juppé

  • Catholiques , Indignons nous !

    Pin it!

    catholique,msgr. rey,fn,le pen,nazi,collaborateurs,france,charlie,juppé,hollande,lustigier,indignons nous,vichy

    Invitant Marion Maréchal - Le Pen à son Université Catholique d'Eté, Monseigneur Rey, Evêque de Toulon nous renvois à des  années troubles, aux vieux démons de la collaboration ou de  l'indifférence de l'Eglise, d'une grande partie des institutions de la France sous Vichy. 

     

    L'Indifférence la Pire des Attitudes !

    (Stéphane Hessel in Indignez vous !)

     

     

     

     

    Pas envie de devoir me justifier un jour 

    Que Pie XII et l'Eglise aient donné en des temps horribles

    leur bénédiction aux Bénito, Adolfe ou Franco çà ne nous 

    à  pas  rapproché du tout de Notre Dieu de Miséricorde. 

     

    Je n'ai pas envie , de faire mentir par exemple Charb quand

    il disait,.... 

     

    "Demande t'on à un Catholique s'il est "Modéré" ou

    extrême comme on le fait des avec les Musulmans ? " 

     

    Si çà continue, et si  nous ne disons rien, c'est ce qui risque 

    d'arriver plus vite que nous ne le pensons. 

     

    Parler, ne pas Rester silencieux .... 

    Sommes nous, Nous Catholiques, des bergers ou des Moutons ?

    A en croire, les organisateurs de la rencontre, "on ne peut plus 

    ignorer cette formation politique, vers laquelle  se tournent  de 

    nombreux Catholiques..."

     

    L'Eglise de France ou en tout les cas de la Région PACA, serait

    plus Suiveuse que Guide. Elle va dans le sens du non sens.

     

    Nous ne contribuons pas à la diabolisation  

    Il faut réfuter cette affirmation. C'est le F.N. ses thèses, ses idées 

    qui sont diaboliques !

     

    Le FN est discriminatoire, qui est raciste, qui ne partage pas ce que

    nous avons de commun avec le Christ en qui nous croyons.  Qui

    nie les théories relationnelles pour persévérer  dans la  voie  des

    négationnistes de tout poils. L'éviction de Monsieur Jean - Marie 

    Le Pen du Front ne doit pas nous  détourner d'une  analyse  plus

    lucide de la politique proposée par la F.N. 

     

    J'ouvre une parenthèse des causes et des effets ... 

    Que le modernisme veuille que l'on appelle "Migrants" des hordes

    de REFUGIES, qui affluent vers les pays européens, dénote aussi

    d'un approche sémantique grave. On part d'un concept qui ne s'

    aplique pas. Et on évite de traiter les causes, de décider sur les 

    causes, et on se focalise sur les effets. Des  photos  atroces de 

    gens qui fuient, qui se REFUGIENT. L'émotion. Et après. On ne 

    décide rien dans le Grand Hémicycle de l'Europe, nos peurs sont

    alimentées, nous sommes détournés des vraies causes. 

     

    "N'ayons pas peur des Autres. L'autre c'est nous, mais d'ailleurs, 

    d'ici, ou de plus loin, il subit, nous subissons, ils résistent, comme

    nous résisterions." 

     

     

    Ces gens la, Madame , Monsieur, ne sont pas des Migrants,

    mais des Réfugiés. 

     

    Je ferme la parenthèse.... 

     

    L'Eglise de France, et la France ont mal, Attention Danger ! 

    Les Evêques de France se posent des questions. Répondons leurs !

    Un communiqué aurait été le bien venu de la part de la Conférence

    des Evêques. 

     

    Il n'en est rien.  Indignons nous ! 

     

    Indignons nous au nom de Notre Foi

    Indignons nous au nom du Christ 

    Indignons nous au nom des déportés

    Indignons nous au nom d'une église Vivante 

    Indignons nous au nom d'une Eglise Moderne

    Indignons nous au nom d'une Eglise Humaine

    Indignons nous contre le Repli sur soi

    Indignons nous contre tout les Fanatismes

    Indignons nous des Alliances contre Nature

    Indignons nous de ne pas traiter les Causes mais les Effets

    Indignons nous contre le Suivisme 

    Indignons nous contre l'indifférence 

    Indignons nous contre la Banalisation des idées

    Indignons nous contre le Révisionnisme 

     

     

    Ne prions pas du bout des lèvres, prions avec 

    Notre Coeur, avec notre Foi, avec la certitude 

    de nos incertitudes. Sauf, celle qui nous unis

    à Notre Dieu de Miséricorde.

     

     

     

     

    Belle et Bonne Journée 

    Belle(s) et Bonne(s) Lecture(s)

    Aussi ! 

  • Le choix de Sarkozy

    Pin it!

    Sarkozy_1535097c.jpgLe choix de Sarkozy, ne pas choisir. Ou faire semblant de ne pas choisir.

    C'est bien connu, "choisir c'est renoncer". Et, Nicolas Sarkozy n'a pas

    envie de renoncer à une partie de l'électorat du Front National. Dont

    on sait très peux de chose en fait en terme de profil. Si ce n'est que

    se sont des personnes qui sont toutes et tous déçus. Des aigris de la

    politique qui leur est proposée par les partis dits traditionnels.

     

    Allant des ouvriers et cadres, aux indépendants, agriculteurs, chômeurs,

    étudiants, le panel complet de ce que compte une société qui vit et qui

    agit.  La fuite à l''Extrême Droite, n'est pas la solution.  On a  beau  le  

    dire et l'expliquer mais plus on explique et moins  la  formule  perce les  

    couches des électeurs. A croire qu'il n'y a plus que l'Effet  Passion qui  

    réussi. Et que la réflexion et l'histoire sont mis en quarantaine.  On réagit

    avec EMOTION (voir les attentats) ... et puis après on oublie tout. 

     

    Alain Juppé et Nathalie  Kosciusko-Morizet ne sont pas suivi dans leur analyse

    de la situation et du vote à la Droite Extrême qui affiche et continue  d'afficher ses

    vues RACISTES. Alain Juppé veut faire barrage et craint la victoire en fin de

    compte du F.N. lors d'élections encore plus importantes. Dans le Doubs, la France

    joue une partie de son avenir. Alain Juppé a changé depuis qu'il avait dit qu'il

    voterait blanc en cas d'une confrontation P.S. / F.N. Il sait  qu'ici on n'est plus dans

    la configuration de 2008, onde 2010 et 2012. Après tout, il n'y a que les cons qui 

    ne changent pas d'avis et qui n'ajustent pas leur analyse à une situation donnée, 

    un contexte donné à un moment bien précis. 

     

    Est ce la guerre des Chefs ? 

    L'U.M.P. subit sa première onde  de choc  depuis la reprise en main du Parti

    par Nicolas Sarkozy. Défaite dans le  Doubs   et   des  divergences de  vues 

    qui s'affichent publiquement. Nicolas Sarkozy rappelant à l'ordre Alain Juppé

    justement, après la réunion du Comté National,et via Tweeter. "Il  aurait  dû 

    attendre la fin de la réunion avant de publier son avis"... Alain Juppé avait 

    fait savoir son analyse via son blog.. 

     

    C'est encore une fois le NI-NI qui gagne. A ce rythme, la France qui aime 

    tant parler d'esprit républicain, risque de perdre les fondements mêmes des

    Lumières et de la Démocratie tout court.

     

    Juppé veut barrer la route au FN, Sarkozy préfère  user de  vieux adages 

    "explosion", "Fracture" possible de l'UMP et justifie de cette manière, sa non

    position, qui est en fait bien plus. Une position sans solution(s). Et çà c'est 

    pire que tout. 

     

    Belle et Bonne soirée, Belles et Bonnes Lectures , Aussi !