elizabeth tchoungui

  • Les En-Chanteurs : Kinshasa, suite DVD final

    Pin it!

    Pourquoi se priver du plaisir de partager avec les autres ce

    qui fait notre joie et notre fierté ?


    Dans cette vidéo du final de "Je vous souhaite la pluie,

    Mme Elizabeth Tchoungui s'exprime en public et sur scène

    en rapport au spectacle auquel elle vient d'assister

    tiré du livre qu'elle a écrit. Grand moment.

     


     

    Merci Elizabeth.

     

  • Kintambo, Tarmac des Auteurs

    Pin it!

    Avant propos. Si des photos de cet article sont utilisées, à

    mentionner Ph. Dany Masson.

     



    La nouvelle marraine des En-Chanteurs voulait que

    soit mis à profit son déplacement dans la capitale de

    la R.D.C. en dehors du spectacle donné par la chorale

    des En-Chanteurs. Elle à  privilégié les rencontres avec

    la presse kinoise mais aussi avec des artistes. 

     

    Nous sommes donc allé au Tarmac des Auteurs à

    Kintambo, rencontré Israël Tshipamba, et sa bande.

    Que du vrai bonheur et des discussions profondes,

    très enlevée. La rencontre entre Israël, les artistes

    et Elizabeth  Tchoungui est très certainement un

    des moments  phare de son déplacement. En plus

    l'ambiance et les cris dans le quartier, lorsque les

    hommes de Diego Garzitto, le club Mazembe marquent

    le but de la victoire et remportent le 6 ème sacre du

    Continent Africain. Les Corbeaux sont acclamés à

    distance par téléviseurs interposés. C'est la folie. Ce

    jour est à marquer d'une pierre blanche. Lubumbashi,

    Kinshasa, Bandundu, Goma, Tshikapa, l'ensemble de

    la République vibre. Cette victoire est celle de la R.D.C. 

     

    Nous sommes à l'écoute du prochain but et de la fin 

    de la partie dans notre espace réduit, exigu pouvons

    nous dire. Mais qu'à cela ne tienne.


    Espace exigu ne veut pas dire, manque d'idées, ou

    encore manque de création. Ici la création respire à 

    fleur de peau. On se sent bien.

     

    ETchoungui_Israel Tshipamba_Dany Masson

    Elizabeth Tchoungui avec Israel Tshipamba. Ph. Dany Masson

     

    La Seconde vie d'Abram Potz, de l'écrivain belge, 

    Foulek Ringelheim. Fabuleux, dérangeant, asocial.


    Ce livre est adapté par Israël Tshipamba, et sera la

    prochaine production théâtrale  de l'espace du

    "Tarmac des  Auteurs" à Kintambo, situé sur une

    rue parallèle à celle de l'O.U.A.

     



    Israel Tshipamba_D MAsson2009

     

     

     

    Israel Tshipemba "En lisant ce livre j'avais la pièce en tête"

    Ph. Dany Masson

     

    Nous avons eu la chance avec Elizabeth Tchoungui de

    découvrir en avant première, la répétition d'un extrait de

    la pièce tirée du livre de Foulek Ringelheim. C'est une

    interprétation libre  d'un ouvrage qui n'était pas destiné

    à être mis en scène au théâtre. Mais lorsqu'on le voit

    jouer, on se dit, "et oui c'est bien çà, çà ne pouvait qu'être

    interpréter au Théâtre par un acteur charismatique avec

     une "gueule" comme on dit et mis en scène comme çà. 

    C'est une réussite. Avec Elbas Manuana, le cercle

    est bouclé.

     

    Elizabeth Tchoungui_Tarmac des Auteurs_Dany Masson
    Elizabeth Tchoungui éblouie par Elbas (Abram Potz)

    Ph. Dany Masson


    La scène s'ouvre sur une chanson de Brel, notre grand

    Jacques.

     

    Couché sur son lit, Abram Potz. Il se lève. Il va de pièce

    en pièce et nous présente sa famille. Commence alors la

    narration cynique  de ce vieil octogénaire en mal de

    reconnaissance, en mal de vieillesse, en mal de vie.

     

    Potz au lit_DMasson2009 LAst

    Abram Potz (Elbas Manuana) : début de la pièce couché sur son

    lit.  Ph. Dany Masson

     

    Il aime voyager avec les "Voyages d'Hippocrate", avec

    ses confrères (Il est psychiatre presque à la retraite)  et 

    avec sa famille, avec leurs familles. 

     

    Potz Assis_TDA_DMasson2009

    Abram Potz (Elbas) Ph. Dany Masson

     

    Alors, que lors de ses voyages il est en groupe, une 

    seconde vie commence pour Potz. Il devient tueur en

    série.

     

    En Scene_D MAsson 2009_1529_last

    Dans la cuisine. ph. Dany Masson

     

    Le décor est planté. Laissons la parole à Abram Potz

    "Je hais les jeunes autant que leur fais horreur. Eux et

    moi sommes faits pour nous haïr : ils sont ce je fus et

    suis ce qu'ils seront." 

     

    Potz_TDA_DMAsson2009

    L'acteur se livre nous sommes conquits

     

    Deux choses encore, si vous êtes ailleurs qu'en RDC 

    et que vous avez une librairie à votre portée, allez pour

    chercher ce livre. Si vous êtes à Kinshasa, la pièce sera

    jouée le 20 novembre 2009, si rien ne change, à l'endroit

    donné. Au Tarmac des Auteurs à Kintambo, Ngaliema.

     

    Elizabeth_Chaarline_DMasson2009

    Charline Burton interview d'Elizabeth Tchoungui.

    Ph. Dany Masson

     

    Nous devions avoir avec Elizabeth une journée faste

    car après notre rencontre artistique avec Israël et sa 

    troupe voici ce qui nous attendait...

     

    Tarmac des Auteurs_Dany Masson
    En sortant du Tarmac des Auteurs. Lumières.

    Ph. Dany Masson


     

    Bonne journée et Bonne lecture !


  • Je vous souhaite la pluie...

    Pin it!

    Un coup de coeur, pour un livre parru en

    2006, aux Editions Plon. L'écrivaine n'est

    pas une inconnue du grand public, elle

    a entre autres, présenté le journal sur

    TV 5 durant plusieurs années.


    Mais le livre...

    "Je vous souhaite la pluie"... une écriture

    ciselée, fluide, pertinante. Nombre de gens

    se reconnaîtront dans Ngazan, la "gazelle"

    Camerounaise, ou dans le portrait de son

    amoureux, "un white", et des autres aussi,

    de la vie parisienne, celle de la nuit, et de

    ceux des villages africains, des traditions,

    de ce qui n'est pas discutable, de ce qui

    l'est.


    Ngazan, on a envie de la prendre dans ses

    bras. Un véritable conte de fée venu de

    sous les tropiques. La dote, les palabres,

    son combat pour être publiée, Ngazan,

    écrit des poèmes depuis toujours et elle

    rêve d'être un jour reconnue pour ce qu'elle

    est, une fille honnête, besogneuse, et puis

    surtout cultivée. "Ce n'est pas parce qu'on

    est vendeuses dans la rue à une petite table

    qu'on à rien dans la tête". On découvre de

    nombreuses expressions, camerounaises,

    qui pimentent et ajoutent du piquant à cette

    belle histoire.


    De sa capitale, en passant par son village elle

    arrive à "Mbeng", labas, c'est une autre jungle.

    Je vous recommande donc, de lire cette belle

    histoire, de "la plus belle chute de reins du

    quartier Essos". Ce n'est pas qu'un livre c'est

    un bonbon, sucré-amer.

     

    Je vous donne l'eau à la bouche ?

    "La fleur de la forêt s'étiolait sur le bitume humide, loin

    de la terre dans laquelle elle puisait son énergie".......

    "Ngazan remercie Dieu de l'avoir faite noire, si elle avait

    été blanche elle aurait rougi comme le derrière d'un

    macaque"..... "Le quartier, l'horizon modèle réduit de

    Ngazan. Les journées s'y écoulaient dans les remugles

    de graillon et de latrines, monotones et rudes. Une de

    plus commençait, un lever difficile, après une nuit passée

    à s'agiter sur une paillasse coriace sans trouver le sommeil.

    Minuit, Dieu qu'il fait chaud, son pagne colle aux moindres

    replis de son corps. Une heure, un nourrisson diarrhéique

    hurle dans la case voisine. Deux heures, les chiens.........."

     

     

    Allez "Pestouille de Zambèze ! Bonne journée

    et surtout bonne lecture.


    Tchounguiamina2

    Elizabeth Tchoungui...


    tchoungui_jevoussouhaitelapluie

    Couverture du livre aux

    Editoins Plon, 2006.