calme

  • Kinshasa, le calme semble revenir

    Pin it!

    Image 17-11-14 at 15.27.jpgLes incertitudes d'hier jeudi semblent levées, ce vendredi est marqué par un retour au calme qui se généralise dans la capitale et sur l'ensemble du pays.

    Hier, alors que l'on pouvait s'attendre à un regain de tentatives de manifestations, suite au débat qui devait avoir lieu au Sénat à propos du report des élections, les magasins, pas tous, mais certains, ont rouverts leurs portes, les banques aussi. Le business et la vie économique reprenaient doucement ses droit. 

    Après des pertes de vies dans les différentes lignes, manifestants et forces de l'ordre, on parle de plus ou moins 45 morts, les appels au calme de personnalités, tant congolaises comme Monseigneur Monsengwo, mais aussi des députés de l'Opposition et des Responsables du Pouvoir, semblent avoir été entendus.

    Crédit Photo : ©DanyMasson 

    Belle et Bonne journée, Belles et Bonnes Lectures, aussi !

     

  • On ne sait pas tout, on ne sait rien...

    Pin it!

    kinshasa,rdc,kabila,tshisekedi,peur,tension,calme,police,industrie congolaise,développement durable au congoLa rumeur, laissez parler les gens, comme dit la chanson, sauf qu'ici çà fait monter la tension. La rumeur c'est comme qui dirait, "on joue à se faire peur et ça fait monter l’adrénaline". On nous promet des lendemains qui chantent ou qui déchantent. On nous promet des jours de bonheur et des malheurs, la tension monte, c'est tout. La CENI dévoile les résultats, de part et d'autres on fête la victoire, la pluie continue de tomber, Kinshasa vit au ralenti mais elle vit. Les bars ferment tôt, les restaurants ferment tôt, les entreprises vivent au ralentit pour ne pas dire moins encore.

    La R.D.C. à un nouveau tournant ? Il faudra attendre le 6 décembre 2011 et l'annonce des résulltats quasis définitifs pour savoir enfin comment se passeront les choses. Il sera difficile aux candidats de dénoncer le déroulement du scrutin. Plus d'un démi million d'observateurs d'ici et d'ailleurs ont suivi les déroulement des votes. Ils ont fait des rapports, ils ont écrit les manquements, ils ont dénoncé ci et la des irrégularités mais il n'ont pas parlé de scrutin raté, ou à invalider. Les Observateurs de la SADEC (Communauté de Développement de l'Afrique Australe)  ont d'ailleurs parlé les premiers, lundi de la semaine dernière.

    On ne sait pas tout, on ne nous dit peut être pas tout, donc on ne sait rien. Si on allait prendre un verre entre potes et refaire le monde sans casser, sans se déchirer, sans se haïre. 

    Belle et bonne journée et bonnes lectures !

  • Dimanche calme et pas comme les autres.

    Pin it!

    Ce dimanche matin le calme est revenu. Kinshasa est
    beigné de rayons de soleil, aux allures de
    prinptemps et 13° C de plus.

    La ville est calme. Les patrouilles de l'EUFOR, se
    sont multipliées. Discrètes mais visibles. Aux différents
    points stratégiques, les ronds points, le Bd du 30
    Juin, les Avenues principales.

    Quelques taxis et voitures privées circulent. C'est
    une ambiance de lendemain qui déchante, de gueule
    de bois et d'interdiction de rassemblement, décrèté par
    le Gouvernement

    Quatre morts, lors des événements de samedi, çà en
    assome plus d'un.

    Dimanche matin calme. Dimanhe d'attente de résultats
    officiels. Dimanche d'attente de signaux clairs d'
    appel au calme.

    Un dimanche pas vraiment comme les autres!

  • Evasion bucolique au centre de Kinshasa

    Pin it!

    Le dimanche matin, j'aime me promener seul ou en famillle dans le parc
    de l'Ecole des Beaux Arts de Kinshasa. Le cadre se prète à merveille
    à la réflexion, la lecture, la méditation ou encore la conversation. L'atelier
    des sculpteurs en est le centre et envoi ses ondes monumemtales de
    tant de travail et d'études. Les pièces qui y sont réalisées seront
    présentées soit , au juri central soit, dans la salle d'exposition de l'école
    ou dans une galerie.

    L'Ecole des Beaux Arts de Kinshasa mériterait plus d'échanges avec d'autres écoles
    d'arts du monde et de plus de moyens. Mme Gopfert de la
    Symphonie des Arts est d'un soutien incalculable pour la plus part des
    artistes qui passent par cet institut. L'école même lui doit beaucoup.
    Mais mon propos n'est pas la aujourd'hui.

    Je me sent bien dans cet environnement. Des gamins jouent ou foot
    sur un terrain stabilisé en terre. Des statues ornent les jardins sans
    beaucoup d'ordre mais donne un caractère historique au lieu. Une ambiance de
    quiétude m'ennivre. Mais que je sois ici ou au Musée Rodin de
    Paris, ou encore au Musée Granet d'Aix en Provence ou dans les
    combles du Musée des Augustins de Toulouse, j'ai toujours cette impression envahissente
    de bien être et d'être si peux de chose face à tant
    de génie que referment ces murs ou ces parcs. Les deux heures
    passées à cet endroit, le dimanche matin,

    rechargent mes batteries et me réconcilie avec l'humanité.

    A mon entendenment, culture et humanité sont inséparables. Je me sent bien.

    Je rentre. Demain une nouvelle semaine, de nouveaux marchés, de nombreux coups
    de fils, le rythme des affaires reprendra ses droits et devoirs. Alors,
    quelques images pour vous donner une idée et peut être des envies.

  • Mardi, 23 août 2006, la vie reprend son cours

    Pin it!

    C'est comme si rien ne s'était passé. Les taxis bus ont repris leurs rondes. Le personnel de maison est arrivé de bon matin. Ils me disent que "çà à l'air calme et que les taxis, s'ils ne sont pas encore nombreux à cette heure, (il est 7,30 heures du matin), çà roule."Les contacts des différents quartiers que sont Matonge, Kasavubu, Masina, me donnent les mêmes informations. Nous pouvons penser reprendre nos activités dans les heures qui viennent si la situation reste au calme. C'est l'avis aussi de la Sécurité de l'Ambassade de Belgique.Bonne journée.

  • Les tirs ont repris ce matin

    Pin it!

    Le point à 11,10 heures à Kinshasa. Les tirs ont repris ce matin aux abords de la Résidence de M. JP Bemba. Il semble que les militaires se cherchent entre eux et que des arrestations ont lieu au seins même de l'armée. Mon contact me dit "ils (les militaire pro JP Bemba) se fondent dans la masse des civils et quittent leurs uniformes, ils savent qu'ils sont pourchassés". Je n'ais pas pu vérifier cette information, la chose est sûre, c'est qu'un des deux camps voire les deux principaux protagonistes désignés, veut abréger le déroullement du procesus entamé. Communauté Internationalle ou non, les combats ont biens lieux, dans l'immeuble assiégé hier, étaient rassemblés les membres du CIAT (Comité International d'Accompagnement de la Transition), les ambassadeurs des USA, de Belgique, de France, de la MONUC et d'autres encore. Comment est ce que çà a pu commencer ? Diverses informations font état de la prise en captivité ce matin là, de deux militaires de la Garde de M. J. Kabila par les gardes de JP Bemba, c'est ce qui aurait mis le feu aux poudres. Peut ont croire ce prétexte ? Justifiait - il l'utilisation des armes lourdes et un siège de plus de 6 heures ? Quoi qu'il en soit, pour le moment c'est calme du côté de Kintambo et de Ngaliema. Les gens sont chez eux. Nous sommes dans l'attente que quelque chose se passe. En congé forcé, sans savoir quelle issue à ces événements. Inquiétude de mon côté pour mes affaires. Le Magasin et les bureaux sont en ville, il y a du stock. Will see, comme disent les anglophones. Attendre, attendre, rien d'autre à faire pour le moment.

  • 21 août 2006, lendemain de la proclamation du scrutin

    Pin it!

    Il est 8,30 heures, la ville est calme. Quelques taxis mais pas plus. Les gens restent chez eux. Le personnel de maison est arrivé à l'heure, mais par d'autres moyens que les taxis tradidionnels. Il faut dire que les événements de la soirée d'hier et les tirs qui ont eux lieu dans le centre ville entre 18,45 heures et 23 heures, ne sont pas pour favoriser les sorties matinales. Chacun reste chez lui et attend 9 à 10 heures pour évaluer la situation. Ville morte ou pas ce lundi? Ce n'est pas dit. Je suis entrain de me préparer pour me rendre en ville afin de prendre le poul de la situation et j'espère pouvoir ouvrir le magasin et faire tourner les activités. Mon personnel sera en retard, c'est certain.

  • Kinshasa, le 20 aoüt 06, attente des résultas...

    Pin it!

    Il est 19,45 heures local, lorsque j'écris et je viens de recevoir un appel téléphonique de Barumbu, "Est - ce que c'est vrai qu'on tire en ville ?" , je n'en sais rien. Autre coup de fil, "have you hear the shoots in the town ?" méme réponse, non. Je m'informe car mon gsm commence à chauffer. Le service de sécurité de l'Ambassade de Belgique, rappel les consigne normales de sécurité. "Ne bougez pas de vos habitations". Renseignez les membres de votre pyramide de sécurité. L'Ambassade de Belgique utilise la canal Radio FM 98,8 Mhz, et fait des rappels de consignes en boucle,chaque demi heures. J'envois un sms à plus de 30 personnes. Les uns et les autres me remercient pour les infos.Ce serait des événements isolés à hauteur de la CEI (Commission Electorale Indépendante) aux abords de l'Ambassade de Belgique et au Rond POint Forestcom que des tirs auraient été entendus. Le matin tout était calme mais les résultats officiels n'avaient pas encore été divulgués officiellement.L'annonce d'un second tour pour fin octobre devrait appaiser et resterindre les risques de réactions.J'avertis mes amis et connaissances et leur demande de rester à l'écoute de la radio.Il est 20,35 heures, j'arrête d'écrire et je reviens s'il y a du nouveaux.