francophonie

  • Jubilés africains, la Francophonie. Et nous et nous ... .

    Pin it!

    Ce 20 mars  2010, l'Organisation Internationale de la

    Francophonie, l'OIF, fêtera ses 40 ans dans 70 Etats.


    "La diversité au service de la Paix." 


    200 millions de francophones dans le monde dont 14

    pays africains qui eux célèbrent cette année leur 50

    ans d'indépendance, parmi ceux -ci, le Bénin, la (R.D.C)

    République Démocratique du Congo, le Cameroun, la

    Centrafrique, le Congo-Brazzaville, la Côte d’Ivoire, le

    Gabon, le Burkina Faso, Madagascar, le Mali, le Niger

    Mauritanie, le Nigeria, le Tchad, le Togo, le Sénégal

    et la Somalie.

     

    Carte_Francophonie

    Pour agrandir : Cliquer droit sur l'image et Afficher l'image

     

    200 millions de francophones, çà me fait repenser à

    la chanson de Julos Beaucarne. C'était en 1974 et la

    Francophonie c'était à cette époque 180 millions de 

    personnes. "on parle le français à Quebec, à Rebecq,

    à Florecq, à Tahiti, à Haïti, au Burundi, au Togo, au

    Congo...." et çà continuait pour se terminer sur une

    phrase wallonne, "Vola poqwè, no s'tant firs dyesse

    wallons". en Français, "Voilà pourquoi, nous sommes

    fiers d'être wallons.  

     

    Il y a cinquante ans, des pays colonisés par des Etats

    Européens devenaient indépendants. L'histoire de la 

    bouteille à moitié vide, ou plaine commençait.

     

    Des jubilés tournés vers l'avenir sans trop se souvenir

    du passé et de l'histoire. 

     

    En R.D.C. l'invitation lancée au Roi des belges, et les

    deux nuits qui seront passées à Kinshasa font couler

    beaucoup d'encre. Au Congo et en Belgique. Si de

    nombreuses voix se lèvent pour dire leur satisfaction en

    rapport à ce déplacement Royal, d'autres se lèvent

    aussi pour dire que çà n'efface rien, et que la dette

    reste.

     

    La Francophonie, c'est le partage d'une même langue,

    c'est idéalement le partage d'une solidarité active entre

    les Etats qui font partie de cette grande famille.

     

    L'accession à l'indépendance c'est normalement, l'

    acquisition de sa totale souveraineté politique. Le

    droit à déterminer par soi même les orientations qui

    déclinent de cette indépendance politique.

     

    La venue du Roi Albert II à Kinshasa, au delà du

    symbolique, c'est aussi un message d'espoir vers

    le peuple congolais et aux projets de reconstruction

    du pays, oeuvre des dirigeants élus. Ce sont d'

    autres relations entre les deux Etats, qui ont été

    toujours fusionnels et passionnels. C'est la première

    visite royale en dehors de relations régentées par les

    intérêts de l'Ex Colonie. Venir en Royale visite avec 

    en mains pourquoi et qui sait, un geste.

     

    Lequel ? Direz - vous ?

     

    Une approche de nos passés mèlés et un retour

    sur la terre des encètres d'oeuvres qui marquent

    la culture et l'histoire du peuple et des cultures

    congolaises.

     

    ID2088901_18_roi_belga_084920_00UHJ8_0.JPG

    S.M. le Roi Albert II : Crédit Photo Belga in Le soir

     

    Pourquoi mélanger Francophonie et Indépendances ?

     

    La diversité au service de la paix, c'est accepter l'autre.

    Le fait de mettre l'accent sur l'avenir et sur les traditions

    culturelles, ne devrait pas occulter la partie historique

    et la restitution de la mémoire  culturelle pillée et extraite

    de son milieu. Redonner au peuple congolais les oeuvres

    vestiges de son passé, fait peut être partie d'une nouvelle

    vision des rapports entre les Etats. 

     

    S'il n'est pas question de "pardon", pourquoi ne serait

    - ce pas l'heure de restitutions et d'échanges ? Celle de la

    Culture et de ses témoignages au travers des âges.  

     

    Celle des identités multiples d'une Nation diversifiée

    et pourtant unie, unique même. 

     

    Un geste culturel contre ce qui fut de la barbarie.

    Un geste pour un autre départ d'avenir dans ce 

    pays le plus peuplé de la francophonie. A ce jour,

    200 oeuvres environ sont au Musée de Ngaliema,

    vestiges et témoins. A Tervuren, dans les caves et

    les placards, sur les tréteaux d'expositions, il y a

    170 000 oeuvres répertoriées.

     

    "La vie ne se comprend que par un retour en arrière

    mais on ne la vit qu'en avant." Sören Kierkeggard

    Philosophe danois. 

     

    La diversité au service de la Paix. 

     

    Bonne journée et bonne lecture !

  • Drone, Senghor et autres notes

    Pin it!

    Merci à Kim, grâce à son commentaire je peux insérer une photos
    du drone qui est tombé à Kinshasa. Drone, vous avez dit drone ?
    Mais il n’y avait pas de pilote dans l’avion. Mieux vaut tard que
    jamais. Après tout ce blog est avant tout un bloc notes.

    Photo Radio OKAPI

    photo_fichier_188 drone

    Notes, vous avez dit notes ? Bonne nouvelle , les « Enchanteurs » chantent plus que
    jamais, ils et elles répètent et préparent une nouvelles représentation. Au Menu
    de nouvelles et d’anciennes chansons. Harli et Patrick sont rentrés se Belgique.
    Ils y ont chanté et impressionnés. Peut être leurs impressions ici prochainement
    et, qui sait des photos.


    images note de musique

    Le 29 octobre 2006, des élections qui marqueront à jamais le Congo.
    Présidentielles et Députations Provinciales.

    Le pouvoir dans son ensemble par la Démocratie. Les députés provinciaux devront
    élire les Gouverneurs des Provinces. Çà fait rire de dire province.
    Ces provinces congolaises grandes en superficie comme la France. Quel Enjeux, lorsque
    la Constitution donne de nouvelles prérogatives et plus d’autonomie au Provinces.

    Entre temps que se passe t’il ?

    Tout va très bien, tout va très bien. L’école Belge arrêtera ses
    cours le 30 octobre, lendemain des élections. Elle donne congé à ses élèves
    à partir du 4 novembre jusqu’au 19 novembre 2006. Congés de détente.
    Congés de sécurité. Des conseils de sécurité seront donnés dans les écoles.
    Buts recherchés : apprendre à se maîtriser, apprendre à gérer le stress, apprendre
    à gérer les p’tits bouts dont les maîtres et maîtresses ont la charge.
    Tout ceci en cas de problèmes.

    Psychose ? Peut être ? Un homme avertit en vaut deux.

    Certains expatriés ne sont pas rentrés au pays (des épouses surtout
    et des enfants). Certain prendront des congés. Les mesures de sécurité et de
    précautions sont de plus en plus répétées. Certaines sociétés mettent leurs agents
    expatriés au vert à Brazzaville, SN Brussels Air Lines, Hewa Bora….

    Pourquoi tout se raffut ?

    Les deux leaders qui s’affronteront n’ont pas signé d’accord de bonne conduite.
    Des armes ont été achetées par les uns et les autres.
    Kinshasa est donc une ville calme, mais au calme précaire,ténu.
    Pourtant la Communauté Internationale ne reste pas les mains croisées, si on
    peut rire de l’accord de « Kinshasa désarmée » (il n’y a pas de moyens
    ni de stratégies lis en œuvre pour atteindre cet objectif), des négociations
    ont par contre lieux pour donner entre autres, l’immunité au niveaux juridique
    vis-à-vis de l’un ou l’autre perdant etc.

    L’espoir est que le Congo retrouve sa gloire d’antan.

    Que la misère cède progressivement sa place à plus de droits et de travail.
    Plus de prospérité pour tous et que les affaires puissent reprendre et avec
    elles des investissements générateurs d’emplois et de bien être.

    La sagesse n’est pas Africaine ?

    En cette année 2006, année du centième anniversaire de la naissance de
    Léopold Sédar Senghor, une envie de le croire plus que tout.
    Et, laissons à cet homme d’esprit, de culture, d’amour de la Francophonie
    (il en fut le fondateur) la parole de la fin. Peut être réitérerait
    il ses mots prononcés entre autres en 1969…

    (…). L’heure est désormais à la coopération. La Francophonie n’est pas une idéologie ;
    c’est un idéal qui anime des peuples en marche vers une solidarité
    de l’esprit » (Liberté 3, p.193-194)

    senghor_photo2