chiffres

  • Attente des résultats et moments de tensions en tout genre

    Pin it!

    Selon des chiffres radiodifusés sur des radios locales mais encore très partiels, le Président sortant, M. Joseph Kabila est crédité de plus de 55 % des votes dans plusieurs régions du pays (sur base de moins de 30 % des dépouillements). M. JP Bemba viendrait ensuite avec moins de 30 %. Sont troisème et quatrème, Messieurs Pay Pay ex Gouverneur de la Banque Centrale du Congo et Kashala, Médecin, avec tout deux moins de 3 % des votes. Petit rappel, pour être élu au premier tour, il faut réunir plus de 50 % des votes sur l'ensemble du territoire. Un candidat semble se déttacher et aller vers cet objectif pour éviter un second tour. Et les commentaires d'aller bon train et dans tout les sens. C'est comme au café du commerce, tout le monde y va de sa petite version, de la rumeur qui est, semble t'il la bonne. Des agents de sécurité de certaines agences privées de protections parlent à voix assez haute dans un endroit public de restauration, pour qu'ont les entendent. Ce qu'ils se disent, "les cibles, la CEI en premier (Commission Electorale Indépendante), les Ambassades européennes et surtout belges, françaises, les expatriés isolés et les gens de l'est" (qui ont votés massivement pour le Président sortant)... "Nous avons des hommes pour protéger d'abord les ambassade..."La presse de cette semaine n'y allait pas de mains mortes non plus, dans ses manchettes, en "Une", on pouvait lire, "L'Union Européenne prépare le massacre des congolais", "Complot d'assassinat contre JP Bemba" etc... Le 20 août des résultats encore partiels mais reflétant la tendance du pays tout entier doivent être publiés par la CEI. Kinshasa n'a pas voté comme le reste du pays, M. JP Bemba y remporeraient les suffrages de plus de 60 %, et celà laisse à d'aucun, le loisir de spéculer sur ce qui pourrait se passer dans la capitale du pays à la suite de la communication officielle. Des mécontents voudraient alors s'en prendre à ceux qui sont identifiés comme étant, ceux qui ont manigancés la victoire plus que probable au vu des chiffres, de M. Joseph Kabila. Will see ! On verra. C'est comme si un cataclisme se préparait. La vie continue pourtant pour ceux qui n'ont ni les moyens, ni le temps de pronostiquer, les commerçants font leur commerce, les taxis transportent leurs clients, les shegges (enfants des rues) vendent ce qu'ils peuvents, les pauvres dans les cités sont toujours aussi pauvres, L'EUFOR (Forces européennes), la MONUC (Mission onusienne au Congo) patrouillent en blindés, jeeps avec fusils mitrailleurs, la vie continue. On the road again, in Kinshasa.