election

  • Michel Onfray : Quand Léa et Yann en font les frais

    Pin it!

    5986-100236924.jpgDans le Post écrit ici sur les réfugiés, il y a quelques jours

    j'évoquais Michel Onfray qui avait (et je l'écris) peut être des positions qui posent problèmes. J'ajoutais. " Si c'est  c'est vrai, çà fait mal, ou quelque chose comme çà" 

    Crédit Photo : Lamachère Aurélie / SIPA in Marianne 

    Lire la suite

  • Le monde est un village

    Pin it!

    Le titre est emprunté à une émission de la RTBF. Je ne me
    suis pas foulé aujourd'hui. La Belgique vote ce dimanche aux Communales
    et Provinciales, les municipales comme disent les français. A Kinshasa, les deux
    camps fourbissent leurs armes, au propre et au figuré. Des dissonances de
    l'un et l'autre pays, des enchevêtrements, comme si le cordon ombilical n'était pas coupé.

    Ne prêtez pas à cette note ce qu'elle n'insinue pas. Elle ne dit
    pas qui était le nourricier de ce cordon. Des candidats d'origine congolaise à
    Bruxelles, « Monsieur Bertin Mampaka », à Dour , « M. Bob Kabamba » et d’autres un
    peux partout. Des échauffourées dans le quartier de Matonge à propos des
    élections en République Démocratique du Congo. Des attaques contre le Président actuel.
    Des accusation portant atteinte à sa nationalité. L'éternel et lancinant leitmotiv de
    cette campagne et au delà de ses détracteurs depuis toujours. Des atteintes aux droits des personnes congolos-belges qui ne sont pas de cet avis dans les rues de Bruxelles. Vraiment, en tout cas, M. Jean Pierre Bemba et son
    entourage ratissent larges.

    Ici à Kinshasa, l'ogre "Communauté International" personnalisé par M. Louis Michel, est
    vilipendé par les partisans du "Mwana na Mboka" "Enfant (fils) du pays".
    On recommence à se jeter des nouvelles accusations par médias interposés.
    "Il n'est pas congolais, il est rwandais" disent les uns, à propos de
    M. Joseph Kabila, "arrêtez vos insinuations cannibales que vous êtes" de l'autre,
    en référence aux exactions présumées des forces armées de M. JP Bemba.

    Revenons à M. Louis Michel un instant. Difficile sinon intolérable de laisser dire ce
    qui se dit à son propos. Même en étant à l’opposé de son parti
    politique en Belgique. L'ensemble des personnes tout partis confondus, qui ont travaillés
    avec lui lors de son Ministère aux Affaires Etrangères belge, et aussi
    de son mandat de Commissaire Européen, sont d'accord pour dire, que le gars
    de Jodoigne, à pesé de tout son poids, et il en a, dans
    l'avancée du processus de transition et de démocratisation du Congo et a la
    pacification de la Région des Grands Lacs Africains.

    Tout simplement parce qu'il, croit en ce qu'il fait, il croit en
    cette partie de l'Afrique et il l'aime. Çà se sent, çà se voit.
    Je ne connais pas ce Monsieur. Mais çà transpire. "Il n'est de pire sourd
    que celui qui ne veut pas entendre". La démagogie joue à plein de
    Kinshasa à Bruxelles. Le Vlams Belang est la aussi pour nous le rappeler.

    Alors, le monde n’est il pas un village ?

    IMG_2206

  • Le Président sortant officiellement en tête

    Pin it!

    Je n'ais pas fait les comptes, mais la CEI, oui. La coalition des partis autour du Président
    sortant, M. Joseph Kabila, est en tête des suffrages aux législatives. La plate-forme autour du Président
    récolte plus de 200 sièges sur 500 à pourvoir. Donc pas de majorité absolue.

    Etant donné le nombre de député qui se sont présentés sur des listes indépendantes, d'âpres négociations ont déjà commancées sans nuls doutes.

    Pour rappel le nombre de députés à élire lors de ces élection est de 500 sur un
    total de 9.707 candidants qui se sont présentés lors de ces législatives. Les nationalistes du RENACO
    viennent en seconde position avec une centaine de sièges. Le RENACO soutient M. Jean-Pierre Bemba.
    Le parti des Lumumbistes le PALU, de M. Antoine Gizenga est dotté de 34 siège et est la troisième
    force politique au Congo.

    M. Antoine Gizenga, dont certains disent déjà, qu'il serait le futur Premier Ministre en cas de victoire de
    M. Joseph Kabila le 29 octobre 2006 prochain.

    Retour sur l'histoire, en effet, M. Gizenga, proche de M. Patrice Lumumba, avait été ministre du premier gouvernement du congo
    indépendant en 1960.

    Ci-dessous deux cartes de la RDC. En verte la carte électorale et des circonscriptions

  • Jeudi Soir, après une journée complète de travail

    Pin it!

    Le bilan est lourd. 23 morts et plus d'une quarantaine de blessés. Des maisons pillées dont celle
    de la Croix Rouge Congolaise. Dans quelques heures, la CEI, (Commission Electorale Indépendante) doit révéler les
    résultats des élections législatives, (les députés élus pour le parlement). Impossible de dire quelle sera
    la réaction de la population (poussée par certains partis) après cette nouvelle proclamation de résultats.

    Les employés ont encore quittés la ville avant 17 heures. Certains bureaux et magasins ferment à 16 heures.
    C'est calme, mais comme je le disais hier, une certaine tension est encore perceptible en même temps
    qu'un certain raz-le-bol de ces manoeuvres militaires. La campagne électorale menée sur fond de xhénophobie et de
    racisme, la responsabilité de tout les maux du Congo repportée sur les autres, (Communauté Internationale, MONUC, etc...)
    laisse des traces et laissera des traces plus tard encore. Les gens vivent dans la peur
    et la crainte de nouveaux événements armés. Ce matin trois balles ont été tirée du côté
    du Centre Wallonie-Bruxelles, toute les cités en parlaient, les téléphones crépitaient. Il a falu calmer et raisonner
    autour de nous.

    Ce n'est pas bon pour les affaires, ce n'est pas bon pour la population, ce n'est
    pas bon pour le pays. "Il y a des gens qui veulent les élections
    et d'autres qui ne les veulent pas", cette phrase revient de plus en plus dans
    la bouche de gens que je rencontre. Je vais quitter mes notes avec un leger
    optimisme.

    Rouverture du Beach, lieu de passage entre Kinshasa et Brazzaville, rouverture des vols SN Brussel
    Air Lines (Ex Sabena) et une photo de Kinshasa calme

    .

    çà va mieux, non ?

  • 21 août 2006, lendemain de la proclamation du scrutin

    Pin it!

    Il est 8,30 heures, la ville est calme. Quelques taxis mais pas plus. Les gens restent chez eux. Le personnel de maison est arrivé à l'heure, mais par d'autres moyens que les taxis tradidionnels. Il faut dire que les événements de la soirée d'hier et les tirs qui ont eux lieu dans le centre ville entre 18,45 heures et 23 heures, ne sont pas pour favoriser les sorties matinales. Chacun reste chez lui et attend 9 à 10 heures pour évaluer la situation. Ville morte ou pas ce lundi? Ce n'est pas dit. Je suis entrain de me préparer pour me rendre en ville afin de prendre le poul de la situation et j'espère pouvoir ouvrir le magasin et faire tourner les activités. Mon personnel sera en retard, c'est certain.

  • 23,55 heures RTNC Radio Nationale les résultats

    Pin it!

    Il est 23,55 heures et les résultas officiels sont rendus publics par le Président de la CEI, l'Abbé Mulu-Malu.25 420 199 inscrits, Taux de participation : 70,54 %. M. JP Bemba, 3 392 592 Voix soit 20,03 %, M. J. Kabila 7 590 485 voix soit 44,81 %, M. Gisenga (Ex compagnon de Patrice Lumumba), 2 211 290 voix, soit 13,06 %, M. Nzanga Mobutu, 808 397 voix soit 4,77 % et M. Kashala, 585 410 voix soit 3,46 %. C'est certain maintenant, il y aura bien un second tour à la Présidentielle entre Mrs Bemba et Kabila. Rendez-vous en octobre 2006 pour connaitre le nouveaux Président Démocratiquement élu du Congo Démocratique.

  • Le contenu du message de FM 98,8 change

    Pin it!

    Il est 21,30 heures, jusqu'à présent le message émis sur les ondes était, "Kinshasa est calme, des coups de feux ont été tirés entre 18,45 h. et 19,15 H. à hauteur du Rond Point Forestcom. Il est demandé à tous de rester chez sois. A cette heure, le message dit "des coups de feux sporadiques sont tirés à hauteur du Rond Point Forestcom depuis 18,45 heures, il est vivement conseillé de rester à la maison et de ne pas sortir avant demain matin".Pas encore de message officel de la part de la CEI et de son Président, l'Abbé Malu-Malu. Il faut dire que la Vice - Présidente de la Commission électorale indépendante de la tendance du MLC se disait contre les méthodes de dépouillement. Est-ce la raison de ce retard de publication ? Peut être ?Des scores de certains candidats sont étonnants et n'étaient en rien attendus. Mrs Gisenga, Kashala et Mobutu sont devenus ce que l'on appelle déjà 'les faiseurs de rois". En rapport de leurs scores respectifs. Dans le cas d'un second tour, ils vont êtres courtisés par les états majors des deux partis vainqueurs de ce premier tour, les camps de Mrs Le Président sortrant M. Kabila et M. le Vice-Président JP Bemba.C'est çà aussi la démocratie, les alliances, les négociations d'après scrutins et pour le pouvoir.

  • L’histoire de la République Démocratique du Congo s’écrit dans les bureaux de votes

    Pin it!

    11 heures, les bureaux de votes se remplissent. L’ambiance est bon enfant et le calme règne sur la capitale. Les bureaux sont administrés par des agents recrutés par la CEI, Commission électorale indépendante. Plus de 250 000 personnes sont déployées dans les 50 000 bureaux de votes que compte la République. Des observateurs congolais et étrangers sont déployés. C’est sûr, aujourd’hui est un grand jour et l’histoire du Congo Démocratique s’écrit dans les urnes. Le Martyr congolais prend peut être fin et l’avenir peux laisser entrevoir des jours meilleurs.Pour les observateurs étrangers il n’a pas été possible de recruter 5 observateurs par bureaux, c’est impossible dans un pays grand comme l’Europe Occidentale. L’investissement de la Communauté Internationale dans la préparation de cette première élection libre et pluraliste est de plus de 450 millions de dollars. C’est dire l’attente qu’il y a du résultat du scrutin dans les chancelleries étrangères. La présence dans la capitale aux endroits stratégiques des militaires onusiens en atteste. La population attend bien entendu de ce scrutin des changements. Les vendeurs des rues, « les tables » comme ont dit, qui vendent beignets, pain, bananes, chicuang, et autres produits de premières nécessités, sont aux premiers rangs des personnes qui espèrent des jours meilleurs.