indignation

  • La censure frappe les femmes

    Pin it!

    L'homme qui répare les femmes, Kivu, Thierry Michel, Colette BraeckmanCensurez, c'est ainsi que les mythes se créent. Ce qui est censuré est recherché,

    est lu, est vu, entendu, copié. Visotsky était censuré en URSS, il était le poète -chanteur le plus lu et écouté. Elvis Presley a été censuré pour ses déhanchements

    langoureux évocateurs. Il est devenu le King et un Mythe. Aldous Huxley a étécensuré. Steinbeck, Baudelaire, Vian, Orwell, Flaubert, James Joyce et même Lewis Caroll, et .... la Bible et le Nouveau Testatment sous le Renaissance ......

    Vous connaissez non ? Voltaire disait " C'est le propre de la censure violente d' accréditer les opinions qu'elle attaque"

    Et la liste est tellement longue, ce ne sont que des exemples parmi des milliers d'autres.  

     

    DanyMasson

     

     

     

     

     Lisons plutôt le Docteur Mukwege et sa réaction quant à la censure 

     

    Réaction du docteur Denis MUKWEGE à l’occasion de l’interdiction de diffusion en RDC du film documentaire de Thierry Michel et Colette Braeckman « L’homme qui répare les femmes. La colère d’Hippocrate » 

    C’est avec un grand regret que nous avons été informés de l’interdiction de diffusion en RDC du film documentaire de Thierry Michel et Colette Braeckman. 

    Nous avons assisté aux premières du film à La Haye, à Bruxelles, à Paris, et nous avions hâte que nos compatriotes puissent le voir dans leur pays. Ce film a été fait pour eux. Ce film leur appartient. 
    Sa censure met en évidence la volonté du gouvernement de refuser au peuple congolais son droit d’accès à l’information. Son histoire et son droit à la mémoire collective et à la vérité lui sont niés dans le but de mieux le manipuler et le contrôler. 

    En effet, nous vivons en RD Congo dans un climat d’oppression, de dégradation de la situation des droits humains et de rétrécissement de l’espace des libertés fondamentales. 

    Cette énième censure vient allonger la liste d’autres censures dont nous avons été victimes. 
    En 2008, alors que les Nations Unies venaient de décerner au peuple congolais, par notre entremise, le Prix des Droits de l’Homme en reconnaissance de sa lutte contre les violations de ses droits, il n’a jamais été informé de cette récompense. Les radios et les télévisions congolaises n’avaient pas été autorisées à présenter ni le prix, ni son lauréat. 

    Tout récemment, plus de 700 députés du Parlement européen et représentant les 28 Etats membres de l’Union Européenne ont, par un vote unanime, décerné le Prix Sakharov, par notre truchement, aux femmes congolaises victimes de violences sexuelles et basées sur le genre. Ce prix a reçu une résonance médiatique importante dans le monde entier, à l’exception de la RD Congo, où seules quelques personnes avisées en étaient informées. 
    Chacun garde également le souvenir des évènements de janvier 2015 qui avaient suivi les manifestations populaires contre la révision constitutionnelle, où une répression sanglante s’accompagnait du musèlement de la presse libre, de la coupure délibérée de l’Internet, du blocage des réseaux sociaux, du brouillage des faisceaux des radios et des télévisions tels que RFI. 

    Ces mesures liberticides n’honorent en rien les responsables qui les ont prises, pas plus qu’elles ne contribuent à l’amélioration de l’image du pays. 

    Aujourd’hui, il nous apparait incompréhensible que les témoignages des femmes et des acteurs de la société civile retraçant dans ce film documentaire la dure réalité vécue par des dizaines de milliers de femmes ces vingt dernières années, mais aussi leur faculté à retrouver la force de vivre avec dignité, puissent inquiéter outre mesure les autorités qui ont pris la décision de l’interdire. 

    Jésus a dit : « Vous connaitrez la vérité et la vérité vous rendra libres. » Gageons que cette mesure d’interdiction soit temporaire, car la vérité, même si elle dérange certains, a toujours vocation à voir le jour. 

    Docteur Denis MUKWEGE

     

     

    Belle et Bonne Journée

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

     

     

     

  • Non, Ce sont des Réfugiés ...

    Pin it!

    réfugiés,migrants,ue,merkel,hollande,espagne,libye,syrie,irak,iran,moyen orient,hongrie,autriche,allemagne,etats - unis,angleterre,belgique,france,schengen,espace,mort,tragédie,horreur,femme,homme,enfant,religions,collaboration,indignation

     

     

     

     

    Ce petit mot sur ma page Facebook, a été commenté dans des sens divers mais elle a suscité les réactions, pro ou prou ce que j'ai écrit et qui est reproduit ci-dessous. 

     

    Photo : @DanyMasson  2014  

     

     

     

     

     

     

     

    Hier soir, j'ai été très touché. C'était une réunion de famille.

    Chez des amis. Il y avait la, la Grand - Maman  de  83 ans. 

    Elle raconte la guerre de 40. L'exode. Elle raconte le long

    chemin avec les parents vers le Sud de la France. 

     

    Son Père lui disait. "Allez, marche, tient le coup, lorsque nous

    rentrerons, tu auras un petit chien, ne pleure pas".... 

     

    Arrivés dans le Sud de la France . Ils ont été accueillis par des

    gens qui avaient un Chateau , un vignoble. Après que l'arrière

    Grand Mère, la maman de la Grand Maman conteuse d'un soir,

    ait bien prouvé qu'elle était chrétienne, ils l'ont embauché en tant

    que  femme de ménage. 

    La Grand Maman poursuit.... 


    "Lorsque je vois, ces REFUGIES le long des routes, je pleure, je

    repense à nous, à mon Papa, à ma Maman, à mes Frères et Soeurs"..... 

     

    Ce qui m'a marqué dans cette fin d'après midi, c'est l'étonnement

    des plus jeunes, entre 35 et 45 ans, et puis le fait que la Grand - 

    Maman   a dit, "REFUGIE" et non pas migrant

     

    Ce n'est pas qu'une histoire de sémantique. je regrette. C'est à

    partir d'un diagnostique, de la nomination du MAL, que l'on décide

    du traitement.

     

    Que l'on attaque les causes et pas seulement les effets.

     

    Ce qui ne figure pas sur Facebook : Définition du terme 

    Réfugié

     

    « Le terme réfugié s’appliquera à toute personne (…)

    qui, craignant d’être persécutée du fait de sa race 

    [son origine], de sa religion, de sa nationalité, de son

    appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions

    politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité

    et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se

    réclamer de la protection de ce pays ; ou qui, si elle n’a

    pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel

    elle avait sa résidence habituelle à la suite de tels événements,

    ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner. »

     

    Le Mot "Migrant" n'est il pas péjoratif ou à  connotation qui

    prête à confusion ?  

     

    Ne recoupe t-il pas trop de situations

    diverses et variées ? 

     

    N'est ce pas pour cette raison , (n'en déplaise au HCR, et à

    des Organisations Professionnelles de  la question  de  ces

    cas de Réfugiés, justement ), que l'on ne décide pas ? 

     

    Combien de camionnettes banalisées  et  transformées  en 

    chambres à gaz mobiles ? Combien de bateau(x) chavirés ? 

    Combien de morts ?  Combien de photos d'horreur faudra t -

    il donc encore ?  Pour que les Chefs de Gouvernements et

    leurs Ministres des Affaires Etrangères prennent les décisions

    qui s'imposent ? 

     

    Contre les réseaux de "Passeurs" donneurs de rêves et voleurs

    d'argent , de Vies !  

     

    Entre autres ... 

     

    Pour une Politique de traitement humain de demandeurs d'

    asiles, qui, à ce que l'on croit comprendre du patronat Allemand,

    n'effraye pas  les marqueurs  économiques, que du contraire.  

     

     

     

    Bonne et Belle Soirée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s) 

    Aussi !

     

  • Des Murs ou des Passerelles ...

    Pin it!

    Epinglé ce Coup de Rage Elitiste de Jean Rochefort.  Qui, invité 

    par l'EX  garde  des Sceaux , Madame Rachida Dati,  pour  une

    fête de quarter dans le 7ème.  S'est indigné au nom des EVITES.

     

    Ce que dit Jean Rochefort .....

    "C'est ignoble non ?"

    "Moi, je la reçois [l'in­vi­ta­tion ndlr], mais pas la dame qui est gardienne chez nous. Elle travaille, paie ses impôts et a élevé cinq enfants qui ont merveilleu­se­ment réussi. Trois ont fait Sciences Po. C'est une mère courage, mais elle n'est pas invi­tée. Pourquoi ? C'est ignoble non ? Moi ça me révolte", s'est indigné Jean Rochefort. Il a bien évidemment envisagé d'adresser un courrier bien senti à l'ex-ministre. "J'ai pensé répondre à Dati : 'Je t'*******, ****** ! [le magazine a censuré les noms d'oiseaux, ndlr]. "Chiche ?", demande Le Point. Toujours aussi blagueur, l'acteur lance : "Vous avez raison, ça risque de lui faire plai­sir. Faut être précau­tion­neux. Si j'écris ça, je suis sûr qu'elle va me tomber dans les bras".

                                                                                                     

                                                                                                 Coup de Coeur : Laurent "Job"

    Mon Ami,

    Laurent a retrouvé un travail et sa dignité  avec, dans son

     domaine,  un CDI et  un poste  qualifié   à responsabilité. 

    Ceci après plus d'une année de "Galère".

     

    Alors Bravo mon  Vieux, j'espère rejoindre le "Club" des

    Utiles moi aussi très vite et très prochainement. 

     

     

    Et puis un Cadeau. Un clip, une chanson, un gars, un mec, un homme, 

    un chanteur qui à de la vie au coeur ou du coeur à la Vie. Ovation ! 

     

    Quand d'autres construisent des murs 

    Construisons des Passerelles 

     

    "C'est çà la France" 

    Marc Lavoine 

     


     

    Belle Journée, Bon Dimanche,

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi !

      

  • Un compagnon d'espérances.

    Pin it!

     

    Stéphane Hessel

    Cliquez sur la photo .....

     

  • Paludisme et grippe A/H1N1 un combat inégalitaire

    Pin it!

    La grippe A (H1N1) à fait des morts ces derniers mois.

     

    Partie de l'Amérique du Sud, appelée un temps, la

    grippe Mexicaine, elle fait des ravages. Les pays se

    protègent et la population est appelée à force et de

    renfort de spots et autres messages à se protéger.


    Quoi de plus normal ? Les pays occidentaux ont en 

    mémoire ou on leur rappel à qui mieux- mieux, les

    ravages de la grippe Espagnole dans les années 18

    à 1920 qui avait fait plus de 400 000 morts en France.


    L'Afrique : Le Paludisme, la malaria


    La malaria, en Afrique tue plus d'un MILLIONS de

    personnes chaque année. En majorité des enfants.

    L'Afrique recense plus de 80% des morts dus à 

    cette maladie. Sources UNICEF.


    Inutile de dire  les conséquences que cette

    maladie à sur différents paramètres de progrès

    et de développement  économique. Il pérainise

    la pauvreté, c'est tout.


    Que faut il pour se protéger du Paludisme ?

    Moustiquaire imprégnée d'insecticide. L'accès 

    rapide à un traitement. Un traitement préventif

    pour les femmes enceintes.


    Bref, des mesures préventives et curatives. Si

    elle sont curatives, elles doivent être accessbles

    dans les 24 heures, ceci étant donné l'indice

    faible de combat de la maladie par des antis

    corps du fait même de la mal nutrition qui

    sévit dans les régions pauvres.


    Grippe A (H1N1) / Paludisme.

    Le propos n'est pas de mettre en opposition les

    deux maladies et les remèdes préventifs et

    curatifs qui y sont liés.


    Comprendre la différence, ne pas l'admettre.


    La question est de tenter de comprendre ce qui

    fait la différence entre une maladie qui fait en

    6 mois, plus de 600 morts dans le monde et une

    autre qui tue 1 000 000  de personnes chaque

    année ?


    L'écart entre le Nord et le Sud est criant. Des

    stocks de médicaments d'un côté et de l'autre

    des interventions "homéopathiques" d'aides

    à personnes en danger. En danger de bonne 

    conscience d'un côté, et ,  en Danger de Mort

    de l'autre !


    Des stocks qui ne serviront peut être pas. Nous

    le souhaitons. Et de l'autre, des stocks qui ne 

    serviront pas, faute de ne pas exister ou presque.


    Nous ne dirons pas ici comme certains qu'on en

    fait trop A (H1N1). Une vie est une vie. Et la n'

    est pas le débat.


    C'est une indignation devant tant d'injustices !


    1 milliards d'euros rien que pour la France ont été

    mobilisé contre la grippe A (H1N1) plus une

    campagne affolante au sens propre du terme. Les

    ténors de la politique de Droite comme de gauche

    en sont atterrés. 


    2,5 milliards sont consacrés par le Fond Mondial

    Sida contre la maladie et pour sauver 3 000 pers.

    par jour.


    Il y a de quoi s'indigner et réfléchir . Se dire que

    la fatalité n'existe pas. Ni pour les gens du Nord,

    non plus pour les Africains.


    Arrêter de gérer les crises, par l'EMOTION.

    Gérer les crises sur des faits ! Peut être une

    piste ? 


    Terminons sur ces vers de B. Lavilliers 

    ....

    C'est une ville que je connais

    Une chanson que je chantais

    Y a du sang sur le trotoir

    .....

    çà dépend des latitudes

    çà dépend d'ton attitude

    C'est cent ans de solitude .... 


    Bonne journée et bonne lecture !