communication

  • Blog, virtualité, actualité, infos, intox ...

    Pin it!

    Ecrire sur une toile, poster, ses réussites, ses raclées.

    Ecrire pour écrire. Ecrire la vie, ses joies, ses
    hauts et ses bas. Parler des autres, témoigner ! peut être ?

    Les journalistes, les photographes professionnels se posent des questions.
    Aujourd'hui, ce ne sont plus seulement les reporters, les
    journalistes ou les agences de reportages qui font l'actualité.
    Les techniques de la communication se démocratisent. Elles sont
    à portée de plus en plus de monde.
    Les événements, catastrophes ou exploits sont de plus en plus,
    rapportés par des "amateurs".

    Ils sont souvent spectateurs et acteurs à la fois
    de l'événement. Il suffit seulement d'envoyer des "rabatteurs d'infos"
    aux aéroports pour obtenir "la photo" , "le film".

    Lors du Tsunami de décembre 2004, ce sont des
    photos et des films d'amateurs qui passaient en boucle
    sur les chaînes de TV dans le monde entier.
    Même chose pour d'autres événements, il n'y a qu'à se
    rappeler la catastrophe du Concorde à Paris. Mais aussi
    des images prises sur le vif dans des manifestations
    aux quatre coins de la planète.

    Est-ce un bien ? Est-ce un mal ?

    L'information est entrain de muter. Elle a muté avec
    internet mais restait aux mains (l'est encore) de "spécialistes"
    qui jugent de qui, de quoi et de quel
    lieu il faut parler.

    Il suffit de s'attarder sur les temps réservés aux
    actualités télévisées d'un point de vue géographique.

    Les résultats sont effarents. Un continent comme l'Afrique est
    souvent réduite à une peaux de chagrin. Pas que
    l'Afrique d'ailleurs. Nous comptions en juillet 2003, 238 pays
    dont 191 indépendants représentés à l'ONU. Ils sont répartis
    sur 5 continents (certains disent 7) et nous sommes
    à plus de 6,5 milliards d'habitants.

    De combien de pays parle t-ont ?
    De quelle région parle t-ont ?
    De ce point de vue, il y a une certaine
    "inégalité" entre régions, personnes, etc...
    Est-ce à dire que les populations d'une région
    vallent moins qu'une autre ? Ou est -ce que les
    news (nouvelles) se font sur fond d'audimat ?
    Que voulons nous voir aux actus ?
    Ne sommes nous pas responsables de cette surmédiatisation régionomondiale ?
    Il suffit de voir, par exemple, un blog avec
    les mots "sexy", "sexe" ou "intime" et encore "filles",
    ils sont au hit parade des visites. Parlez de votre
    patelin, de votre église, de votre mosquée ou de la
    sinagogue que vous avez visité à Pragues ou en Israël
    et vous êtes lus, oui, pas à la hauteur de
    votre espérence de communication. Parlez de votre soubressauts en
    affaires et vous verrez que ce n'est pas le pied.

    Phénomène de vie ou de mode de vie.
    La société qui se radicalise et se soldatise de plus
    en plus, réclamant comme dans la Rome Anthique du pain
    et des jeux. Sauf que les jeux sont ici
    de plus en plus cinique. Puisqu'il s'agit de
    voir le mieux possible comment s'est passé l'attentat commis
    et avec svp suffisamment d'hémoglobines pour satisfaire ou dégoûter,
    le bloc opératoire des Urgence du Cook County Hospital
    de Chicago, avec Dubenko en grande forme.

    Qu'en est-il ? Que mutation il y a.
    L'info circule par d'autres prismes que ceux des pouvoirs
    souvent senceurs. Ce n'est plus seulement "Ciné Revues qui
    parle de votre chien, de votre mari ou de vos
    bobos aux coeur, mais vous. Serions nous devenus nos
    propres paparazzis ? Non ! Pas encore. Peut être

    un besoin d'exister autrement que seulement vus par
    les autres.

    Une manière de se faire sa thérapie. Comme chantait J.J. Goldman
    à propos des humanitaires...
    "Y'en a qui partent en Orient
    En Afrique ou en Asie
    Pour y soigner les enfants
    Et pour s'y soigner aussi yéyé".

    Mais le blog, après tout, c'est peut être tout
    simplement la vie. Pas celle des télés ralités, des
    reality shows, ceux qui font consommer des sms et des
    coups de fils en tapant 1,2 ou 3.
    Non la vie !
    Avec ses coups de boules et ses coups de gueules,
    les pelles que l'ont prend et qu'on veut toujours
    effacer pour faire mieux ou autre chose. Entreprendre et
    se défendre contre les fléaux d'où qu'ils viennent.
    Les coups dures, les surmonter, les dépasser et les
    raconter. La vie, quoi !
    Rebondir et rebondir encore. Et sois même le dire.