eupol

  • Au nez et à la barbe de tous

    Pin it!

    Midi, la MONUC et les policiers de la PIR, Police d'Intervention Rapide, sont aux côtés
    des émeutiers, seulement 100 personnes. Toujours les mêmes.

    13,30 heures, le Boulevard du 30 juin est de nouveau bloqué. Les Policiers n'interviennent pas.
    La Monuc poste des blindés au milieu du Boulevard. La Pölice Européenne reste en arrière
    et fait du reporting de ce qui se passe.

    Qu'est ce qui se passe en fait ?
    Des Shegges (enfants des rues) brulent des pneus, jettent des pierres après les policiers qui
    sont postés au coin de la Grand Poste.

    A Forestcom, des jeunes bloquent la route avec de grosses pierres, et trient les voitures
    qui peuvent passer ou pas, selon que vous donnez ou non de l'argent.
    Je suis blanc, un Mundele, comme on dit ici et l'expérience de ce matin me suffit.
    Je fais demi-tour.

    Les leçons du passé n'ont aucun effet.

    L'ONU, est entrain de répéter les mêmes erreurs ici, qui ont été dénoncées ailleurs. D'autres part,
    avec les forces en présence pour garantir la sécurité des gens, je rappel ; EUPOL (Police Européenne)
    MONUC, Mission de lONU au Congo), EUFOR, PIR, (Police d'intervention Rapide), Les FAC , (Forces Armées Congolaises),
    pas une seule force d'interposition réelle n'était présente ce matin près des lieux de l'incident
    d'hier.

    A part la MONUC qui ne peut pas intervenir, les autres ou étaient - ils ?

    Je n'ose imaginer un plus grand nombre d'émeutiers.

    Resteront-ils encore au balcon comme dans tant d'autres pays ?

    C'est comme si le sang n'avait pas encore assez coulé et que quelques morts
    de plus feraient biens au tableaux. Ce matin lorsqu'ils ont voulus s'attaquer à ma voiture
    il y avait quelques spectateurs, 5 blindés de la MONUC et leurs soldats.

    150 Jeunes paralyses la ville depuis ce matin.
    C'est normal. Encore une journée de perdue.
    Cliquer sur les petites images