histoire

  • SNCB : Economie ne rime pas avec famille

    Pin it!

    La Passerelle ©DanyMasson.jpg
    Une Passerelle vers l'avenir. Un avenir que l'on espère meilleur. Plus équitable, avec une répartitions des efforts selon les moyens. Une passerelle vers une répartitions des richesses de la vie, normale, sociale, familiale. 

    La S.N.C.B. doit faire des économies. Elle veut radicaliser ses tarifs ... et elle s'en prend aux familles nombreuses, aux familles avec enfants, à la mobilité aisée des plus agressés par le coût de la vie.

    Une tradition qui est en péril. 

    En cliquant sur la photo dans l'article , vous accéderez à l'interview donné par Delphine Chabert, de La Ligue des Familles au JT de 13 heures , le 16 septembre 2015. 

    Familles agressées : Index, TVA, Hausse de l'électricité, ... 

    Crédit Photo : @DanyMasson / Passerelle Ottignies Gare

     

    Lire la suite

  • Journée du Patrimoine à Vierset - Barse

    Pin it!

    Je vous livre ici quelques images prisent au Chateau

    de Vierset - Barse en cette Journée du Patrimoine de

    ce cru 2015. 

     

    Le Chateau de Vierset - Barse (Modave 4577)

     

    Le bâtiment actuel, de style classique, date du 18e siècle.

    De larges douves baignent trois côtés du château du côté

    sud.

    Le corps principal a été construit après 1775 par Charles

    Albert de Billehé, général major aux armées impériales.

     

     

    IMG_0427.jpg

     

     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

     

     

     

  • Modave, ses Villages, ses Hameaux ... Opération Epsilon

    Pin it!

    En m'inscrivant sur la Page "Modave, ses Villages, ses Hameaux,

    Notre Vie, je ne pensais pas découvrir une histoire qui n'a rien de

    banal, puisqu'elle fait partie de la Grande Histoire. 

     

    Facqueval, Modave, Vierset, Huy, Nazi, Savant, Heisenberg, Hahn, Nos villages   ont  des  secrets.  Secrets de  familles,  de lieux,

    des endroit dits « aux fées », aux « Macrales »,  Emile Dantine

    et ses Contes de la Vallée du Hoyoux nous fait vivre à fleur de

    peau et de mots ses histoires qui ont marqués notre région et

    des soirées au coin du feu.  Les vieux racontant aux plus jeunes

    les yeux écarquillés, la bouche béante,  ne  sachant   plus   bien

    comment ils allaient aller pouvoir s’endormir après tant de frayeurs.

    Je l'ai partagé bien entendu en trois épisodes sur la "Page" et,

    cette suite a eu son succès..

    De quoi s'agit -il ?

    Les alliés savaient que  les « Allemands du  Régime Nazi »

    tentaient de fabriquer la Bombe Atomique. Ils soupçonnaient

    le Professeur HEISENBERG. Ils ont tenté à maintes reprises

    de le tuer ou de l’enlever.

     

    Werner Heisenberg fut Prix Nobel de Physique en 1932 et

    il était considéré comme étant le Savant allemand le plus

    dangereux par les Alliés.

     

    Une brèche est ouverte

    Fin de la Guerre, en avril 1945, une  brèche est ouverte par

    les « Fusillés marocains » dans le Front Allemand,

    cette brèche fut mise à profit par une unité Anglo – Américaine

    « ALSOS ». Ils y découvrirent dans une grotte l’ébauche

    d’une pile Atomique.

     

    L’Eau Lourde ainsi que de l’uranium  furent récupéré par la Mission

    anglo – américaine, ALSOS dans un moulin qu’avait choisi le Prof. 

    HEISENBERG afin de la dissimuler. Et avec le matériel les plus

    grands savant de l’Allemagne Nazie. Il sont Neuf plus Heisenberg

    lui même.

     

    Les Prisonniers "Invités" 

     

    Werner Heisenberg,

    Otto Hahn   (qui reçut le prix Nobel de Chimie durant sa captivité) ,  

    Paul Harteck,

    Kurt Diebner,

    Carl Friedrich von Weizäcker,

    Max Théodor von Laue,

    Walter Gerlach,

    Erich Bagge,

    Horst Korsching

    Karl Wirtz.

     

    Je vous livre ici le lien en PDF ... Cliquez sur l'image ou sur

    le signe "Média" du dessous... 

     

    Je l'ai intitulé : 

     

     

    Dans la  mosaïque : Facqueval !

     

    CENTRE SPECIAL  DE DÉTENTION, ZONE N ° 5,

    CANAL DE BASE SECTION, ETOUSA

     

     

    Epsilon, Facqueval, Farm Hall, Charle Frank,



    http://www.calameo.com/read/00439923430cbe58b0171

     

    Belle et Bonne soirée,

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi ! 

     

  • D'une élection à une autre...

    Pin it!

    Ce 9 août, le Rwanda votait. Pour la seconde fois depuis

    le Génocide de 1994, les rwandais étaient appelés dans

    les   urnes pour désigner  le Président et les instances du

    Gouvernement  qui décideront  de l'avenir  du  peuple des

    Mille Collines. Le Président Paul Kagamé a été réélu à

    plus de 93% des voix.

     

    election-rpf.gif
    Crédit Photo : Charline Burton in Le Soir &

    En 48 ans d'indépendance, donnée par la Belgique,

    le   Rwanda a traversé des périodes parmis les plus

    sombres    de l'histoire   africaine, voire  de l'histoire

    de l'humanuité.


    Aujourd'hui,  les  détracteurs   du pouvoir  en place y 

    voient une main mise complète et sans partage de la

    part des libérateurs, Umutabazi, du génocide. Y a t'il

    à ce jour; une réelle alternative à M.  Paul Kagamé ?   


    16 années se sont écoulées depuis la tragédie humaine

    de  1994, le Rwanda a changé. Kigali s'est tranfromée.


    La vision économique  ambitieuse des  dirigeants, va de

    paire  avec des transformations  de  la société  rurale et

    une  redistribution   des terres et  des cultures. Ce n'est

    pas du goût de tous. Des divergences existent. Le Pays

    (un des plus pauvre de la planète)  doit s'organiser.  Pas

    facile de faire ce chemin ensemble, 16 ans à peine après

    la  tragédie, après 48 ans de divisions et de culture de la

    haine contre une partie de la population.  Ce qu'appellent

    certain(e)s "le crédit génocide" est inacceptable. L'Europe

    commémore à juste titre la fin de la deuxième guerre, cultive

    avec raison la mémoire des camps de concentations et de

    la   Shoah.   C'est notre histoire.  Notre mémoire  mondiale

    que de dire encore et encore "plus jamlais çà" !


    A kinshasa, la CEI,(Commission Electorale Indépendante)

    vient de publier ce 9 aout, le calendrier pour 2011.


    Cliquez sur le lien ci-dessous.

    Calendrier Electoral publié le 9 aout 2010 par la CEI.doc


    Ce qui était annoncé par  d'aucuns comme un mort né,

    aura donc lieu. Il y aura bel et bien élections en 2011.

     

    Ici aussi, on parle de tentations. Raidissement, fermeté,

    replis, certains expriment la crainte d'une dérive pouvant

    aller vers l'autoristarisme.

     

    Pendant ce    temps, on en appelle à   la mise en  place d'un

    climat des affaires propice aux investissements, pour amener

    ou attirer les investisseurs étrangers et garantir aux nationaux

    de meilleurs conditions de traitements pour les importations,

    dans   le domaine des perceptions  etc...La FEC, Fédération

    des Entreprises du Congo, déjà citée à maintes reprises dans

    ces  colonnes, fait le maximum pour proposer des réformes

    qui vont dans le sens de l'ouverture,   de l'allègement   des

    tracasseries, du développement des sociétés donc de

    la population.

     

    KIN_7720.jpg
    Chinois à Kinshasa mondialisation : 50 ans de la RDC

     

    Dernièrement   le décret du Premier Ministre N° 10/18  du  22

    avril, Relatif à l'Encradrement et à la Protection des Entrepises

    Industrielles / Commerciales, demande que s'inscrivent  toutes

    les entreprises dans des Fédération Professionnelles afin de

    renfocer  les  capacités organisationnelles  de  celles-ci, entre

    autres.  Un nouveau Tarif des Droits  et  Taxes à l'Importation

    vient aussi de paraître. Si ce dernier est encore trop imprécis

    à certains niveaux, n'empêche que des procédures se mettent

    en place.

     

    Est-ce à dire que çà va dans le meilleur des mondes  et  que 

    les vigiles du droit, des droits,  peuvent se reposer ?

     

    Ici comme ailleurs, non bien sûre.

     

    Il reste à faire. Beaucoup à faire !

     

    Au  travers  des deux élections, celle  passée et celle qui

    est à venir, les médias ne sont pas tendres avec l'Afrique

    et ses gouvernants. Faut il l'être d'ailleurs ? Certes, non !

     

    Mais qu'aurait on fait, qu'aurait on arrêté si un de ces chefs

    d'Etat africain avait comme  Sarkozy,  en France, nommé en

    tant que  Ministre du Budget du Pays, le trésorier du Parti ?


    Poser la question c'est y répondre.


    Mais  laissons celà aux politologues qui écriront l'histoire

    mondiale, la petite et la grande, en lettres capitales dans

    les années à venir. Ce que  certains oublient ou faignent

    d'oublier, "Major e longuinquo reverentia" L'éloignement

    augmente le prestige.

     

    Bonne journée et bonne lecture !

     

    Rappel : La pétition Oui aux Chroniques de Paul Hermant

    sur la RTBF Radio, Matin Première.

     

     

  • Laissons parler les gens.

    Pin it!

    C’est pour demain. Le vote du second tour aura bien lieu.

    Une fin de campagne en queue de poisson. Les épouses
    aux avant-postes et les candidats retranchés.

    Au pays des Tamtam, radio trottoir a pris le pouvoir.

    Psychose et rumeurs. Le lot de ces derniers jours.
    Cédric en a fait les frais. Voici son adresse de blog
    cedric.uing.net

    Pas moyen de travailler sereinement. Hier, un client qui
    devait retiré des appareils à nos entrepôts, ne la pas fait
    sous prétextes que des bagarres se passaient à Limete
    aux abords des première et deuxième rues. Beaux dire
    que non, rien, ce n’est pas vrai. On verra lundi !

    Les employés des Nations Unies, qui habitent en bordure
    du fleuve ont été conseillés de se déplacer vers d’autres
    Lieux de vie et les hôtels.

    Plus l’indice de sécurité est haut, plus les primes sont fortes !

    Si nous faisions attention à chaque rumeur, à chaque bruit
    de trottoirs, soigneusement distillés, si vous voulez mon
    avis. Nous serions tous, sous tranquillisants ou en fuite.
    Peut être fous ! « Nzanga Mobutu a fui en Centre Afrique »,
    « Kabila est malade et il est parti », « c’est vendredi que çà va
    se déclencher » et j’en passe et des meilleurs.
    "Eddy Kapend est en fuite"

    On se calme. Deux morts à Djolo dans le Kasaï. Oui, deux
    vies interrompues ce sont deux morts de trop. Mais dans
    les pays occidentaux, lors d’élections entre libéraux, fascos
    et socialistes, combien d’incidents ? Combien de rixes ?

    Ceci n’excuse pas cela. D’accord !

    Le temps n’est tout de même pas à débiliter d’avantage
    une Afrique qui n’en à pas besoin. En RDC, nous avons
    60 millions d’habitants. Calculez l’impact ! Froidement !

    Par contre

    1700 morts chaque jour, en RDC, une des plus grandes
    catastrophe humanitaire que l’humanité connaisse. Pire
    Qu’au Darfour ! Combien de news et de « unes » à
    Ce sujet ? Cette situation dure depuis des années.

    Mais ceci n’excuse pas ce qui se passe. D’accord !

    Demain, la population se rendra aux urnes.
    Demain, les congolais écriront une page d’histoire
    Sans précédent pour la R.D.C.

    Que se passera t-il ensuite ? Qui peut le dire ?

    Demain, j’irai, avec mon appareil numérique de poche
    vers quelques bureaux de votes pour tenter de figer
    Cet événement majeur.

    Je prendrai des précautions. Je serai prudent.

    Laissons parlez les gens !

  • En ce lundi chômé, flânerie et histoire

    Pin it!

    Je ne marche pas loin. Avec Naïm nous faisons à peine 50 mètres en passant devant la Symphonie des Arts (nous y reviendrons dans les jours à venir), et nous pouvons admirer la première chapelle protestante de Léopoldville. La Chapelle fut contruite en 1891, par le Pasteur Aaron Sims. Sa tombe est juste à l'arrière de la chapelle face au fleuve. Léopoldville (premier nom donné à la capital actuelle) fut fondée en 1881 par l'explorateur anglo-américain Sir Henry Stanley, la ville fut baptisée Léopoldville en l'honneur du roi des Belges Léopold II. Avec une population de 30 000 habitants, la ville comptait alors 66 villages. C'est en 1966 que Léopoldville devint KINSHASA.Aujourd'hui, cette chapelle est encore en très bon état et est fréquentée par les fidèles. Une plaque commémoratice est posée sur un des pilliers en briques de l'entrée.