lac tanganika

  • Luc Toussaint : Carnets de voyage suite 2

    Pin it!

    DSCF1263_2

    CARNETS DE VOYAGE AU PAYS DES GRANDS LACS 2009

    Récit : Samedi 21 mars


    Il est 23 heures ici à Bukavu, au bord du lac Kivu –

    1460 m d’altitude, à l’Est du Congo (RDC République

     Démocratique du Congo).

     

    En une journée, jour du printemps, j’ai parcouru 150

    Km au travers de trois pays et relié deux grands lacs :

    le Tanganika et le Kivu !

     

    En une seule journée, ma tête s’est remplie de

    milliers d’images, de milliers de personnes, de

    milliers  d’émerveillements, de milliers de

    découvertes, de milliers de couleurs, de milliers

    de vélos et de motocyclettes, de milliers de

    verdures, de milliers de surprises…..

     

    Mais commençons par le début.

     

    Quel début ! Ya-t-il un début ? Un début de quoi ?

    Du monde, de la vie, de ma vision du monde ?

     

    Dans l’avion qui m’a transporté de Bruxelles à

    Bujumbura  (9 heures de vol pour une seule heure

    de décalage horaire),  j’étais assis à côté de

    mon ami Denis Mpunga, directeur du Théâtre

    « Le Varia » à Bruxelles et initiateur et metteur en

     scène d’une pièce de théâtre écrite et en construction

    au Burundi.

     

    Avec lui, nous n’avons pas refait le monde - nous

    l’avions déjà refait tant de fois ! -, nous avons

    parlé, tchatché, et encore tchatché de nous

    et de nos projets respectifs !

     

    Il m’a raconté son projet théâtral, dont la thématique

    se rapporte aux  violences faites aux femmes, projet

    qui réunit des témoignages puis structure une dramaturgie

    pour aboutir à un « manifestation théâtrale » qui se

    produira au Burundi, au Rwanda, puis au Kivu pour

    enfin venir « chez nous » en Belgique et en France en

    novembre prochain.

     

    Voilà, dès le départ, j’étais « dans le bain », dans la vie,

    dans la réalité quotidienne du monde et du Congo

    notamment et c’est ainsi que je me suis retrouvé,

    après la récupération des bagages à l’aéroport dans

    la voiture d’ Hannelore Delcour ( une Belge de

    Halle ), coordinatrice de la mission de « Care » dans

    les Pays des Grands Lacs sur la problématique des

    violences faites aux  femmes.

     

    Elle m’accueillait à l’aéroport en lieu et place

    d’Espérance Mawanzo, responsable de l’Observatoire

    de la Parité en RDC, retenue par une réunion de dernière

    minute à Bukavu.

     

    Humanitaire et crise financière :

     

    Que va-t-il se passer ? La crise financière et sa

    conséquence la  crise économique auront-elles

    des répercussions sur l’humanitaire ?

     

    Pour Hannelore de « Care », c’est évident, elle vient

    de réduire ses budgets de 30 % depuis l’automne.

    Les chiffres sont clairs, les bailleurs et donateurs

    de Care, principalement des USA ont donné  le

    signal : 30 à 40 % de donations en moins.

    L’humanitaire et notamment l’Afrique paient et

    paieront durement et pour longtemps les errements

    et dérives de quelques-uns. 

     

    Ce matin, dans tout le Burundi et bien sûr à

    Bujumbura, c’est le jour des travaux communautaires.

    Toute circulation automobile est interdite sauf

    autorisation spéciale, tous les citoyens « sont invités »

     à des travaux d’intérêt général : élagages, coupes

    des végétations qui envahissent l’espace public,

    nettoyage des routes et artères……….Impossible

    de circuler avant 10 h 30.

     


    C’est à 11 h que je prends la route, avec John Kazar

    venu me chercher. Merci John.

     

    En route vers Uvira, deuxième port de RDC après Matadi.

     

    A suivre ...

    Vie quotidienne_au port

     

    Vie quotidienne_bord du Lac