humanite

  • Bono (U2) : Ce sont des réfugiés

    Pin it!

    Je partage 

    Source du texte : Site Classic 21 / RTBF Radio

     

    bono,u2,classic 21,rtbf,milan,exposition,concert rock,réfugiés,migrants,europe,droits,homme,humanité,humanitaire,identité,criseInvité à l'exposition universelle de Milan aux côtés du président du conseil italien Matteo Renzi, Bono a expliqué que les "migrants" devraient être appelés "réfugiés".

    "Migrant est un mot politique pour enlever le vrai statut de ces personnes. Ce sont des réfugiés car ils fuient la guerre", a expliqué le chanteur devant l'audience.

    De plus, lors du concert de U2 à Turin, Bono en a aussi profité pour revenir sur le sujet: "Nous ne connaissons pas la solution à cette crise qui touche l'Europe, mais ce que nous savons, c'est que si nous ne nous rendons pas compte de la situation, l'Europe qui est une belle idée, ne le sera plus".

    L'Irlandais a demandé à ce que tout le monde travaille ensemble pour répondre au problème de cette crise: "Comme disait Nelson Mandela: "Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse"".

    Pendant le concert à Turin, U2 a aussi changé les paroles de "Pride (In The Name Of Love)" en chantant "One boy washed up on an empty beach" (en référence à la photo de Aylan Ku

     

     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) lecture(s)

    Aussi ! 

     

  • Evasion bucolique au centre de Kinshasa

    Pin it!

    Le dimanche matin, j'aime me promener seul ou en famillle dans le parc
    de l'Ecole des Beaux Arts de Kinshasa. Le cadre se prète à merveille
    à la réflexion, la lecture, la méditation ou encore la conversation. L'atelier
    des sculpteurs en est le centre et envoi ses ondes monumemtales de
    tant de travail et d'études. Les pièces qui y sont réalisées seront
    présentées soit , au juri central soit, dans la salle d'exposition de l'école
    ou dans une galerie.

    L'Ecole des Beaux Arts de Kinshasa mériterait plus d'échanges avec d'autres écoles
    d'arts du monde et de plus de moyens. Mme Gopfert de la
    Symphonie des Arts est d'un soutien incalculable pour la plus part des
    artistes qui passent par cet institut. L'école même lui doit beaucoup.
    Mais mon propos n'est pas la aujourd'hui.

    Je me sent bien dans cet environnement. Des gamins jouent ou foot
    sur un terrain stabilisé en terre. Des statues ornent les jardins sans
    beaucoup d'ordre mais donne un caractère historique au lieu. Une ambiance de
    quiétude m'ennivre. Mais que je sois ici ou au Musée Rodin de
    Paris, ou encore au Musée Granet d'Aix en Provence ou dans les
    combles du Musée des Augustins de Toulouse, j'ai toujours cette impression envahissente
    de bien être et d'être si peux de chose face à tant
    de génie que referment ces murs ou ces parcs. Les deux heures
    passées à cet endroit, le dimanche matin,

    rechargent mes batteries et me réconcilie avec l'humanité.

    A mon entendenment, culture et humanité sont inséparables. Je me sent bien.

    Je rentre. Demain une nouvelle semaine, de nouveaux marchés, de nombreux coups
    de fils, le rythme des affaires reprendra ses droits et devoirs. Alors,
    quelques images pour vous donner une idée et peut être des envies.