depute kanku

  • Semaines de tout les dangers

    Pin it!

     

    Semaines de tout les dangers. Celle qui vient de s'écouler 

    et celle qui débute mettent sur la sellette  le Premier Ministre

    et le budget qu'il défend. Le Gouvernent tout comptes faits !

    Pas simple. On se souvient des tirs à boulets rouges et noirs

    contre l'homme durant les  dernières séances parlementaires,

    celles d'avant les congés. Les tirs venants de toutes parts

    et des fissures dans la majorité qui se profilaient de plus en

    plus chaque jour.

     

    large_Muzito
    Source Digital Congo


    Rebelote, il y  à dix jours avec une motion de censure,

    déposée par le Député Kanku. L'opposition quitte l'hémicycle

    et le budget ne put être expliqué devant une demi assemblée

    plus "un". De nouveaux les mêmes ukases  de l'opposition

    et nouveau report des débats de la part du Président de la

    "Chambre Basse" le lundi 11. Le 12, le feu est au vert et

    le budget put être expliqué.. Samedi 17, c'est l'union de

    la Majorité autour du Premier Ministre. Le budget passera

    probablement. C'est ce jeudi 22, que les débats devraient

    se terminer en principe,  à la chambre des Députés.

     

    Un budget discuté, amendé. Un budget de 5,3 Milliards

    qui ne remplit pas les objectifs attendus.


    Certains disent que la rue, entendez la population a 

    entendu et soutenu le message fort, lancé au Premier.

    Que la descente aux enfers doit s'arrêter. Que le budget

    qui est de 59% plus élevé que celui de 2009 doit servir

    aux populations, aux salaires, à la revalorisation des

    services publiques. Qui pourrait dire le contraire sans

    démagogie aucune ? 

     

    D'ailleurs il est un "chauffeur de Ministre" qui se confie,

    et pas des moindres, le Ministre des Affaires Stratégiques.

    Il se confie  dans un journal de la place et qui est très connu

    pour ses chroniques des heurs et malheurs vécus  par les

    congolais. Il n'en  dit pas moins. C'est son rôle de Chauffeur

    de Ministre d'alerter, de réfléchir, de deviser et d'aviser de

    ce qui marche et ne marche pas dans la cité.

     

    Un vrai chroniqueur donc !

     

    Voici le lien :  Chronique du Chauffeur de Ministre des

    Affaires Startégiques (à pronononcer avec


     On nous dira que  "la démocratie sans opposition n'en est

    pas une". Et les autres diront que "la démocratie ne doit pas

    être ou  avoir des effets paralysants". A ce rythme de poncifs

    en poncifs on est pas sorti de l'auberge. Qu'on nous serve

    donc une Primus ou une Skol et au mieux une Castel pouvu

    que çà soit "Be different !"


    Quid donc de l'équipe et du bilan ? Le travail conjoint 

    des troupes Congolo-rwandaises dans les Kivu pour 

    tenter de ramener la paix. Une négociation avec les

    instances du F.M.I. pour diminuer sinon annuler la

    dette du pays auprès des institutions de Bretton Woods.

    Raffermissement des rapports entre la Belgique et

    la République Démocratique du Congo. Ouverture de 

    différents chantiers, (les Cinq Chantiers du Président

    sont aussi l'affaire de l'équipe en place).  L'action qui 

    vise à contrer la corruption, "Tolérance Zéro". Quant à

    d'autres réformes et chantiers, la réforme des entreprises

    publiques, les vues sur le futur entre Kinshasa et l'autre

    rive, l'autre capitale, Brazzaville, les investissements de

    réhabilitations de la ligne de train de Kinshasa à Matadi,

    les négociations pour la réfection de Inga I et II ....  Rien

    n'est exhaustif ni honorifique. Des faits. rien d'autres. C'est

    leur travail après tout.

     

    h_9_ill_965473_par2003061912422

    Mine d'Or dans l'Est du pays : Source Le Monde

     

    Partisan que tout çà ! Et les problèmes entre Luanda

    et la RDC ? Les malheurs causés aux frontaliers ? Les

    expulsions sans ménagement ? L'agriculture ? La dotation

    aux Provinces ?


     

    On chasse un problème par la porte qu'il en rentre un

    autre par la fenêtre ou par l'arrière de la maison. Pas

    simple donc.  Plus encore quand le pétrole en est l'enjeux.


    La découverte de puits Angolais dans la sphère Congolaise

    attise  le feu entre les deux capitales. Qui en payent les

    frais directes ? "Les populations" prisent en otages  des 

    négociations sur les pétro-dollars de plus ou de moins.

    La validation de laconstruction d'un port en eau profonde

    à Banana ne réjouit pas non plus Luanda. Bref, la querelle

    semble plus aussi profonde que les eaux océaniques  au vu

    des derniers mois et des rencontres qui modifient aussi les

    rapports entre les Etats.


    Sans compter la dernière information sur le recouvrement

    désastreux auprès des entreprises minières, relevée par

    le Sénat et la Commisson chargée de l'enquête sur les

    recettes de l'Etat provenant des mines. Un manque à

    gagner de plus de plus de 55%. Ceci a d'ailleurs été

    relayé dans un éditorial du Monde en date du 15 de

    ce mois. En voici pour vous le lien :

     

    Sénateurs mettent au jour le pillage...

    Journal Le Monde éditorial... 

     

     

    Semaine de tout les dangers ou Politique en danger ?

     

    Rien ne va jamais assez vite, et demander aux congolais

    d'encore attendre, c'est comme leur dire qu'on se paye

    leur tête (pour être poli). Pourtant, rien ne se fait en  un tour

    de main . Rien n'est jamais acquit et rien ne se gagne sans

    vigilance. Le "Yaka" est un animal convoité mais qui ne

    s'attrape pas facilement.

     

    Au Sud comme au Nord, les masses sont plus attentives

    aux cris qu'aux actes. Quand la faim tenaille. Quand les

    ventres sont vides, la grogne monte. 


    IMG_3278

    Photo Luc Toussaint Sud Kivu

     

    Rassurer, poser des actes claires en directions des

    plus démunis et des opérateurs économqiues, afin qu'ils

    puissent aider une reconstruction saine du pays est impératif.

    Expliquer.


    "Travaillez et parlez moins", c'est comme un autre slogan

    sous d' autres cieux, mais tout aussi creux,

     

     "travaillez plus pour gagner plus".

     

    Les slogans ne règlent pas les notes, de la Snel, de

    l'école, de la Régideso, du Centre de Santé ou des taxis

    fatigués, du transport, des droit d'entrées, des taxes sur

    les marchandises exorbitants, des loyers, des cautions

    locatives qui vont jusqu'à 10 ou 12 mois ....  çà n'arrête

    pas la dégringolade du CDF (Franc Congolais) face au

    dollar américain et la hausse du carburant....

     

     

    La démagogie ne paye pas. Ou alors, 

    "attention  danger ! "

     

    Rendre ses lettres de noblesse à la politique et affirmer

    qu'être un politique c'est  être un homme d'Etat, que ce

    n'est pas se servir, en argent ou honneur, que cette 

    action de faire de la  politique n'est pas une FIN mais

    un MOYEN de servir au mieux les intérêts de la

    Nation. 

     

    Utopiste ?


     Un juste milieu est à trouver. Agir. Expliquer. Faire et

    Savoir faire. Faire Savoir sans se couper de ceux

    qui espèrent depuis tant de temps.

     

    Trop tôt peut être pour tirer sur le ou les pianistes.

     

    Mais d'autres en déciderons.

     

    Les différents acteurs politiques,congolais commencent

    à user de l'internet, de Facebook entre autres  pour se 

    rendre plus accessible du grand public. Signe des temps ?

    Ou prise en compte d'une attente légitime des citoyens ? 

     

    D'ailleurs, un Sénateur de l'opposition ne s'y est pas 

    tromper lundi dernier en lançant dans le "Potentiel"

    un appel à l'Unité Nationale et au partage du pouvoir

    pour le bien du pays et de sa population.

     

    Y verra ici, ce que qui voudra. Après les motions,

    l'union.

     

    Bonne journée et Bonne lecture.