cinquantenaire de la r d c

  • Quatre jours du Roi Albert II

    Pin it!

    Les quatre jours que passera le Roi Albert II marqueront dans

    l'histoire des deux pays et des deux peuples. Deux hommes

    ont un rendez-vous avec l'histoire. Le Roi Albert II et Joseph

    Kabila, Président de la République. Deux peuples revisitent

    leur histoire à travers et avec eux.


    Albert II, méconnu des congolais mais un symbole. Il hérite

    la succession du Roi Baudoin (Bwana Kitoko) pour les gens

    d'ici (Beau, bon garçon). Le symbole de l'Ex-colonie et de la

    passation de pouvoir. Cette passation si controversée et très

    certainement baclée. Mais l'histoire c'est l'histoire. On ne la

    refait pas. Mais on peut, on doit en tirer des leçons.

     

    Cinquantenaire-RDC

    Joseph Kabila, le Premier Président de la R.D.C., héritier de

    la prise du pouvoir en 1997 par l'AFDL et du renversement de

    feu le Maréchal Mobutu. Il hérite du pouvoir de son père Mzée

    Laurent Désiré Kabila, et des années de paupérisation accrue

    du pays par un pouvoir de 30 ans exercé d'une main de fer 

    dans un gant de velour par le Parti Unique entre autres aidé

    des prédateurs externes.


    Deux hommes, deux peuples qui revisitent avec tous, l'histoire.

    Qui l'imprègnent de leur statut d'aujourd'hui. Malgré des procés

    malgré les bavures du passé. Deux hommes, deux peuples qui

    sont tournés vers l'avenir. Le Roi Albert avec des affaires belgos

    belges plus Républicaines que royalistes, mais pas impossibles

    à régler en son Royaume. Le Président avec un défis à tous les

    étages de la fusée Congo. Les 5 chantiers et puis le reste.


    Une visite controversée, une visite qui se fera pour la grande 

    satisfaction de ceux qui vivent leur expatriation au Congo et

    de ceux qui y sont nés et qui sont congolais de souche, ces

    gens que l'on exhibaient en 1958 à l'Expo Internationale dans

    des vllages de brousse reconstitués. Pour ceux et celles qui

    sont les héritiers des politiques antérieurs, internationales

    et locales.

     

    Cette visite, cette commémoration, sera précédée ce 26

    juin, des obsèques de Floribert Chebeya, assassiné. Et

    puis, la relance du dosssier Lumumba et un dossier qui

    est introduit en justice pour réparation, contre des crimes

    de guerre. Une visite en dehors du olé - olé que l'on veut

    bien le dire, trop souvent. Pas si folklorique que çà, à vrai

    dire.

     

    logo-du-50-ans-RDC
    Crédit image : Radio Okapi


    Que d'autres pays n'aient pas eu le courage ou l'audace de

    commémorer cet instant de l'indépendance comme la R.D.C

    le fait, c'est leur affaire. 


    Ceux qui fêteront le 50tenaire ici en RDC, regarderont avec

    ces deux hommes, devant eux et pas uniquement dans des

    retroviseurs de l'histoire qui troublent trop souvent une vision

    de l'avenir pas très clair mais pas seulement obscure.

     

    Quatre jours du Roi Albert II pour marquer l'histoire.


    Bonne journée et bonne lecture !