développement

  • Invictus ...

    Pin it!

    Il était un des poèmes préféré de Nelson Mandela, sinon

    LE préféré. Nelson Mandela récitait ce poème comme on

    récite une prière.

     

    Invictus fut aussi le titre du film réalisé et  produit par

    Clint Eastwood, à propos de la vie de Nelson Mandela,

    interprété par Morgan Freeman inoubliable une fois de

    plus. Sans omettre Matt Damon dans le rôle de François

    Pienaar, le Capitaine de l'équipe de Rugby. 

     

    Il  est devenu  un des  poèmes 

    posé  sur  ma  table  de  chevet

    dans l'interminable  quarantaine 

    de Toi qui attend le sésame Billet 

     

    Stopper l' absence par  les  mots

    Combler le mal, penser les plaies

    L'un     et     l'autre    dans    notre

                                  Guantanamo

    Egrainant les mots en un  chapelet

    De volonté, notre résistance à deux

     

    Je chante pour toi ces couplets 

    Invictus,  Mon Coeur  ton Palais 

     

     

    famille,etrangers,visa,invictus,nelson mandela,matt damon,stephanie,développement,ode,office,ambassade,billet,enfants,regroupement,passeport,droits,union,mariage,rugby

     

     

     

    INVICTUS 

    Poème de William Ernest Henley

    La traduction : himself 

     

    Depuis   l'obscurité   qui  m'envahit,
    Noire comme le royaume de l'enfer,
    Je remercie les dieux quels qu'ils soient
    Pour mon âme indomptable.

    Dans l'étreinte féroce des circonstances,
    Je n'ai ni bronché ni pleuré
    Sous les coups de l'adversité.
    Mon esprit est ensanglanté mais inflexible.

    Au-delà de ce monde de colère et de larmes,
    Ne se profile que l'horreur de la nuit.
    Et pourtant face à la grande menace
    Je me trouve et je reste sans peur.

    Peu importe combien le voyage sera dur,
    Et combien la liste des châtiments sera lourde,
    Je suis le maître de mon destin,
    Je suis le capitaine de mon âme.

     

    * * * * * * * * * * *

     

    Belle et Bonne Journée, Bon Vendredi,

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s), Aussi ! 

     

     

  • Développement. Ils sont entrain de faire du mal ? Par J. Stiglitz

    Pin it!

    Lors des débats qui se tiennent à Addis - Abeba  en  Ethiopie, à 

    la Troisième Conférence sur le Financement du Développement.

    Le Prix Nobel d'Econome, Joseph Stiglitz a clamé sa dissonance

    et il a voulu de cette manière hausser le débat. 

     

    Dans la foulée, il a donné une interview à  DEVEX.  Quelques 

    phrases choisies.

     

    Il voudrait que  tous les acteurs du développement aient un "grand

    changement" d'état d'esprit.

    Bien que le financement du développement a évolué en plus de l'aide

    publique au développement seul, et, dit-il, une perspective plus large

    est encore nécessaire afin de trouver des moyens pour débloquer, et

    de trouver d'autres sources de financement.

     

    Les pays développés doivent réaliser qu'ils ont une «responsabilité» qui

    va au-delà de fournir de l'aide; ils doivent «arrêter de nuire». Stiglitz de

    son côté estime qu'ils ne reconnaissent pas cette responsabilité. et  de

    poursuivre ... 

    "Il ne suffit pas  d'avoir  échoué à la hauteur de leur obligation morale, leurs

    obligations sociales, leurs propres engagements", Stiglitz dit ce qu'il pense ...

    de l'impôt international organisé par la Fondation Friedrich Ebert et par la

    Commission internationale pour la réforme de la fiscalité internationale des

    sociétés.... 

    "Ils sont en train de faire du mal."

     

    La FES, pourtant n'est pas ce que l'on peut appeler une organisation réactionnaire. Fondée en 1925, la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) est la plus ancienne fondation politique d’Allemagne. Perpétuant l’héritage politique de Friedrich Ebert, elle défend les valeurs fondamentales de la social-démocratie que sont la liberté, la justice et la solidarité. Ces valeurs la lient aux idéaux de la social-démocratie et des syndicats libres.

    Malgré son rôle important qu'elle a joué en Afrique du Sud lors de l'Apartheid, celle-ci semble dépassée, par la hauteur de la tâche qui est celle de relever des défis très larges. Développement, et survie de la planète. 

     

    Voir en suivant ce lien (cliquer sur l'image) la teneur de ce que dit le Prix Nobel. Crédit Photo (DEVEX)

     

     

    Economie, Stiglitz, Prix Nobel, Adis Abeba, Ethiopie, Devex, Développement, Financement

    "Ils sont entrain de faire du mal' Joseph Stiglitz 

    Joseph Stiglitz, Nobel Prize-winning economist.

    Photo by: Stephen Jaffe / International Monetary Fund / CC BY-NC-ND

     

    Belle et Bonne Journée, Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s) , Aussi ! 

     

  • Le Fond, des mots et des maux

    Pin it!

    Mots, Maux, Fond, Terre, Travail, Développement, Ecrire pour qui ? Ecrire comment ? Ecrire à propos de quoi ?

    En fait, je n'écris pas ce que les  lecteurs  attendent.  J'écris 

    ce qu'ils n'attendent pas. J'aime çà. Peut être aimeront ils,

    peut être pas. 

     

    Ne blesser personne, ne vexer personne, refuser l'outrance 

    et l'injure. Refuser le vulgaire. Ne pas s'y soustraire. 

     

    Ecrire à propos de tout. Du fond surtout, des mots pour dire

    des mots pour éclairer,  quant aux maux que le fond cause.

    Les maux réglés, le fond reste. Rien n'est donc fini. On attend la prochaine salve. 

     

    La Grèce par exemple. Emmanuel Todd parle, avec des mots

    terribles, des mots qui interpellent, et il traite des maux, plus

    que du fond de la crise. Il traite des différences de mentalités,

    il traite du Nord, du Sud. ET c'est combien intéressant. Intelligent.

     

    Chacun son prisme. DSK, Stiglitz, et  d'autres traitent du Fond.

    Mais ils occultent souvent les maux. Pas toujours. 

     

    Les TV du Monde entier nous montrent des Grecques hostiles 

    à Tsipras durant les négociations avec la Troïka. On nous fait

    miroiter la peur de sortie de l'Europe. Les TV du Monde traitent

    de tout et de rien. Emotion(s). La vie est un Thriller. 

     

    Après la négociations, il faut bien dire ce qui se passe. Tsipras

    se prend quasi l'ensemble du peuple Grecque contre lui. Il a

    trahi. Il n'est pas allé jusqu'au bout. Ceci ne gêne pas ceux 

    qui nous informent. Dire tout et son contraire en 72 heures. Ce

    qui compte. C'est l'Emotivité des auditeurs. Ce n'est pas leurs

    capacités à décoder ou à être critique quant à ce qu'on leurs 

    dit.

     

    Certains journalistes voudraient que  çà ne soit  pas  comme

    çà. Mais c'est le marché.  Il faut "Informer  sans réfléchir  à   la 

    situation. Sans se poser des questions  de  temps, d'évolution, 

    de dialectique, de comportements, de courants, ou des opinions,

    de l'opposition des contraires. No, No, No, comme chantait  AMY.

    Qui ne voulait pas aller en cure de désintox. Et nous alors ? 

    Go, Go, Go , .... 

     

    L'audimat, c'est de l'Emotion qui entraîne une émotivité extrême

    des auditeurs ou téléspectateurs. De toute manière dans 48 h,

    si ça tombe il y aura plus sensationnel et plus spectaculaire. Les

    Experts viendront ânonner leurs vérités. Le temps que çà se tasse

    et que l'on se taise quant au Fond. 

     

    Nous aurait on parlé de la Privatisation de la Monnaie et de cette

    régression démocratique qu'avaient les Etats à lancer la planche

    à billets quand cela paraissait utile ? Non ! Ce n'est pas le sujet. 

     

    Le développement durable, la relance, la confiance, la sécurité,

    c'est le travail. Le fond du problème est de trouver des solutions.

     

    Se gausser de la réduction du Temps de Travail, sans amener 

    de solutions alternatives. C'est stérile. En mathématique, pure

    et dure, que l'on nous dise comment répartir le Travail sur une 

    plus grande Masse de Chômeurs sans Réduire le Temps  de

    Travail. Le Développement Durable d'une nation, d'un pays, 

    ce n'est pas l'Aide Internationale ou 'ONU, ou que sais je ? 

    C'est l'industrie qui se développe. Les mati!ères premières

    que l'on transforment entièrement ou en produits semi finis.

     

    C'est la redistribution des richesses engrangées par ces  

    activités, y compris une agriculture autosuffisante quand 

    c'est possible. Et pour une agriculture autosuffisante  pour 

    un pays de plusieurs millions d'habitants, il faut un industrie

    en phase. pour l'entraient, la fabrication d'engrais, de voies 

    pour le transport et la logistique. 

     

    Nous sommes à l'ère, où des personnes pensent et croient 

    dure comme fer, que la Science Fiction nous rattrape. Que

    nous vivrons sous terre et que iRobot dominera. 

     

    Ces gens subissent de plein fouet la crise. Le chômage. Ils 

    manquent de repères. On parle de choses qui sortent du 

    contexte parce que nos manquons de réponses et que le Monde

    marche sur sa Tête. 

     

     

    Des Robot ? Des délocalisations ? Une déshumanisation  du

    Travail accrue qui crée un manque de confiance en l'avenir. 

     

    Aux questions simples, évidentes et qui ne trouvent pas encore

    de réponse(s). On oppose d'autre questions qui n'ont pour objet en

    fait, que Distraire  du débat la Question de Fond, la question qui

    reste Principale et Capitale. Parmi ces questions existentielles, 

    "les Etrangers" bien entendu, la "Sécurité", "le Terrorisme" mais

    ici pour ce sujet, on évite de rentrer dans l'analyse et dans le

    Politiquement "Incorrect". Il ne faut pas déranger. On nous sert

    des informations Manichéennes des Sociétés, des Moeurs, des 

    Religions , des Communautés. On ne parle pas des Guerres que

    nous menons par procuration. Des ventes d'armes. D'un autre 

    Terrorisme qui est celui de certains Etats. 

     

    Des Mots pour dire les maux de la vie. Les maux de ce monde.

    Les maux que créent les gens qui pensent en rond, parce qu'ils

    ont les idées courbes. Et que çà fait mal. très mal. A des millions

    de gens de cette planète, dont je suis bleu. Comme le ciel à mon

    réveil.  

     

    Belle et Bonne Soirée, Bonne(s) Lecture(s) Aussi !