françois bayrou

  • Primaires : François Fillon en marche

    Pin it!

    La Droite Libérale décomplexée et ses conséquances 

    Ça ne sera possible qu'avec une Gauche Complexée, démobilisée, aveuglée par les sarcasmes

    anti Présidentiels, par ce mauvais vaudeville organisé et planifié par tout le monde sans autre

    indignation que celle de quelques artistes, et personnes de la Culture qui s'offusquent et nous 

    disent. Assez ! Stop ! 

     

    4 Millions de personnes ont voté démocratiquement, hier en France pour la suppression de

    500 000 emplois publiques, pour une France Libérale dure. Pour une fracture Sociale qui

    va aller en se durcissant. C'est le choix. C'est un choix. Les élections de 2017 sont lancées. 

     

    Ils ont voté et ils étaient nombreux, plus de 4 millions de votants, de Droite et du Centre,

    peut être même aussi d'ailleurs. 

     

    Nicolas Sarkozy tire les leçons et se prononce pour son Ex- Premier Ministre. L'écoutant ce soir à la Télé, je n'ai pu m'empêcher de penser à Vladimir Poutine et à son Premier Ministre,  "Un jour, l'un, un jour l'autre." 

    Sauf, qu'en France c'est 10% du corps électoral, 10% du peuple en âge de voter qui a fait

    son choix, hier. Ce n'est pas encore la France. 

     

    Résultats à 11,45 heures ce 21 novembre 2016 :

     

    primaires,francois fillon,alain juppé,francois hollande,julie gaillet,ségolène royal,nkm,copé,lemaire,udi,françois bayrou,jean luc mélanchon

     

     

    Lire la suite

  • Suffisamment important pour être communiqué

    Pin it!

    Ségolène Royal a précisé ne pas avoir eu pour l’instant de
    réponse du candidat centriste, à qui elle a laissé un
    message téléphonique lundi soir.

    Le fait que François Bayrou n’ait pas encore répondu est un
    signe encourageant, “sinon il m’aurait dit non tout de suite”.
    Des “contacts” ont d’ailleurs été pris “entre les proches”,
    a-t-elle souligné.

    “Je souhaite que la réponse soit positive (…) Cela mérite
    d’être tenté”, a estimé la première femme à avoir une chance
    réelle d’accéder à l’Elysée qui reconnaît avoir pris un
    “risque” en sortant des “schémas traditionnels” de la
    politique française.

    “Il y a peu d’occasions dans l’histoire de la politique
    où on peut accomplir des dépassements, des refondations
    qui n’entraînent personne à en rabattre sur ses convictions”,
    a déclaré Ségolène Royal.

    Celle qui se dit régulièrement prête à “actualiser le logiciel
    socialiste” a affirmé qu’elle n’avait pas “senti de
    réticences” au sein du PS après son offre d’ouverture au
    centre, la première depuis la tentative de Michel Rocard,
    à la fin des années 1980.

    Après avoir rencontré dans l’après-midi les parlementaires
    socialistes, elle a expliqué avoir ressenti tout au plus des
    “questionnements”.

    Pendant son discours devant plus de 9.000 personnes réunies
    au Zénith de Montpellier, la candidate n’a pas cité le nom
    de François Bayrou pour ne pas “lui mettre la pression par
    meeting interposé”, comme elle l’a expliqué aux journalistes.
    Elle a souligné avoir été “très explicite” notamment quand
    elle en a appelé à “toutes les couleurs de l’arc-en-ciel”.

    Lu sur le site ....... http://royal2007.fr

    sego2