claudy siar

  • Pascal Sevran, coup de gueule ou nouveaux racisme ?

    Pin it!

    Dans le livre, « Le privilège des jonquilles », le texte incriminé qui fait
    débat, et provoque des plaintes en cascade, du Niger à l’ONU, de l’ONU
    vers la France, et de la France vers Antenne 2 et ….

    Le passage du livre de M. Pascal Sevran …

    « Des tombereaux d’enfants
    morts de faim, de soif, desséchés au soleil, des enfants ou ce qu’il en reste :
    quelques os oubliés par des vautours que des tracteurs et des bennes à ordures
    enseveliront sous le sable en feu. Le Niger. Safari-photo insoutenable.
    Des enfants on en ramasse à la pelle dans ce pays (est-ce un pays ou un
    cimetière ?) où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé au monde.
    Neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage.
    Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en
    copulant à tout-va. La mort est au bout de leur bite. Ils peuvent continuer
    puisque ça les amuse. Personne jamais n’osera leur reprocher cela, qui est
    aussi un crime contre l’humanité : faire des enfants, le seul crime impuni.
    On enverra même de l’argent pour qu’ils puissent continuer à répandre,
    à semer la mort. Nous devrions avoir honte de nos larmes de crocodile
    sur les cadavres de ces anges noirs qui régalent les mouches ».

    Pascal Sevran, homme de télévision, romancier, parolier, que je ne connais
    pas, s'indigne. Il l'écrit dans son livre. Il le dit mal, et c'est là le problème.
    Les propos que le journaliste de « Var Matin » à écrit en résumé très
    raccourci du texte est insoutenable, « la bite des noirs est responsable de la
    famine en Afrique ».

    « Propos tenus par Sevran ou texte déformé ? »

    Tout aussi insoutenable, l''acharnement contre lui. Ca me déplait. Je suis
    au Congo-Kinshasa, africain blanc, et intolérant aux propos racistes et
    xénophobes. N’est-ce pas à un règlement de comptes et un lynchage
    médiatique que nous sommes entrain d’assister ?

    Oui Pascal Sevran est quelquefois imbuvable, avec ses airs péremptoires,
    ses airs de « je sais tout », ses redondâtes, sur ses chanteurs, ses danseurs,
    etc… Il s’énerve vite Sevran. Il n’aime pas le direct, n’aime pas les questions,
    il est constamment sur la défensive.

    L’homme qui admirait plus que tous autres, Mitterrand, l’ami de Trenet,
    maintenant virant chez Sarkozy, est complexe. Cet homme a présenté des
    excuses aux gens qu’il aurait pu offenser.

    Claudy Siar (çà c’est un journaliste) témoigne, s’indigne. « C’est une
    véritable apologie du racisme et de l’eugénisme » dit – il.

    Et pour terminer.

    L’ONU n’aurait elle pas plus à faire avec l’Irak, l’Afghanistan, la famine
    dans le monde, le TPR (Tribunal Pénal pour le Rwanda) entre autres, dans
    une liste hélas bien trop longue ?

    La France (seul pays à n’avoir pas fait de commission), n’a-t-elle pas à se
    poser des questions quant à son rôle avant, pendant et après le génocide
    rwandais ? Aux problèmes des noirs en France (incendies d’habitations
    vétustes, loyers usuriers, manque de logement….) ?

    D’accord, pas d’accord, vous pouvez vous exprimer, nous ne déposerons
    pas de dossier auprès des instances judiciaires ni internationales.

    images france soir

    Sevran BéW