cultures d ananas au kivu

  • L'échevin des produits wallons dans les ananas

    Pin it!

    Luc Toussaint, c'est une personnalité, des slogans,

    des idées qui font mouches et des projets qui se

    concrétisent.


    clip_image001

    Crédit Photo : Luc Toussaint.


    C'est peut être une aubaine qu'il jette son dévolu

    sur ce coin de terre, à l'Est de la R.D.C. en bordure

    du Lac Kivu ? Parce qu'il s'installe notre Luc. 


    clip_image003

    Crédit Photo : Luc Toussaint.

     


    L'homme des slogans... "Je fais du Liège vitrine", 

    "Je vais au marché" ou "Passe par Liège on à le

    coeur sur la Meuse", le rendent populaire mais au

    delà, il capte les initiatives et les entreprises qui

    veulent investir dans le renouveau de la région de

    Liège. Un des ses hauts faits, l'abattoir public de

    Liège et la création de 700 emplois et la réalisation

    de plus de 200 millions d'Euros de chiffre d'affaires.


    clip_image004

    Crédit Photo : Luc Toussaint.

     


    Affaires économiques et culture ont toujours été ses

    moteurs de vie. "Du Rock et du boulot". Et il s'y

    tiendra à ses promesses.


    Il ne serait pas inattendu qu'il nous sorte un de

    ses jours, un beau mot pour la culture des ananas,

    du manioc, ou de la patate douce.


    Luc Toussaint, un type à l'air de Dandy, la barbe

    grise au menton, un chapeau à la Indiana Jones, 

    ne vous fiez pas à son look, écoutez le plutôt.


    clip_image005

    Crédit Photo : Luc Toussaint.

     


    En une année, il fait parler de 3Tamis, de l'agence

    Espérance, de la vie des villageois, de la vie des

    petites gens et des communautés de pêcheurs, d'

    agriculteurs, d'éleveurs. Du commerce équitable, 

    de l'Ecotourisme. Un regard neuf, mais pas naïf,

    il donne à voir une autre réalité dans les Kivu que

    celle qu'on nous donne à voir dans les médias.


    Il positive sans transfigurer la réalité. Pas dupe

    il sait qu'il ne suffit pas d'avoir du bagout et un

    beau chapeau pour réussir. il sait que l'exotique,

    c'est lui,ici, dans cette région, dans ce pays.  

    Il donne un coup de main à une association de 

    plus de 250 cultivateurs, qui travaillent sur 150 Ha

    de terre. S'il s'investit ce sera ... 

     

    A Suivre ! 

     

    Ananas_image002

    Crédit Photo : Luc Toussaint.

     


    Bonne journée et Bonne lecture.