industrie

  • Des nouvelles de Kinshasa

    Pin it!

    La semaine dernière, si elle ne fut pas infernale, elle fut chargée en déclarations et autres séminaires qui impliquaient le Public et le Privé.

    La table ronde entre les opérateurs économiques affiliés à la FEC (Fédératoin des Entreprises du Congo) et les Institutions Gouvernementales s'est tenue les 1, 2 et 3 juin 2011. Objectf, passer en revue les résolutions de 2008 / 2009 dans les différentes branches que sont, "le climat des Affaires", "Industrie et PME", "Fiscalité et Parafiscalité", "Résolution d'ordre Général", "Infrastructures et Télécommuncations et Energie", Agriculture et Ressources naturelles", "Banques Monaie et Assurances". En tout sept ateliers pour évaluer ce qui a été réalisé et ce qui ne l'a pas été. 


    Industrie et PME, sur 27 Résolutions, 6 seulement ont été éxécutées. C'est dire le travail qui reste à accomplir par les parties concernées. La Commission Nationale Industrie de la FEC en a profité pour réitérer les trois points auquels le bureau s'attache à court therme.

    - Mettre à jour l'état des lieux du secteur avec la plus grande participation des acteurs principaux.

    - Convoquer des Etats Généraux du Secteur

    - Publer un Livre Blanc avec les directives avec un calendrier à suivre pour aller vers un Congo Industriel et performant. Seuls garants d'un dévelopement durable de la nation toute entère.

     

    Image Dany MassonIl n'échappe à personne que le Répubublique Démocratique du Congo est dans une année électorale. Chacun de son côté fourbi ses arguments à faire valoir devant l'électorat. Un électorat qui est entrain de se faire recenser dans les communes. Certains pour une seconde fois, d'autres par contre vont faire le grand saut dans la vie participative, le choix à faire. Choisir, c'est renoncer ! Dit-on. André Gide avec cette citation avait lancé le pavé dans la marre de la décision et du déchirement. (Photo Dany Masson, a mentionner si publication)

    Et puis cette période, se sont les petites phrases. Les sous - entendus et les remises à l'ordre. Le Ministre des Affaires Etrangères, S.E. Monsieur Alexis Tambwe Mwamba, lors d'une réunion devant le corps diplomatique en R.D.C. a tenu à faire savoir que "Les Ambassadeurs accrédités à Kinshasa sont appelés à ne pas s'immicer dans les affaires internes de la République Démocratique du Congo, R.D.C., surtrout pendant cette période électorale"... "il s'est dit inquiet du traitement réservé au personnalités congolaises en Belgique, en France et en Grande - Bretagne."..

    Ainsi se passa la semaine dernière en R.D.C. sans parler de la cérémonie comémorative de la première année de la mort de Floribert Tshebeya, activiste bien connu des Droits de l'Homme et de la Voix des Sans Voiix, qui fut assasiné. Le procès des présumés coupables est toujours en cours.

     

     

    Bonne journée et Bonnes lectures !