dany masson

  • Shegge Dance...

    Pin it!

    Introduction.

    He toi, prend ton sample, ta platine, ton jembe ou ton tambour

    Griot, rappeur, chanteur, comédien, narateur du haut de tes planches

    Mets des notes sur le texte, clame le autour de toi. Troubadour.

    Rythme les mots et le crayon de Barly et que ton phrasé déhanche

     

    Shegge Dance de Barly Baruti

    Toute reproduction doit mentionner ce qui suit : ©Barly Baruti : Dessin 

    Night Club “on thirty june” Kinshasa Place. Hep pilote, Hep Boss, nous on danse, Shégué Dance.  

    Debout congolais, ici on est sur le symbole de notre indépendance. Avant, on pouvait s’y abriter sous les manguiers, y manger les fruits juteux. Maintenant des avions pourraient même y atterir, et ce qui est juteux ici, c’est de faire la manche. “Boulevard du 30 juin” sous un soleil ardent. Nous on danse, Shégué Dance.

    Hep Mundele, Papa Nangayi, donne moi l’argent, je t’offre un voyage pour la prochaine danse à la mode des Wemba, Werra et Koffi. Pesa mbongo ! Dans ta boîte de nuit, demain, tu danseras comme nous, Black & White, vous danserez, Shégué Dance.

    En bas des tours, alors que les lumières s’allument dans les salons, alors que les TV du Monde entier parlent d’un monde de plus en plus  fêlé. Alors que les filles sortent dans les Ngandas guettants la pomme à croquer. L’une à son choc, l’autre à son chic, mais c’est le chèque qu’il faut. “Chic-choc-chèque”, Nous on danse, Shégué Dance.

    Dans les rues, les feux s’allument.

    Des feux de planches de palettes depecées, de cartons Samsung ou LG, de détritus du Grand Zandoo, le Grand marché si tu préfères. Groupés autour des cartons de la société de consommation, on se réchauffe les corps et les coeurs comme on peut. C’est que la nuit, sous les Tropiques, la misère n’est pas moins froide.

    Il faut demain se réveiller.

    Nous on danse, Shégué Dance.

    Autour des braseros de fortunes, autour du képi volé au roulage perdu dans sa circulation et ses billets piqués au nom de sa loi. Autour du képi de notre indépendance, Nous on danse.

    Comme au jour où Nous avions piqué “l’épée de l’Indépendance” au Roi Bwana Kitoko en plein défilé.

    A demain, à la vie, à la mort. Shégué Dance.

    Il est  23 heures.

    Les nights clubs se remplissent, les verres se vident tandis que les belles se pavannent. A cette heure, plus rien sous les pagnes des filles, tu y croques la vie et tu peux y chopper la mort.

    Le véhicule blanc “UN” devient “NU” la nuit. Ici, la nuit tous les Casques sont Bleus. Les jeeps “UN” sont cachées. Ils sortent les “IT”, plaques d’Immatriculations en Transit”. “IT”, les “Intouchables” comme on dit ici. Et nous, “Ambassadeurs des Princesses de la nuit” auprès de ces riches “Papas bonheurs”, on danse. On danse avec eux ! 

    Shé-Shé-Shégué Dance.

    ©Dany Masson : Texte

     

    Dany Masson & Barly Barutti

     

     

    Belle et bonne journée, bonnes lectures aussi !

  • Ce blog s'arrête

    Pin it!

    Bonjour à ceux et celles qui lisent cet espace depuis 

    juillet 2007 et merci pour cette aventure.


    La décision d'arrêter de publier des posts sur ce blog

    vient d'un constat. Ceci n'est d'un intérêt que pour 

    celui qui écrit. Il est suivi lorsque les événements se

    précipitent au Congo et lorsque la R.D.C est sous les

    feux de la rampe des "News" télévisées.


    La tentative, avortée, était de poser des questions, d'

    attirer l'attention du lecteur, de la lectrice, sur la vie

    quotidienne du pays, de sa population, de sa culture,

    de ses cultures, de sa vie culturelle.


    Choses ardues que tout çà. Difficiles pour un néophyte

    de la communication, même si le Carnet ne faisait que

    relater des notes prises, ci et là au gré des humeurs et

    du temps.


    Je vous souhaite une bonne continuation dans votre vie

    d'internautes et de recherches sur la R.D.C., sur ce Congo

    magnifique. Riche des ses différences culturelles, riche 

    pour son accueil et son sens de l'humour.


    Pauvre jusqu'aux os. Pauvre en infrastructures, héritage

    des temps passés. Héritage d'une trahison et de la, des 

    compromissions.


    Espoir. L'espoir de quelque chose de neuf. D'une évolution

    des mentalités et de l'adéquation  entre les paroles et les

    actes.


    La route est longue mais un tournant est entrain de se

    négocier. Il y aura des embûches, des retards, des attentes

    plus longues que prévues, mais l'espoir du renouveau est la.


    Comme à l'habitude, je vous souhaite, une bonne journée

    et de bonnes lectures.

     

    Dany

     

  • Photos de Kinshasa ancienne ...

    Pin it!

    Au moment de la disparition,  espérons que ce

    ne soit pas du définitivement provisoire  du

    monument de la liberté, Nelson Mandela, de son

    Rond Point non moins célèbre, voici encore un petit

    clin d'oeil de ce qu'a été et de ce que pourrait être

    Kinshasa.

     

    L'enlèvement de la Colombe de la Paix du Rond Point

    entre l'Avenue du 24 novembre (Libération) et du Bd du

    30 Juin a été, il faut le dire, un choc pour beaucoup de

    kinoises et de kinois. Référence des références s'il en

    est, le Rond Point, celui que l'on célèbre à travers lui,

    Nelson Mandela et la Paix. Il a déménagé Avenue de

    la Justice, le long de la route, sur un troitoire. Espérons

    que se ne soit pas sa destination finale. Il y en a eu

    d'autres direz vous.


    Le défi est de refaire les mêmes prises de vues

    des mêmes endroits  mais à notre époque. Ce

    sera chose  faite  dans le courant de la semaine

    prochaine.

     

    En attendant visionnez celles- ci qui ne manquent

    pas de beauté et non plus à la grande histoire du

    Congo, de Léopoldville, devenue, Kin-la- belle

    depuis. A Kintambo, dans le Cité Chanic nous avons

    la chance, si on veut, de vivre au coeur  d'où tout à

    commencé pour la capitale congolaise. En effet,

    Kintambo  est le berceaux de la ville.

     

    C'est la que Léopoldville s'est construite.

     

    Pour ce qui concerne les photos ci-dessous, 

    il s'agira d'une suite. Quatre à cinq photos par

    jour et par "feuilleton" dirons nous.

     

    Merci Greg. 


    Bonne journée et bonne lecture !

     

    Hotel!Regina

    L'Hôtel Régina 


    Le Bar Hardy

    Le Café Hardy : Coin Avenue des Aviateurs

     

    Lukusa et Av du port

    A ce jour Avenue Colonel Lukusa à partir de Forescom et l'Av. du Port


    La Poste

    La Grande Poste 

     

     Immeuble Forescom

    Immeuble Forescom : Biac à ce jour 

     

    A suivre ....


  • Blogs awards'08

    Pin it!

    Certain(e)s l'ont peut être remarqué, d'autres non,

     Skynet blogs lance un concours toutes catégories ,

    intitulé, "blogs awards' 08". Si vous aimez ce site, ce

     carnet de notes, cette page alors, vous pouvez voter

    pour lui en cliquant sur l' image située en marge à

    gauche ...

     

    Les votes seront clôturés le 7 janvier 2009.

     

    Il n'y a pas d'argent en jeux. Pas de biens matériels

     seulement, mais ce n'est pas rien, un coup de pouce 

     de  Skynet  qui poussera les  5 premiers de  chaque

     catégorie, par des mises en avant de ceux-ci. On peut

     encore mieux faire, c'est évident. Comme déjà dit, il y a

    quelques jours, dites ce que vous attendez de cette toile.

    Donnez votre opinion. Est-ce que les textes répondent à

     certaines de vos attentes? Alors à vos souris... clic...

     

    blogawardsVote_fr

    Je suis à gauche du texte ...


    Le soir de nos retrouvailles sur la toile
    Votez dessus mes post qui  puisent
    Comme  l'eau de la source

    Les mots dans la vie du Congo

    nos rendez vous virtuels

    tentent de vous montre la vie,
    La Vie congolaise, la vie ébène
    Où tout se vit, à l'aise

    Pour que votre surf serve
    Tel une onde, onde cybernétique
    tapis sous les tapis de vos souris
    C'est pour vous tous que dans ce pays
    La nuit je rêve mes doigts sur un clavier
    les mots au bord du flauve Congo

    Le soir de nos retrouvailles
    Que la vie soit tropique
    Et le jeu un jus de papaye
    Un cri de paon au matin
    telle une symphonie des arts
    Sous un palmier et ses noix
    se découvre une statue d'ivoire


  • Petites phrases et autres citations enrichissantes, venues du Congo

    Pin it!

    Nous avions vu une expression « insolite » s’il en est, parmi d’autres.
    Alors, lançons-nous dans cet enrichissement de la langue française, fait de
    phrases et de mots tous plus expressifs les uns que les autres.

    Allez, commençons par la grivoiserie...

    « Le deuxième bureaux »

    c’est avoir une seconde femme, une maîtresse. « oh, il a plusieurs bureaux
    c’est un boss », ou « celle la c’est pas sa femme,
    il est avec son deuxième bureaux ».

    « Londoniennes »

    Mot utilisé pour désigner au Zaïre, plus tellement de ce jour, les prostituées
    qui sont le long du boulevard du 30 juin ou dans les
    bars. Je n’ai pas trouvé d’où vient cette appellation. Peut être du fait
    que nombre de leurs clients sont des expatriés.
    Je ne sais pas. Mais si vous savez … commentez svp.

    « Bon aller »

    qui veut dire littéralement « Kende Malamu » en lingala une langue du pays.
    Ce qui veut dire : « bon retour » ou « bon voyage ».

    « Faire les pieds »

    du lingala « Kota Mbola na makolo » qui veut dire « faire la route à pied ».
    C’est donc « marcher, être piéton» dans le sens d’aller à pieds d’un point à un autre.

    Une expression magnifique qui me fut dite à une terrasse de bar,
    « Le Saupic » pour ne pas le citer, qui a disparu depuis.
    Dommage, l’ambiance y était bonne avec un très bon orchestre du mardi
    au dimanche soir.
    Je ne résiste pas à transcrire la conversation.

    Une serveuse s’avance et me dit « que désirez-vous », je lui réponds
    « une Primus stp ». elle « avec un verre ou la bouteille seule »,
    moi, « si vous n’avez plus de verres je boirai à la bouteille
    sans problème ». Elle, « ah, vous allez « FAIRE CLAIRON » alors ». Elle, pourquoi
    tu ris…. Moi, non c’est joli comme expression…. Elle, en faisant le
    geste, «ce n’est pas comme çà … J’ai trouvé çà magnifique
    de précision, imagé à souhait et juste. Votre bouteille à la bouche
    et la tête légèrement en arrière.

    Aïe, les puristes vont gronder. Mais avouez que c’est mignon et juste.

    « Bon service »

    pour « bonne journée de ou à votre travail ». Expression qui ne s’emploie
    plus beaucoup ailleurs qu’ici et c’est dommage.

    « Beaux frère »

    du lingala « Bokilo » si vous êtes marié à une femmes congolaise, vous
    êtes le « bokilo » de tous les autres congolais.

    « Oncle »

    du lingala « Noko » même signification, pour les personnes d’origine belge.
    « vous êtes belge, hé c’est notre noko ». Référence à la période du
    Congo belge, à la colonisation et donc la filiation qui s’ensuit.

    « Sango, Sango »

    qui veut dire, prêtre, prêtre. Si vous allez dans les coins reculés
    dans les villages, et que vous êtes blanc, vous êtes assimilé directement
    à un prêtre. C’est dire la prédominance de l’église catholique dans le pays.
    Avant les ONG, les missions de coopérations etc… les blancs qui passaient
    «étaient des prêtres ».

    « Ma tête à dormi »

    Veut dire avoir une panne intellectuelle.

    « J’ai fait une erreur de vitesse »

    veut dire « avoir fait une étourderie » parlé trop vite. Equivalent de « tourner
    sept fois sa langue ».

    « Il ou elle, a les yeux virgules »

    d’une personne qui est atteinte d’un strabisme divergent ou convergent.
    Pas à Kinshasa mais dans les Kivu.

    « Honorable »

    d’une personne qui est député ou Sénateur. Vous dites honorable… Nous n’utilisons
    plus cette expression non plus. C’est à la fois une expression qui
    positionne socialement la personne et de politesse, de reconnaissance.

    D’autres me viendrons encore à l’esprit. Mais si vous en connaissez n’hésitez
    pas à les glisser au travers de vos commentaires. Intéressant, non, de
    pourvoir échanger en général et sur des cultures différentes en particulier.

    Ces mots, ces bouts de phrases, enrichissent le français, c’est à ce
    niveaux aussi que se situe l’élargissement de la francophonie. Des expressions nouvelles,
    imagées, des raccourcis, souvent populaires. Mais n’en est –il pas de même en
    métropole (France) lors de la sortie des nouveaux dictionnaires, nous voyons apparaître
    de nouveaux mots. Ces mots viennent, soit de dérivés de l’anglais ou
    plus souvent de mots utilisés dans la rue, les écoles, certains
    milieux sociaux différents et qui deviennent tellement communs qu’ils sont intégrés
    à la langue officiellement via le dico.

    Ici le langage prend toute sa quintessence. Il permet de communiquer facilement,
    rapidement. Le Québec est un autre exemple que nous connaissons tous.

    Rassurez-vous. Le propos ici n’est pas de mettre à sac la
    langue de Molière. Quoi de plus merveilleux de lire ou assister à
    une pièce de théâtre ou écouter un bon disque avec un phrasé
    recherché, en vers ou en prose, des choses dites rondement, avec des
    mots savoureux.

    La diversité. C’est çà qui nous fait grandir. Audiard avec Gabin, Girardot
    ou Blier nous ont appris cette diversité à leur manière et bien
    d’autres encore.

    Les petites phrases et autres mots du Congo et des congolais(es), participent
    à cette ouverture et enrichissent notre patrimoine commun, la francophonie.

    Illustration :

    Chéri Samba, Peintre congolais (RDC). Observateur de la société dont il aime
    bien soumettre les séquences à la critique, Chéri Samba peint des sujets
    ou des thèmes puisés dans la vie quotidienne.

    cheri_sagessecheri211Celle-ci n'est pas de lui, mais je voulais illustrer aussi les
    citations de façon différente.

    images dents longues