insuffisance

  • Mehdy a deux ans.

    Pin it!

    Cela peux sembler tout a fait normal mais son histoire n’est pas banale. Notre fils est le premier nouveaux né prématuré avec insuffisance respiratoire sauver à Kinshasa. Les conditions de sa naissance ont été pourtant très bonnes. Il est né vers 3,30 heures du matin et lors de la pesée et de son lavage par les médecin et infirmière, c’est le début d’une lutte pour la vie qui débute.Je ne résiste pas à transcrire ici, un des articles de presse paru en Belgique, c’est celui du journal « La dernière Heure » en 2004.Une arrivée mouvementée (11/08/2004)Grâce au matériel liégeois, le petit Mehdi va beaucoup mieuxKINSHASA Jeudi dernier, Kadi et Dany Masson accueillaient prématurément dans leur couple le petit Mehdi. La naissance s'est déroulée à Kinshasa. Contrairement à la Belgique, l'hôpital de Kinshasa n'est pas vraiment équipé pour ce genre de situation. Dany, le papa, s'est donc tourné vendredi vers Anne-Marie Lizin pour trouver une solution. Rapidement, la présidente du Sénat a trouvé du matériel néo-natal à la clinique de la Citadelle (Liège), un pédiatre et un vol pour envoyer le tout vers la capitale de la République du Congo. Aujourd'hui, le petit Mehdi se porte mieux. Ses parents sont quelque peu soulagés de ce déploiement de force pour sauver leur fils. «Nous voulons vous dire à quel point nous sommes reconnaissants de toutes les actions qui ont été menées pour notre fils, souligne Dany Masson. Le travail des médecins sur place est aussi à relever au plus haut degré. Nous ne savons pas comment remercier les personnes qui sont intervenues dans cette chaîne de solidarité pour la survie d'un enfant. Et qui continuent à se battre aux côtés de notre enfant.» Une arrivée chaotiqueMême si tout le matériel est arrivé à bon port, cela ne s'est pas passé sans stress. «En effet, il y a eu beaucoup de rebondissements durant la soirée et la nuit du 6 au 7 août. Des colis n'ont pas été délivrés tout de suite à Kinshasa mais ont été retrouvés par la suite, il y a eu un bidouillage technique avec les médecins et un technicien du froid qui été réveillé par nos soins vers 1 heure du matin pour venir faire les raccordements des tuyaux à haute pression dont les embouts différents ne coïncidaient pas.» Bref une belle pagaille. «Aujourd'hui, Mehdi est maintenant plus calme et est stabilisé. Il est en vie. Son pouls cardiaque est redescendu à un rythme convenable ainsi que sa respiration.» Une que tous espèrent voir bien se terminer. SébastienYernaux© La Dernière Heure 2004 Ceci n’est plus qu’un mauvais souvenir et une leçon de la vie en plus. Merci aux médecin et infirmière, aux membres de la famille, a papa Ismaël, aux amis, à Madame Lizin, au personnel de bord de la compagnie d’aviation belge SN, à Paulin le technicien et à Mehdy pour sa volonté. Les photos ci-dessous sont la pour témoigner de l’évolution de notre bambin. Avec son frère Naïm, qui est, et qui joue son rôle de grand frère, ce sont deux beaux garnements que nous avons la et notre bonheur de chaque jour.