bruxelles

  • RDC : Et d'ici à décembre 2016 ?

    Pin it!

    Pour ceux et celles que la R.D.C. intéresse, pour ceux et celles que l'Afrique 

    est le Continent de l'Avenir mais aussi du coeur. Le moins que l'on  puisse dire les Médias Sociaux, les Mouvements de propagandes occupent le terrain de l'Info et de l'Intox.

    Ca s'énerve en bord du Fleuve Congo. Souvent de Bruxelles, Paris, ou Londres  pour ne citer que ces Capitales qui regroupent une grande majorité active de la  Diaspora congolaise.

    En phase ou non avec les réalités du pays. Loin de ce qui peut arriver. Mais accélérateur du débat. Un débat, qui souvent tourne à la polémique et  qui nuis à une visibilité objective de la situation. 

    Le pays et son peuple est un pays coloré, la parole est haute, le verbe y est cinglant limite vulgaire, mais le tout se passe toujours dans la bonne humeur et le sourire  aux lèvres. Le débat est passionné. Passionnant. Comme ceux et celles qui l'anime.

    Attention toutefois, ce tempérament accueillant, cette joie de vivre à la limite de l'insouciance, ne cache pas et ne doit jamais cacher la souffrance de cette population. Qui sans la débrouille et les arrangements ne peut s'en sortir.

    La vie, et la survie est une lutte de chaque jour. On ne badine pas avec ces  réalités. Les ingrédients d'une explosion sociale terrible sont la. La violence et la vitesse avec laquelle tout pourrait basculer est inimaginable et elle est pourtant perceptible dans les rues, les rassemblements de toutes sortes. Si cette foule devait bouger ? Ce serait cruel et  horrible.

     

    On est donc plus que jamais,  sur le fil du rasoir. La frontière est ténue en ce qui concerne la poursuite des débats verbaux, de la polémique  qui  est somme toutes, bien congolaise et des affrontements incontrôlés. 

     

     

    31 Juillet 2016 : Meeting, Effets de paroles, Préavis :  

    Le Leader charismatique de l'Opposition, Monsieur Etienne Tshisekedi a tenu meeting le 31 juillet dernier à Kinshasa en face du Stade des Martyrs, le long du Boulevard Triomphale. 

    Pour une rentrée, ce fut une rentrée triomphale. De nombreux supporters ou militants de l'UDPS et pas que, ont attendus Etienne Tshisekedi à N'Djili et l' ont aussi suivi lors de son discours de retour dans la Capitale qui longe le Fleuve Congo. Ils étaient selon les sources plus de 10 000 présents. Les images de l'événement ne trompent personne. 

     

    Avec Tshisekedi, ce qui est un paradoxe, une certaine  Jeunesse parie  sur l'Avenir avec de l'ancien. Avec le Passé. Populiste ? Direz - Vous ? 

     

    Autre paradoxe, en rapport avec celui à qui il s'oppose aujourd'hui. Il est UN TRIBUN souvent à la limite du Populisme, comme l'était le Maréchal Mobutu dont on récite encore dans les cités et les Provinces les discours. Tout le contraire du Président Joseph Kabila. Qui sait parler. Mais qui utilise peut le verbe haut. 

    Longtemps soutenu par les Démocrates Occidentaux, à l'époque du Maréchal Mobutu Sese Seko, il accepta même d'être son Premier Ministre. Ce que ne lui pardonnera jamais celui qui renversa la régime en place en 1997, M. Laurent Désiré Kabila, le Président assassiné. 

     

    Le hic avec l'UDPS sans aucun parti pris, c'est que beaucoup veulent la place. Quand Bruxelles communique et proclame, de Limete on réagit et Vice et Versa. Des communiqués dans lesquelles on peu lire quelquefois, "en tant que belges  et d'origine congolaise ....."

    Le passé à la vie dure et dure la vie pour beaucoup.

     

     

    Lire la suite

  • Réflexions autour d’un Coquelicot

    Pin it!

    Bruxelles, Paris, Texas, le rouge est mis et pas que dans les près d été. Meme maussade. Des vitres qui pleurent des larmes de pluie et de sang chaque semaine. L’une après l’autre les grandes villes et les capitales écrivent des plages de notre histoires commune, des plus terribles de ce début de siècle.

     

    Crédit Photo : @DanyMasson (à mentionné si utilisé)

     

    Lire la suite

  • Ye Te Oh : Papa Wemba

    Pin it!

     


     

     

    Lire la suite

  • Trouver la Paix

    Pin it!

    Ce 25 mars 2016 est le dernier jour de deuil décrété par le Gouvernement.

    Zaventem - Baelbeek, deux noms associés à jamais dans nos mémoires,

    dans l'histoire de la Belgique, de l'Europe et du Monde en guerre contre 

    les semeurs de morts sans "Foi ni Loi(s)". 

     

     

    Lire la suite

  • "Les Copains D'Abord : Georges Brassens"

    Pin it!

     

     

     

    La Musique pour

    Mémoire

     

    Tout droit(s) réservé(s) ©DanyMasson

    Crédit Photo : @DanyMassonn / Encrage 

    Lire la suite

  • Un peux d’histoire, de géographie, un peu de tout et de rien

    Pin it!

    Crédit Image : @DanyMasson / Nature Environnement 

     

    Sans vouloir enfoncer le clou, il est peut être bien de rappeler quelques notions historiques en ce qui concerne la religion musulmane, poser des questions aussi. Profitons de cet espace pour faire un brin de géographie aussi. A propos de Molenbeek. Mais aussi les frontières et l’Europe. Pourquoi pas ?

     

     

    Molenbeek - St - Jean est une des 19 communes qui constituent Bruxelles, qui est la Capitale du Royaume de Belgique. Elle est composée d’environ 96 500 habitants, de langue francophone, mais officiellement bilingue comme les autres communes de Bruxelles. C’est une commune belge, cosmopolite. C’est en 1800 que la commune reçoit ses premiers migrants, néerlandophones et francophones mais aussi, déjà, des français. A partir de 1900, des italiens, des espagnols et des portugais viendront s’y installer, y vivre, participer au développement. Plus tard, deuxième moitié du XX ème siècle, arméniens , marocain, turcs, pakistanais, africains mais aussi des pays de l’Est, la Pologne, la Serbie entre autres , s’ajouteront. De nombreux belges célèbres y sont nés. Ecrivains, peintres, footballeurs, pilotes et constructeurs d’avions, musiciens, architectes et nous en passons.

     

     

     

     

    Lire la suite

  • L’Ennemi dans la Glace : Pray for Paris

    Pin it!

    L’Ennemi dans la Glace :

    dehors je croise des Etrangers

    des ombres qui marchent dans le noir

    ce n'est pas d'eux que vient le danger

    mais je reconnais chaque soir

    mon pire ennemi dans ce miroir

     

    Reprendre les paroles d’une très belle chanson d’Alain Chamfort, « L’ennemi dans la Glace », pour répéter qu’en ces temps d’attaques terroristes, d’incertitudes, d’effroi et de stupeur.

     

    Nous sommes peut être notre pire ennemi ?

     

    Crédit Photo : @DanyMasson : Help  

    Lire la suite

  • La Musique pour Mémoire : "Virage"

    Pin it!

    La Musique pour

    Mémoire

    Tout droit(s) réservé(s) ©DanyMasson

     Crédit Photo : @DanyMasson / Parfum du Soir 

     

     

     

    Lire la suite

  • Parler comme à Kinshasa

    Pin it!

    Une sagesse bantoue dit que la langue ressemble à un cours d'eau, qui s'écoule 

    qui se densifie au fur et à mesure, et qui s'enrichit des alluvions  ramassées  au

    au passage ainsi que de ses confluents et affluents.

    André Yoka Lye Mudala : Préface Le Parler Kinois

    Le Cri / Buku

     

    Et, si parler le lingala ou la swahili est une preuve d'intégration congolaise, il 

    en est tout autant du Parler Kinois, qui authentifie directement de Matonge à 

    Bruxelles, à Matonge Kinshasa , que ceux - ci ou celles- la, sont bien de Kin 

    la Belle et de nulle part ailleurs. Le parler Kinois, c'est en quelques sorte une

    marque de fabrique, un AOC, une Appellation d'Origine Contrôlée. 

     

    Crédit Photo : @DanyMasson / De Matonge à Matonge BCDC Kin.

     

     

    Lire la suite

  • LA DECLARATION MUSICALE DES KINPHONIK A STROMAE

    Pin it!

    Bonsoir à toutes et à tous,

     

    Le concert de Stromae a été annulé à Kinshasa….

     

    Nous sommes tous très tristes et nous voulons qu’il sache que nous l’attendions et que nous continuerons à l’attendre….

     

    Et les KINPHONIK de Kinshasa, ont voulu, à leur manière, lui adresser un message musical de réconfort ! 

     

    Si vous partagez le même plaisir et le même sourire, que nous avons eu à le créer, merci de le relayer, à tous vos contacts via mail, facebook ou tout autre réseau social... 

     

    Musicalement vôtre,

     

    Cliquez ici 

     

    https://soundcloud.com/dany-masson/paulauoutai-par-les-kinphonik-de-kinshasa

     

     

    Pour les KINPHONIK

    BRIGITTE CAPON

     

     

     

  • On ne s'emporte que pour ce qui importe...

    Pin it!

    Lettre ouverte aux Membres du Conseil d’Administration

    de la RTBF.
    La RTBF doit rester   un service   public indépendant  et

    intelligent.

    Quatre-vingt-quatre ans que ça dure. Quatre-vingt-quatre

    ans que nous, auditeurs, nous suivons les informations par

    le biais du Journal Parlé Radio, JPR, et que des voix nous

    sont restées familières, d’autres au gré du temps le sont

    devenues.

    On se retrouve ainsi, des milliers à la même tranche d’heure

    pour écouter, apprendre, s’émouvoir, s’énerver, jamais indifférents

    et pourtant si différents. On ne peut s’empêcher de rendre hommage

    à ceux et celles qui font ce boulot au Service du Public. Sans filet.

    C’est du direct.



    Quid du Service public et de la RTBF Radio ?


    Quid de ce que nous préparent les Administrateurs ? Ceux qui

    pensent à nous, et peut être un peu trop POUR nous !



    Dans le journal « Le Soir », du 10 juillet 2010, en page « Eco »,

    Monsieur Goffin nous parle. Profitant peut-être de la saison estivale

    pour faire passer des coupes sombres, entre autres.



    Sur Matin Première RTBF Radio, 6 heures et 20 minutes, en ce

    moment sous les Tropiques et 7 heures et 20 minutes dans le

    Plat Pays, en général, une voix dissonante nous parle. Uneplume

    acerbe et des sujets traités avec un humour décalé sans jamais

    être en dehors du verbe et des mots justes.



    C'est ce qui nous fait apprécier Paul Hermant et sa Chronique. Qu'elle

    soit Sédentaire ou Nomade, dans sa chronique, il pose la question

    centrale de la position de l'homme face au système et inversement. Qu'il

    soit d'ici ou d'ailleurs.

    Alors que l'été est là et la chaleur aussi, alors que l'on parle de Paul

    "Le Poulpe" qu'il faut sauver de son aquarium pour ses prédictions

    pour la Mannschaft.

    Ce fait, peut paraître anodin à côté des problèmes rencontrés ci et là

    et par delà les latitudes. Il est pourtant l’indicateur factuel qui nous permet

    de craindre le pire pour le service public.

    La RTBF EST un Service Public et nous pouvons dire ce que nous

    aimons et n'aimons pas. Nous pouvons faire "Causes communes"

    pour ne pas sombrer dans la caricature dune critique politiquement

    correcte ou à la mode de ceux qui préfèrent faire parler d’eux que

    parler des autres.

    Que veulent, ou qu’ont décidés pour nous, les Administrateurs en ce

    mois de juillet ?

    D’autres que nous, ont dit ce qu’ils avaient à dire. Rappelez-vous, dans un

    livre préfacé par Marc Moulin, « Il faut sauver la RTBF », la question « de la

    place de l’auditeur ou du téléspectateur » face à ce géant de l’info, de la

    culture, des sports et de la musique est posée, elle est centrale.



    Au travers de Paul Hermant et de sa chronique, visée, nous avons u

    n indicateur objectivement vérifiable de ce que voudraient certaines

    personnes à la tête de Reyers.

    Vider nos cervelles des gens de référence qui tirent vers le haut les

    auditeurs que nous sommes. Prendre soin de ne pas révéler, si ce

    n’est en boutades qui ne font rirent qu’un temps, les problèmes rencontrés

    par les gens, par nous.

    Pourtant, la RTBF se donne pour missions entre autres :


    • d’assurer la diversité des programmes offerts au public, et proposer

    notamment des émissions d’information, de développement culturel,

    d’éducation permanente, de divertissement et des émissions destinées

    à la jeunesse. Cette offre de programmes doit présenter des œuvres

    culturelles en provenance de la Communauté française;


    • de rassembler les publics les plus larges possibles tout en répondant

    aux attentes des minorités socioculturelles, et refléter sans discrimination

    les courants d’idées présents dans la société ;


    • de favoriser la réalisation de productions originales qui valorise

    le patrimoine de la Communauté française et les spécificités

    régionales …..



    Ici, par cette lettre ouverte aux Membres du Conseil d’Administration de

    la RTBF, nous voulons dire que nous voulons continuer à vivre ces moments

    forts, et de perpétuer des souvenirs dans nos têtes de nos enregistreurs

    humains ou magnétiques, mémoires d'émissions de toutes origines, de

    toutes cultures, de toutes sensibilités.

    Que la Radio reste dans la lignée de personnalités aussi fortes et aussi

    présentes que des Luc Varenne, Armand Bachelier, Nicole Cauchie,

    Jean-Pierre Jaqmin, Gérard Valet, Soda, Marc Moulin, Jean- Pierre Hautier,

    Jacques Mercier, Chantal Istas, Jules Smet, Hugues Lepaige, Marc Isaïe ….

    et biens d’autres encore, la liste est longue, n’est ce pas Claude Cédric

    et Michel Delacroix ?


    Tous font partie de notre histoire.

    Après tout, on ne s’emporte que pour ce qui nous importe.

    Et un Service Public indépendant des tendances politiques,

    des modes, nous importe.



    Les membres du Groupe oui aux Chroniques de Paul Hermant sur

    Facebook :

    http://www.facebook.com/group.php?gid=137702369591627


    Pétition : Oui aux Chroniques de Paul Hermant sur la RTBF


    Oui aux Chroniques de Paul Hermant sur la RTBF

     

    Bonne journée et Bonne lecture !

  • Chassé croisé entre La Haye, Bruxelles et la R.D.C.

    Pin it!

    Ce jeudi, la presse locale parle des arbres de la Gombe

    et du 30 juin, des déplacés du Kivu, de la lecture des

    signaux politiques, de FARDC et des rebelles rwandais,

    du Libéria, des casques bleus  et des nouvelles forces qui

    vont s'engager en R.D.C. dans les mois à venir, des bourses

    d'études dans le cadre des programme ERASMUS MUNDUS.

    Et aussi des obsèques de Monsieur Jeannot Saolona Bemba.

     

    Alors que Monsieur le Procureur de la C.P.I, Mr. Luis Moreno-

    Ocampo est en visite depuis mercredi 8 juillet en R.D.C., Mr.

    Jean Pierre Bemba était à Bruxelles pour assister à la messe

    donnée en la mémoire de son père en la Cathédrale des St.

    Michel et Gudule à Bruxelles.

    ALeqM5htg4c36NhXE0Jwa3A2mwi11EIcRA

    Le Procureur Luis Moreno- Ocampo : Photo AFP


    C'est comme si les paris étaient lancés. Certaines sources

    donnent la destination d'accueil de Monsieur Bemba, en

    Afrique du Sud.


    Rappel : quatre pays ont analysés la demande de libération

    conditionnelle de Monsieur JP Bemba, à sa requête. Il s'agit

    de la France, de la Belgique, des Pays Bas et du Portugal.


    Trois pays sont venus s'ajouter à la liste, la R.F.A., l'Italie et

    l'Afrique du Sud suite à une nouvelle requête de la défense.


    Pourquoi solliciter autant de pays ? Les pays cités doivent

    donner à la Cour des garanties d'accueil. Plus il y a de pays et

    plus les chances que l'un d'eux puisse répondre aux attentes

    et aux conditions de la Cour. 


    Hier, à Bruxelles, les personnes venues assister à la cérémonie

    ont fait connaître leur soutien à Monsieur Bemba. Ils voulaient

    aussi marquer leur appui à la demande de la défense et de M.

    Bemba de pouvoir préparer son jugement, s'il y en a un, dans

    des conditions autres, que celle de l'incarcération.

     

    RTBF_2009-07-08-bemba
    Mr. JP Bemba à Brixelles / Crédit Photo : RTBF


    Rendez-vous demain, vendredi 10 juillet 2009 pour connaître

    la suite qui sera donnée à ce dossier à La Haye.

     

     

    Bonne journée et bonne lecture !


  • L'orangeraie, havre de paix et de qualité

    Pin it!

    Le restaurant l'Orangeraie situé sur le Bd du 30 Juin

    à Kinshasa, est un des lieux incontournables de la

    capitale, pour ce qui est de bien manger et de bien

    ménager aussi son portefeuille.

    DPP_0004_2

    Ce n'est une surprise pour personne, la méthode de

    la "Formule" alliée à la qualité, c'est le pari gagnant

    d'une bonne réussite dans la restauration. Mido Onfere,

    en grand pro de la restauration ne s'y est pas trompé.


    Le patron de l'Orangeraie a lancé le concepte à Kin.

    dans les années 2004. Mais c'est en 1987 que Mido,

    lance son activité. Une telle durabilité n'est possible

    qu'avec des qualités manageriales intrinsèques alliés

    avec un sens de l'hospitalité aigu.


    Dany Masson_2Orangeraie0004

    Vous êtes en affaires, en pause de midi, le timing

    est pour vous très serré et vous avez faim, qu'à

    celà ne tienne, L'orangeraie vous sert votre plat

    complet avec une boisson pour 15 $. Tout çà en

    un temps reccord.


    Ici, le service c'est le service ! Si vous n'êtes pas

    satisfait(e), la patron n'est jamais loin, accessible.

    Vous vous retrouvez dans un endroit ouvert à

    tous, cosmopolite.


    Le soucis du détail aussi, un bouquet par çi, des

    couleurs reposantes, l'ambiance feutrée d'une

    taverne bruxelloise à Kinshasa. Et si vous voulez

    vous en assuer, chaque samedi dès 12 heures,

    buffet congolais, avec le "liboke" fait avec les

    poissons du fleuve, les légumes, "Biteku bitekute",

    le "pundu".... la mwambe, le pili, j'arrête la.

     


    Dany Masson_Détail01_Orangeraie0002

    Alors, si vous êtes à Kin, ou que vous êtes entrain

    d'y arriver. Une adresse à ne manquer sous aucun

    prétexte, l'Orangeraie.

     

    Logo_Orangeraie
    Cliquez sur l'image...

     

    Bonne Journée, Bonne lecture et bon appétit !


     

  • Vu Skynet... SOS GOMA

    Pin it!

    Article repris comme tel sur la toile dont le lien

    est en dessous du texte.


    Ces derniers mois, la région du Kivu, à

    l’Est de la République Démocratique

    du Congo a été le théâtre des massacres

    et de violences graves contre la population

    civile. Selon les dernières estimations

    du Haut Commissariat des Nations

    Unies aux Réfugiés (UNHCR), on compte

    plus de 142.000 personnes déplacées

    dans 6 camps du Haut Commissariat

    à proximité de la ville Goma. Les

    conditions de vie de ces déplacés

    sont extrêmement difficiles.


    Face à ce drame humain, la Ville de

    Bruxelles et le Collectif d'associations

    de la communauté congolaise de

    Bruxelles piloté par Pakita's House asbl,

    organisent une vaste Opération humanitaire

    dénommée "SOS GOMA". Les bruxellois et

    les habitants des communes environnantes

    sont invités à poser un geste de solidarité

    en venant déposer des vêtements propres

    et pliés, des chaussures, des vivres non

    périssables, des médicaments ne

    nécessitant pas d’ordonnance, etc. au

    1er étage des Bains du Centre, sis 29,

    rue du chevreuil, 1000 Bruxelles, et ce

    du 2 janvier 2009 au 28 février 2009.


     Les permanences sont assurées :

    - les lundis, mardis et samedis de 9h à 12h

    - les jeudis et vendredi de 14h à 17h

    http://sosgoma.skynetblogs.be/post/6595368/

    soyons-solidaires#commentform

  • Bientôt à Kinshasa, le Beau Vélo de Ravel

    Pin it!

    Le Ravel du bout du monde 2007

    Après le Québec en 2002, l'Egypte en 2003, le Sénégal en 2004,
    la Turquie en 2005 et la Californie en 2006 "Le Beau Vélo de
    RavelL" mettra le Cap cet automne vers la République
    Démocratique du Congo pour un périple extraordinaire qui
    permettra aux auditeurs de la RTBF,de découvrir la région
    de Kinshasa…

    Soyons en surs, ce sera une autre manière pour les Kinois,
    découvrir ou faire découvrir Kin-la-Belle.

    Rendez-vous à tous et toutes, entre les 9 et 18 septembre 2007
    à Kinshasa.

    Programme provisoire :

    J1 : Arrivée à Kinshasa et nuitée à l’hôtel de presse Invest

    J2 : Départ à vélo vers le refuge des Bonobos aux chutes de
    la Lukaya, visite du sanctuaire et poursuite du périple,
    par la piste, vers les chutes de N’Zongo. Nuitée en paillotte,
    aux Chutes

    J3 : Le Bas-Congo avec Mbanza-Ngungu (projet de coopération
    village de Dalhem) et nuitée à la sucrière de Nkuilu Ngongo,
    avec visite de la plantation de 12.000 hectares (Compagnie Belge)

    J4 : Escale au Jardin Botanique de Kisantu et nuitée à l’hôtel
    de presse Invest de Kin

    J5 : Rivière N’Zélé, village de Mombélé (en pirogue) et nuitée
    à Menkao, premier village du plateau Batéké, visite concert
    Skol avec artistes Congolais

    J6 : Rando vélo avec les Békés dans cadre festival, visite
    projet reforestation IBI, réserve Bombo Lumene et nuitée
    dans le village de réinsertion des enfants des rues (OSER)

    J7 : Retour vers Kin avec peloton belgo-congolais, arrivée
    sur le boulevard 30 Juin avec méga-concert Skol et nuitée à
    l’hôtel Invest

    J8 : Démontage des vélos et retour vers Bruxelles

    Véritable évènement médiatique, ce RAVeL en RDC fera l'objet

    d’une campagne de solidarité avec récolte et réhabilitation
    de vélos en Belgique, transfert de ceux-ci (via la Défense)
    et distribution sur place (via l’abbé Stéphane et le centre
    Wallonnie Bruxelles). Sur les antennes de la RTBF plusieurs
    émissions spéciales :

    Pendant l'expédition :

    - Flash Direct (3') quotidien sur VivaCité et sur RTBF
    International en guise de carnet de bord de ce voyage
    exceptionnel

    - Les émissions radio en direct de Kinshasa sur VivaCité
    et sur RTBF International « Grandeur Nature » et « Les
    Belges du bout du Monde » (également sur La Première).

    - Reportage pour le journal télévisé de la RTBF

    - Reportage pour l’émission télé « Le Beau Vélo de RAVeL »
    (La Une Télé , RTBFSat et TV5)

    A vos vélos...

    Beau velo de Ravel

  • Le monde est un village

    Pin it!

    Le titre est emprunté à une émission de la RTBF. Je ne me
    suis pas foulé aujourd'hui. La Belgique vote ce dimanche aux Communales
    et Provinciales, les municipales comme disent les français. A Kinshasa, les deux
    camps fourbissent leurs armes, au propre et au figuré. Des dissonances de
    l'un et l'autre pays, des enchevêtrements, comme si le cordon ombilical n'était pas coupé.

    Ne prêtez pas à cette note ce qu'elle n'insinue pas. Elle ne dit
    pas qui était le nourricier de ce cordon. Des candidats d'origine congolaise à
    Bruxelles, « Monsieur Bertin Mampaka », à Dour , « M. Bob Kabamba » et d’autres un
    peux partout. Des échauffourées dans le quartier de Matonge à propos des
    élections en République Démocratique du Congo. Des attaques contre le Président actuel.
    Des accusation portant atteinte à sa nationalité. L'éternel et lancinant leitmotiv de
    cette campagne et au delà de ses détracteurs depuis toujours. Des atteintes aux droits des personnes congolos-belges qui ne sont pas de cet avis dans les rues de Bruxelles. Vraiment, en tout cas, M. Jean Pierre Bemba et son
    entourage ratissent larges.

    Ici à Kinshasa, l'ogre "Communauté International" personnalisé par M. Louis Michel, est
    vilipendé par les partisans du "Mwana na Mboka" "Enfant (fils) du pays".
    On recommence à se jeter des nouvelles accusations par médias interposés.
    "Il n'est pas congolais, il est rwandais" disent les uns, à propos de
    M. Joseph Kabila, "arrêtez vos insinuations cannibales que vous êtes" de l'autre,
    en référence aux exactions présumées des forces armées de M. JP Bemba.

    Revenons à M. Louis Michel un instant. Difficile sinon intolérable de laisser dire ce
    qui se dit à son propos. Même en étant à l’opposé de son parti
    politique en Belgique. L'ensemble des personnes tout partis confondus, qui ont travaillés
    avec lui lors de son Ministère aux Affaires Etrangères belge, et aussi
    de son mandat de Commissaire Européen, sont d'accord pour dire, que le gars
    de Jodoigne, à pesé de tout son poids, et il en a, dans
    l'avancée du processus de transition et de démocratisation du Congo et a la
    pacification de la Région des Grands Lacs Africains.

    Tout simplement parce qu'il, croit en ce qu'il fait, il croit en
    cette partie de l'Afrique et il l'aime. Çà se sent, çà se voit.
    Je ne connais pas ce Monsieur. Mais çà transpire. "Il n'est de pire sourd
    que celui qui ne veut pas entendre". La démagogie joue à plein de
    Kinshasa à Bruxelles. Le Vlams Belang est la aussi pour nous le rappeler.

    Alors, le monde n’est il pas un village ?

    IMG_2206