va pas en même temps, perdre, ses roues,

    sa carrosserie et le moteur avec. Nous pourrons

    dire très bientôt,, qu' à une époque, "c'était au

    temps ou le Boulevard secouait comme les rails

    du chemin de fer, c'était au temps ou les autos

    cahotaient entre nids de poules, les fosses et les

    bosses, c'était au temps oû Kinshasa perdait

    de sa qualification de "Belle."


    Mais Nicolas Sarkozy à Kinshasa, c'est aussi

    en ce mois de mars 2009, le temps de la

    discorde entre le Président Joseph Kabila, Pt.

    de la République et Vital Kamerhe, Pt. de la

    Chambre des Députés. Discorde de façade

    ou rupture ? Bien malin celui qui peut voir

    clair dans cette affaire. Qu'en est il, que Mr. N.

    Sarkozi se voit annulé son intervention qui était

    prévue devant les députés, au Palais du Peuple.

    Semaine chaude sous les tropiques, donc !

     

    Le Pt. Français à Kinshasa, c'est peut être

    et surtout une nouvelle dynamique qui se met

    en place entre la R.D.C., la France et l'Europe,

    au niveau économique ? Peut être des nouvelles

    intérressantes ? Investissements ?  Enjeux dans

    les stratégies des  européens face aux Contrats

    entre la Chine et la R.D.C.?  Un positionnement

    de la France en partenaire triangulaire avec un

    apport historique et de compétences dans cet

    accord Sino-Congolais ?

     

    Nicolas Sarkozy à Kinshasa, c'est le verbe au 

    Congo. Espérons le verbe assez aiguisé pour

    lever les équivoques du mois de janvier 2009.


  • Kin çà bouge, suite 4

    Pin it!

    Le Boulevard du 30 Juin. Ses Travaux, ses modifications,

    ses arbres qui sont abattus, sa nouvelle conception pour

    une plus grande et plus paisible mobilité.

     

    Le Boulevard sera inauguré normalement, lors des fastes

    du 30 Juin. D'autres édifices le seront à cette même date.

     

    Batetela_vers Socimat_1

    Rond Point Batetela

    En face du Golf_2

    En face du Golf

    Vue du Rond Point Mandela_9

    Le Rond Point Mandela

    Royal_arbres et teerreplaint abattuts_6

    Royal

    Vue du croisement 24 Novembre_8

    Vers Gombe depuis 24 novembre

    La vie continue_4

    La vie continue, le petit business aussi...

     

  • Kin, çà bouge sur le Bd du 30 juin, suite....

    Pin it!

    Le Bd du 30 juiin,  bientôt sur six bandes de circulations

    c'est pour bientôt. Timing annoncé pour les travaux qui

    vont de la Gare à Kintambo Magasin, 150 jours.


    Ci-dessous, quelques vues partielles des travaux en

    cours.


    Bonne journée et surtout bon week-end ou que vous

    soyez.

     

     

    Bd tel quel

     

    çà s'élargit

    Engins au travail

    Engin003 au travail

    Vue partielle 005

    Vue partielle 004

     

  • Kinshasa, ça bouge sur le 30 juin

    Pin it!

    Fini le terre-plaint de verdure, avec sa pelouse,

    ses palmiers, son éclairage public. La Mobilité

    oblige. Trop d'embouteillages, plus assez de

    place pour une circulation fluide sur le Bd, oh

    combien célèbre du 30 juin.


    On rase, on élagit la voie de roulage, dans

    la partie basse de la ville. La partie haute,

    vers Kintambo Magasin, et après Socimat, la

    voie sera élargie sur les côtés. Adieux, donc

    aux manguiers de bord de route, et autres

    ficus géants. Adieux aussi, aux branches ou

    arbres en travers de la voie publique lors

    de grandes pluies et par grands vents.


    Modernité quand tu nous tiens !


    Il faut dire aussi, que ce n'est pas joyeux

    de devoir quitter sa résidence vers 6,30 h.

    du matin et de rester sur la route durant

    au moins 30 minutes pour faire à peine

    9 km. et ceci à partir de Kintambo Magasin

    pour arriver à Socimat. Je ne parle pas des

    personnes dont la mobilité est un véritable

    calvaire, pour ceux qui viennent des hauteurs

    de Ngaliema, d'UPN, Delvaux, Ozone, ou

    encore Pompage.... Ils et elles quittent vers

    5,30 heures du matin et rentrent seulement

    vers 21,30 heures si ce n'est 22 heures.


    Des photos dès ce soir, d'avant et des

    travaux en court. Des vues de ce que sera

    bientôt le nouveau Bd du 30 juin.


    A bientôt et bonne journée d'oû que vous

    soyez.

     

    Et sachez que çà bouge à Kin en dehors

    des boîtes de nuit ou des terrasses.