belang

  • Le monde est un village

    Pin it!

    Le titre est emprunté à une émission de la RTBF. Je ne me
    suis pas foulé aujourd'hui. La Belgique vote ce dimanche aux Communales
    et Provinciales, les municipales comme disent les français. A Kinshasa, les deux
    camps fourbissent leurs armes, au propre et au figuré. Des dissonances de
    l'un et l'autre pays, des enchevêtrements, comme si le cordon ombilical n'était pas coupé.

    Ne prêtez pas à cette note ce qu'elle n'insinue pas. Elle ne dit
    pas qui était le nourricier de ce cordon. Des candidats d'origine congolaise à
    Bruxelles, « Monsieur Bertin Mampaka », à Dour , « M. Bob Kabamba » et d’autres un
    peux partout. Des échauffourées dans le quartier de Matonge à propos des
    élections en République Démocratique du Congo. Des attaques contre le Président actuel.
    Des accusation portant atteinte à sa nationalité. L'éternel et lancinant leitmotiv de
    cette campagne et au delà de ses détracteurs depuis toujours. Des atteintes aux droits des personnes congolos-belges qui ne sont pas de cet avis dans les rues de Bruxelles. Vraiment, en tout cas, M. Jean Pierre Bemba et son
    entourage ratissent larges.

    Ici à Kinshasa, l'ogre "Communauté International" personnalisé par M. Louis Michel, est
    vilipendé par les partisans du "Mwana na Mboka" "Enfant (fils) du pays".
    On recommence à se jeter des nouvelles accusations par médias interposés.
    "Il n'est pas congolais, il est rwandais" disent les uns, à propos de
    M. Joseph Kabila, "arrêtez vos insinuations cannibales que vous êtes" de l'autre,
    en référence aux exactions présumées des forces armées de M. JP Bemba.

    Revenons à M. Louis Michel un instant. Difficile sinon intolérable de laisser dire ce
    qui se dit à son propos. Même en étant à l’opposé de son parti
    politique en Belgique. L'ensemble des personnes tout partis confondus, qui ont travaillés
    avec lui lors de son Ministère aux Affaires Etrangères belge, et aussi
    de son mandat de Commissaire Européen, sont d'accord pour dire, que le gars
    de Jodoigne, à pesé de tout son poids, et il en a, dans
    l'avancée du processus de transition et de démocratisation du Congo et a la
    pacification de la Région des Grands Lacs Africains.

    Tout simplement parce qu'il, croit en ce qu'il fait, il croit en
    cette partie de l'Afrique et il l'aime. Çà se sent, çà se voit.
    Je ne connais pas ce Monsieur. Mais çà transpire. "Il n'est de pire sourd
    que celui qui ne veut pas entendre". La démagogie joue à plein de
    Kinshasa à Bruxelles. Le Vlams Belang est la aussi pour nous le rappeler.

    Alors, le monde n’est il pas un village ?

    IMG_2206