fardc

  • Mbandaka, Province de l'Equateur sous les balles

    Pin it!

    Mbandaka en Province de l'Equateur, à plus de 600

    Km de Kinshasa, subit des combats à l'arme lourde

    et légère entre des "Insurgés", et les FARDC (Forces

    Armées Congolaises) et la MONUC.


    Difficile d'obtenir des renseignements fiables à cette

    heures, quant à l'ampleur du mouvement.


    Combats entre une faction rebelle et la République ? 

    Combats d'un mouvement plus organisé contre la 

    République Démocratique du Congo et ses représen-

    tants ? Tentative de déstabilisation de l'Etat Congolais

    avant le 30 Juin, date anniversaire de l'accession à l'

    indépendance ? Autant de questions qui sont ouvertes

    et de supputations et autres spéculations quant aux

    réelles motivations d'un tel regain de tension dans la

    Région à l'Ouest de la R.D.C. 


    Je viens de parler avec une dame qui vit la-bas. Elle

    est en sécurité chez des amis. "A 9,30 heures ce lundi

    de Pâcques, les tirs viennent de se calmer" dit elle. "Il

    est difficile pour nous de savoir exactement ce qui se

    passe vraiment."... "La Monuc prend part aux combats"

    .."La MONUC déplore d'ailleurs un de ses militaires tué

    et plusieurs blessés." 


    Ce qui aurait commencé avec 30 personnes venus par 

    le Fleuve, dimanche, aurait gagné et grandit en intensité.

    Ces événements se passent alors que le Gouverneur de 

    la Région est en séance de travail à Kinshasa. Des biens

    privés auraient été pris pour servir à la logistique, ou pour

    servir de remparts.  


    Les "Enyele" tribu de l'Equateur, les partisans de Jean-

    Pierre Bemba, ou encore les partisans de "Bundu Dia

    Kongo" secte d'obédience religieuse et anti-gouverne-

    mentale sont ils mêlés  plus largement aux combats 

    qui ont débuté en ce dimanche de Pâcques ?

     

    En publiant "A Kinshasa, dimanche c'est Pacques"

    je ne me doutais pas un instant que les obus et les 

    balles remplaceraient les oeufs venus du ciel. On a

    beau vouloir de la poésie, voir le monde de manière

    rêveuse ou en couleurs, les événements de la vie

     ramènent  toujours ou souvent à  d'autres réalités. 

     

    Autre petite question qui fâche ou embête? D'où 

    peuvent provenir les armes et l'argent  qui servent à

    des troupes "Rebelles"  pour qu'elles osent et puissent

    s'attaquer aux institutions de manière récurrente à l'Est

    ou à l'Ouest de la République ?



    A Suivre....


    Bonne journée et bonne lecture !


  • Nouvelles tous azimuts

    Pin it!

     

    C'est hier, jeudi, que la dépouille mortelle de M. Le Sénateur

    Gaëtan Kakudji, Ex Ministre de l'Intérieur sous la Présidence de

    Laurent Désiré Kabila a été rapatriée  de Bruxelles à Kinshasa.

    Elle restera quelques jours dans la Capitale avant  son autre

    transfère vers sa dernière demeure sur la terre de ses origines

    le Katanga. 


    On annone Madame Hilary Clinton en R.D.C. pour le 10 août.

    Mme la Secrétaire d'Etat des Etats Unis sera à Kinshasa pour 

    deux jours.


    Hilary Clinton _ Washington


    Cette visite intervient dans le sillage du voyage Africain de M.

    Barack Obama et de son discours "Yes You Can". Dans la foulée

    aussi de la décision du F.M.I. de prendre des mesures en faveur

    de 22 pays les plus pauvres de la planète dont 75% sont 

    des pays d'Afrique Sub Saharienne.


    IMG_3177

     

    C'est aussi le moment de "désamour" entre R.F.I. Radio

    France Internationale, et le pouvoir de Kinshasa. La mise

    au point du Ministre de l'information, Monsieur Lambert

    Mende Omalanga est sans appel pour l'instant. C'est un

    bras de fer qui ne date pas d'aujourd'hui. 

     

    Difficile à faire passer la pilule. Une radio d'nformation

    Internationale peut elle être privée d'émettre ?

     

    Pour les autorités, il s'agit moins d'information que de

    désinformation. R.F.I. est accusée de se faire plus souvent

    qu'à son tour de propos qui tendent à déstabiliser le pouvoir

    de Kinshasa et ses institutions. Les rapports des différents

    organismes liés aux Droits de l'Homme viennent envenimer

    le débat.

     

    La question qui s'ouvre de plus en plus est la suivante,

    "vont ils nous donner des leçons continuellement alors

    que l'aide humanitaire dans les kivus, est de moins en

    moins altruiste et de plus en plus un enjeux stratégique

    et financier"...

     

    A suivre dans les prochains jours...

     

    Mais encore une pauvreté exploitée par des prédicateurs

    de tout poils misant sur la crédulité des gens qui face à une

    misère de chaque jour ont avant toute chose un besoin

    urgent de réponses toute faite.


    Ne plus se poser de questions, ne plus réfléchir. Croire. Peux 

    importe demain, les offrandes (argent) sont dispensées à ces 

    beaux parleurs à ces vendeurs de miracles aux âmes meurtries

    par la vie, par le fait d'être nés la où il ne fallait pas au moment

    où il ne la fallait pas. Mais comme le dit Maxime Leforestier," on

    ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille, on ne

    choisit pas non plus  les trottoirs de Manilles, ni ceux de Paris ou

    d'Alger... "


    Prédications_DanyMasson

    Affiche publiciatire à caratère religieux...

     

     

    Le Boulevard du 30 juin, continue d'être remodelé et dans

    son prolongement, le Bd Colonel Mondjiba, de Socimat à 

    Kintambo magasin, voit aussi ses bas côtés dépourvus de

    leur parure, faite d'arbres et d'ombres. Manque à gagné

    pour les cueilleurs de Mangues, qui pouvaient se faire un

    petit plus sans trop de dépenses. Le côté "typique" et un

    tantinet "bucolique" du bd disparaît pour faire place à plus

    de fluidité de la mobilité. C'est à espérer et croire aussi à

    un futur aménagement de l'environnement de ce tronçon

    réhabilité.

     

    Bd Colonel Mondjiba 2006

    Le passé fait place à la modernité

     

    Bd Colonel Mondjiba_2009_Dany Masson
    Même endroit, que ci-haut, abattage  des arbres des bas côtés.

     


    Quant à Papa Wemba il a fêté ses 60 ans à l'hötel

    Sultani, sur l'Avenue de la Justice, le 17 juillet 2009.

    Bon et joyeux anniversaire à un des congolais les 

    plus talentueux et les plus populaires.

     

    PapaWemba_60ans_Sultani_Dany Masson
    Affiche face à lHôtel Sultani


    Pour en terminer avec ces notes. Demain samedi 1er,

    le jour est férié. Fête des parents. C'est aussi le jour,

    ou plus exactement en cette nuit du 1er août 2009 que

    les musiciens et amateurs de musique envahiront "la

    Rue du Jazz" en face de Wallonie - Bruxelles, Caf'conc

    et Ibiza Bar, pour rendre hommage à Moussa. Pianiste

    de son état, musicien dans l'âme, connu et reconnu par

    ses pairs. 

     

    Des notes pour qu'il gravisse les marches vers sa

    dernière demeure. Des notes de joie, des notes de

    de soutient à la famille, des notes de musique.

     

    Bonne journée et bonne lecture.

     

     

  • Kin sous ambiance électrique...

    Pin it!

    Depuis quelques jours, voir le carnet de notes, l'ambiance
    se tend. Les militaires de JP Bemba campent devant l'état
    major de leur chef. Les FARDC (Forces Armés Congolaises), se
    rapprochent du périmètre en question, devenu chasse gardée
    de la MONUC et des militaires non intégrés.

    Il y aurait même eu, un accord signé du Président garantissant
    la non violabilité de ce périmètre.

    Dans une ville, un pays, où, Etat et opposition ont des forces
    armées respectives, il ne faut pas s'attendre à autre chose
    qu'une ambiance électrique, insécurisante, et déstabilisante.
    Pour les personnes, les famille et les affaires.

    Ce matin, les choses se sont corsées avec des déplacements de
    militaires en grand nombre, vers la Résidence gardée sur le
    Boulevard du 30 juin face au cimetière de La Gombe.

    Des gens en armes, ont rejoints ceux qui refusent de se
    soumettre à l'armée congolaise.

    Panique en ville. Désertion de la plus part des bureaux dès
    11 heures du matin et plus tôt. La rumeur va vite. La population
    prend très vite peur.

    Vers midi, récupérartion des enfants à l'école belge et l'école
    française, derrière le Cour Suprême, dans le fameux périmètre.

    A cette heure, c'est encore calme, puis vers 12,40 heures,
    les premiers tirs à l'arme lourde se font entendre.

    L'ensemble des bureaux de la ville ferment. Plus rien à
    attendre de cette journée, sinon un dénouement de la situation
    dans un sens ou un autre.

    Monsieur le Président de la République, Monsieur, Joseph
    Kabila devrait s'adresser à la Nation dimanche prochain.

    Cette annonce préfigure que les événements de ce jour seront
    déterminants.

    Beaucoup de lourdeurs à Kinshasa, venant de plusieurs fronts
    diront nous. Le refus d'intégration des militaires dans les
    FARDC, les événements de KAHEMBA, et autres problèmes frontaliers.

    Ambiance électrique à Kinshasa et odeur de poudre, c'est le
    temps des explications armées qui prend le pas sur la sagesse
    des négociations à table.

    De telles situations ne peuvent pas se produirent ailleurs.

    Parce qu'il est dificile d'admettre, un Président, un exécutifs,
    un législatif et... plusieurs armées.

    On ne joue pas la même partition, pour un Congo unifié.

    C'est pour demain ou plus tard encore, l'avenir le dira.