dsk

  • Le Fond, des mots et des maux

    Pin it!

    Mots, Maux, Fond, Terre, Travail, Développement, Ecrire pour qui ? Ecrire comment ? Ecrire à propos de quoi ?

    En fait, je n'écris pas ce que les  lecteurs  attendent.  J'écris 

    ce qu'ils n'attendent pas. J'aime çà. Peut être aimeront ils,

    peut être pas. 

     

    Ne blesser personne, ne vexer personne, refuser l'outrance 

    et l'injure. Refuser le vulgaire. Ne pas s'y soustraire. 

     

    Ecrire à propos de tout. Du fond surtout, des mots pour dire

    des mots pour éclairer,  quant aux maux que le fond cause.

    Les maux réglés, le fond reste. Rien n'est donc fini. On attend la prochaine salve. 

     

    La Grèce par exemple. Emmanuel Todd parle, avec des mots

    terribles, des mots qui interpellent, et il traite des maux, plus

    que du fond de la crise. Il traite des différences de mentalités,

    il traite du Nord, du Sud. ET c'est combien intéressant. Intelligent.

     

    Chacun son prisme. DSK, Stiglitz, et  d'autres traitent du Fond.

    Mais ils occultent souvent les maux. Pas toujours. 

     

    Les TV du Monde entier nous montrent des Grecques hostiles 

    à Tsipras durant les négociations avec la Troïka. On nous fait

    miroiter la peur de sortie de l'Europe. Les TV du Monde traitent

    de tout et de rien. Emotion(s). La vie est un Thriller. 

     

    Après la négociations, il faut bien dire ce qui se passe. Tsipras

    se prend quasi l'ensemble du peuple Grecque contre lui. Il a

    trahi. Il n'est pas allé jusqu'au bout. Ceci ne gêne pas ceux 

    qui nous informent. Dire tout et son contraire en 72 heures. Ce

    qui compte. C'est l'Emotivité des auditeurs. Ce n'est pas leurs

    capacités à décoder ou à être critique quant à ce qu'on leurs 

    dit.

     

    Certains journalistes voudraient que  çà ne soit  pas  comme

    çà. Mais c'est le marché.  Il faut "Informer  sans réfléchir  à   la 

    situation. Sans se poser des questions  de  temps, d'évolution, 

    de dialectique, de comportements, de courants, ou des opinions,

    de l'opposition des contraires. No, No, No, comme chantait  AMY.

    Qui ne voulait pas aller en cure de désintox. Et nous alors ? 

    Go, Go, Go , .... 

     

    L'audimat, c'est de l'Emotion qui entraîne une émotivité extrême

    des auditeurs ou téléspectateurs. De toute manière dans 48 h,

    si ça tombe il y aura plus sensationnel et plus spectaculaire. Les

    Experts viendront ânonner leurs vérités. Le temps que çà se tasse

    et que l'on se taise quant au Fond. 

     

    Nous aurait on parlé de la Privatisation de la Monnaie et de cette

    régression démocratique qu'avaient les Etats à lancer la planche

    à billets quand cela paraissait utile ? Non ! Ce n'est pas le sujet. 

     

    Le développement durable, la relance, la confiance, la sécurité,

    c'est le travail. Le fond du problème est de trouver des solutions.

     

    Se gausser de la réduction du Temps de Travail, sans amener 

    de solutions alternatives. C'est stérile. En mathématique, pure

    et dure, que l'on nous dise comment répartir le Travail sur une 

    plus grande Masse de Chômeurs sans Réduire le Temps  de

    Travail. Le Développement Durable d'une nation, d'un pays, 

    ce n'est pas l'Aide Internationale ou 'ONU, ou que sais je ? 

    C'est l'industrie qui se développe. Les mati!ères premières

    que l'on transforment entièrement ou en produits semi finis.

     

    C'est la redistribution des richesses engrangées par ces  

    activités, y compris une agriculture autosuffisante quand 

    c'est possible. Et pour une agriculture autosuffisante  pour 

    un pays de plusieurs millions d'habitants, il faut un industrie

    en phase. pour l'entraient, la fabrication d'engrais, de voies 

    pour le transport et la logistique. 

     

    Nous sommes à l'ère, où des personnes pensent et croient 

    dure comme fer, que la Science Fiction nous rattrape. Que

    nous vivrons sous terre et que iRobot dominera. 

     

    Ces gens subissent de plein fouet la crise. Le chômage. Ils 

    manquent de repères. On parle de choses qui sortent du 

    contexte parce que nos manquons de réponses et que le Monde

    marche sur sa Tête. 

     

     

    Des Robot ? Des délocalisations ? Une déshumanisation  du

    Travail accrue qui crée un manque de confiance en l'avenir. 

     

    Aux questions simples, évidentes et qui ne trouvent pas encore

    de réponse(s). On oppose d'autre questions qui n'ont pour objet en

    fait, que Distraire  du débat la Question de Fond, la question qui

    reste Principale et Capitale. Parmi ces questions existentielles, 

    "les Etrangers" bien entendu, la "Sécurité", "le Terrorisme" mais

    ici pour ce sujet, on évite de rentrer dans l'analyse et dans le

    Politiquement "Incorrect". Il ne faut pas déranger. On nous sert

    des informations Manichéennes des Sociétés, des Moeurs, des 

    Religions , des Communautés. On ne parle pas des Guerres que

    nous menons par procuration. Des ventes d'armes. D'un autre 

    Terrorisme qui est celui de certains Etats. 

     

    Des Mots pour dire les maux de la vie. Les maux de ce monde.

    Les maux que créent les gens qui pensent en rond, parce qu'ils

    ont les idées courbes. Et que çà fait mal. très mal. A des millions

    de gens de cette planète, dont je suis bleu. Comme le ciel à mon

    réveil.  

     

    Belle et Bonne Soirée, Bonne(s) Lecture(s) Aussi ! 

      

  • Dominique Strauss-Khan, l'Homme à abattre

    Pin it!

    Condamnera t-on l'homme pour ce qu'il à fait ? Ou condamnera

    t'on l'homme pour ce qu'il est ? 

    Proxénétisme aggravé en bande organisée, telle est l'accusation 

    des juges à laquelle Dominique Strauss-Khan doit faire face.

    Ce que je pense. Ce que j'écris. 

     

    dsk,dominique strauss-khan,justice,proxénétisme,morale,sade,wilde,diderot,rostand,marquis de sade,carlton,lille,juges,sexe,libertins,libertinage,érotisme,érotiqueNulle envie ici de défendre le fait de se payer une femme, fut-ce t-elle, prostituée. Mais la prostitution existe. Des études ont été commandées dans quasiment tout les pays, afin de savoir, s'il faut comme en Belgique avec l'Espace P, encadrer celle-ci, ou faire comme en France, condamner, et risquer que les personnes qui sont dans le circuit du marché du sexe, soient en danger, car  inconnus des services, et vulnérables tant du point de vue financier que de leur propre sécurité physique, mentale et morale. 

     

    La Prostitution, c'est immoral. Le proxénétisme (aggravé ou non) 

    est la plus infâme des accusation. Une des plus, sinon la plus lourde

    de ce qui constitue l'arsenal juridique en matière de Moeurs. Le plus

    vieux métier du monde, comme on l'a dit tant et tant de fois, existe. 

    Elle a des fondements aussi différents que les sociétés, les mentalités

    sont différentes. Les modes de vies différents. Dans certains pays, les

    diplômes s'obtiennent dans les draps poisseux de profs poisseux et

    d'adultes qui abusent  de petites filles. 

     

    Dominique Strauss-Khan ne se défend pas d'être "un libertin" et 

    un "échangiste su exe". Il ne se reconnait pas dans cette accusation. 

    D.S.K. est un joueur du sexe, il use des jeux érotiques, c'est semble 

    t'il un accroc. Il a eu et reconnait avoir eu des relations (morales ou 

    pas) entre adultes consentants. 

     

    Difficile de penser que les motivations de Dominique Strauss -Kahn

    soient "FINANCIERES" qu'il tire profit de ces jeux organisés, ou pas. 

    Je ne veux pas juger ici. Mais entendons nous. La morale, c'est la 

    morale et la Justice, c'est a justice.  Ne pas confondre autour et

    alentours.

     

    Dans une ambiance délétère, un environnement où chaque homme

    ou femme en position de pouvoir est accusé(e), c'est la passion, la

    frénésie. Il faut les pendre. Le peuple veut des exemples. le peuple

    veut des punitions exemplaires. Quitte à ne pas respecter la Justice. 

    Tous les mêmes. On s'en va au F.N. ou dans les camps, s'engager 

    pour le Jihad. "Tous les mêmes." Déceptions, trahisons, manque de 

    repaires, absence d'venir. No Future !

     

    Comme d'autres avant lui, Dominique Strauss-Khan, risque très gros.

    Un enfermement de plusieurs années. Une privation de liberté. Alors,

    qu'il me semble que c'est bien plus confus que cela. Confusion des 

    genres. La loi, la morale. Confusion quant à la notion et la signification

    du Proxénétisme. 

     

    La France semble s'enfoncer dans cette confusion et cette perte de 

    repaires. La France d'aujourd'hui condamne au plus haut des points

    les histoires de sexe, de luxure et d'érotisme. La France qui inventa 

    la littérature érotique au travers de noms et de personnages très 

    célèbres. Diderot, Casanova, Edmond Rostand. Et puis, Sade. C'est 

    ou ce sont les années du Libertinage qui s'écrit, qui se vit, qui est

    et devient un fantasme inavoué (morale oblige)

     

    Un Mal qui fait du bien, pourrait on écrire ou penser . 

     

    A ce mal, à ce bien, Sade fini à la Santé, Oscar Wilde dans les geôles

    de Londres. On brula des femmes que l'on disait habitées, sorcières, 

    et on en passe. C'est ce que vivent des millions de gens dans les pays 

    les plus pauvres, où, un enfant, une fille ou un jeune homme différents

    est sorcier, répudié, lapidé, rejeté par la société. Une société qui vit

    avec ses contradictions. Ses habitudes. Des gens de biens qui peuvent

    eux, se payer ce qu'ils veulent et quand ils veulent. 

     

    Dominique Strauss-Khan, risque de se voir enfermé comme, ces libertins

    d'il y a plusieurs siècles, ou comme des personnes de notre siècle, tous

    victimes d'un défaut de plus en plus revendu. L'ignorance. La banalisation

    des mots,  des actes ou des attitudes. 

     

    Ce n'est pas une défense de moeurs déviantes à laquelle je me livre ici. 

    C'est à la défense de ce qui est juste. La défense des bonnes définitions. 

    la défense des institutions. La défense de notre langue et de notre histoire.

    Dire ma peur que la banalisation ne gagne, y compris des esprits instruits 

    comme des juges et une institution. La Justice. 

     

    Parce qu''à y regarder, de près ou de loin, cette affaire DSK, ressemble de 

    plus en plus à une affaire qui pourrait devenir ou qui a été déjà un titre de

    film. "Un Homme à abattre". Et ceci coûte que coûte ! 

     

    C'est ma peur. J'invite les lecteurs, les lectrices, à revoir les définitions des 

    mots Proxénétisme, l'histoire de France, nos histoires au travers des âges 

    du libertinage. J'invite à réfléchir. J'invite à ne pas accepter ce que nous

    réprouvons tous et toutes, les affaires de moeurs, du point de vue moral.

    Mais encore une fois, Il y a la morale. Et, il y a la Justice. Celle -ci est

    on la sait à charge ou à décharge. La presse semble avoir pris son parti.

    A charge. Enfin, une grande part de la presse. Tans les titres sont de plus

    en plus à celui qui sortira le bon jeux de mots. Celui qui fera vendre. Celui

    qui abattra l'homme aux moeurs indélicates et avouées.

     

    Condamnera t-on l'homme pour ce qu'il à fait ? Ou condamnera t'on l'homme

    pour ce qu'il est et pour ces idées ? 

     

    Belle et bonne journée, Belles et Bonnes Lectures, aussi ! 

     

     

     

  • Notes ... : Joseph Stiglitz et l'endettement des pays "Extrait"

    Pin it!

     

    Joseph Stiglitz, Bill Clinton, Quand un pays réussit à imposer une réduction de dette à ses créanciers et recycle les fonds antérieurement destinés au remboursement pour financer une politique fiscale expansionniste, cela donne des résultats positifs :

    «  Dans ce scénario, le nombre d’entreprises locales qui tombent en faillite diminue à la fois parce que les taux d’intérêt locaux sont plus bas que si le pays avait continué à rembourser sa dette |2|  et parce que la situation économique générale du pays s’améliore.

     

    Puisque l’économie se renforce, les recettes d’impôts augmentent, ce qui améliore encore la marge budgétaire du gouvernement. […] Tout cela signifie que la position financière du gouvernement se renforce, rendant plus probable (et pas moins) le fait que les prêteurs voudront à nouveau octroyer des prêts. » (p. 48) Et il ajoute : « Empiriquement, il y a très peu de preuves accréditant l’idée qu’un défaut de paiement entraîne une longue période d’exclusion d’accès aux marchés financiers.

    La Russie a pu emprunter à nouveau sur les marchés financiers deux ans après son défaut de paiement qui avait été décrété unilatéralement, sans consultation préalable avec les créanciers. […] Dès lors, en pratique, la menace de voir le robinet du crédit fermé n’est pas réelle. »

     

    Belle et Bonne journée, Belles et Bonnes Lectures, Aussi ! 

     

  • Dimanche la bombe... Dominique Strauss Khan

    Pin it!

    En regardant hier le Grand Journal sur Canal +,  et,  en voyant les mines défaites des chroniqueurs et des invités, en écoutant ce qu’en disait Carole Bouquet visiblement bouleversée. .Besoin d’écrire. Sur cet événement, votre événement, notre désarroi.

     

    Dominique Strauss Khan, DSK, Kennedy, Aéroport, Ségolène Royal, Monsieur Strauss-Kahn,  en vous voyant à longueur d’images qui passent en boucles, la mine défaite, voulant paraître fort, on vous sent déstabilisé.  Le banquier, le régulateur du monde, déstabilisé, menotté, défait, inquiet, fatigué. Même le cinéma ne l’a pas imaginé.

    Depuis ce dimanche matin, des milliers de gens sont bouleversé. J’écoutais la RTBF radio à Kinshasa, « la bombe » c’est ce qui m’est venu en premier. Et j’ai appelé mon ami Henri. Il savait déjà, moi pas. Il était onze heures. Pourtant je suis sur Twitter et je possède un ordinateur,  que j’avais zappés.  Voulant être tranquille en ce dimanche par un matin frais. A Kin, ce n’est pas toujours comme çà.

     

    Besoin d’écrire, parce qu’un malaise plane au dessus de votre affaire.  D.S.K. ne représente pas à mes yeux l’idéal de la Gauche. La différence de plus en plus ténue sur les particularités des politiques de droite ou de gauche. Mondialisation oblige. Il reste néanmoins une constante, celle de la représentation des plus démunis,  de ceux qui n’ont que leur voix à cocher sur un papier chaque 4 ou 5 ans, et puis après ? La gauche c’est plus de justice face à la crise, c’est plus de justice sociale, c’est une répartition plus équitable des richesses, vers ceux qui travaillent, les petits artisans, les commerçants, les agriculteurs, les patrons des PME… Un désir d’avenir pour eux aussi, un avenir plus juste. 

    Appeler aux plus grandes fonctions de l’Etat français en 2012. Vous étiez en tête de tous les sondages. Ce lundi 16 mai et son lot d’images chocs, de « une » des magasines, la sentence est tombée. Condamné aux yeux de nombreuses personnes en France et dans le Monde.  Et pourtant, la présomption d’innocence … Mais tant de questions et peu de réponses. Ou alors, et je reviens à carole Bouquet, « c’est un suicide », vous ne vouliez pas de cette magistrature. Mais non. C'est le choc !

    Wanted ! Les ricains se payent un français, qui plus est, il est riche, intelligent, charismatique et puissant. Et puis, des "gens" qui savaient, mais ne disaient rien. Beaucoup d'hypocrisie.

    En regardant, en lisant, en écoutant, on ne peut se passer de se poser des questions. Tout en se disant « il y a présomption d’innocence » mais çà devient d’heures en heures, il faut bien en convenir,  si leur vérité est la vérité, un peux de la méthode Coué.

    Les accords politiques au P.S. s’effondrent. Les petits accords entre amis tombent.  Et la curée peut commencer, elle a déjà débuté.  Et çà, çà nous dérangent, çà me dérange. On ne tire pas sur une ambulance !

    Cet épisode, cette tragédie, pour vous et ceux qui se reconnaiss(ent)aient en vous,  ne devrait pas scléroser la vie politique du P.S. Contrairement aux septiques, une autre, peut faire le grand saut. A condition que les petits accords entre amis cessent, que les coups en dessous de la ceinture cessent, et ce n’est pas un vilain jeu de mots. 

    Pourquoi pas Ségolène Royal ? Elle a bouleversé la manière de faire de la politique en France. Ségolène Royal est peut être la seule à pouvoir rendre au PS et à la gauche ses lettres de noblesses. Elle a innové. Elle se prend tout le monde à dos, elle est la seule sur qui l’ensemble des politiques de droite comme de gauche s’entendent dans la critique. Pourquoi ?  La gauche socialiste, la Sociale Démocratie ne peut pas raté 2012.

    Nous espérons tous et toute, que vous sortirez blanchit de cette sale histoire.  L’Etat Français, les politiques français de gauche à droite, ne devront pas vous laisser entre les mains uniquement d’une justice américaine et qui plus est, de personnes qui voudraient régler des comptes avec les progressistes d’Europe et de chez eux. Car, il faut le dire, jamais on a vu un homme traité de la sorte par la justice en démocratie. On vous piétine, on vous écrase. Et ce n'est pas admissible. Les médias s'en donnent à coeur joie. Ils ont le sensationnel au bout de l'objectif. Le droit d'informer.

    Que dire de plus en ce moment ?  Même de Kinshasa, en ce jour commémoratif de l'entrée de l'A.F.D.L. dans la capitale congolaise. Alors que cette même ville est défaite, avec ces artères éventrées. Et des travaux qui n’en finissent pas. L’espoir qu’en 2012, la Francophonie tienne ses assises ici et que les élections d’octobre 2011 se déroulent dans de bonnes conditions. Que la population attend que le courant alimente les maisons, que les véhicules usés arrêtent de blesser et de tuer des gens. Que dire de plus ? D'ici, où la vie est pleine d'inatendu mais aussi et surtout de bonne humeur.

     

    Bonne journée et bonnes lectures ! 

     

  • Bretton Woods, la R.D.C. et la Chine

    Pin it!

    Cette semaine a vu venir à Kinshasa, Monsieur le

    Directeur Général du F.M.I., Mr. Dominique Strauss

    Khan. Au centre des discutions avec les autorités

    congolaises, en tête desquels, Monsieur Joseph 

    Kabila, Président de la République, la reprise de

    la pleine collaboration entre le FMI et la R.D.C.


    images

    Dans 10 jours s'ensuit une réunion très attendue

    et importante au seins du F.M.I., en ce qui concerne

    la R.D. Congo et de son Programme Economique

    Gouvernemental (PEG) qui sera soutenu par le F.M.I.

    ou non. Rendez vous le 10 juin ou plutôt le 11,

    tant est que la réunion se tiendra à Washington.


    La visite de DSK. en R.D.C  avait pour toile de

    fond aussi les "contrats chinois" qui ne cessent

    de faire parler d'eux. Et même si le refrain dit

    "laissons parler les gens"... on parle de tout et

    de rien, puisque pour les uns, les "5 chantiers"

    c'est les chinois, c'est ainsi que dans la capitale

    ils sont appelés eux mêmes, les pauvres, sous

    le sobriquet "5 chantiers". Et que de partout ce

    n'est que discussion sur l'oppacité ou le manque

    de communication.


    Pourtant ce n'est pas  faute d'avoir entonné à

    plusieurs occasions dans  différentes conférences

    et autres symposium que ce pays continent comme

    nous aimons le dire,avait grand besoin d'aide et

    d'évoquer à plusieur reprises donc, un éventuel

    "Plan Marshall" pour le Congo.


    IMG_3177
    Photo : Luc Toussaint carnets de voyages...


    La Chine serait elle entrain de prendre le relais

    d'une Communauté Internationale amorphe,

    ou qui n'a pas mis la balle au centre en même

    temps que tout le monde et botte en touche

    vis-à-vis de l'Afrique ? Et peut on par delà s'en

    prendre aux gouvernements africains de se

    touner d'avantage vers le "Pays du milieu" pour

    arrêter de tourner en rond ? La Chine, sans

    parler de Plan Marshall répond à certaines

    attentes.


    Le Pan Marshall signé le 3 Juin 1948 répondait

    à trois motivations vis-à-vis de l'Europe d'après

    guerre. La première, humanitaire. La seconde

     de trouver des débouchés pour la production

    américaine et la troisième plus politique celle-ci,

    de stoper l'avancée communiste et du bloc de

    l'Est de l'époque.


    rotating


    La motivation humanitaire en R.D.C. n'est elle

    pas criante ? La motivation des débouchés des

    uns et des autres dans un partenariat quel qu'il

    soit n'est il pas justifiable ? Quant à la menace

    des blocs, si elle a disparue avec la destruction

    du "Mur de Berlin", se retrouve peut être sur un

    autre terrain, celui économico-stratégique et

    donc avec des incidences politiques qu'on le 

    veuille ou non. La Chine devenue productrice

    mondiale du fait des délocalisations occidentales

    de leur production et de leur savoir faire, doit se

    doter de partenaires en matières premières en

    amont.


    Rien ne sert d'être prèt, avant ou après mais d'y

    être au bon moment. Et c'est ce qui à l'air de se

    passer ici sous les tropiques.


    FMI_file_Logo


    Outre, ces considérations de "bistrot", nous le

    concédons. N'existe t'il pas des pistes pour

    trouver un concensus entre les acteurs aussi

    différents ? C'est ce que laisse présager, du

    moins c'est ce qui en ressort,  la visite de

    DSK plutôt enclin à un assouplissement du

    "gendarme du monde" vis-à-vis du Congo.


    C'est peut être aussi, si celà devait arriver,

    le profit que lon peut tirer d'un dialogue

    franc et d'une bonne communication quant

    au tenants et aboutissants d'un dossier tel

    que celui-ci.


    Souhaitons, pour la RDC et son peuple, la

    meilleure cohabitation possible entre les

    contrats chinois et le PPTE, (Initiatives

    pays pauvres très endettés) du FMI. Et

    pourquoi pas, plus encore ?


     

    ppte109_AFRIQUESub saharienne

    Afrique Sub Saharienne et pays pauvres les plus endettés

     

     

    Bonne journée et bonne lecture !