jp bemba

  • Chassé croisé entre La Haye, Bruxelles et la R.D.C.

    Pin it!

    Ce jeudi, la presse locale parle des arbres de la Gombe

    et du 30 juin, des déplacés du Kivu, de la lecture des

    signaux politiques, de FARDC et des rebelles rwandais,

    du Libéria, des casques bleus  et des nouvelles forces qui

    vont s'engager en R.D.C. dans les mois à venir, des bourses

    d'études dans le cadre des programme ERASMUS MUNDUS.

    Et aussi des obsèques de Monsieur Jeannot Saolona Bemba.

     

    Alors que Monsieur le Procureur de la C.P.I, Mr. Luis Moreno-

    Ocampo est en visite depuis mercredi 8 juillet en R.D.C., Mr.

    Jean Pierre Bemba était à Bruxelles pour assister à la messe

    donnée en la mémoire de son père en la Cathédrale des St.

    Michel et Gudule à Bruxelles.

    ALeqM5htg4c36NhXE0Jwa3A2mwi11EIcRA

    Le Procureur Luis Moreno- Ocampo : Photo AFP


    C'est comme si les paris étaient lancés. Certaines sources

    donnent la destination d'accueil de Monsieur Bemba, en

    Afrique du Sud.


    Rappel : quatre pays ont analysés la demande de libération

    conditionnelle de Monsieur JP Bemba, à sa requête. Il s'agit

    de la France, de la Belgique, des Pays Bas et du Portugal.


    Trois pays sont venus s'ajouter à la liste, la R.F.A., l'Italie et

    l'Afrique du Sud suite à une nouvelle requête de la défense.


    Pourquoi solliciter autant de pays ? Les pays cités doivent

    donner à la Cour des garanties d'accueil. Plus il y a de pays et

    plus les chances que l'un d'eux puisse répondre aux attentes

    et aux conditions de la Cour. 


    Hier, à Bruxelles, les personnes venues assister à la cérémonie

    ont fait connaître leur soutien à Monsieur Bemba. Ils voulaient

    aussi marquer leur appui à la demande de la défense et de M.

    Bemba de pouvoir préparer son jugement, s'il y en a un, dans

    des conditions autres, que celle de l'incarcération.

     

    RTBF_2009-07-08-bemba
    Mr. JP Bemba à Brixelles / Crédit Photo : RTBF


    Rendez-vous demain, vendredi 10 juillet 2009 pour connaître

    la suite qui sera donnée à ce dossier à La Haye.

     

     

    Bonne journée et bonne lecture !


  • La famille Bemba réunie...

    Pin it!

    Suite au décès de son père, Mr Jeannot Saolona Bemba,

    son fils Jean - Pierre Bemba pourra quitté La Haye et la

    C.P.I pour se rendre à la cérémonie religieuse qui sera

    donnée ce mercredi à Bruxelles.


    Pour rappel, accusé de crimes de guerre, Monsieur J.P.

    Bemba en détention à la Haye doit connaître ce vendredi

    10 juillet 2009, la décision des juges quant à l'appel de 

    ses avocats contre sa détention provisoire et pour sa mise

    en liberté conditionnelle. C'est la troisième tentative des

    avocats à ce propos.


    En cette journée il s'est vu accorder une permission pour 

    un dernier hommage à son père.


    Un père qui le soutenait dans ses déboires avec la justice

    internationale et qui ne semblait pas douté de sa mise

    en liberté, même conditionnelle.


    bemba-devant-la-cpi-a-la-haye_118
    Mr. JP Bemba à la Cour Pénale Internationale

     

    Les obsèques de Monsieur Jeannot  Saolona Bemba

    devraient avoir lieux à Kinshasa en fin de semaine.

    Aucune date n'a été communiquée à ce jour.

     

    800px-ICCmemberstatesworldmap102007

    Carte des pays membres de la C.P.I. (en vert)


    Dans la tourmente, et du aux événements, le MLC,

    Mouvement  de Libération du Congo avait annulé son

    meeting prévu pour le 4 juillet 2009.


    Avant de rentrer de Goma, Le Président de la République

    a envoyé ses condoléances au Président du Sénat, Mr.

    Léon Kengo Wa Dondo, ainsi qu'à la famille du défunt.

     

    Bonne journée et bonne lectures !

     

  • Kinshasa, mercredi 11 avril 2007

    Pin it!

    L’ex Vice-président et Sénateur, Monsieur Jean –Pierre Bemba
    a quitté ce matin très tôt le sol congolais avec sa famille pour le
    Portugal, où il doit recevoir des soins.

    Hier, le Ministre des Affaires Etrangères belge est arrivé à Kinshasa.
    L’arrivée de Monsieur De Gucht ne fut pas inaperçue. En effet, la
    route qui mène de l’aéroport au centre ville était arborée de feuilles
    de palmiers en guise de bienvenue.

    Chose bizarre s’il en est, que cet accueil, les visites précédentes du
    Ministre des Affaires Etrangères, s’étant souvent soldée par des
    « fâcheries » entre Bruxelles et Kinshasa.

    Faut – il voir des causes à effets entre les deux événements ?

    Pas évident et probablement que non. Les négociations pour
    le départ de Monsieur Bemba ayant commencées lors des
    événements des 22 et 23 mars derniers entre toutes les parties congolaises et internationales.

    Hier, se tenait d’ailleurs une séance à la Chambre A ce sujet.

    D’autant, que la rencontre du Chef de la Diplomatie Belge avec
    Le Président M. Joseph Kabila ne se fera probablement pas.

    Si c’est le cas, il s’agit de la seconde fois que le Chef de l’Etat, refuse
    de rencontrer M. De Gucht.

    Lors de son passage en R.D.C., le Ministre a plaidé entre autres, pour
    la mise en place d’un nouveaux Comité d’accompagnement, calqué
    sur celui de la transition mais assouplie, rapide et efficace.

    C’est que les événements armés derniers ont laissés des traces et
    que cet outil permettrait selon M. De Gucht de rétablir le dialogue
    politique entre la R.D.C. et la Communauté Internationale.

    L’idée n’est pas vue d’un bon œil à Kinshasa. La souveraineté en serait
    mise à mal, disent certains.

    Un mercredi chaud sous les tropiques. Un mercredi de plus qui voit le
    temps passer mais qui, comme sœur Anne, ne voit rien venir.

  • Mandat d'arêt contre Monsieur Bemba...

    Pin it!

    Alors que les Forces Armées Congolaises et la MONUC font
    état d'une déliquecscence des forces attachées à M. Bemba,
    manque d'armes, moral en baisse, quelques soldats rendus aux
    autorités onusinennes (10 militaires), alors que la ville n'est
    plus sous les tirs mais qu'elle compte ses plaies. Le Gouvernement
    de la République Démocratique du Congo lance un mandat d'arrêt
    contre M. Bemba.Motitivation du mandat d'arrêt ; "Haute trahison". M. Bemba
    a trahi (son pays) en détournant des éléments de l'armée
    à ses propres fins, en violation des articles 188 et 190 de
    la Constitution" , a fait savoir le porte parole du Gouvernement,
    Monsieur Toussaint Tshilombo.

    Avant celà, l'Ex Vice-Président M. Bemba avait déclaré
    sur trois antennes locales « On cherche ma tête, on ne
    l'aura pas » !

    Il a entre autre désapprouvé le programme
    Gouvernemental qu'il qualifie de "chapetlet de bonnes intentions."

    A cette heure, Monsieur Bemba est toujours sous la protection
    de l'Ambassade d'Afrique du Sud.

    1219173450460103084f9c5-2

  • 6,40 heures, les tirs ont repris ....

    Pin it!

    Ce matin, réveil au son des mortiers. Vers 8,30 heures, les
    tirs se sont tus pour laisser place aux pillages.

    Le Rond - Point Kin Mazière, pourtant sous contrôle de la
    brigade de police, a été envahi par les milices de JP Bemba.

    Ils ont pillés les magasins allentours, ils étaient avec des
    jeeps et des camions, ensuite, ils se sont enfuis vers le Beach.

    Lors de leur passage, les miliciens rebels ont en outre tirés
    dans les vitres de l'Hôtel Memling, une jeune femme française
    travaillant pour la MONUC a été touchée par deux balles et
    transportée vers le C.H.U.

    Les miliciens se sont retranchés vers le beach de Kinshasa,
    à hauteur de la Route des Poids Lourds et de la ligne de
    chemin de fer.

    Une cuve d'essence, la n° 6, de SEP Congo était en feu depuis
    hier soir déjà, et l'est encore ce matin.

    La ville est redevenue plus calme sauf quelques tirs sporadiques,
    c'est donc derrière la gare centrale que se joue les dernières
    cartouches de ce carnage sans nom.

    Depuis hier soir, Monsieur Jean - Pierre Bemba est retranché
    à l'Ambassade de la République d'Afrique du Sud, pour y
    travailler aux dires de certaines sources.

    Comment va - t - il pouvoir expliquer devant son pays, la
    Communauté Internationale, les opérateurs économiques,
    les commerçants, les familles en général, ce qui s'est passé?

    Va - t - il se décharger sur "ses troupes incontrôlées"?
    Sur un Pouvoir qu'il juge incompétent ? ou quoi d'autres ?

    Comme l'a écrit Bob Tumba, dans le livre cité dans ce carnet
    "Le Sous Développement est le résultat de Sous-Réflexion"
    les événemants de ces jeudi et vendredi lui donnent raisons
    . Nous aurions préférés ne pas l'écrire et se dire
    que cet état la, s'était du passé.

    Vers midi, je me rendrai vers la ville, si le calme se confirme
    et visités les lieux de mes bureaux et des autres pillés
    ce matin par des hommes, la tête cerclée d'un bandana rouge.

    Haut les coeurs, la vie continue, n'est-ce pas le principal ?

    Photo : EPA in Le Soir de ce vendredi 23 mars 2007.

    _23_kin_epa

  • Kin sous ambiance électrique...

    Pin it!

    Depuis quelques jours, voir le carnet de notes, l'ambiance
    se tend. Les militaires de JP Bemba campent devant l'état
    major de leur chef. Les FARDC (Forces Armés Congolaises), se
    rapprochent du périmètre en question, devenu chasse gardée
    de la MONUC et des militaires non intégrés.

    Il y aurait même eu, un accord signé du Président garantissant
    la non violabilité de ce périmètre.

    Dans une ville, un pays, où, Etat et opposition ont des forces
    armées respectives, il ne faut pas s'attendre à autre chose
    qu'une ambiance électrique, insécurisante, et déstabilisante.
    Pour les personnes, les famille et les affaires.

    Ce matin, les choses se sont corsées avec des déplacements de
    militaires en grand nombre, vers la Résidence gardée sur le
    Boulevard du 30 juin face au cimetière de La Gombe.

    Des gens en armes, ont rejoints ceux qui refusent de se
    soumettre à l'armée congolaise.

    Panique en ville. Désertion de la plus part des bureaux dès
    11 heures du matin et plus tôt. La rumeur va vite. La population
    prend très vite peur.

    Vers midi, récupérartion des enfants à l'école belge et l'école
    française, derrière le Cour Suprême, dans le fameux périmètre.

    A cette heure, c'est encore calme, puis vers 12,40 heures,
    les premiers tirs à l'arme lourde se font entendre.

    L'ensemble des bureaux de la ville ferment. Plus rien à
    attendre de cette journée, sinon un dénouement de la situation
    dans un sens ou un autre.

    Monsieur le Président de la République, Monsieur, Joseph
    Kabila devrait s'adresser à la Nation dimanche prochain.

    Cette annonce préfigure que les événements de ce jour seront
    déterminants.

    Beaucoup de lourdeurs à Kinshasa, venant de plusieurs fronts
    diront nous. Le refus d'intégration des militaires dans les
    FARDC, les événements de KAHEMBA, et autres problèmes frontaliers.

    Ambiance électrique à Kinshasa et odeur de poudre, c'est le
    temps des explications armées qui prend le pas sur la sagesse
    des négociations à table.

    De telles situations ne peuvent pas se produirent ailleurs.

    Parce qu'il est dificile d'admettre, un Président, un exécutifs,
    un législatif et... plusieurs armées.

    On ne joue pas la même partition, pour un Congo unifié.

    C'est pour demain ou plus tard encore, l'avenir le dira.

  • Ce matin devant le siège de la RTKM

    Pin it!

    Vers 8 heures du matin, quelques badeaux se massaient devant le siège de la TV
    qui a subi un incendie en fin d'après midi. La masse des badeaux s'est agrandie
    au fure et à mesure de l'avancement de la matinée. Beaucoup de Shegges, (enfants des rues),
    et d'autres.

    Quatre blindés légers de la MONUC. Vers 9,15 heures, çà se gâte. Les badeaux se transforment
    en manifestants hostiles aux étrangers.

    Je passait par le Rond Point Forestcom, et j'ai du foncer dans la foule qui jettait
    des pierres et qui voulait arrêter le véhicule. C'est certain, l'EUFOR, la Police, la MONUC vont
    intervenir. C'est très confiné à quelques 150 personnes pour le moment. Il est mieux d'intervenir
    rapidement et d'étouffer dans l'oeuf toute véléités suppémentaires et une amplification du phénomène.

    Excusez moi, mais je continue de penser que derrière tout çà il y a des calculs
    malsaints qui sont faits pour hatiser la haine envers les autres.

    Et je repose la question. A qui profite cette situation ?

    Photos : situation calme vers 8 heures.

  • Les tirs ont repris ce matin

    Pin it!

    Le point à 11,10 heures à Kinshasa. Les tirs ont repris ce matin aux abords de la Résidence de M. JP Bemba. Il semble que les militaires se cherchent entre eux et que des arrestations ont lieu au seins même de l'armée. Mon contact me dit "ils (les militaire pro JP Bemba) se fondent dans la masse des civils et quittent leurs uniformes, ils savent qu'ils sont pourchassés". Je n'ais pas pu vérifier cette information, la chose est sûre, c'est qu'un des deux camps voire les deux principaux protagonistes désignés, veut abréger le déroullement du procesus entamé. Communauté Internationalle ou non, les combats ont biens lieux, dans l'immeuble assiégé hier, étaient rassemblés les membres du CIAT (Comité International d'Accompagnement de la Transition), les ambassadeurs des USA, de Belgique, de France, de la MONUC et d'autres encore. Comment est ce que çà a pu commencer ? Diverses informations font état de la prise en captivité ce matin là, de deux militaires de la Garde de M. J. Kabila par les gardes de JP Bemba, c'est ce qui aurait mis le feu aux poudres. Peut ont croire ce prétexte ? Justifiait - il l'utilisation des armes lourdes et un siège de plus de 6 heures ? Quoi qu'il en soit, pour le moment c'est calme du côté de Kintambo et de Ngaliema. Les gens sont chez eux. Nous sommes dans l'attente que quelque chose se passe. En congé forcé, sans savoir quelle issue à ces événements. Inquiétude de mon côté pour mes affaires. Le Magasin et les bureaux sont en ville, il y a du stock. Will see, comme disent les anglophones. Attendre, attendre, rien d'autre à faire pour le moment.

  • 21 août 2006, il est 21 heures à Kinshasa

    Pin it!

    Je viens d'avoir des nouvelles des amis qui sont bloqués au Cercle de Kinshasa. Les soldats de l'EUFOR, Force Européenne, viennent d'arriver auprès d'eux. Les choses se sont acalmées mais j'attends le rapport de ce qui s'est dit entre les militaires européens et les amis bloqués à cet endroit. Les blindés de l'armées ont remontés le boulevard vers Kintambo Magasin vers 19 heures, certainement, pour regagner soit, le camp Tshatshi soit, le camp Luano. Pas d'autres nouvelles pour le moment, sinon, qu'après l'acalmie de 18,30 heures, des tirs ont repris vers 19,30 au Rond Point Mandela, intersection entre le Boulevard du 30 juin et le Boulevard du 24 novembre qui mène vers Lingwala et Bandale. Un autre contact me fait savoir que çà chauffe toujours entre ce point et les bâtiments de l'INSS. J'attends des nouvelles des amis. Il y a déjà plusieurs rumeurs qui circulent. "tentative de prendre M. JP Bemba et de le faire prisonnier", "attaque des gardes présidentielles et interposition des FAC, Forces Armées Congolaise". Ce qui est certain c'est que les ambassadeurs des USA, Belgique, de l'ONU, de la France étaient dans les bureaux de M. JP Bemba au moment de l'attaque qui s'est déclanchée vers 16 heures. Que se passe t'il ? quels sont les motivations de cette attaque ? Quel avenir pour demain au congo ? Est-ce la peur du retour à des pratiques d'autrefois? Est-ce que les problèmes de congolanité ont exacerbés certains des bélligérants ? La campagne s'est déroullée sur fond de xhénophobie et de racisme larvé. M. JP Bemba à la Coure Pénale Internationale (CPI) à sa poursuite, est-ce qu'il y a un lien de cause à effets ? Autant de questions qui restent sans réponses mais que se posent la population, et que seuls les jours et les heures à venir nous révélerons.

  • 23,55 heures RTNC Radio Nationale les résultats

    Pin it!

    Il est 23,55 heures et les résultas officiels sont rendus publics par le Président de la CEI, l'Abbé Mulu-Malu.25 420 199 inscrits, Taux de participation : 70,54 %. M. JP Bemba, 3 392 592 Voix soit 20,03 %, M. J. Kabila 7 590 485 voix soit 44,81 %, M. Gisenga (Ex compagnon de Patrice Lumumba), 2 211 290 voix, soit 13,06 %, M. Nzanga Mobutu, 808 397 voix soit 4,77 % et M. Kashala, 585 410 voix soit 3,46 %. C'est certain maintenant, il y aura bien un second tour à la Présidentielle entre Mrs Bemba et Kabila. Rendez-vous en octobre 2006 pour connaitre le nouveaux Président Démocratiquement élu du Congo Démocratique.

  • Le contenu du message de FM 98,8 change

    Pin it!

    Il est 21,30 heures, jusqu'à présent le message émis sur les ondes était, "Kinshasa est calme, des coups de feux ont été tirés entre 18,45 h. et 19,15 H. à hauteur du Rond Point Forestcom. Il est demandé à tous de rester chez sois. A cette heure, le message dit "des coups de feux sporadiques sont tirés à hauteur du Rond Point Forestcom depuis 18,45 heures, il est vivement conseillé de rester à la maison et de ne pas sortir avant demain matin".Pas encore de message officel de la part de la CEI et de son Président, l'Abbé Malu-Malu. Il faut dire que la Vice - Présidente de la Commission électorale indépendante de la tendance du MLC se disait contre les méthodes de dépouillement. Est-ce la raison de ce retard de publication ? Peut être ?Des scores de certains candidats sont étonnants et n'étaient en rien attendus. Mrs Gisenga, Kashala et Mobutu sont devenus ce que l'on appelle déjà 'les faiseurs de rois". En rapport de leurs scores respectifs. Dans le cas d'un second tour, ils vont êtres courtisés par les états majors des deux partis vainqueurs de ce premier tour, les camps de Mrs Le Président sortrant M. Kabila et M. le Vice-Président JP Bemba.C'est çà aussi la démocratie, les alliances, les négociations d'après scrutins et pour le pouvoir.